Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le gouvernement somme les exploitants forestiers d’évacuer les stocks de grumes présents dans les ports et parcs à bois du Gabon

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable, Martin Mabala, a accordé ce lundi, aux exploitants forestiers un délai de trois mois pour évacuer les stocks de grumes entassés dans les parcs à bois et ports du Gabon, a constaté GABONEWS.

Le gouvernement a pris à titre exceptionnel, les mesures dérogatoires autorisant la sortie des bois présents dans les parcs et ports disposant de bons à embarquer délivrés par les services douaniers.

Concernant les stocks actuels de grumes accumulés dans les parcs, le long du chemin de fer et dans les chantiers forestiers, la Société Nationale des Bois du Gabon (SNBG), sous la supervision de la Direction générale des douanes et de la Direction générale des Eaux et Forêts, a été désignée pour organiser les conditions d’évacuation de ces produits à destination de leurs bénéficiaires dans un délai de trois mois à compter du mois de février 2010.

A en croire le ministre, s’expliquant devant son collègue des Transports, cette dérogation ne concerne pas les bois abattus après le 31 décembre dernier.

La volonté du gouvernement dans ce rappel obéit à la logique du code forestier qui prévoit que 75 % du bois coupé soit transformé sur place à partir de 2012, alors qu’actuellement, seul 60 % du bois est exporté après transformation. D’où l’impérieuse nécessité de doubler les capacités industrielles pour atteindre de seuil de 100% de transformation locale.

Donc, ce rappel du gouvernement gabonais va directement dans le droit fil de la vision du Gabon industriel prôné par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui cadre avec le ‘‘Gabon émergent’’ permettant par ailleurs de créer non seulement des emplois pour les jeunes gabonais, mais également à leur offrir des revenus supplémentaires.

Le ministre Martin Mabala, en présence également du locataire du ministère du Travail, a invité l’ensemble des exploitants forestiers à prendre part au forum forestier qu’il organise du 10 au 13 février prochain.


SUR LE MÊME SUJET
Le gouvernement gabonais a annoncé, dans un communiqué rendu public jeudi à Libreville à l’issue du conseil des ministres, réuni par le président par Ali Bongo Ondimba, qu'il allait s’approprier tout bois abandonné dans la nature. ’’A l’issue du délai de six mois prévu à l’article 134 du Code Forestier, le bois abandonné devient propriété de l’Etat", souligne le communiqué, ajoutant qu’un tronc d’arbre abattu, ébranché, étêté, tronçonné ou scié issu d’une exploitation forestière, et les bois délaissés dans les parcs à bois et chantiers fonctionnels sont considéres comme du bois abandonné. Cette mesure a pour but de préserver ...
Lire l'article
L’entreprise française Rougier – Gabon, acteur majeur sur le marché de grume, de sciage et donc le chiffre d’affaires en 2009 serait en chute de 21% par rapport à 2008 attend beaucoup de la visite du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy, en séjours au Gabon les 24 au 25 février en vue de redynamiser les accords entre Libreville et Paris. Rougier – Gabon, le spécialiste du bois tropical ayant acquis dès 1952 ses premiers permis d’exploitation forestière au Gabon, fait face aujourd’hui à un déclin de son chiffre d’affaire grippé par la décision gouvernementale visant à interdire, à partir ...
Lire l'article
L'interdiction de l'exportation de grumes brutes du Gabon en 2010 sera discuté entre les présidents gabonais Ali Bongo et français Nicolas Sarkozy, dont le programme serré dans ce pays mercredi comprend une visite chez un groupe phare du secteur du bois. "C'est un symbole: Sarkozy va voir Rougier pour montrer son soutien aux forestiers français qui jouent le jeu", assure un observateur français installé au Gabon. Rougier est un groupe industriel français de transformation et négoce des bois tropicaux et exotiques. Son directeur général adjoint Jean-Louis Santos se garde de toute interprétation: "C'est un honneur pour nous de recevoir le président (Sarkozy). ...
Lire l'article
La mesure sur l’interdiction d’exportation des grumes a été confirmée ce 15 février par le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, lors d’un forum sur la gestion forestière qu’il a animé à Libreville. Paul Biyoghe Mba a toutefois indiqué que des mesures d’accompagnement seront prises pour soulager les opérateurs de ce secteur qui est le premier employeur privé du pays. Le gouvernement ne reviendra pas sur sa parole. Paul Biyoghe Mba annoncé ce 15 février lors d’un forum sur la gestion forestière, que la mesure relative à l’exportation des grumes de bois sera bel et bien maintenue. «Nous devons ...
Lire l'article
Un délai de trois mois a finalement été accordé aux exploitants forestiers gabonais pour évacuer les stocks de grumes qui faisaient déjà l’objet d’une commande par un importateur étranger. Ce sursis doit permettre aux opérateurs économiques du secteur bois d’atténuer la brutalité de l’interdiction de l’exportation des grumes entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Le gouvernement gabonais a du concéder aux exploitants forestiers un délai de trois mois supplémentaires pour pouvoir honorer les commandes de grumes dont les taxes et redevances douanières avaient déjà été payées. Réunis le 1er février dernier autour du ministre de tutelle, ...
Lire l'article
Les opérateurs économiques exerçant dans la filière bois se sont retrouvés en réunion lundi au ministère des eaux et forets, de l’environnement et du développement durable, avec le patron de ce département ministériel, M. Martin Mabala qui a expliqué à l’assistance le bien fondé sur la décision prise par le chef de l’état, Ali Bongo Ondimba, de tolérer l’évacuation des grumes, dans un délai de trois mois, stockés dans les différents ports et parcs sur l’ensemble du territoire national. Pour le ministre des eaux et forets, cette autorisation de sortie répond à un souci du gouvernement, de faire face à l’impossibilité ...
Lire l'article
Economie : Le bois stocké dans les parcs autorisé à l’évacuation
Les autorités gabonaises ont décidé vendredi d’évacuer le bois qui était stocké dans les parcs depuis plusieurs semaines, annoncé le porte-parole de la présidence de la République, Guy Bertrand Mapangou qui inaugurait ce vendredi une série de rencontres hebdomadaires avec la presse sur le bilan des activités du chef de l’exécutif. La mesure a été prise au cours d’une réunion entre le Président, Ali Bongo Ondimba, le Premier ministre Paul Biyoghé Mba et quelques membres du gouvernement. C’est la première conférence de la série, que va désormais organiser chaque semaine le porte-parole de la présidence, pour discuter avec les hommes des médias ...
Lire l'article
Le Gabon a adopté des dérogations à son interdiction d'exporter le bois en grumes décidée en novembre, "pour faire face à l'impossibilité du marché intérieur à absorber" les arbres abattus avant le 1er janvier, a annoncé vendredi la présidence gabonaise. Le président Ali Bongo a demandé au gouvernement l'autorisation de sortie "pour les bois présents dans les ports et parcs" de la Société d'exploitation des parcs à bois du Gabon (SEPBG), a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. Ces bois doivent toutefois disposer de permis d'embarquement ("bons à embarquer") délivrés par les douanes. Selon M. Mapangou, ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo Ondimba a réaffirmé le jeudi dernier la volonté du gouvernement « de poursuivre son développement en compatibilité avec les efforts engagés en matière de protection de l’environnement et de la préservation des forêts ». Dès 2010, le bois en grumes sera interdit à l’exportation. « Je reste convaincu que c’est en maîtrisant la chaîne de valeur du bois que nous pourrons en tirer le maximum de profits et nous positionner comme un pays phare sur les marchés internationaux », avait déclaré le chef de l’Etat lors de son premier discours à la nation à l’occasion de la ...
Lire l'article
La direction générale de l’Economie prévoit pour 2008 une baisse de la production nationale des grumes, a appris la PANA mercredi, de source bien informée. Du fait de l’application stricte de la politique des quotas, les exportations de grumes connaîtraient un tassement de volume autour de 1,7 million de m3, dont 1,4 million de m3 pour les quotas autorisés et 300 000 m3 pour les forestiers non assujettis au principe de quotas. Au port d’Owendo réservé au bois, non loin de la capitale gabonaise, il est possible de constater que la crise mine la filière gabonaise du bois, car l’espace réservé ...
Lire l'article
L’Etat gabonais décide de s’approprier le bois abandonné dans la nature
Les Exploitants forestiers français misent beaucoup sur la visite de Nicolas Sarkozy au Gabon
Gabon/interdiction des grumes: les forestiers comptent sur Sarkozy
Gabon : Pas de fléchissement sur l’interdiction d’exportation des grumes de bois
Gabon : Trois mois de sursis pour évacuer les grumes
Politique : Les forestiers édifiés sur la décision du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s d’évacuer le bois.
Economie : Le bois stocké dans les parcs autorisé à l’évacuation
Bois: dérogations à l’interdiction d’exporter des grumes du Gabon
Le Gabon réaffirme son interdiction d’exporter le bois en grumes
La production gabonaise de bois en pleine crise

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*