Socialisez

FacebookTwitterRSS

A la Une : le drame haïtien vu d’Afrique

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2010
Catégorie(s): Afrique

« Des survivants que la faim et la soif empêchent de donner une sépulture à leurs proches, des dizaines de milliers de cadavres qui jonchent les rues, des gangs qui prolifèrent, des aides internationales qu’on n’arrive pas à distribuer… C’est ce que montrent en live les télévisions du monde. Des images apocalyptiques d’un pays sans État ». Triste constat de la situation en Haïti dressé par le quotidien algérien Liberté. Liberté qui estime que « plusieurs raisons ont participé à la catastrophe sismique : un demi-siècle de politique erratique et de gouvernance mondiale libérale qui a transformé Haïti, affirme-t-il, en immense bidonville ».
FMI, Banque mondiale, Etats-Unis : tous fautifs !
Et pourtant, déplore le quotidien algérien, « dans les années 1980, le pays était autosuffisant pour son alimentation ! La chute de la production locale a commencé dès 1986, quand son économie s’est ouverte à la main invisible du marché sous les injonctions du duo infernal que sont le FMI et la Banque mondiale. Leurs aides ont été conditionnées à la baisse drastique des droits de douane ; résultat, explique Liberté : le riz subventionné américain a déferlé jusque dans les hameaux reculés et incapables d’être concurrentiels, les agriculteurs haïtiens n’ont plus réussi à subvenir à leurs besoins ».
Par ailleurs, Liberté se montre très critique à propos de la forte implication des Etats-Unis : « il va de soi, écrit-il, que les Américains ne sont pas là que pour des considérations humanitaires. L’État qui sortira des décombres portera, d’une façon ou d’une autre, la marque made in USA, bien qu’Obama ait juré que ses forces travailleront en collaboration avec la mission de stabilisation de l’ONU en Haïti et les organisations internationales et locales ».
Implanter les survivants du séisme en Afrique ?
Au-delà de ces considérations politiques ou géostratégiques, il y a aussi et surtout la compassion et la solidarité de tout un continent envers un peuple frère. Certains pays mettent la main au portefeuille, comme la RDC qui a promis deux millions et demi de dollars. Et puis, il y a le Sénégal, qui lui aussi a promis une aide financière, mais surtout qui par la voix de son président Abdulaye Wade, a proposé d’accueillir en Afrique les victimes du séisme. « L’Afrique devrait offrir aux Haïtiens leur choix de revenir chez eux. C’est un principe de droit. On ne doit pas marchander », a notamment déclaré le président sénégalais.
Des déclarations accueillies avec prudence par la presse sénégalaise. Le journal Le Quotidien, par exemple, met surtout en avant l’aide financière, les propositions d’adoptions d’enfants ou encore l’accueil des étudiants haïtiens dans les universités.
« Wade offre aux Haïtiens l’hospitalité », titre Sud, autre quotidien sénégalais. Sud qui reconnaît que « le problème est certainement la faisabilité d’un tel projet, son coût et surtout son acceptation par les intéressés ».
Encore une « waderie »
Et oui, « une idée généreuse, mais folle ! », s’exclame Le Pays au Burkina. Le Pays qui fait remarquer qu’Haïti « se sent plus proche des Etats-Unis, du Canada ou des Antilles que du continent noir, même si les sédiments de son histoire restent enfouis en Afrique. Et d’ailleurs, poursuit le quotidien burkinabé, ce pays devrait avoir plus intérêt à tourner le regard ailleurs que vers l’Afrique qui peine jusque-là à se départir de ses 50 années d’errements. Certes, Haïti est un pays pauvre. Mais ses populations accepteraient-elles, pour autant, de venir s’installer sur un continent où sévissent calamités, misère, ignorance, analphabétisme, maladies, etc… ? », s’interroge Le Pays.
L’Observateur, lui, toujours au Burkina, prend le parti d’en rire : « Sur l’échelle de Richter des propositions farfelues, écrit-il, la palme devrait être décernée au président sénégalais, Abdoulaye Wade. Assurément, il pétille d’idées et donne son avis sur tout. D’où cette idée aussi biscornue qu’éculée de vouloir créer en Afrique un espace pour le retour des Haïtiens sur la terre de leurs ancêtres (…). Dans quelle forêt, dans quelle savane, dans quel Sahel ou quel désert ? On ne sait trop, si ce n’est qu’il s’agit-là d’une « waderie ». Une de plus ! (…) Non Papy, conclut L’Observateur, il faut tout simplement aller aider les Haïtiens là où ils sont ».
CAN : service minimum pour les Fennecs
La CAN, avec cette question : qui affrontera qui en quarts de finale ?
On commence à y voir un peu plus clair. L’Angola et l’Algérie ont rejoint hier la Côte d’Ivoire et l’Egypte à ce stade de la compétition. Et selon toute vraisemblance, on s’orienterait vers un choc entre les Ivoiriens et les Algériens. Pour L’Inter, à Abidjan, les jeux sont faits : « les Eléphants attendent les Fennecs d’Algérie », titre le journal qui affirme qu’un « tel schéma pourrait grandement faire l’affaire des Ivoiriens qui évitent ainsi le pays organisateur », l’Angola.
De son côté, El Watan, en Algérie, prévient : « les Verts devront passer à la vitesse supérieure dès dimanche prochain, à Cabinda, lors du match des quarts de finale face à la redoutable équipe de Côte d’Ivoire ». El Watan qui reconnaît que « l’équipe nationale n’a pas été convaincante jusque-là. Une défaite, une victoire et un nul pour un seul but inscrit et trois autres encaissés ne prêtent pas à l’optimisme pour la suite de la compétition, mais pour l’instant, conclut le quotidien algérien, savourons pleinement cette imprévisible qualification ».
 


SUR LE MÊME SUJET
Le vice-président de Rougier SA, Francis Rougier, et le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, Alain Ditona Moussavou, ont signé un accord qui autorise le Gabon à acquérir 35% des parts dans le capital social de Rougier International a rapporté ce vendredi le quotidien L’Union sur sa page économie. La prise de participation du Gabon dans Rougier Afrique international permettra au groupe de poursuivre son développement dans le domaine des forêts naturelles. D’autre part, Rougier Afrique International est installée dans trois pays du Bassin du Congo ( Gabon, Cameroun et Congo) sur 2,1 millions d’hectares de forêts gérés et ...
Lire l'article
Une jeune gabonaise, Armelle Ntsame Biteghe, 22 ans révolu et élève en classe de 2de, a été retrouvée morte à Oyem (600 km au nord de Libreville) dans la nuit du mercredi au jeudi après une séance d’exorcisme menée par une prophétesse nommée Elisabeth. La prophétesse Elisabeth est connue dans la ville comme une commerçante qui aurait reçu, il y a trois ans, des dons de guérison auprès de Dieu après un songe dans lequel le Tout Puissant l’aurait gratifié d’une bible spéciale avec laquelle elle opère des miracles. Selon la grand-mère de la victime, Mlle Ntsame Biteghe qui souffrait d’une ...
Lire l'article
Le Dr. Daniel Mengara aux Haïtiens (Partie 2): “Le problème du Noir est qu’il a trop de vanité, et pas assez de fierté”
(Partie 2) Le Dr. Daniel Mengara, invité d’honneur au Banquet Annuel de la communauté haïtienne du New Jersey organisé par la Radio Haïti Info, s’est exprimé samedi 14 août 2010 devant près de 120 Haïtiens, dont des hommes d’affaires et professionnels, pour partager avec eux ses réflexions sur l’héritage psychologique des peuples noirs et les perspectives et enseignements que le Noir doit tirer de sa double meurtrissure sous le joug de l’esclavage et du colonialisme. Le Dr. Daniel Mengara conclut, en substance, que le problème du Noir est qu’il a trop de ...
Lire l'article
La future commissaire au Climat devant le ParlementOutre la somme de 250 millions de francs CFA (380 000 euros) que l'Etat sénégalais va débloquer pour venir en aide aux victimes du séisme, le président de la république du Sénégal, Abdoulaye Wade, offre aux Haïtiens "l'hospitalité en terre africaine", rapporte Sud Quotidien, de Dakar. Le 17 janvier, il a proposé aux descendants des esclaves venus du Sénégal entre le XVIe et le XVIIe siècle et qui peuplent Haïti aujourd'hui de retrouver la terre de leurs ancêtres. Citant en exemple le Liberia, peuplé au XIXe siècle par ...
Lire l'article
Par LIBÉRATION.FR Heure par heure Un violent séisme a frappé l'île mardi en fin d'après-midi. Le bas de la ville de Port-au-Prince est «complètement détruit» par le séisme, a déclaré le ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner. 19h40. Une cinquantaine de Français sont recherchés «activement» par les services de l'ambassade de France à Port-au-Prince parce qu'ils se trouvaient, lors du séisme, dans des zones particulièrement «détruites», déclare le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. 19h15. Un détachement de pompiers du SDIS des Bouches-du-Rhône et de marins-pompiers de Marseille s'envolera demain de la base aérienne d'Istres pour Haïti. Au total, 30 personnes partiront: 10 médecins, ...
Lire l'article
La directrice du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), Antoinette M. Sayeh a appelé jeudi dans une vidéo conférence depuis Washington le Gabon et tous le pays africains producteurs de pétrole, confrontés au problème de la baisse du prix du pétrole à s’ajuster à cette nouvelle réalité et apporter plus de transparence dans la gestion de leurs ressources. Le FMI a octroyé près de 102 millions de dollars au titre d'accord de confirmation au Gabon afin de soutenir son programme économique, sur une période de 14 mois, gage de la signature d'un accord final de 3 ans. Un premier décaissement ...
Lire l'article
Le groupe de presse Africa Internationl présidé par Marie Roger Biloa célèbre ses 50 ans d’existence à Libreville depuis lundi et ce jusqu’à mardi soir autour des conférences axées sur l’avenir des médias africains. L’objectif de ces assises est de permettre au continent africain de projeter sa propre histoire au monde, sachant qu’il y a des places à prendre dans la sphère médiatique mondiale. Il en ressort que les structures de presse, agences, journaux écrits, télévisions, radio doivent se constituer en groupes afin de mieux supporter les différents coûts. Un journal écrit pour mieux générer de l’argent se doit d’avoir ...
Lire l'article
Selon le Dr Maria Neira, l’Afrique sub-Saharienne enregistre par an, environ 40 000 morts à cause des fumées dues à la combustion des bois dans le chauffage et la cuisine. Le Dr Maria Neira l’a souligné pendant la conférence internationale sur la santé et l’environnement en Afrique qui s’est tenu du 26 au 29 août derniers à Libreville. « 77 % de la population africaine utilisent les combustibles de biomasse et le charbon pour la cuisine et le chauffage d'espace. L'incendie des combustibles solides sur les cuisinières traditionnelles cause de hauts niveaux de fumée en salle, un mélange complexe de ...
Lire l'article
Le bilan des immigrés clandestins qui ont échoué aux larges des côtes gabonaises dans la nuit de mardi s'alourdit de jour en jour, cinq nouveaux corps ont été retrouvés ce vendredi, montant le chiffre à un total de 23, à l'heure actuelle. Depuis mardi dernier, 15 corps avaient été retrouvés sur la plage de Libreville, suivi dans la journée de mercredi matin par trois autres au même endroit. Cette embarcation transportait des ressortissants d'Afrique de l'ouest qui immigraient clandestinement au Gabon.
Lire l'article
Qui paiera les 6,3 millions d'euros de dommages et intérêts dus aux familles des victimes ? demande la presse africaine, unanime pour critiquer vertement la grâce accordée par le président tchadien Idriss Déby aux six membres de l'association. Les six bénévoles de l'association L'Arche de Zoé qui s'étaient illustrés dans une tentative rocambolesque d'enlèvements de 103 enfants au Tchad ont été graciés le 31 mars par le président Idriss Déby et sont sortis des différentes prisons françaises où ils étaient détenus. Condamnés à huit ans de travaux forcés par un tribunal de N'Djamena en décembre 2007, ils sont toujours redevables ...
Lire l'article
Gabon : Le Gabon acquiert 35% des parts de Rougier Afrique International
Une séance d’exorcisme tourne au drame à Oyem
Le Dr. Daniel Mengara aux Haïtiens (Partie 2): “Le problème du Noir est qu’il a trop de vanité, et pas assez de fierté”
Les descendants d’esclaves invités à revenir en Afrique
Plus de 100.000 morts, craint le Premier ministre haïtien
Afrique: La directrice Afrique du FMI appelle les pays africains producteurs de pétrole à apporter plus de transparence dans la gestion des ressources
Gabon: Africa International célèbre ses 50 ans autour des Réflexions sur l’avenir des médias en Afrique
Gabon: Santé / Environnement en Afrique: la fumée responsable de plus de 40 000 morts en Afrique sub-Saharienne
Gabon: Drame de l’immigration clandestine: cinq nouveaux corps retrouvés sur la plage à Libreville
ARCHE DE ZOÉ • L’épilogue de l’affaire fait grincer des dents en Afrique


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Jan 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*