Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le non paiement de la bourse, cause d’une nouvelle grève à l’UOB

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Education

Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville rempilent; ils ont de nouveau barricadé le grand portail qui donne accès à la plus ancienne institution universitaire du Gabon, entravé la circulation des automobiles par des barrages, des pneus brûlés et des bois ramassés à l’emporte pièce, ceci en vue de réclamer le paiement de leurs bourses d’étude, a-t-on constaté ce jeudi.

On pouvait constater sur les lieux la présence de force de l’ordre tentant de mettre de l’ordre face aux étudiants, visiblement en colère. Le but poursuivi est de dégager la voie menant au quartier Derrière la prison et celle qui conduit au boulevard triomphal, deuxième arrondissement de la capitale gabonaise.
Sur la voie publique, on aperçoit des cahiers, sacs, stylos, crayons, livres, calepins, calculatrices, chaussures, égarés par des étudiants contestataires, dispersés par des forces de l’ordre voulant rétablir la circulation sur ce chemin très fréquentée par les usagers.

Les hommes en treillis, munis de leurs bombes lacrymogènes tentent, tant bien, que mal de repousser les représailles des étudiants, qui ont pour armes, des pierres, des morceaux de bois, des invectives réfutant la présence de ceux qu’ils nomment, « ennemis » sur leur mythique voie de contestation.

Interrogé par GABONEWS, un des étudiants surpris sur le « front » a indiqué que « ce qui soulève notre colère c’est le mépris des autorités rectorales et de notre ministre de tutelle. On ne peut pas comprendre que le 3 février dernier, elles nous confirment, lors d’une rencontre convoquée par elles, après notre soulèvement que nous aurons notre bourse le 10 février et lorsque la date arrive, il n’y a pas gain de cause ».

Par ailleurs, ajoute un autre étudiant contestataire, il y aurait « des étudiants blessés par des « grenades » lancées par les forces de l’ordre et d’autres qui se sont accidentés dans la fuite. Nous protestons paisiblement, on ne comprend pas pourquoi, ils nous chargent », s’est interrogé ce dernier jetant des pierres aux forces de l’ordre.

« Le 2 février dernier, lors de notre protestation nous avons interpellé les plus hautes autorités du pays à tête desquelles, le Président de la République, le Premier ministre qui prônent « l’émergence » à s’appesantir sur les problèmes sempiternels de l’Université Omar Bongo, » a déclaré un autre étudiant très remonté.

Outre ce problème de la non règlementation du paiement de bourse, ajoute-t-il, « il y a aussi l’harmonisation du système Licence, Master, Doctorat (LMD), tropicalisé au sein de cette institution, le manque d’amphithéâtres, des salles de cours, la pauvreté livresque de la bibliothèque, la construction des salles multimédias, l’achèvement des travaux du pavillon G et la construction d’autres pavillons à la cité universitaire ».

Quand nous quittions les lieux, un autre barrage s’est érigé au niveau du boulevard triomphal, non loin de l’ambassade de Russie, causant un embouteillage monstre qui a paralysé la fluidité de la circulation sur cette voie très prisée par les riverains de Libreville.

Une de nos source étudiante déclarait par téléphone également, « qu’ils ont fait le virement des bourses, c’est regrettable qu’il faut toujours passer par la violence pour avoir ce qui nous revient de droit au Gabon, que les autorités gouvernementales prennent des précautions en vue d’éviter tout débordement ».

Le 2 février dernier, les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) avaient de nouveau barricadé le grand portail qui donne accès à la plus ancienne institution universitaire du Gabon. Parmi les raisons évoquées y figuraient la mauvaise application du système Licence, Master, Doctorat (L.M.D), le non paiement de la bourse d’étude.


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé, mardi à Libreville, la revalorisation de 25% de la bourse des étudiants gabonais poursuivant leurs études au pays, dans un discours à la Nation à l’occasion de la fête nationale du 17 août. "Le taux des bourses sera immédiatement revalorisé de 25% pour les étudiants inscrits localement", a déclaré le chef de l’Etat, dans un discours fleuve à la télévision nationale. Le montant de la bourse est actuellement de 66.000 FCFA par mois pour tous les étudiants gabonais inscrits au pays dans les universités et les grandes écoles. ‘’Faire des études au Gabon ne ...
Lire l'article
Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville ont de nouveau manifesté jeudi pour revendiquer le versement de leurs bourses et de meilleures conditions d’études. Pour attirer l’attention du gouvernement gabonais, ils ont brûlé des pneus et érigé des barricades sur la voie publique, perturbant la circulation sur le boulevard Léon Mba une bonne partie de la journée de jeudi. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour rétablir l’ordre, à coups de gaz lacrymogène. Les grévistes réclament le versement d’un trimestre de bourse. ‘’Nous ne pouvons pas faire des études universitaires sans argent. Ca nous fait ...
Lire l'article
Grève à l’UOB : Irrités par la mauvaise application du système LMD et le non paiement des bourses d’études, les étudiants entament une grève
Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) ont de nouveau barricadé le grand portail qui donne accès à la plus ancienne institution universitaire du Gabon, ce mardi, parmi les raisons évoquées y figurent la mauvaise application du système Licence, Master, Doctorat (L.M.D) et le non paiement de la bourse d'étude. « On ne comprend pas qu’un système qui exige certaines normes en l’occurrence la disponibilité des salles, la révision des modes d’enseignement, la règlementation des crédits pour le passage en classe supérieure, mais surtout la mise en place d’une mobilité des enseignants et des étudiants, puisse être appliqué à l’U.O.B, ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
Les écoles publiques de la capitale gabonaise sont restées presque vides ce mardi, paralysées par la nouvelle grève des enseignants membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l'éducation (CONASYSED), qui ont massivement suivit le mot d’ordre lancé la semaine dernière en vue de faire pression sur le gouvernement. Dans la quasi-totalité des établissements publics de Libreville, le constat est le même. Les responsables administratifs sont à leur poste tandis que quelques élèves déambulent, oisifs dans la cours. Les enseignants quant à eux n’ont pas daigné faire le déplacement de leur lieur de travail afin, selon une enseignante rencontrée, ...
Lire l'article
L’université Omar Bongo de Libreville est paralysée en raison d’un mot d’ordre de grève lancé, lundi, par les enseignants regroupés au sein du syndicat national des enseignants et chercheurs (SNEC). Les enseignants en grève réclament entre autres la régularisation de leurs situations administratives et financières, l’harmonisation de l’indemnité de la spécialité, l’augmentation des budgets de fonctionnement et d’investissement dans les établissements universitaires, l’augmentation de la prime de recherche, la subventions de la mutuelle des enseignants-chercheurs et la création d’un statut particulier des enseignants-chercheurs. Ils affirment que le gouvernement du premier ministre Jean Eyeghé Ndong ne veut rien faire pour apporter des ...
Lire l'article
Le personnel de santé regroupé au sein du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) a durcit son mouvement de grève entamé depuis plus de trois mois au lendemain de la décision du gouvernement de payer la prime de servitude et de risque sanitaire (appelée prime hospitalière par les grévistes), a-t-on constaté. Depuis lundi, les malades du Centre hospitalier de Libreville (CHL) sont livrés à eux-mêmes suite à la décision du SYNAPS de suspendre le service minimum qu’il observait. Le service ‘’sensible’’ de l’hémodialyse qui était jusqu’à présent exempté est touché par le mouvement depuis lundi. 122 patients de ce service qui ...
Lire l'article
Les étudiants de l'Université Omar Bongo (UOB) de Libreville sont entrés mercredi en grève pour réclamer le paiement de leurs bourses, a constaté un journaliste de l'AGP. Mercredi matin, les étudiants ont posé des barricades et brûlé des pneus sur la voix publique, a-t-on constaté. ''On nous a dit que la bourse sera à nouveau payée par trimestre. Nous ne voulons pas de ça'', a indiqué à l'AGP un étudiant ayant exigé l'anonymat. Une rencontre avec les autorités rectorales n'avait pas abouti à des solutions concrètes pouvant satisfaire les doléances des étudiants, selon les grévistes. Les grévistes réclament aussi que le nombre des repas ...
Lire l'article
Les élèvent instituteurs adjoints du centre de formation de Mouila (Sud) ont suspendu les cours ce mardi pour réclamer le paiement de neuf mois d’arriéré de bourse. Des sources concordantes soutiennent que le retard de paiement des bourses est très récurent au centre de formation de Mouila. La délégation académique renvoie la responsabilité de la situation au ministère de l’Education nationale. Selon le service de l’intendance de la Délégation académique, les états de bourse ont été établis et envoyés depuis le 18 avril dernier. « Pourquoi d’avril à nos jours, rien n’est fait ? », s’est interrogé l’Inspecteur délégué d’académie, Vincent ...
Lire l'article
Les étudiants 1ère année des filières, marine marchande et PME/PMI de l’école préparatoire aux carrières administratives (EPCA) ont manifesté jeudi à Libreville, pour réclamer le paiement de près de 60 millions d’arriérés de bourse a constaté l’AGP. Selon le directeur de l’EPCA Guy Benjamin Ndounou, cette situation qui dure depuis 10 mois relève du non versement des bourses aux étudiants par les administrations de la marine marchande et des PME/PMI conformément aux conclusions du dernier conseil d’administration. En effet, a-t-il expliqué, il avait été décidé qu’en dehors des filières gestions administratives et gestions économiques et financières qui relèvent de la compétence de ...
Lire l'article
Revalorisation de 25% de la bourse des étudiants gabonais inscrits au pays
Mouvement d’humeur des étudiants de l’UOB pour réclamer le paiement de la bourse
Grève à l’UOB : Irrités par la mauvaise application du système LMD et le non paiement des bourses d’études, les étudiants entament une grève
Nouvelle Constitution du Gabon
Gabon: Une nouvelle grève de la CONASYSED paralyse les établissements scolaires publics
Gabon : l’université Omar Bongo paralysée par une nouvelle grève
Gabon: Le personnel de santé durcit la grève, après l’annonce du paiement de la prime de servitude
Gabon: Les étudiants de l’UOB en grève pour exiger le paiement des bourses
Gabon: Les instituteurs adjoints du centre de formation de Mouila réclament le paiement de neuf mois de bourse
Gabon: 60 millions d’arriérés de bourse à l’origine d’une grève à l’EPCA

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 11 Fév 2010
Catégorie(s): Education
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*