Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Plysorol broie du noir dans ses usines françaises

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

Les réformes d’Ali Bongo sur l’interdiction des grumes commencent à se faire sentir dans certaines usines du leader français du contreplaqué en Europe comme Plysorol. Dans le site de Lisieux, en France, les syndicats des travailleurs de l’importateur du bois gabonais viennent d’annoncer un chômage technique du 15 au 26 février prochain suite au «manque de matières premières et d’approvisionnement en bois de commandes».
Décidé en Conseil des ministres du 5 novembre 2009, l’impact de l’interdiction d’exportation du bois commence à se faire ressentir outre-manche, notamment dans les usines françaises de Plysorol, leader français du contreplaqué en Europe et importateur du bois gabonais.

Depuis le début de l’année, Plysorol qui emploie 497 salariés dans ses trois sites en France dont 235 à Lisieux s’est conformé à la mesure de ne plus exporter le bois. Dans un récent communiqué, la représentante syndicale Force ouvrière de ce site, Michelle Lemazurier, a annoncé que «les salariés du site lexovien seront au chômage partiel du lundi 15 au vendredi 26 février».

Cette situation serait causée par «le manque de matières premières, d’approvisionnement en bois de commandes», a expliqué madame Lemazurier. Le comité central d’entreprise prévu 25 février prochain s’annonce crucial.

« Nous n’avons pas pu avoir les comptes de l’entreprise en décembre», indique le représentant CGT sur le site de Fontenay, Stéphane Coutant. «Nous voulons les voir lors de la prochaine réunion, sinon nous engagerons une action en justice», a-t-il menacé.

Toutefois, le délai de trois mois accordé par le gouvernement gabonais aux exploitants forestiers pour évacuer les stocks de grumes qui faisaient déjà l’objet d’une commande par un importateur étranger, pourrait quelque peu calmer les choses en France, mais jusqu’à quand ?

De plus, le Groupe français s’est déjà résolu à équiper ses deux filiales gabonaises, Leroy Gabon et Pogab, entreprise de découpage et de placage de bois d’Okoumé, en dérouleuses pour répondre à l’exigence de transformation locale des grumes exigée par le gouvernement gabonais. Cette action va-telle signer la «mort» des usines françaises de Plysorol ?

Pas forcément, car le groupe devrait également faire fasse aux pressions du gouvernement français, qui avait déjà eu gain de cause pour le sauvetage des trois sites français de production par la mise en œuvre progressive des investissements promis.

Plysorol a été racheté en mars 2009 par Guohua Zhang, 39 ans, actionnaire-dirigeant de Shandong Longsheng (import-export de bois en Chine) et d’Honest Timber au Gabon.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les salariés du site Plysorol de Lisieux occupaient samedi leur usine pour le 4e jour consécutif afin d'obtenir des indemnités de départ, a-t-on appris de source syndicale. Les salariés de l'ex-leader européen du contreplaqué, qui vient d'être racheté moyennant la suppression de 151 emplois, ont multiplié les actions ces dernières semaines pour leurs indemnités. "On n'a reçu aucune proposition pour les départs. On n'a rien obtenu. On est abandonnés par la direction et le nouveau repreneur et déconsidérés par les pouvoirs publics et les élus", a résumé Christophe Dubois, délégué du personnel CFDT, interrogé par l'AFP. Plysorol comptait 432 salariés sur trois sites ...
Lire l'article
En début d’après-midi, un comité d’établissement s’est tenu à l’usine Plysorol de Fontenay-le-Comte (contreplaqué). Une quarantaine de salariés a fait irruption dans la salle et interrompu ce CE. Ils ont exigé « les preuves que les deux structures opérant dans les forêts du Gabon appartiennent bien toujours à Plysorol », a précisé Stéphane Coutant, secrétaire du CE. Les salariés ont demandé au directeur du site de contacter les administrateurs pour avoir une réponse. Mais juridiquement, il leur est impossible de vérifier si les installations au Gabon sont toujours dans les mains de Plysorol avant la décision du tribunal de commerce ...
Lire l'article
LEROY Gabon et PROGAB, les filiales gabonaises du groupe français Plysorol, traversent une grave crise financière suite à la saisie des comptes par la justice. Réclamé par la justice française pour faire la lumière sur la situation catastrophique du groupe, le repreneur chinois de Plysorol, Guohua Zhang, serait actuellement incarcéré à la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) pour faux et usage de faux. Le casse-tête chinois de Plysorol en France commence à faire gratter les têtes à Libreville, avec la saisie des comptes des filiales gabonaises du groupe, LEROY Gabon et PROGAB par la ...
Lire l'article
Les employés s’inquiètent sur les intentions du repreneur chinois du géant français du contreplaqué, Plysorol, alors que les semaines de chômage partiel se succèdent et que l’opacité s’épaissit sur les comptes de l’entreprise. De nombreux syndicalistes estiment que monsieur Wu pourrait sacrifier les trois usines françaises pour transférer les moyens de production dans ses filiales gabonaises où il dispose d’un important domaine forestier. «Le grand méchant Wu», alertent des pancartes placardées devant l’entrée du site de Fontenay-le comte, en France, où les employés dénoncent l’opacité des comptes depuis la reprise de Plysorol par le groupe chinois il ...
Lire l'article
Le géant européen du contreplaqué, Plysorol, se précipite dans l’impasse sur ses trois sites de production en France, où certains employés menacent de bloquer les usines pour réclamer la transparence sur les comptes de l’entreprise et les intentions réelles du repreneur chinois. De nombreux employés sur les sites français estiment que le nouveau PDG, monsieur Wu, compte sacrifier les usines françaises pour récupérer les stocks de bois de la filiale gabonaise. Le repreneur chinois de Plysorol manigance-t-il le dépôt de bilan des usines françaises pour s’emparer des stocks de bois de la filiale gabonaise ? C’est la question qui ...
Lire l'article
Le personnel de Plysorol à Fontenay a débrayé, hier matin, pour exprimer ses inquiétudes quant à l'avenir du site. La situation s'emballe et se détériore chez Plysorol à Fontenay-le-Comte. Pour les salariés, l'avenir de l'usine sud-vendéenne est compromis. « On se dirige vers la cessation de paiement. » La tension était palpable, hier, à l'usine du fabricant de contreplaqué Plysorol de Fontenay-le-Comte. Depuis le rachat de la société par un investisseur chinois il y a un an, les promesses ont laissé place à l'instabilité pour les 121 salariés. Le personnel a débrayé hier matin et menace de bloquer l'usine lundi. Les ...
Lire l'article
Le chef-lieu de la province de la Nyanga (au Sud), Tchibanga, est frappé depuis plusieurs semaines par une pénurie en gaz butane. Une situation qui contraint nombre de ménages de cette la ville à recourir au feu de bois ou encore aux réchauds à pétrole. Depuis plusieurs semaines, les habitants de la ville de Tchibanga, capitale de la province de la Nyanga, au Sud du Gabon, se sont reconvertis au feu de bois pour faire face à la pénurie de gaz butane dont souffre la ville. « Il n’y a pas une seule bouteille de gaz depuis dans la ...
Lire l'article
Le pays africain n’exporte plus de bois vers la France, qui emploie 497 salariés dont 235 à Lisieux. Le gouvernement gabonais a interdit l’exportation de bois en grumes, depuis le début de l’année. Les salariés lexoviens « dérouleront toujours le bois en provenance d’autre pays, comme la République démocratique du Congo ou la Guinée Équatoriale », rassure François Wu, directeur général de Plysorol. La mesure prise par le gouvernement gabonais vise à accélérer l’industrialisation de la filière et la production nationale, pour faire face à la concurrence. Le bois est l’une des richesses naturelles les plus importantes du Gabon.
Lire l'article
Le leader français du contreplaqué, Plysorol, concédé en avril dernier au repreneur chinois Zhang, va connaître deux semaines de chômage technique sur un de ses trois sites français de production. Depuis la reprise, le repreneur chinois tarde à mettre en oeuvre ses engagements en matière d'investissement et les le comité d'entreprise s'inquiète d'une manœuvre de rachat visant à récupérer les deux filiales gabonaises du groupe français, potentiellement plus rentables. Dès le 28 septembre prochain, près de 150 employés du groupe Plysorol, sur site français de Fontenay, connaîtront de nouveau deux nouvelles semaines de chômage technique imposées. Les 1000 employés de Plysorol en ...
Lire l'article
L’entreprise Plysorol à Fontenay va connaître deux semaines de chômage technique à partir du 28 septembre. Plysorol (454 salariés dont 140 à Fontenay) a été racheté en avril par un entrepreneur chinois qui tarde à honorer ses promesses en ce qui concerne les investissements. « Il nous apparaît aujourd’hui que la principale motivation de M. Zhang pour reprendre notre entreprise repose sur l’intérêt que représentent les deux filiales gabonaises Leroy Gabon et Pogab entreprise de découpage et de placage de bois Okoumé », indique le comité central d’entreprise (CCE) dans une lettre ouverte. « Il est possible d’imaginer que pour mettre ...
Lire l'article
Plysorol : des salariés occupent l’usine
Plysorol : les salariés interrompent le CE à Fontenay
Gabon : Les filiales gabonaises de Plysorol dans la tourmente
Gabon : Wu prépare-t-il la délocalisation des usines Plysorol ?
Gabon : Le casse-tête chinois de Plysorol
Plysorol: Rien ne va plus chez le fabricant de contreplaqué
Gabon : Tchibanga broie du noir sans gaz
Pas de bois du Gabon pour Plysorol
Gabon : Plysorol rit jaune
Plysorol : « inquiets des motivations de l’actionnaire »


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*