Socialisez

FacebookTwitterRSS

Economie : Dernier exercice pour les ministres du budget et de l’économie devant les sénateurs

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

Le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique, chargé de la modernisation de l’Etat, Blaise Louembé, et son collègue de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Magloire Ngambia, ont passé le dernier oral mercredi devant la commission des finances, du budget et des comptes économiques de la nation du Sénat avant l’adoption définitif du budget de l’Etat 2010.

C’est la deuxième fois en l’espace de trois semaines que les deux ministres passent devant les sénateurs de cette commission, dans le cadre de l’examen du projet de la loi des Finances exercice 2010. Une session extraordinaire, on le sait, est ouverte pour l’examen des ressources de l’Etat gabonais au cours de l’année 2010. Les sénateurs avaient à cœur de comprendre les chiffres mentionnés dans les ressources affectées aux différents départements ministériels, mais également à mieux saisir l’opportunité des projets retenus pour cet exercice budgétaire.

Le ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique chargé de la Modernisation de l’Etat, a rappelé que ‘’le projet de budget exercice 2010 s’établissait à 2.096 milliards de Fcfa, contre 1.541,6 milliards de Fcfa dans la loi de finances rectificative de l’année 2009. Le projet de budget de l’année 2010 serait donc en hausse de 554,4 milliards de
Fcfa’’.

Cette augmentation, a dit M. Louembé, résulterait essentiellement de la bonne tenue des recettes pétrolières qui seraient en hausse de 450,7 milliards de Fcfa par rapport à la loi de finances rectificative du précédent exercice. Ce projet de budget, actuellement en examen, intègre un gap de financement de 4,7%, a ajouté le ministre. Il a indiqué que ‘’les dépenses hors amortissement de la dette se chiffreraient à 1.775 milliards de Fcfa en 2010, contre 1.774 milliards de Fcfa dans la loi de finances rectificative de l’année 2009, soit une augmentation de 601 milliards de Fcfa’’.

Autre élément à relever, c’est que les dépenses d’investissement ont été fortement revues à la hausse dans ce projet de budget. Elles passeraient de 295,3 milliards de Fcfa à 897,5 milliards de Fcfa, soit une augmentation de plus de 602 milliards de Fcfa,, dont 278 milliards de Fcfa au titre des projets financés sur les ressources extérieures. Elles comprennent 376,4 milliards de Fcfa pour les projets en cours et 521,1 milliards de Fcfa pour les nouveaux programmes.

La forte augmentation du budget d’investissement répond à l’exigence du gouvernement de l’émergence de renforcer sa politique de relance de l’économie par l’investissement public en allouant près de 43% du budget global aux dépenses d’investissement financées, entre autres, par des économies internes réalisées au niveau du fonctionnement. Le ministre Louembé n’a pas manqué de relever cette rupture avec le passé où le budget d’investissement se réduisait à une portion congrue du budget général.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Conseil Economique et Social (CES), est en session extraordinaire depuis lundi en vue d’examiner le budget de l’année 2012 de l’Etat gabonais soumis à leur avis. Les travaux de ladite session sont présidés par le président de l’Institution, Antoine De Padoue Mboumbou Miyakou. En ouvrant les travaux, il a indiqué que l’examen de ces textes doit être l’occasion d’appréhender, à travers les ressources pour la réalisation des différents projets, le plan stratégique du gouvernement gabonais. Comme les années précédentes, les conseillers membres de la section économie-finances et budget vont examiner et élaborer le projet d’avis qui est soumis à l’assemblée plénière. Jusqu’au ...
Lire l'article
Le Conseil d’administration du Fond d’entretien routier de 2ème génération qui a eu lieu mercredi a permis aux administrateurs d’examiner et d’adopter le budget de l’exercice 2011 qui s’élève en ressources et en emplois à la somme de 42,7 milliards de francs CFA. A l’issue de ce Conseil, il ressort que les ressources prévisionnelles pour l’année 2011 proviennent essentiellement de la redevance d’usure de la route (RUR), de la taxe complémentaire sur salaire (TCS), de la taxe sur les assurances (TA) et du report de trésorerie (RT). Cette année, les ressources affectées de l’Etat sont en augmentation de 15%, passant de ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres réuni, lundi, autour du président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a adopté le projet de loi de Finances de l’année 2011 qui s’ « établirait en recettes et en dépenses à 2.230,2 milliards de FCFA, indique le communiqué final. Présenté par le ministre du Budget, des Comptes Publics, de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, « le projet de loi de finances est marqué par la poursuite de la mise en œuvre du projet de société "l’Avenir en Confiance" sur la base duquel le Président de la ...
Lire l'article
Le budget du Gabon pour l'année 2010 a été arrêté à 2.214,5 milliards de francs CFA, soit 118,6 milliards de plus que celui que l'année 2009, selon le projet de loi de Finances rectificative adopté mardi en Conseil des ministres, indique un communiqué publié ce mercredi à Libreville. L'année dernière, le budget s'élevait en effet à 2.095,9 milliards de FCFA, une augmentation qui, selon le communiqué gouvernemental, provient de la plus value pétrolière et d'un meilleur recouvrement des recettes douanières. Le communiqué indique que 118,6 milliards de FCFA seront consacrés à certaines dépenses urgentes et sensibles comme le recrutement de 1.772 enseignants ...
Lire l'article
Le budget de l’exercice 2010, établi en recettes et en dépenses à hauteur de 2.096 milliards francs CFA, a été approuvé, en séance plénière par les Sénateurs, à Libreville et enregistre une hausse de 554,4 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice précédent qui était de 1541,6 milliards de francs cfa. Cette année, on note une contraction du budget de fonctionnement de 29,39 milliards de francs CFA, liée principalement à une réduction de 36,97 milliards de fracs CFA des dépenses des biens et services. Aussi, dans l’exercice 2010, les dépenses hors amortissement de la dette s’évalueraient-elles à 1.775 milliards ...
Lire l'article
La loi de finances exercice 2010, qui s’établit en recettes et en dépenses à la somme de 2.096 milliards de Fcfa contre 1541,6 milliards de Fcfa dans le budget précédent, soit une augmentation de 554,4 milliards de Fcfa, a été hier en séance plénière par le sénat en des termes identiques avec l’Assemblée nationale. Pour cette année donc, l’Etat gabonais disposera d’un budget établi en recettes et en dépenses à la somme de 2.096 milliards de Fcfa, contre 1541,6 milliards de Fcfa dans la loi de finances rectificative 2009. Le budget 2010 est en hausse de 554,4 milliards de Fcfa. On ...
Lire l'article
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article
L'Etat gabonais a estimé son budget pour 2009 à près de 2.500 milliards de francs CFA (3,8 milliards d'euros), en hausse de 38% par rapport à 2008, prévoyant notamment une augmentation de ses recettes pétrolières, a-t-on appris mercredi de source officielle. Le budget de l'année 2009 "s'établirait à 2.485,5 milliards de FCFA, contre 1.798,1 milliards de FCFA arrêtés dans la loi de Finances de l'année 2008", indique le communiqué du conseil des ministres tenu mardi et lors duquel a été présenté le projet de loi de Finances 2009. Cela représente une "hausse de 687,4 milliards de FCFA (1,05 milliard d'euros, +38,22%) qui ...
Lire l'article
Le Gouvernement Gabonais va consacrer 10 milliards du budget de l’Etat au social pour les exonérations fiscales et la suppression de la parafiscalité, a annoncé mercredi, le Directeur général du budget, Juste Valère Okologo. Selon le Directeur général du budget, cette somme va permettre de maintenir le coût de vie des populations face au phénomène général de la flambée des prix du carburant et des denrées alimentaires. Pour ce faire, l’Etat envisage de reconduire dans le budget 2009 certaines mesures sociales correspondant à des sommes d’argent importantes. Ainsi, 3,972 milliards de francs CFA combleront les taxes de la TVA sur l’huile ...
Lire l'article
Le ministre délégué au près du ministre de l’économie des finances, du budget et de la privatisation, chargé de l’économie, Charles Mba, et le ministre du Commerce, du Développement industriel, chargé du NEPAD, Paul Biyoghé Mba, ont défendu, tour à tour, mercredi dernier à l’hémicycle de la première chambre du parlement gabonais, leurs projets de loi et ordonnance devant les sénateurs. En effet, le ministre, délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances, du Budget et de la Privatisation, Charles Mba, a demandé au gouvernement de contracter des emprunts auprès des institutions financières telles que la Banque africaine de développement (BAD) ...
Lire l'article
Economie / Le budget 2012 de l’Etat gabonais soumis pour avis au CES
Economie / 42,7 milliards de francs CFA de budget 2011 pour le Fer 2
ECONOMIE/ Plus de 2.230 milliards de FCFA pour le budget 2011
Le budget 2010 du Gabon porté à 2.214,5 milliards de francs CFA
Le budget de l’exercice 2010 voté à hauteur de 2.096 milliards de francs CFA par les Sénateurs
Politique : Le budget de l’Etat voté en des termes identiques
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: +38% pour le budget grâce aux recettes du pétrole
Gabon: Economie: le secteur social absorbera 10 milliards du budget de l’Etat en 2009
Gabon: Les ministres Charles Mba et Paul Biyoghé Mba défendent leurs projets de loi devant les Sénateurs


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*