Socialisez

FacebookTwitterRSS

Loïk Le Floch-Prigent, retour à la case prison

Auteur/Source: · Date: 21 Jan 2010
Catégorie(s): Monde

Après presque cinq ans de liberté conditionnelle, l’ancien PDG d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent, devra retourner en prison pour ne pas avoir respecté toutes les obligations liées à sa condamnation, a annoncé, jeudi 21 janvier, la Cour de cassation. Celle-ci confirme ainsi l’arrêt rendu en juin par la cour d’appel de Versailles, ordonnant son retour en détention pour six mois. Il était reproché à celui qui est désormais consultant international d’avoir “manqué à l’obligation d’indemniser la partie civile [son ancienne société, depuis absorbée par Total] en proportion de ses facultés contributives”. Seules quelques centaines d’euros auraient été versés, au lieu de plusieurs centaines de millions.
La défense, qui s’était pourvue en cassation, a fait valoir mercredi à l’audience que Loïk Le Floch-Prigent a conclu “une transaction” avec la partie civile. Après l’annonce de l’arrêt jeudi, son avocat Francis Chouraqui a dénoncé “un acharnement judiciaire (…). On s’acharne sur lui parce qu’il est un homme libre et que c’est quelque part la raison d’Etat. Il est celui qui a su, il est celui qui a fait et qui n’a rien dit”.
CONDAMNÉ À CINQ ANS, TRENTE MOIS PUIS QUINZE MOIS DE PRISON
PDG de 1989 à 1993 du géant pétrolier français, Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné en 2003 à cinq ans de prison et 375 000 euros d’amende dans le volet principal de l’affaire Elf, pour avoir détourné plusieurs centaines de millions d’euros des caisses du groupe pétrolier. Quelques mois plus tôt, dans le volet Dumas Deviers-Joncour, il avait été condamné en appel à trente mois d’emprisonnement ferme. En 2007, un tribunal correctionnel l’a condamné à quinze mois de prison avec sursis et 60 000 euros d’amende et a décidé de la confusion de cette peine avec les précédentes, ce qui signifie que seule la plus lourde doit être exécutée.
L’ancien numéro un d’Elf a jusqu’ici passé cinq mois et demi en détention provisoire en 1996, puis quatorze mois entre 2003 et 2004. Il a alors bénéficié d’une suspension de peine pour raisons de santé, puis d’une mesure de liberté conditionnelle.

source: AFP et reuters 


SUR LE MÊME SUJET
Un sculpteur et vendeur d'ivoire arrêté en mai à Libreville a été condamné à une peine de prison de 12 mois dont 6 mois avec sursis et à verser une amende et des dommages et intérêts à hauteur de 16.000 euros, selon un projet d'appui à l'application de la loi mercredi. Le dernier sulpteur/vendeur d'ivoire arrêté à Libreville le 24 mai dernier par les contre-ingérences et les Eaux et forêts, avec l'appui du projet Aalf (Appui à l'application de la loi sur la faune), a été condamné en date du (mardi) 28 juin 2011, indique le communiqué du projet Aalf, projet ...
Lire l'article
Cinq ressortissantd Chinois poursuivis depuis quelques mois pour pratique illégale de pêche en zone protégée, au large de l’île Mandji, dans la province de l’Ogooué Maritime, ont été condamnés à 3 mois de prison assortie d’une amende de 3 millions de francs CFA, par le tribunal de première instance de Port-Gentil; ils réfléchissent à l’opportunité de faire appel. Les cinq ressortissants Chinois, Yu Jing Quan, Qu Quoquin,Son Yi Yen, Yu Hong Shan et Zhang Tianxian, reconnus coupables de pratique de pêche illégale en zone protégée au large de Port-Gentil, ont été condamnés jeudi dernier par le tribunal de première instance ...
Lire l'article
France – Affaire Elf : retour à la case prison
Par Henri Marque À 66 ans, Loïk Le Floch-Prigent est contraint par la justice à un retour à la case prison pour quelques mois de plus. Malgré les plaintes de son avocat, la justice reproche à l'ancien responsable d'Elf d'avoir triché sur ses "facultés contributives". Pour une fois, l’adage aura menti. Le retour en prison pour six mois de Loïk Le Floch-Prigent montre qu’on peut avoir été puissant – au sommet de la puissance – et se retrouver misérable – au fond d’un cachot de banlieue. Accusé de « détournements gravissimes », l’ex-patron du géant pétrolier Elf (absorbé par Total) avait été trois ...
Lire l'article
Le tribunal de Libreville a condamné le 7 juin le journaliste de L’Union, Jonas Moulenda, à une peine de 3 mois de prison avec sursis et 500 000 francs CFA d’amende dans l’affaire qui l’oppose à l’ancien directeur général du Conseil gabonais des chargeurs (CGC), Alfred Nguia Banda, sur l’article traitant de l’assassinat de René Ziza. Le verdict est tombé le 7 juin pour le journaliste de L’Union, Jonas Moulenda, condamné par le tribunal de Libreville à 3 mois de prison avec sursis et une amende de 500 000 francs CFA pour «diffamation» à l’encontre de l’ancien ...
Lire l'article
Le directeur général d'Addax Petroleum Gabon, Gérard Hautavoine, a finalement été condamné à 3 mois de prison avec sursis par la Cour d'appel de Port-Gentil le 27 janvier. Il avait initialement été condamné le 10 novembre dernier à 3 mois de prison ferme pour licenciement abusif et outrage à magistrat puis mis en liberté conditionnelle 15 jours plus tard. La Cour d’appel de la capitale économique a jugé le directeur général d’ADDAX Petroleum GAbon, Gérard Hautavoine, absent à l'audience, coupable de licenciement abusif de son adjoint et d'outrage envers le tribunal et l'a condamné à 3 mois ...
Lire l'article
A la faveur d'une conférence de presse tenue le 23 janvier dernier au sujet de la mutinerie survenue le 19 janvier dernier à la prison centrale de Libreville, le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, a annoncé la construction imminente d’une nouvelle prison à la périphérie de la capitale. Le nouveau centre pénitencier devrait être construit à Ayem, à 35 kilomètres au sud de la capitale. Il devrait permettre une surveillance renforcée des prisonniers, une amélioration des conditions de détention ainsi que la mise en place de services de réinsertion sociale des détenus. La mutinerie survenue le 19 ...
Lire l'article
Au cours de deux conférences de presse tenues les vendredi et samedi à Libreville, le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, a donné le bilan officiel de la mutinerie du lundi 19 janvier à la prison centrale de Libreville qui est de deux morts et neuf blessés, côté mutins et a annoncé que le gouvernement gabonais s’apprête à construire une prison ultra moderne à Oyem, une ville située à environ 30 km de Libreville, au nord du pays. « La situation a été provoqué par une quarantaine de détenus qui ont surpris les agents de permanence en prenant en otage ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Intérieur André Mba Obame a annoncé vendredi à Libreville au cours d’une conférence de presse, la construction d’une prison à ‘’Ayemé’’ à 35 km au sud de Libreville, au lendemain de la mutinerie de qui a coûté la vie deux prisonniers à la prison centrale. L’éloignement de ce nouveau pénitencier, a expliqué le ministre Mba Obame obéit à des raison de sécurité, contrairement à la prison centrale qui se trouve en plein centre ville. Selon lui, cette nouvelle prison dont il n’a indiqué la capacité d’accueil, répondra aux normes d’un pénitencier moderne disposant notamment de moyens conséquent aussi ...
Lire l'article
Le bilan, après la prise d’otages par un groupe de détenus inconnus de la prison centrale de Libreville, s’établissait lundi à 3 morts et 7 blessés, côté prisonniers, a annoncé un responsable de prison sous couvert d’anonymat. ’’Le bilan provisoire faisait état de 3 détenus tués après les échanges de coups de feu de ce matin (lundi) et 7 autres sont blessés’’, a indiqué la source qui ne donne pas plus de détails. Une gardienne de prison, enceinte de 4 mois, aurait été aussi violée, a ajouté ce haut responsable, expliquant que les détenus ne veulent négocier qu’avec le chef de l’Etat ...
Lire l'article
Une mutinerie a éclaté ce lundi matin aux environs de 5 heures à la Prison centrale de Libreville; le bilan actuel serait de trois morts du côté des prisonniers et un blessé grave dans les rangs de la garde pénitentiaire, rapportent des sources proches de la Prison centrale. Le soulèvement a eu lieu à 5 heures ce lundi matin avec des incendies et autres dans la prison. De même, les prisonniers retiendraient quelques gardes pénitentiaires. Les négociations ont été ouvertes et l’ancien gouverneur, Mamadou Tsoumou, lui-même détenu, serait le négociateur en vue de sortie de cette crise.
Lire l'article
Gabon: un sculpteur et vendeur d’ivoire condamné à 6 mois de prison ferme
Cinq pêcheurs Chinois écopent de 3 mois de prison et d’une amende de 300 millions de francs CFA
France – Affaire Elf : retour à la case prison
Gabon : 3 mois de prison et 500 000 FCFA d’amende pour Jonas Moulenda
Gabon : 3 mois de prison avec sursis pour le directeur d’ADDAX
Gabon : La nouvelle prison excentrée de Mba Obame
Gabon : Les travaux de construction de la nouvelle prison démarreront dans deux mois
Gabon: Société : André Mba Obame annonce la construction d’une nouvelle prison à “Ayemé”
Gabon: Mutinerie : Prise d’otages à la prison de Libreville : 3 morts et 7 blessés (bilan provisoire)
Gabon: Mutinerie à la prison Centrale: trois morts et un blessé grave


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Jan 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*