Socialisez

FacebookTwitterRSS

Plus de 100.000 morts, craint le Premier ministre haïtien

Auteur/Source: · Date: 13 jan 2010
Catégorie(s): Monde

Par LIBÉRATION.FR

Heure par heure

Un violent séisme a frappé l’île mardi en fin d’après-midi. Le bas de la ville de Port-au-Prince est «complètement détruit» par le séisme, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner.

19h40. Une cinquantaine de Français sont recherchés «activement» par les services de l’ambassade de France à Port-au-Prince parce qu’ils se trouvaient, lors du séisme, dans des zones particulièrement «détruites», déclare le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

19h15. Un détachement de pompiers du SDIS des Bouches-du-Rhône et de marins-pompiers de Marseille s’envolera demain de la base aérienne d’Istres pour Haïti.

Au total, 30 personnes partiront: 10 médecins, 10 infirmiers, 7 logisticiens, 1 pharmacien, sous l’autorité du lieutenant-colonel Marc Dumas du SDIS 13, assisté d’un officier du bataillon des marins-pompiers.

19 heures. «Entre 115 et 200 personnels expatriés de l’ONU sont portés disparus» à la suite du séisme, annonce la porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), Elisabeth Byrs.

18h52. La prison principale de Port-au-Prince s’est effondrée, permettant à des détenus de fuir.

18h40. Appel à la générosité. Radio France et France Télévisions, avec la Fondation de France, lancent un appel à leurs téléspectateurs ou auditeurs pour venir en aide aux populations sinistrées d’Haïti.

Les dons peuvent être faits par chèque bancaire libellé à l’ordre de Fondation de France Solidarité Haïti, BP 22 – 75008 Paris, ou en ligne (www.fondationdefrance.org).

18h10. Plus de 100.000 morts en Haïti, dit le Premier ministre haïtien à CNN. Crédit photo: REUTERS/Carlos Barria.

18 heures. En France, une cellule psychologique doit être mise en place demain à Saint-Denis, près de Paris, afin de venir en aide aux familles haïtiennes.

17h40. L’ambassadeur haïtien auprès de l’Organisation des Etats américains (OEA), dont le siège est à Washington, fait état de dizaines de milliers de victimes et de dégâts matériels considérables.

16h15. Le président haïtien René Préval a dit mercredi au quotidien américain Miami Herald qu’il craignait que le séisme qui a frappé son pays la veille ait fait des milliers de morts et a appelé la communauté internationale à l’aide.

15h50. Le bas de la ville de Port-au-Prince est «complètement détruit» par le séisme, alors que le reste de la capitale haïtienne sur les collines «est un peu épargné», a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, devant l’Assemblée nationale.
Évoquant les quelque 1200 Français résidant dans la ville, le ministre a indiqué qu’«il est très difficile de savoir où ils sont», à la suite du puissant tremblement de terre qui a frappé Haïti mardi. «Notre ambassade est détruite et les Français sont regroupés sur deux sites, ils sont entre 60 et 100 pour le moment. Le reste, nous ne savons pas», a-t-il précisé.

15h30. Alors que les Haïtiens de France peinent toujours à contacter leurs proches sur place, un rassemblement doit avoir lieu ce soir, à 18h30, à la Bourse du travail de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) à l’appel des associations.

14h40. Des tectoniciens de l’Institut de physique du globe à Paris annoncent que le séisme qui a frappé Haïti a déjà été suivi de treize fortes répliques, dont deux de magnitude supérieure à 5,5, et pourrait entraîner d’autres tremblements de terre dans les prochaines années.

14h35. Le secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-moon annonce qu’il se rendra en Haïti «dès que possible».

13h40. La directrice adjointe des opérations de MSF Marie-Noëlle Rodrigue fait un point sur la situation: «D’après ce que nous avons pu apprendre, environ 600 blessés seraient venus dans les structures médicales MSF depuis le tremblement de terre, 400 au centre de traumatologie de la Trinité et 200 dans le centre de santé dans le bidonville de Martissant. (…) Les trois structures médicales MSF dans la capitale haïtienne ont été partiellement endommagées: le centre de traumatologie de la Trinité (60 lits), l’hôpital de la Maternité Solidarité (structure de 75 lits pour les soins obstétriques d’urgence) et un centre de santé dans le bidonville de Martissant.»

13h45. La Fédération internationale de la Croix-Rouge (FICR) se prépare à venir en aide à «un maximum de trois millions de personnes» qui pourraient être affectées par le séisme. «Cette estimation est basée sur le nombre de personnes vivant dans la zone touchée et ses alentours», précise la Croix-Rouge, qui est encore «en plein dans la phase d’évaluation des besoins»: «Beaucoup de gens vivent dans des bidonvilles, donc le nombre de personnes affectées va monter très vite, en plus des victimes», indique le porte-parole précisant que les besoins en abris risquaient d’être très importants.

13h30. La Commission européenne annonce avoir débloqué trois millions d’euros pour une aide d’urgence et annonce que l’UE pourra accroître son aide au regard des besoins. En temps normal, Haïti reçoit une aide de 28 millions d’euros par an de la part de la Commission européenne.

13 heures. Le patron de la Mission de paix de l’ONU en Haïti, le Tunisien Hedi Annabi, serait mort lors du séisme ainsi que tous ceux qui se trouvaient dans le bâtiment de l’ONU, selon Bernard Kouchner.

«Hélas le bâtiment de l’ONU s’est écroulé et il semblerait que tous ceux qui étaient dans le bâtiment dont mon ami Annabi, l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies, et que tous ceux qui étaient avec lui et autour de lui, soient morts», a expliqué le ministre des Affaires étrangères au micro de RTL.

Le diplomate tunisien a pris ses fonctions en Haïti le 1er septembre 2007. Il avait été au préalable sous-secrétaire général adjoint de l’ONU pour les opérations de maintien de la paix (1997-2007). Crédit photo: REUTERS/Eduardo Munoz.

12h45. Quatre casques bleus brésiliens de la force de stabilisation de l’ONU en Haïti ont péri dans le séisme qui a ravagé mardi le pays des Caraïbes.

12h20. Médecins sans frontières (MSF) a déjà accueilli 600 blessés dans ses centres de soins à Port-au-Prince et va envoyer dans la soirée un hôpital gonflable d’une capacité de 100 lits, selon Marie-Noëlle Rodrigue, directrice adjointe des opérations. «On s’attend à un bilan assez lourd au niveau des blessés et des morts», a-t-elle ajouté, tout en soulignant le caractère parcellaire des informations en sa possession.

12h10. L’ancien président haïtien Jean-Bertrand Aristide, qui vit en exil en Afrique du Sud depuis 2004, a transmis mercredi ses condoléances à ses compatriotes frappés par un puissant séisme, évoquant une «tragédie qui défie l’entendement».

12 heures. Un porte-parole du département d’État américain indique avoir été prévenu qu’il fallait s’attendre à de «sérieuses pertes en vies humaines» après le séisme qui a ravagé Haïti mardi.

A voir ici: les images du réseau britannique ITN tournées dans les rues de Port-au-Prince.

10h15. Nicolas Sarkozy fait part de son «effroi» et de sa «profonde émotion» après le séisme survenu en Haïti, en précisant que la France dépêchait «des détachements de la sécurité civile et un peloton de gendarmerie» pour participer aux secours. Le point sur l’aide internationale.

10 heures. Les équipes de Médecins sans frontières (MSF) à Port-au-Prince constatent un afflux de blessés dans les structures médicales où elles opèrent dans la capitale du pays. «Des patients et des membres de l’équipe ont été blessés et les structures médicales MSF ont subi des dommages importants», précise l’organisation, qui a l’intention d’envoyer des renforts sur place.

Le centre de traumatologie de la Trinité (60 lits), où les patients peuvent bénéficier de soins chirurgicaux gratuits, «a été sérieusement endommagé par le tremblement de terre», détaille MSF sur son site.

Téléphone de la cellule de crise au Quai d’Orsay: (00.33)1.43.17.53.53.

9h45. Les communications avec Haïti sont très difficiles, puisque seul les teléphones satellites semblent fonctionner. Quelques rares photos (sur le site américain Mashable) et vidéos sont visibles pour l’instant. Attention, les images qui suivent peuvent être choquantes.

Des personnes présentes sur place informent régulièrement via leur compte Twitter: @photomorel, @carelpedre, @LisandroSuero ou encore via le mot clé Haiti.

9h30. Huit Casques bleus chinois ont été ensevelis sous les décombres et dix sont portés disparus en Haïti après un puissant séisme.

8 heures. Le secrétaire d’Etat français à la Coopération Alain Joyandet, déclare que 200 personnes seraient portées disparues sous les décombres d’un grand hôtel de Port-au-Prince, l’hôtel Le Montana, sur les hauteurs de la capitale, non loin du quartier-général de l’ONU. Il y a 1400 Français recensés en Haïti, dont 1200 vivant à Port-au-Prince. On apprend également que le président haïtien René Préval et son épouse ont survécu à la catastrophe, selon l’ambassadeur d’Haïti au Mexique.

7 heures. Scènes de désolation: de nombreux cadavres jonchent les abords des routes, tandis que des pillards sont à l’œuvre dans un supermarché au nord de Port-au-Prince. Sur le Web arrivent des vidéos montrant la panique et l’étendue du désastre.

6 heures. De nombreux étudiants d’une université privée de Port-au-Prince sont bloqués sous les décombres après le puissant tremblement de terre qui a frappé Haïti, alerte un responsable de l’institution.

Sur Twitter, des photos, présentées comme ayant été prises après le séisme sont mises en ligne, montrent des situations chaotiques.

2h30. Un travailleur humanitaire présent à Port-au-Prince au moment du séisme décrit une situation de «chaos» et dit redouter «des milliers de morts».

1 heure. On découvre les premiers dégâts matériels. Le Palais national (voir ce montage photo sur Twitter), qui abrite la présidence d’Haïti, ainsi que de nombreux bâtiments publics se sont effondrés: le ministère des Finances, le ministère des Travaux public, le ministère de la Communication et de la Culture, le Palais de justice, l’Ecole normale supérieure…

Minuit. Le président américain Barack Obama offre l’aide des Etats-Unis.

Hier mardi, 22h53 heure française (16h53 heure locale) La terre tremble en Haïti, à 16 km de Port-au-Prince. La secousse, de magnitude 7, dure plus d’une minute, allant jusqu’à faire sauter les véhicules en pleine rue. Suivent deux répliques très fortes de magnitude, 5,9 et 5,5 respectivement. De nombreuses personnes se retrouvent dans les rues après la secousse, les communications sont fortement perturbées dans l’île.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a rendu un hommage appuyé, mercredi à Libreville, à M. Jean-Pierre Raffarin qui fut Premier ministre en France du 6 mai 2002 au 31 mai 2005, à l’occasion de la 12ème édition de la journée africaine de l’administration et du service public. Mardi, M. Raffarin a animé une conférence sur le thème : Administration publique : moteur de développement dans un pays émergent, dans le cadre des manifestations organisées à Libreville, à l’occasion de la 12ème journée africaine de l’administration et du service public, célébrée cette année au Gabon sous ...
Lire l'article
Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai est arrivé lundi à Libreville, pour une visite de travail et d’amitié de 24 heures au Gabon. Accueilli par son homologue gabonais Paul Biyoghé Mba à l’aéroport international Léon Mba où les deux hommes ont eu un premier entretien en tête-à-tête centré sur la coopération bilatérale, M. Tsvangirai a été reçu lundi en fin d’après-midi par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Le Premier ministre zimbabwéen doit quitter Libreville mardi en fin de matinée, a annoncé le service de presse de la primature gabonaise, soulignant que sa première visite au Gabon doit ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba a quitté Libreville lundi pour une visite de travail de 48 heures en République de Sao Tomé et Principe, destinée à renforcer la coopération entre les deux pays. Le chef du gouvernement gabonais est à la tête d’une forte délégation comprenant notamment des membres de son cabinet et des hommes d’affaires gabonais. Les questions politiques et économiques vont dominer ses échanges avec les décideurs politiques et les hommes d’affaires de cet archipel situé à 300 km au large de Libreville. Les relations diplomatiques entre le Gabon et Sao Tomé datent de 1975, ...
Lire l'article
L'ONU va lancer à un programme consistant à remettre à ses frais les Haïtiens au travail pour reconstruire leur pays dévasté par un séisme le 12 janvier. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a reçu jeudi l'appui de l'ex-président américain Bill Clinton, son émissaire spécial pour Haïti, pour ce dispositif. "J'ai demandé au président Clinton s'il pouvait oeuvrer en faveur de ce programme appelé +argent contre travail+ (cash-for-work)," a dit M. Ban lors d'une conférence de presse commune. "Je suis heureux qu'il se soit engagé à travailler avec l'ONU là-dessus". Ce programme, doté jusqu'ici de cinq millions de dollars provenant du ...
Lire l'article
Neuf jours après, l’aide afflue à Haïti, les sauveteurs refluent
Les secouristes accourus à Haïti après le séisme meurtrier du 12 janvier commencent à plier bagage, tandis que l'aide humanitaire internationale afflue, bien qu'encore insuffisante par rapport aux besoins criants des survivants. La puissante secousse qui a frappé Port-au-Prince il y a neuf jours a fait entre 100.000 et 200.000 morts, des dizaines de milliers de blessés et plus d'un million de sans-abri dans le pays le plus pauvre de l'hémisphère Nord, plus que jamais dépendant de l'aide étrangère. "Sommes nous satisfaits du travail que nous accomplissons? Assurément non. Mais on fait des progrès. Songez à ce qu'on a trouvé quand tout ...
Lire l'article
Une semaine après le séisme qui a ravagé Haïti, l'aide commençait progressivement à s'organiser mardi 19 janvier. Des troupes héliportées américaines ont notamment pris position à des endroits stratégiques de Port-au-Prince pour sécuriser les opérations humanitaires destinées à répondre à une population aux abois. Les Américains aux commandes. Les Américains ont renforcé leur présence en Haïti, mardi 19 janvier, comme ils l'avaient annoncé lundi (lire le point de vue de Barack Obama : Dans les moments tragiques, les Etats-Unis réagissent et apportent leur aide). Des troupes héliportées américaines ont pris position à des endroits stratégiques de la capitale pour sécuriser les ...
Lire l'article
« Des survivants que la faim et la soif empêchent de donner une sépulture à leurs proches, des dizaines de milliers de cadavres qui jonchent les rues, des gangs qui prolifèrent, des aides internationales qu’on n’arrive pas à distribuer… C'est ce que montrent en live les télévisions du monde. Des images apocalyptiques d’un pays sans État ». Triste constat de la situation en Haïti dressé par le quotidien algérien Liberté. Liberté qui estime que « plusieurs raisons ont participé à la catastrophe sismique : un demi-siècle de politique erratique et de gouvernance mondiale libérale qui a transformé Haïti, affirme-t-il, en ...
Lire l'article
Suite au drame humanitaire en Haïti après le séisme qui a ravagé la petite île des Caraïbes, le gouvernement gabonais a annoncé le 14 janvier l'octroi une aide d'urgence d'un million de dollars, soit environ 467 millions de francs CFA. Trois jours après le drame, le Gabon reste le seul pays d'Afrique subsaharienne à avoir répondu à l'appel à la solidarité internationale pour venir en aide aux populations haïtiennes affligées. Après le drame humanitaire du séisme qui a ravagé la petite île d'Haïti, dans les Caraïbes, le gouvernement gabonais a manifester son soutien le 14 janvier dernier aux populations ...
Lire l'article
Libreville, 4 septembre (GABONEWS) – Le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a devisé ce vendredi à Libreville avec le ministre de la jeunesse et des sports, René Ndémezo’O Obiang, accompagné de l’Ambassadeur du Cameroun au Gabon, Samuel Mvondo Ayolo, en prélude de la rencontre du troisième tour éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations et du Mondial 2010 qui oppose ce samedi 5 septembre à Libreville, le Gabon au Cameroun. Au cour de cette audience, il s’est agit pour le premier ministre de s’assurer des mesures sécuritaires prises par la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) et le ministères ...
Lire l'article
Alors que la crise ouverte au sein du département ministériel de l’Agriculture et du Développement rural entre l’administration et le Syndicat national des professionnels de l’Agriculture (SYNPA) a risqué d’atteindre ces temps derniers le point mort lorsque les syndiqués ont refusé de participer lundi passé à la réunion de restitution par la tutelle de la Coordination générale des Contrôles, créée au mois de mai par décision ministérielle, témoignant ainsi de leur volonté de refuser le dialogue et d’opter pour l’affrontement, le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong a décidé de rompre, vendredi, le silence qu’il observait volontiers à ce sujet, en ...
Lire l'article
Hommage du Premier ministre gabonais à un ancien Premier ministre français
Visite au Gabon du Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai
Visite de travail de 48 heures à Sao Tomé et Principe du Premier ministre gabonais
L’ONU lance un programme +argent contre travail+ pour reconstruire Haïti
Neuf jours après, l’aide afflue à Haïti, les sauveteurs refluent
A Haïti, la distribution des vivres et des soins s’organise
A la Une : le drame haïtien vu d’Afrique
Gabon : 467 millions de FCFA pour Haïti
Gabon: Match Gabon / Cameroun: Le Premier ministre devise avec l’Ambassadeur du Cameroun et le ministre des sports
Gabon: Crise à l’Agriculture / Le Premier ministre Eyéghé Ndong convoque Faustin Boukoubi (Ministre de tutelle) au « 2 Décembre »


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading ... Loading ...

Auteur/Source: · Date: 13 jan 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Plus de 100.000 morts, craint le Premier ministre haïtien

  1. OrangeOrange

    14 jan 2010 a 09:39

    Drame en Haïti: à quelle organisation allez-vous faire (ou avez-vous déjà fait) un DON d’urgence ?

    L’aide de chacun, selon ses moyens, est indispensable !

    Trouvée sur Pnyx.com: http://www.pnyx.com/fr_fr/poll/497 une fiche technique très détaillée des 8 principales organisations qui ont lancé un appel de dons d’urgence pour Haiti: le détail de leurs présence sur place, leurs coordonnées pour les dons, par courrier ou par carte de crédit, les liens, les contacts téléphoniques, email, etc …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>