Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : 18 blessés dans des affrontements entre étudiants et gendarmes

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Education

Dix-huit personnes ont été blessées jeudi dans des affrontements à l’université Omar Bongo (UOB) de Libreville entre forces de l’ordre et étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses, a appris l’AFP de source médicale.
“Nous avons traité 18 blessés. Aucun pronostic vital n’est engagé. Il s’agit pour certains de plaies superficielles et pour d’autres de blessures punctiformes (en forme de pointe) assez profondes. Ca a l’air d’être dû à des éclats”, a déclaré à l’AFP le docteur Jean-Jacques Allogo, chef du service traumatologie des urgences au centre hospitalier de Libreville (CHL).
Des restes de dizaines de grenades lacrymogènes, mais aussi d’innombrables pierres et mottes de terre jonchaient le sol jeudi après-midi à l’entrée du campus, a constaté un journaliste de l’AFP en fin d’après-midi.
Les étudiants réclament depuis plusieurs semaines le versement de leurs bourses, un problème récurrent au Gabon.
Normalement, en décembre, ils reçoivent un “trousseau scolaire” de 288.000 F CFA (440 euros), surnommé le “gros lot”, puis ils reçoivent tous les 10 du mois 66.500 F CFA (100 euros). Certains n’ont reçu aucune des ces trois bourses, d’autres le “gros lot”, mais pas la bourse du mois de janvier et aucun n’a reçu la bourse pour février, qui était payable jeudi, selon les étudiants.
Vendredi, un “mouvement d’humeur est né vers 13 heures quand on a constaté qu’on avait toujours pas été payés”, a affirmé un étudiant, s’exprimant comme ses camarades sous couvert de l’anonymat par peur de “représailles policières, mais aussi d’être expulsé de l’université ou de mauvaises notes aux examens”.
“On est sous les tropiques ici. On vit vraiment avec la bourse. Nos parents n’ont pas les moyens de nous nourrir”, a précisé un jeune de 24 ans.
“On a bloqué le portail d’accès à l’université. Aussitôt les gendarmes sont arrivés et alors que tout se passait pacifiquement, ils ont donné l’assaut, tirant des lacrymos partout, à la porte mais aussi à l’intérieur du campus”, a raconté un autre étudiant sur les lieux.
“Nous avons répondu en lançant des cailloux et des pierres ramassés ici et là. Ce sont nos armes à nous”, a dit un autre.
Sur l’avenue Leon Mba qui donne accès à l’université, des restes de pneus et de poubelles brûlées étaient visibles, de même que sur le boulevard Triomphal, non loin de là, et où se situent de nombreux ministères, l’Assemblée nationale, le Sénat, la mairie, et plusieurs ambassades.
Dans un communiqué lu à lé télévision nationale en soirée, le gouvernement affirme que les étudiants ont “interdit l’accès à l’université “en même temps qu’ils ont erigé des barricades”. “La force publique s’est heurtée à l’hostilité et la résistance (…) des étudiants. Ces mouvements anti-republicains ont conduit les forces de securité à disperser les étudiants”.
Le gouvernement nie tout impayé des bourses : “les allocations de bourses sont disponibles à travers tous les réseaux du Trésor de Libreville. Chaque étudiant en possession d’une carte peut entrer en possession de son allocation”.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : plusieurs étudiants blessés lors d’affrontements avec la gendarmerie
Plusieurs étudiants ont été blessés jeudi à l'Université Omar Bongo de Libreville (UOB), lors d'un bras de fer qui opposaient les étudiants aux éléments de la gendarmerie nationale. Les grévistes réclament le paiement de la bourse et l’annulation des certaines réformes conditionnées par le ministère de tutel. Ils ont manifesté devant l'entrée principale de l'enceinte de l’UOB et y ont brûlés les pneus des voitures, empêchant la circulation normale des usagers. Plusieurs étudiants ont sérieusement été touchés durant les affrontements qui les ont opposés aux forces de l'ordre, voulant à rendre à la normale la circulation. "Sept mois depuis que l'école a commencé, nous ...
Lire l'article
Les taux de bourses des étudiants gabonais résidant en France seront revus à la hausse à partir du 1er janvier 2012 avec effet rétroactif au mois de septembre 2011, a-t-on appris auprès des responsables français du Centre national des oeuvres universitaires (CNOUS). Les nouveaux montants tels que désormais exigés par les autorités françaises aux étudiants étrangers désireux d’obtenir un titre de séjour étudiant en France , 536 euros pour le premier cycle, 615 pour le second et 777 pour le cycle doctoral seront appliqués. Interrogé à cet effet, le délégué fédéral de l'UJPDG-France, Vivien Péa qui était monté au créneau il ...
Lire l'article
Des affrontements entre étudiants, réclamant le paiement de leurs bourses, et gendarmes ont débuté jeudi à l'université Omar Bongo (UOB) de Libreville, Les jeunes, retranchés dans l'UOB, ont lancé des cailloux et autres projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répondu par de nombreux tirs de grenades lacrymogène. Il y a eu au moins trois blessés légers parmi les étudiants atteints par des éclats de grenade, a constaté l'AFP. Les étudiants réclament le paiement de leurs bourses: environ la moitié des 17.000 étudiants de l'université touchent une bourse de 66.000 F CFA (100 euros). Celles-ci n'ont pas été payées depuis sept mois, ...
Lire l'article
Par «solidarité» aux victimes des affrontements entres étudiants et forces de l’ordre le 11 février, les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) ont décidé de geler les cours depuis le 15 janvier. Depuis le début de la semaine, l’accès à l’université est barricadé et les étudiants et professeurs qui se risquent à faire cours sont expulsés des salles de classes par d’autres étudiants. Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) à Libreville ont décidé de perturber le déroulement des cours depuis le 15 janvier. Cette initiative a été prise par «solidarité» aux 18 étudiants blessés lors des affrontements avec les ...
Lire l'article
Affrontements entre étudiants et gendarmes: 18 blessés
Dix-huit personnes ont été blessées jeudi dans des affrontements à l'université Omar Bongo (UOB) de Libreville entre forces de l'ordre et étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses. "Nous avons traité 18 blessés. Aucun pronostic vital n'est engagé. Il s'agit pour certains de plaies superficielles et pour d'autres de blessures punctiformes (en forme de pointe) assez profondes. Ca a l'air d'être dû à des éclats", a déclaré à l'AFP le docteur Jean-Jacques Allogo, chef du service traumatologie des urgences au centre hospitalier de Libreville (CHL). Pierres contre gaz lacrymogènes Des restes de dizaines de grenades lacrymogènes, mais aussi d'innombrables pierres et ...
Lire l'article
Dix-huit personnes ont été blessées jeudi lors d’affrontements entre les forces de l’ordre et des étudiants à l’université Omar Bongo, à Libreville. Ils réclament le paiement de leurs bourses, rapporte Romandie. Les étudiants reçoivent normalement un « trousseau scolaire » de 288.000 FCFA (440 euros), surnommé le « gros lot ». Beaucoup d’étudiants ne l’ont pas reçu et luttent pour le paiement depuis maintenant plusieurs semaines.
Lire l'article
De violents heurts ont opposé jeudi, les étudiants réclamant le paiement de leurs bourses aux forces de l’ordre à l’université Omar Bongo (Uob) de Libreville, a constaté un correspondant d’AfriSCOOP. Dix-huit personnes ont été blessées au cours de ces affrontements. Atmosphère surchauffée jeudi sur le campus universitaire Omar Bongo. Des étudiants mécontents du retard accusé dans le payement de leur bourse ont battu le pavé. « Nous ne voulons qu’une seule chose, que le gouvernement nous donne notre bourse pour survivre dans ce pays. Tout le monde est en crise et nos parents peinent à subvenir à nos besoins », a affirmé ...
Lire l'article
Un minibus qui transportait dans la nuit du 13 au 14 avril dernier une trentaine d’étudiants gabonais de Brest, à la pointe Ouest de la France, jusqu’à Paris, a été victime d’un grave accident de la route. Dix des passagers ont été blessés, dont trois grièvement qui ont été transportés d’urgence dans les hôpitaux des villes les plus proches. Un accident de la route a fait une dizaine de blessés, dont trois grièvement, dans la nuit du 13 au 14 avril dernier entre Brest, à la pointe Ouest de la France, et Paris, où se rendaient en minibus une trentaine d’étudiants ...
Lire l'article
Les étudiants de l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville sont entrés mercredi en grève pour réclamer le paiement de leurs bourses, a constaté un journaliste de l'AGP. Mercredi matin, les étudiants ont posé des barricades et brûlé des pneus sur la voix publique, a-t-on constaté. ''On nous a dit que la bourse sera à nouveau payée par trimestre. Nous ne voulons pas de ça'', a indiqué à l'AGP un étudiant ayant exigé l'anonymat. Une rencontre avec les autorités rectorales n'avait pas abouti à des solutions concrètes pouvant satisfaire les doléances des étudiants, selon les grévistes. Les grévistes réclament aussi que le nombre des repas ...
Lire l'article
N’ayant pas perçu leurs bourses depuis plus de quatre mois, les étudiants gabonais au Brésil, menacés d’expulsion de leur logement et donc de se retrouver à la rue dans un pays à l’insécurité certaine, envisagent d’assiéger leur ambassade si à la date du 20 décembre leur situation demeure inchangée. Menacés d’être expulsés de leurs logements du fait de n’avoir pas pu honorer leurs loyers depuis bientôt cinq mois, la vingtaine d’étudiants gabonais au Brésil, ont lancé, à travers un communiqué de presse publié le 9 décembre dernier, un préavis de grève qui arrivera à échéance le 20 décembre courant. Ils ...
Lire l'article
Gabon : plusieurs étudiants blessés lors d’affrontements avec la gendarmerie
Enseignement supérieur / Les taux de bourses des étudiants gabonais revus à la hausse en janvier 2012
Gabon: affrontements entre étudiants et gendarmes à Libreville
Gabon : Les étudiants de l’UOB gèlent les cours
Affrontements entre étudiants et gendarmes: 18 blessés
Gabon : des affrontements entre policiers et étudiants
Gabon | Violents affrontements sur le campus universitaire de Libreville
France : Des étudiants gabonais blessés dans un accident de bus
Gabon: Les étudiants de l’UOB en grève pour exiger le paiement des bourses
Gabon : Le cri de détresse des étudiants gabonais au Brésil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : 18 blessés dans des affrontements entre étudiants et gendarmes

  1. wanshitong

    12 Fév 2010 a 08:04

    C’est le MOMENT ou jamais pour lancer une I-N-S-U-R-R-E-C-T-I-O-N GENERALISEE sur toute l’etendue du territoire Gabonais !!!! Qu’attendent les Etudiants de M’baya pour SE JOINDRE au Mouvement des Etudiants de l’UOB ?!?! Il faut etre UN (1) avec les ETUDIANTS qui ne revendiquent que ce que de Droit ! Qu’attend alors l’Union Nationale pour etre UN (1) et se JOINDRE au Mouvement des Etudiants ??!?!

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*