- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

CEMAC : Obiang Nguema nouveau doyen ?

La disparition du président Omar Bongo Ondimba le 8 juin 2009 à Barcelone, en Espagne, a ouvert la course des Chefs d’Etats de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) pour le leadership de la sous-région. Mais les récentes résolutions du 10e Sommet de la CEMAC en janvier à Bangui, en République centrafricaine, laisse de plus en plus à penser que le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, s’impose comme le nouveau «patron» de l’Afrique centrale.

Teodoro Obiang Nguema serait-il le nouveau doyen de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) ? S’il ne s’est pas encore autoproclamé comme tel, les résolutions du Sommet de Bangui qui s’est tenu du 16 au 18 janvier dernier en République centrafricaine l’esquissent déjà.

En effet, le sommet de Bangui avait décidé de relever de leurs fonctions en même temps que l’ancien gouverneur, Philibert Andzembè, deux hauts responsables de la BEAC compromis dans le détournement de 25 millions d’euros entre 2004 et 2009, selon un rapport d’enquête interne publié fin octobre.

Alors que tout le monde s’attendait à voir le poste de gouverneur de la BEAC échoir au Gabonais Alexandre Barro Chambrier, proposé par le président Ali Bongo, c’est finalement l’Equato-guinéen Lucas Abaga Nchama qui a été porté à la tête de l’Institution.

Cette nomination met fin à un privilège accordé depuis 1973 au Gabon, au terme d’un accord dit de «Fort-Lamy» (actuelle N’Djamena) sur la répartition des postes au sein de la BEAC, contesté par certains pays dont la Guinée équatoriale. Le sommet a adopté le «principe de la rotation par ordre alphabétique des Etats membres au niveau de toutes les institutions, organes et institutions spécialisées de la Communauté», selon le communiqué final.

C’est donc la Guinée Equatoriale qui semble avoir mené la danse lors des débats. Le nouveau souffle économique dégagé par le pays, qui s’impose comme la nouvelle locomotive de la sous-région et le poids du président de ce pays ont fortement joué pendant ce conclave semble-t-il.

«Le président Obiang Nguema fait partie des leaders ! Déjà par son ancienneté, par le poids de son pays, c’est un des leaders, ça c’est incontestable. Et pour la sous-région, c’est le doyen», concède même le nouveau président gabonais.

Si les présidents du Congo, du Tchad, de la République centrafricaine et du Cameroun n’ont pas déclaré publiquement Obiang Nguema comme le nouveau doyen de la CEMAC, le Sommet de Bangui semble avoir mis tout le monde d’accord.


SUR LE MÊME SUJET
Le président Ali Bongo est attendu le 6 juin à Brazzaville, au Congo, où il doit prendre part au sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), au cours duquel il sera question d’examiner la mise en œuvre des décisions du sommet de Bangui tenu en janvier. Les voyages s’enchaînent pour le Chef de l’Etat gabonais. Après la Libye ou encore la France, où il a participé au 25e sommet France-Afrique de Nice, Ali Bongo est attendu le 6 juin à Brazzaville dans le cadre du sommet extraordinaire de la Communauté économique et ...
Lire l'article [1]
Théodore Obiang Nguéma, le président équato-guinéen, a pris la direction des affaires de la Cemac après un sommet à Bangui (le 10 ième tenu les 17 et 18 janvier 2010) flottant sur fond de scandales et de recherche d’équilibre politique. Au centre bien sûr des discussions, su la gestion (calamiteuse !) des banques de la Cemac, le mauvais héritage de la Beac. Les divergences entre chefs d’Etat portaient naturellement sur la place de chacun dans le dispositif. Elles n’ont manqué d’opposer le fougueux Ali Bongo à Bozizé, le sulfureux Idris Deby à Bozizé et Obiang Nguéma, tandis que Paul Biya ...
Lire l'article [2]
Le 10e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) qui vient de s’achever à Bangui, en République centrafricaine (RCA), a été marqué par plusieurs résolutions inédites, depuis la création de cet espace économique sous-régional. Parmi les points forts de ce conclave, figurent en bonne place le renouvellement de tous les dirigeants des banques de la CEMAC et l’institution de postes tournants, le lancement des audits généralisés ou encore le démarrage du projet Air CEMAC. Démarré dans la capitale centrafricaine le 16 janvier dernier, le 10e sommet de la Communauté économique des Etats de ...
Lire l'article [3]
Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, ce samedi, à destination de Bangui (République Centrafricaine), où il prend part à la 10ème session de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a-t-on appris de sources officielles. Cette autre sortie du chef de l’Etat gabonais intervient alors qu’il y a quelques jours, il avait été reçu à Ouagadougou (Burkina-Faso) et Yamoussoukro (Côte-d'Ivoire), par ses homologues, Blaise Compaoré et Laurent Gbagbo, dans le cadre du raffermissement des relations bilatérales avec ces deux pays frères. A Bangui, le président Ali ...
Lire l'article [4]
Le Parquet de Paris contre l’ouverture d’une enquête sur les “biens mal acquis” des dictateurs africains. Le parquet de Paris a annoncé, mercredi, qu’il s’opposera à l’ouverture d’une information judiciaire sur les biens immobiliers d’Omar Bongo, de Denis Sassou Nguesso et de Obiang Nguema en France. Les trois chefs d’Etat africains étaient visés par une plainte de deux associations et d’un ressortissant gabonais. Le porte-parole du gouvernement congolais a salué, ce jeudi, la décision de la justice française. Les présidents Omar Bongo Ondimba (Gabon), Denis Sassou Nguesso (Congo Brazzaville) et Théodore Obiang Nguema (Guinée équatoriale) pourraient échapper à la justice française. ...
Lire l'article [5]
Les chefs d’Etat membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) poursuivent les travaux à huis clos au palais de la présidence gabonaise, quelques trois heures après l’ouverture officielle de la réunion extraordinaire de l’organisation, rapporte l’AGP. Cinq des six chefs d'Etats qui constituent la CEMAC, notamment Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville, Paul Biya du Cameroun, Teodoro Obiang Nguema de Guinée-équatoriale, François Bozizé de Centrafrique et Omar Bongo Ondimba du Gabon participent à ce sommet. Le Tchad, également pays membre de la CEMAC s'est fait représenter par son Premier ministre, Youssouf Saleh Abbas. ''La prospérité des pays d'Afrique centrale est ...
Lire l'article [6]
Deux paraguayens employés par le chef de l’Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, et son épouse, Constancia Mangue Nsue Okomo, ont pris la fuite en emportant avec eux près de 4 milliards de francs CFA en argent liquide et objets de valeur dérobés dans les résidences du président. Les deux employés avaient été employés depuis quelques années pour s’occuper de l’entretien des cliniques et des résidences privées de la famille présidentielle. Les services de police de Guinée Equatoriale ont déclaré le 16 janvier dernier que le chef de l’Etat avait été spolié de plus de 4 milliards de francs CFA par ...
Lire l'article [7]
Un sommet extraordinaire de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) se tiendra le 23 janvier à Libreville, selon un communiqué final du conseil des ministres tenu ce vendredi dans la capitale gabonaise et dont l'AGP a reçu copie. Aucun autre détail n'a été donné sur le contenu de ce sommet. Jeudi, le président Centrafricain, François Bozizé qui effectuait une visite de quelques heures à Libreville, avait annoncé la tenue d'un sommet extraordinaire ''vendredi 23 janvier ici (Libreville, Ndlr)'', sans toutefois faire de commentaires. La Cémac regroupe six pays, à savoir : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, ...
Lire l'article [8]
Suite à la disparition depuis le 8 octobre de Cirpiano Nguéma Mba, opposant équato-guinéen réfugié politique au Cameroun, Yaoundé a demandé des comptes à Malabo, soupçonnée d’avoir récupéré ce réfugié en corrompant la police camerounaise. Deux policiers camerounais ont été arrêtés le 17 octobre et inculpés pour avoir enlevé l’opposant politique et l’avoir livré aux services secrets équato-guinéens contre une importante somme d’argent. Le colonel équato-guinéen avait été condamné à mort en 2005 pour une tentative de coup d'Etat contre le président Obiang Nguema au pouvoir depuis 1979. La tension monte entre Yaoundé et Malabo depuis la disparition le 8 ...
Lire l'article [9]
Les premières tendances des résultats des élections législatives en Guinée Equatoriale donne le Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE) du président Teodoro Obiang Nguéma vainqueur avec un quasi plébiscite dans plusieurs localités du pays. Le Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE) du président Teodoro Obiang Nguema est sorti vainqueur du scrutin des élections législatives du 4 mai dernier avec des scores frôlant les 100% des voix dans certaines localités selon les premiers résultats partiels publiés le 5 mai. Le lendemain du scrutin, la Commission électorale nationale (CEN) a commencé à divulguer quelques résultats portant sur une partie des bureaux de vote ...
Lire l'article [10]
Gabon : Ali Bongo au sommet extraordinaire de la CEMAC
Cemac: l’équation Nguéma
CEMAC : Les grandes résolutions du Sommet de Bangui
Intégration sous-régionale: Ali Bongo Ondimba à Bangui pour la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC
Plainte contre Bongo, Sassou Nguesso et Obiang Nguema : la justice française se défile
Poursuite des travaux à huis clos du sommet de la CEMAC
Guinée Equatoriale : Obiang Nguema délesté de 4 milliards de francs CFA
Gabon/Cémac : Sommet extraordinaire de la Cémac le 23 janvier à Libreville
Cameroun : Biya interpelle Obiang Nguéma sur la disparition d’un réfugié politique
Guinée Equatoriale : Obiang Nguéma rempli les urnes des législatives