Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : L’industrie extractive cherche l’«émergence»

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

Le ministre des Mines et du Pétrole, Julien Nkoghe Bekalé, a récemment réuni les opérateurs économiques du secteur pour faire le point sur les défis à relever pour améliorer la rentabilité du secteur. Principaux pourvoyeurs des caisses de l’Etat, les secteurs pétrolier et minier doivent engager de profondes réformes réglementaires et organisationnelles pour assurer l’émergence du «Gabon Industriel» promu par le chef de l’Etat.

Pour mettre en œuvre son ambitieux projet de société et garantir une équitable répartition des richesses, le nouvel exécutif doit s’attaquer au fonctionnement et à la gestion des principaux pourvoyeurs des caisses de l’Etat.

Après les grandes réformes décidées pour le secteur du bois, ce sont les départements des Mines et du Pétrole qui sont maintenant au pied du mur de l’émergence pour assainir le recouvrement et la gestion des recettes.

Pour cela, il faudra «adapter les textes et la réglementation en vigueur à la nouvelle donne créée par l’avènement d’un Gabon émergent», a expliqué le ministre de tutelle, Julien Nkoghe Bekalé, lors de la réunion qu’il a récemment convoqué avec les opérateurs de ces secteurs.

Ces secteurs qui doivent être les principales soupapes du moteur de l’industrialisation du pays devront connaître de profondes réformes pour garantir une meilleure rentabilité et une meilleure gestion des recettes du secteur.

«50 ans après l’indépendance (…), le Gabon doit être maître de son industrie pétrolière. Il le sera grâce à la formation des agents et nous vous exhortons à continuer de former vos agents», a notamment déclaré Julien Nkoghe Bekalé.

«Le Gabon sera également maître de son industrie par le transfert des technologies (…) De la même manière que l’industrie s’efforce d’aller vers la bonne gouvernance, de la même manière également l’administration s’attèle à employer les meilleures pratiques dans l’industrie pétrolière», a-t-il ajouté.

Dans cette optique, le ministre a plaidé pour une promotion de l’exploration et l’exploitation, la mise en place d’un cadre réglementaire attractif pour les investisseurs, mais aussi un contrôle renforcé des activités du secteur et du recouvrement des recettes.


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabon veut développer son industrie touristique
Par Zéphyrin Kouadio Le Gabon a signé un accord avec le groupe hôtelier Amanresorts pour la construction de plusieurs hôtels de luxe et de Lodges. Le pays mise sur la beauté de ses réserves naturelles pour faire éclore une véritable industrie touristique.
Lire l'article
Lors du passage à Libreville – 17 juillet- du premier ministre français François Fillons plusieurs conventions ont été signées parmi lesquelles celle relative à la Conversion de Dettes pour le Développement Durable des Ecosystèmes Forestiers du Gabon d’un montant de 1,5 million d’euros destinée au financement du Bureau Industrie Bois (BIB). Selon le communiqué des services de presse de l’Ambassade de France à Libreville parvenu ce mardi à GABONEWS, la Convention de financement d’un montant de 1,5 million d’euros pour la mise en place d’un bureau d’accompagnement à l’industrialisation de la filière bois a été signée par Magloire Ngambia, ...
Lire l'article
Le groupe singapourien, Olam, va investir près de 800 milliards de FCFA dans des projets agro-industriels au Gabon, a indiqué une source proche de la délégation ayant accompagné le président gabonais Ali Bongo Ondimba, lors de sa première visite officielle à Singapour, du 9 au 13 novembre. La somme servira notamment à la construction d’une usine d’engrais, la création de deux palmeraies dans deux provinces du sud Gabon et à la réalisation d’un complexe pétrochimique dans la future zone franche de l’île Mandji à Port-Gentil, la capitale économique, a indiqué la source. Le groupe Olam est déjà très ...
Lire l'article
Dans le cadre de la restructuration de la Chambre de commerce, une campagne d’adhésion des opérateurs économiques a démarré depuis le 8 octobre à Libreville et à l’intérieur du pays. Une opération qui vise à rendre ses lettres de noblesse à cette structure afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle d’outil de développement économique et d’épanouissement du secteur privé. La Chambre de Commerce, d’Agriculture, d’Industrie et des Mines du Gabon nourrit un rêve : sortir de sa léthargie et jouer enfin son rôle d’outil de développement économique et d’épanouissement du secteur privé. C’est dans ce cadre que ...
Lire l'article
Vers l’implantation d’une usine de fabrication de pâte à papier et d’une industrie du pétrole au Gabon par le groupe Japonais Sojitz Corporation Une délégation du groupe Japonais Sojitz Corporation a été introduite, jeudi dernier, au cabinet de travail du premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, par l’Ambassadeur du Gabon au Japon, Jean Christian Obame, en vue de l’implantation d’une usine de fabrication de pâte à papier et d’une industrie du pétrole au Gabon, a constaté GABONEWS. Le président de la zone Est et centrale d’Afrique du groupe japonais Sojitz Corporation, Shuhei Inoue, à l’issue de cette rencontre, a soutenu ...
Lire l'article
L'”Emergence” oublie les étudiants gabonais du Brésil
Une "émergence" n'arrive jamais toute seule. Voilà que le Grand Emergeur du Gabon a semblé oublier les pauvres étudiants du Brésil qui tirent le diable par la queue, désespérés qu'ils sont de n'avoir vu aucun signe des bourses de l'émergence depuis que le Biaffre émergeatoire masturbe la tête des Gabonais avec des discours submergeants à vous donner le rhume de cerveau. Le téléphone du BDP n'a pas arrêté de sonner depuis quelques jours tellement les jeunes oubliés gabonais du Brésil, méritants de bourse comme le commande leur statut d'étudiants boursiers, ne savent plus à quel sain se vouer pour se faire entendre. ...
Lire l'article
La Confédération syndicale gabonaise a ouvert le 25 mars dernier à Libreville un séminaire de réflexion sur les moyens de circonscrire l’embrasement du front social induit par les dommages collatéraux de la récession économique mondiale. Les partenaires sociaux sont réunis jusqu’au 27 mars prochain pour tenter d’identifier les moyens de graisser le dialogue social, notamment à travers l’actualisation des textes réglementaires et la sensibilisation des agents sur les procédures de négociations en vigueur. Face à la succession de mouvements de grève record dans de nombreux secteurs d’activités, la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA) a réuni les partenaires sociaux regroupés en son ...
Lire l'article
Le ministre d’Etat en charge du ministère des Mines, Casimir Oyé Mba, a reçu le 13 janvier à Libreville l’ambassadeur de Russie au Gabon, Vladimir Tarabrine, pour aborder les possibilités d’un renforcement de la coopération économique et technique entre les deux pays. Cette séance de travail a permis aux représentants des deux pays d’envisager d’élargir leurs partenariats aux secteurs miniers, énergétique et dans la formation des cadres du secteur industriel. Le Gabon et la Russie défrichent de nouvelles pistes de coopération susceptibles de contribuer au développement et à la diversification de l’économie gabonaise. Le ministre d’Etat en charge du département ...
Lire l'article
L’administrateur directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD), Christian Bongo, s’est récemment rendu dans la capitale française à la recherche des investisseurs privés susceptibles de doper l’économie gabonaise dans les secteurs hors pétrole. L’administrateur général de la BGD a saisi cette occasion pour présenter les objectifs de la BGD en matière de soutien des Petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI) et d’appui à la diversification de l’économie gabonaise. L'administrateur directeur général de la Banque gabonaise de développement (BGD), Christian Bongo, a récemment échangé à Paris avec des hommes d'affaires français réunis au sein du Conseil français des ...
Lire l'article
Le Mussungu ou « top canne » pour certains, boisson à base de jus de canne à sucre, très prisée par les adeptes et disciples de Bacchus à Libreville et ses environs, constitue, comme le révèlent plusieurs acteurs du « secteur » qui reconnaissent, en tirer profit et « gagner leur vie », une véritable industrie qui ne dit pas son nom Déjà, au PK 68 de Libreville, devenu véritable « zone sucrière », où se ravitaille la majorité des tenanciers des « dépôts » de la capitale, le mussungu, produit dans la zone en quantité industrielle, constitue la principale source ...
Lire l'article
Le Gabon veut développer son industrie touristique
Une Convention de 1,5 millions d’euros pour le financement du Bureau Industrie Bois au Gabon
Un groupe singapourien va investir près de 800 milliards de FCFA dans l’agro-industrie au Gabon
Gabon : Chambre de commerce cherche adhérents
Vers l’implantation d’une usine de fabrication de pâte à papier et d’une industrie du pétrole au Gabon
L'”Emergence” oublie les étudiants gabonais du Brésil
Gabon : La COSYGA cherche les moyens d’apaiser le front social
Gabon : L’axe Libreville – Moscou cherche de nouvelles bases
Gabon : La BGD cherche des partenaires privés en France
Gabon: Le Mussungu, l’autre véritable industrie de la canne à sucre

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*