Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville fait la paix avec Port-Gentil

Auteur/Source: · Date: 15 Jan 2010
Catégorie(s): Politique,Société

Près de quatre mois après les émeutes post électorales de Port-Gentil du 3 au 6 septembre dernier, le gouvernement gabonais vient d’annoncer la levée du couvre-feu sur la capitale économique, où les déplacements des populations avaient été restreints après 20 heures.

Mises à l’essai avec les suspensions du couvre-feu à Noël et au Nouvel An, les populations de Port-Gentil ont semble-t-il réagi favorablement puisque les autorités ont décidé lors du Conseil des ministres du 14 janvier dernier de lever complètement le couvre-feu qui pesait sur la ville.

Le gouvernement «note avec satisfaction le comportement exemplaire dont les compatriotes résidant dans la ville de Port-Gentil ont fait montre lors des deux périodes d’allègement du couvre feu à l’occasion des fêtes de la nativité et du nouvel an», indique le communiqué final des travaux.

Libreville a ainsi annoncé «la levée de ce couvre-feu dans toute la ville de Port-Gentil», un peu plus de quatre mois après les émeutes post électorales dans la capitale économique.

Le couvre-feu dans la ville de Port-Gentil avait été décrété le 4 septembre dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, suite aux troubles qui avaient secoué cette localité au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, remporté par Ali Bongo avec 41,73% des suffrages, suivi de Pierre Mamboundou et de l’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, qui en totalisait plus de 25% chacun. Bastion de l’opposition, la capitale économique avait connu de violentes émeutes provoquant plusieurs morts.

Cette mesure avait été allégée le 17 septembre, n’interdisant plus les sorties que de 23H00 à 06H00, au lieu du casernement 20H00-06H00 d’abord imposé pour calmer les émeutes, puis une nouvelle fois le 19 octobre dernier, portant l’autorisation de circuler jusqu’à 24 heures.

Concernant enfin le bilan humain et matériel des émeutes, le gouvernement a rappelé sans ambages «aux personnes physiques et morales, ainsi qu’aux partenaires nationaux et internationaux ayant subis des préjudices pendant les évènements regrettables de Port-Gentil, (…) que tout ceux qui ont ou vont saisir les tribunaux, seront dédommagés après l’aboutissement des enquêtes auxquelles ils sont invités à collaborer, pour identifier et réprimer conformément à la rigueur de la loi, aussi bien les auteurs de ces actes à caractère criminel que leurs organisateurs et leurs instigateurs, quels qu’ils soient et où qu’ils se trouvent».


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement a décidé de restreindre le couvre-feu décrété sur la ville de Port-Gentil depuis le 4 septembre dernier pour la fête du nouvel an. Les habitants de la capitale économique pourront ainsi librement circuler du mercredi 30 décembre à minuit au samedi 2 janvier à minuit. Comme pour la fête de Noël, les habitants de Port-Gentil pourront célébrer le nouvel an sans couvre-feu. Réuni en Conseil des ministres, le gouvernement a décidé le 29 décembre dernier de réitérer l'allègement du couvre-feu sur la capitale économique. «Au regard du comportement exemplaire observé par les compatriotes résidant à Port-Gentil à l’occasion des ...
Lire l'article
Alors que le nouveau gouvernement vient de procéder à un nouvel allègement du couvre-feu dans la capitale économique du Gabon, Port-Gentil, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB) et ancien maire de la cité pétrolière, Séraphin Ndaot, a demandé une levée totale de cette mesure décrétée suite aux émeutes post électorales qui avaient éclaté du 3 au 6 septembre dernier. Le contentieux électoral étant vidé et le nouveau président installé, le leader politique de la capitale économique estime que le maintien de cette mesure préventive sur Port-Gentil s'assimile à une punition et un frein pour la reprise optimale des ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le gouvernement gabonais a décidé jeudi d’alléger le couvre-feu en vigueur à Port-Gentil, la capitale économique du pays, indique le communiqué final ayant sanctionné les travaux du conseil des ministres dont l’AGP a reçu copie. Le couvre-feu s’étendra désormais de 23h (22h GMT) à 6h (5h GMT) du matin, précise le communiqué. Le couvre-feu allant de 18h (17h GMT) à 6h (5h GMT) avait été décrété dans cette ville suite aux troubles qui ont éclaté lors de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel remporté par le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba. Par ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – Le Conseil des ministres présidé ce jeudi par le chef de l’Etat, Rose Francine Rogombé, ayant constaté l’ « évolution positive de la situation » à Port-Gentil a « décidé d’alléger le couvre –feu » qui avait cours dans la capitale économique après l’annonce des résultats de la présidentielle du 30 août dernier, suites aux violences enregistrées dans la cité pétrolière. Dans le Communiqué final, le gouvernement rappelle que « Constant l’évolution positive de la situation, le Conseil tout en préconisant de maintenir une vigilance de tout les instants, a décidé d’alléger le ...
Lire l'article
Le tribunal de première instance de Port-Gentil a ouvert le 16 septembre 2009 à onze heures le procès de 63 prévenus arrêtés dans le cadre de violences post-électorales qui ont ravagé Port-Gentil du 3 au 6 septembre dernier. Un collectif d'avocats s'est spontanément constitué pour défendre les droits des prévenus. © /Les émeutes de Port-Gentil ont donné lieu à de nombreux actes de vandalisme Le tribunal de première instance de Port-Gentil a ouvert, le mercredi 16 septembre, le procès des présumés vandales qui avaient mis la capitale économique à feu et ...
Lire l'article
Le tribunal de Port-Gentil a relaxé jeudi 42 des 46 prévenus jugés pour évasion, pillage ou destruction lors des émeutes post-électorales qui ont secoué la capitale pétrolière du Gabon du 3 au 6 septembre. Trois prévenus "ayant déjà eu affaire à la justice", ont été condamnés à des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison, pour "évasion" de la prison de Port-Gentil et "destruction", a précisé à l'AFP le procureur de la République André-Patrick Roponat. Un prévenu étranger, poursuivi pour pillage, a écopé de 6 mois de prison, dont un avec sursis, mais seulement pour défaut de carte de ...
Lire l'article
PORT GENTIL, (AGP) – Les populations de la ville de Port gentil font face à la hausse des prix des denrées alimentaires au lendemain des émeutes survenues au moment de la proclamation jeudi de l’élection présidentielle. Le carton de poulet vendu d’ordinaire à 10.000 FCFA est passé à 16.000FCFA, le kilogramme de poisons vaut aujourd’hui 2.500 FCFA à alors qu’il était vendu 1.500 FCFA, le paquet de manioc coûte 1.000 FCFA contre 700 FCFA avant les émeutes, a constaté un journaliste de l’AGP. La rareté des produits de premières nécessités a occasionné des longues files devant les magasins. Traditionnellement chère, cette ville ...
Lire l'article
La situation ne semble pas s'arranger au Gabon avec une troisième nuit consécutive de violences samedi soir à Port-Gentil, capitale pétrolière du pays. Ce, malgré l'appel au calme d'Ali Bongo, dont l'élection à la présidence contestée par ses rivaux a toutefois été saluée par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Juste avant que n'éclatent les nouvelles émeutes, Ali Bongo avait déclaré qu'il souhaitait "absolument" que le calme revienne dans le pays. Placée sous couvre-feu après des violences post-électorales qui ont fait au moins deux morts depuis jeudi, Port-Gentil, dans l'ouest du Gabon, est devenue à nouveau le théâtre d'émeutes. Des groupes ...
Lire l'article
PORT-GENTIL (Gabon) - De nombreux habitants de Port-Gentil (ouest du Gabon) quittaient dimanche matin leur ville, où un calme relatif régnait après de nouvelles violences survenues dans la nuit malgré le couvre-feu, a constaté un journaliste de l'AFP. "Je préfère quitter Port-Gentil pour sécuriser ma famille", a expliqué à l'AFP un homme qui n'a pas voulu s'identifier, rencontré à un débarcadère du sud de la ville où plusieurs centaines de personnes munies de légers bagages se pressaient pour prendre des pirogues. Située sur la presqu'île de Mandji, à une centaine de kilomètres de Libreville, Port-Gentil n'est accessible que par bateau ou avion, ...
Lire l'article
Gabon : Le nouvel an sans couvre-feu à Port-Gentil
Gabon : Ndaot réclame la levée des «punitions» sur Port-Gentil
Politique : Le gouvernement allège le couvre-feu à Port-Gentil
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: Le couvre-feu allégé à Port-Gentil de 23 à 6 heures
Gabon : Ouverture du procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: 42 relaxes et 4 condamnations au procès des émeutes à Port-Gentil
Ogooué Maritime : Flambée des prix à Port Gentil
Gabon – Port-Gentil encore en proie à la colère
Gabon: des centaines d’habitants fuient Port-Gentil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Jan 2010
Catégorie(s): Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*