Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le gouvernement paye les rappels aux enseignants

Auteur/Source: · Date: 13 Jan 2010
Catégorie(s): Economie,Education

Initialement annoncée pour le 5 janvier, le versement de la première tranche des rappels de solde des enseignants aurait commencé depuis le 11 janvier, après les menaces brandies par les syndicats d’enseignants. Mais concernant les autres points du protocole d’accord signé en décembre pour la reprise des cours, le gouvernement a annoncé que les enseignants allaient devoir attendre la fin de l’opération de recensement qui doit s’achever avant février prochain.

Face à l’ultimatum de sept jours posé par les enseignants le 9 janvier, le gouvernement a débuté le 11 janvier dernier les versements de la première tranche du paiement des rappels de solde.

Le comité de suivi de l’accord, réunissant les membres de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) et les ministres de l’Education nationale et du Budget s’est réuni le 11 janvier dernier pour faire le point sur la mise en œuvre du protocole d’accord signé le 14 décembre dernier pour mettre fin à la grève des enseignants.

Les enseignants dénonçaient en effet le 9 janvier dernier l’indisponibilité des 1500 postes budgétaires promis aux enseignants en cours de recrutement et celle des 751 postes budgétaires des moniteurs auxiliaires, prévus pour 2009 ; le non paiement de la prime d’incitation à la fonction enseignante des cas omis en mai 2009, l’inexistence du guichet spécial destiné au traitement des dossiers des enseignants.

Les enseignants ont relevé également la non mise en place de la commission Habitat-CONASYSED ; l’absence du décret sur l’octroi de 10% des parcelles à bâtir par l’Etat ; la non effectivité de la réhabilitation dans leurs droits des enseignants ayant fait grève ; les harcèlements et licenciements abusifs dont seraient victimes certains enseignants par leur chef d’établissement.

Concernant les postes budgétaires, le ministre du Budget, Blaise Louembé, a indiqué que les dossiers se trouvaient actuellement aux services financiers du ministère et que les enseignants qui attendaient un post budgétaire pour la fin du mois de décembre ne pourraient les avoir qu’en février prochain.

Pour les autres régularisations administratives, il a indiqué qu’elles ne pourraient être effectives qu’après l’opération de recensement des agents de l’Etat dont l’achèvement est programmé pour la fin de ce mois.

Au chapitre du versement de la prime d’incitation à la fonction enseignante, les membres du gouvernement ont indiqué que la commission conjointe était en train d’élaborer la liste définitive des ayants droits en raison des défaillances et des doublons constatés sur la première.

Sur le point des bons de caisse des enseignants grévistes pour les mois d’octobre et novembre derniers, le représentant de la CONASYSED, Alain Mougouadi, a expliqué que «les membres du gouvernement nous ont informé qu’on attend la réponse du Premier ministre qui va décider ou non de donner les bons de caisse aux collègues qui ont fait grève, dont de nombreux membres du collège des pairs [de la CONASYSED]».

Concernant enfin le licenciement de certains enseignants ayant observé la grève à Libreville, le Premier ministre a proposé leur mutation, une proposition accueillie avec beaucoup de réserve par les leaders syndicaux des enseignants en raison du vide juridique à ce sujet.


SUR LE MÊME SUJET
Suite à la grève d’avertissement de trois jours dans le secteur de l’Education nationale déclenchée le 31 mai, entraînant l’annulation des épreuves sportives du baccalauréat en début de semaine, l’Etat a décidé depuis le 1er juin de payer la Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE) pour le compte de l’année 2010. Ça y est, depuis le 1er juin l’Etat a décidé de satisfaire l’une des principales revendications des enseignants en payant la Prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE) comptant pour l’année scolaire 2009-2010. Une décision motivée par la grève d’avertissement de trois jours des enseignants déclenchée le 31 mars, ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais s’est réjoui jeudi, de l’intégration effective dans la fonction publique de 1772 enseignants, indique le communiqué final ayant sanctionné les travaux du conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué le nombre des enseignants se repartis en ce qui suit, 443 enseignants qui étaient moniteurs auxiliaires ; 1.060 fonctionnaires des catégories A et B et 269 contractuels des catégories 1 à 3. Cette importante mesure d’intégration, avec pour effet de solde, dès le 25 Février prochain, représente un niveau de solde permanente annuelle chiffré à 6.769.342.500 FCFA. Ce processus d’intégration des enseignants, ainsi ...
Lire l'article
Les enseignants de l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, affiliés au syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC), ont décidé ce jeudi de suspendre pour 72 heures, leur mouvement de grève. Selon les enseignants, cette grève sera définitivement levée le 31 janvier prochain si le gouvernement honore ses promesses par rapport aux revendications faites par le SNEC. Dans une déclaration faite jeudi, Jean Remy Yama, le secrétaire général du SNEC a souligné que « nous avons constaté que le dialogue a pris un bon sens et que la porte des négociations est ouverte après de longues discussions avec le rectorat ». Selon ...
Lire l'article
Paiement des rappels de solde aux enseignants dès ce vendredi, instauration imminente d’une prime d’incitation à la fonction et entrée en vigueur des mesures conservatoires Au terme du Conseil des Ministres qui s’est tenu jeudi à Libreville, le gouvernement a pris trois importantes décisions, au regard de la persistance de la la CONASYSED à faire perdurer la grève qui hypothèque le bon déroulement des classes depuis la rentrée scolaire. C’est ce qui ressort du communiqué final diffusé à l’issue du tour de table du gouvernement hier jeudi. Premièrement, le Conseil des ministres a confirmé l’entrée en vigueur dès Jeudi ...
Lire l'article
Face au maintien du mot d’ordre de grève par les enseignants malgré les multiples sommations de la tutelle, le gouvernement a pris le 10 novembre des sanctions à l’encontre des enseignants grévistes en annonçant des restrictions salariales à compter du 25 novembre prochain et suspension des salaires pour ceux qui n’auraient pas repris du service avant le 12 novembre prochain. Ce coup d’estoc du gouvernement s’avère décisif pour la suite des événements, à quelques jours de l’ultimatum des organisations internationales pour l’invalidation de l’année scolaire en cours après plus d’un mois de grève. La pression monte sur le gouvernement, menacé ...
Lire l'article
Le Premier ministre a annoncé le 20 octobre la suspension des négociations avec la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) face au maintien du mouvement de grève des enseignants malgré l’acceptation par le gouvernement de certains préalables exigés par les grévistes. Réunis en assemblée générale le 20 octobre à Libreville, les enseignants ont décidé de maintenir la grève en jugeant les promesses du gouvernement insuffisantes au regard des problèmes qui minent encore le système éducatif, notamment les conditions de travail et le traitement des enseignants gabonais. Alors que l’avancement des négociations laissait déjà pressentir une issue consensuelle ...
Lire l'article
La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed), regroupant neuf des onze syndicats d’enseignants du public ayant appelé à la grève au Gabon, a maintenu, mercredi, la pression sur le gouvernement et a appelé à une ’’journée morte’’ jeudi, a constaté l’AGP. ’’Cette fois-ci, c’est nous qui lançons un ultimatum au gouvernement pour l’inciter à négocier. Nous déclarons jeudi, journée morte’’, a lancé Simon Ndong Edzo, porte- parole de la Conasysed, au cours d’une assemblée générale qui a regroupé plus d’un millier d’enseignants du primaire et du secondaire. ’’Nous demandons au gouvernement de cesser de nous divertir. Ce n’est que le ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Education nationale, Michel Menga, a menacé de suspendre les salaires des enseignants en grève depuis la reprise des cours le 6 octobre dernier, a appris APA lundi de source sûre. Dans une note circulaire dont APA a pu obtenir copie, M. Menga demande aux responsables des établissements primaires et secondaires d’utilité publique de lui faire parvenir les noms, suivi des numéros matricules des agents grévistes, avant le 15 octobre, pour lui permettre d’entamer la procédure de suspension des salaires de ceux d’entre eux qui sont rémunérés par la fonction publique. Pour leur part, les enseignants stagiaires solidaires du ...
Lire l'article
Le gouvernement Gabonais a demandé mardi aux enseignants grévistes réunis au sein de la convention nationale des syndicats de l’Education (COSYNED), de lever leur mouvement de grève, en vue d’ouvrir les négociations. La COSYNED avait lancée samedi dernier, un mot d’ordre de grève pour le jourde la rentrée des classes, le lundi 6 octobre, estimant que le gouvernement n'avait pas pris en considération leur plate forme revendicative. Les enseignants avaient déposé au mois d’Août dernier,un cahier de charg qui demandait notamment une amélioration de sconditions de travail ainsi que l'harmonisation des primes et des salaires,l'augmentation de la prime de transport. Le premier ministre ...
Lire l'article
Les enseignants non salariés du premier degré ont tenu une Assemblée générale, jeudi dans l’enceinte du ministère de l‘Education nationale, de l’Instruction civique et de l’Education populaire, dans le but d’interpeller une fois de plus le gouvernement de la République sur l’aboutissement de leurs revendications, a constaté GABONEWS. Pour le porte parole de ces enseignants, Pierre Moussounda et ses collègues il s’agissait d’interpeller une fois de plus le gouvernement de la République via la tutelle, sur la prise en compte de leur revendications inscrites dans leurs cahier de charges, dont l’attribution des postes budgétaires à tous les enseignants sortis ...
Lire l'article
Gabon : L’Etat paye la PIFE pour enrayer la grève des enseignants
Le gouvernement salue l’intégration de plus 1750 enseignants
Gabon: Les enseignants et chercheurs suspendent le mouvement de grève pour 72 heures
Gabon: Paiement des rappels de solde aux enseignants dès ce vendredi
Gabon : Le gouvernement tente un passage en force avec les enseignants
Gabon : Le gouvernement gèle les négociations avec les enseignants
Education : Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement et poursuivent leur grève
Le gouvernement menace de suspendre les salaires des enseignants grévistes au Gabon
Gabon: Enseignants: Le gouvernement gabonais invite les enseignants à lever la grève pour de nouvelles négociations
Gabon: Les enseignants non salariés du 1er degré interpellent le gouvernement sur l’issue de leurs revendications

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Jan 2010
Catégorie(s): Economie,Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*