Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gbagbo menace de dissoudre le gouvernement

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique

Ayant appris le blocage des négociations à Ouagadougou jeudi 11 février, le président ivoirien Laurent Gbagbo a téléphoné à son homologue burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise. Lors de leur conversation, il a menacé de dissoudre le gouvernement, a appris Jeune Afrique.

Le chef de l’Etat ivoirien aurait pour cela recours à l’article 48, qui lui donne le droit de prendre des « mesures exceptionnelles » 1.

Dissolution possible de la Commission électorale indépendante

Selon de bonnes sources, à Ouagadougou et à Abidjan, Laurent Gbagbo pourrait aussi annoncer la dissolution de la Commission électorale indépendante (CEI). Si le président mettait sa menace à exécution, le processus électoral serait suspendu et la paix compromise.

La dernière rencontre de Ouagadougou avait pour principal objet de résoudre le différent entre le camp présidentiel d’un côté et la CEI et l’opposition de l’autre. Soutenu par le Rassemblement des Houphouétistes (RHDP), – composé principalement du Rassemblement des Républicains (RDR) d’Alassane Ouattara et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) – le président de la CEI, Robert Beugré Mambé, a refusé de démissionner.

Incidents en province

Celui-ci est accusé depuis plusieurs semaines par le pouvoir d’avoir tenté d’introduire frauduleusement sur la liste électorale quelque 429 000 noms. De son côté, le Front populaire ivoirien (FPI), le parti du chef de l’Etat, a lancé des procédures judiciaires pour rayer de la liste des électeurs à la « nationalité douteuse ». Plusieurs incidents, incluant des dizaines de blessés et l’incendie de bâtiments publics, ont éclaté en province.

Le gouvernement actuel est le fruit d’un compromis entre le président Gbagbo, l’ex-rébellion et l’opposition. Il est dirigé par l’ancien chef de la rébellion, Guillaume Soro depuis avril 2007. Il a pour mission essentielle de conduire le pays à des élections libres et transparentes tout en assurant la réunification du pays.

La Côte d’Ivoire est coupée en deux depuis l’émergence de la rébellion en novembre 2002. Le Nord du pays est toujours tenu par les anciens rebelles, malgré le début du redéploiement de l’administration centrale sur l’ensemble du territoire.

La menace de dissolution du gouvernement est-elle un coup de bluff de la part de Laurent Gbagbo ? En tout cas, les Burkinabè prennent la menace de Laurent Gbagbo très au sérieux.

(1) Article 48 de la Constitution ivoirienne : « Lorsque les Institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées d’une manière grave et immédiate, et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exceptionnelles exigées par ces circonstances après consultation obligatoire du Président de l’Assemblée nationale et de celui du Conseil constitutionnel. Il en informe la Nation par message. L’Assemblée nationale se réunit de plein droit. »

La rédaction web de Jeune Afrique | Par : Fabienne Pompey
 


SUR LE MÊME SUJET
Des "enquêtes préliminaires" ont été ouvertes contre le président ivoirien déchu Laurent Gbagbo et ses proches, a annoncé mardi le gouvernement du nouveau chef d'Etat Alassane Ouattara sur la télévision ivoirienne TCI. "Concernant les personnes capturées depuis le 11 avril (...), l'ancien chef d'Etat, son épouse et une soixantaine de personnes de son clan ont été assignées en résidence surveillée à Abidjan et dans d'autres villes", a déclaré le porte-parole Patrick Achi dans son compte-rendu du conseil des ministres. "Des procédures d'enquêtes préliminaires sont en cours pour les crimes et délits commis par Laurent Gbagbo et son clan", a-t-il ajouté. Laurent Gbagbo, son ...
Lire l'article
● Dans une interview exclusive sur RFI, le président sortant de Côte d'Ivoire reconnaît que son armée a été en grande partie détruite mais il refuse pour le moment de parler de reddition ● Laurent Gbagbo rejette la demande de Paris de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara ● «Pas encore de reddition » du président sortant ivoirien, affirme la présidence française, mais «des tractations» ● Paris exige que Gbagbo signe un document de renonciation au pouvoir ● «Deux généraux proches de Gbagbo négocient une reddition», déclare François Fillon. ● Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a déclaré ce ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a menacé, dans un communiqué rendu public, mardi à Libreville, de dissoudre l’Union nationale (UN, opposition) et de demander la levée de l’immunité parlementaire du député André Mba Obame, secrétaire exécutif du parti, qui s’est autoproclamé président de la République et formé un gouvernement ‘’insurrectionnel’’. ‘’En prenant la lourde responsabilité de s’autoproclamer président de la République et en formant une équipe gouvernementale insurrectionnelle, le député du 1er siège du Haut Como à Medouneu, André Mba Obame, celles et ceux qui ont accepté de faire partie de cette équipe ainsi que celles et ceux qui ...
Lire l'article
Les trois chefs d'Etat ouest-africains envoyés à Abidjan pour demander à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir, ont entamé mardi leur entretien avec lui peu avant 14H00 au palais présidentiel. Les présidents béninois Boni Yayi, sierra-léonais Ernest Koroma et capverdien Pedro Pires, sont arrivés dans des voitures séparées qui se suivaient au palais présidentiel du Plateau, quartier administratif d'Abidjan. Laurent Gbagbo les attendait à la sortie de leurs véhicules et a donné l'accolade à chacun d'eux, avant de les faire entrer dans un salon de la présidence. Les trois émissaires venaient de rencontrer Choï Young-jin, patron de l'Opération des Nations unies en Côte ...
Lire l'article
L'avion de Laurent Gbagbo a été immobilisé sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse à la demande des "autorités légitimes" de Côte d'Ivoire, a-t-on appris, dimanche, auprès du ministère français des Affaires étrangères. Le porte-parole du ministère, Bernard Valero, a déclaré : "Les autorités légitimes de Côte d'Ivoire nous ont demandé l'immobilisation de l'appareil, c'est précisément ce que nous avons fait en réponse à cette requête." Le président sortant Laurent Gbagbo, qui n'est pas à bord de l'appareil immobilisé, est sous la menace d'un recours à la force de la part des chefs d'État ouest-africains qui lui demandent de démissionner après l'élection contestée ...
Lire l'article
Dans le communiqué final transmis à l'issue du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), vendredi 24 décembre, l'ensemble des pays participants a tenu des propos fermes à l'encontre de Laurent Gbagbo, qui se maintient à la présidence de la Côte d'Ivoire contre l'avis de la communauté internationale. Tout en annoncant qu'elle allait d'abord envoyer un émissaire pour demander formellement à M. Gbagbo de céder sa place à Alassane Ouattara, reconnu vainqueur par la communauté internationale, la Cédéao a menacé de faire usage de la "force légitime" pour l'écarter. APPEL À ...
Lire l'article
La demande par Laurent Gbagbo du départ de la mission onusienne et de la force française Licorne est "ridicule" car Laurent Gbagbo "n'est plus président", a affirmé ce soir Guillaume Soro, premier ministre d'Alassane Ouattara, l'autre président proclamé de Côte d'Ivoire. "Cette décision ne peut pas être (appliquée) puisque M. Gbagbo n'est plus président", a déclaré Guillaume Soro. "Nous trouvons tout à fait ridicule et ubuesque cette démarche d'un président vaincu". "Tout le monde sait que M. Gbagbo n'a aucune qualité pour prétendre demander le départ de la force Licorne et de la force onusienne", l'Onuci, a-t-il insisté. Guillaume Soro a souhaité ...
Lire l'article
Le chef de l`Etat sortant de la Côte d`Ivoire et candidat à la présidentielle de dimanche, Laurent Gbagbo, se dit certain de l`emporter et affirme craindre des "violences" de la part des mauvais perdants, dans un entretien au Journal du Dimanche paru samedi. Interrogé pour savoir s`il redoutait des violences liées à un scrutin qui doit clore une décennie de crise dans un pays coupé en deux depuis le putsch manqué d`une rébellion en 2002, Laurent Gbagbo a répondu: "Oui, je le crains". "Ces violences viendront de ceux qui perdront. Et comme ce n`est pas moi qui vais perdre...", dit-il, sans toutefois ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo
Plusieurs milliers de partisans du président ivoirien Laurent Gbagbo ont manifesté samedi à Abidjan pour lui apporter leur soutien, après trois semaines d'une grave crise née de la dissolution par le chef de l'Etat du gouvernement et de la commission électorale. AFP - Sia Kambou Les manifestants étaient vêtus de T-shirts à l'effigie de M. Gbagbo ou portaient des pancartes pour dire "oui à la lutte pour une vraie liberté". A l'appel de Charles Blé Goudé, leader des "patriotes" pro-Gbagbo, près de 10.000 personnes, selon des journalistes sur place, se sont rassemblées dans le calme pendant plus de cinq heures dans le deuxième ...
Lire l'article
Le Premier ministre Guillaume Soro a annoncé mardi soir à Abidjan la formation d'un nouveau gouvernement avec le concours de l'opposition, près de deux semaines après la dissolution du précédent cabinet par le président Gbagbo, à l'origine de manifestations meurtrières dans le pays. Le nouveau gouvernement comptera 28 membres. Onze postes restent à pourvoir, mais toutes les parties prenantes sont convenues de leur attribution, a précisé M. Soro. Les ministres doivent être nommés avant la première réunion de la nouvelle équipe gouvernementale, jeudi. L'annonce de sa formation intervient après deux jours de pourparlers de crise, avec la médiation du président burkinabé Blaise ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: “enquêtes préliminaires” contre Laurent Gbagbo et ses proches
Laurent Gbagbo sur RFI : «On n’est pas au stade des négociations»
Le gouvernement gabonais menace de dissoudre l’Union nationale
Côte d’Ivoire: début des entretiens entre Gbagbo et les émissaires africains
L’avion de Laurent Gbagbo bloqué dans un aéroport franco-suisse à la demande de Ouattara
Laurent Gbagbo sous la menace d’une opération militaire
Côte d’Ivoire: Gbagbo “ridicule” (Soro)
Côte d’Ivoire: Gbagbo, sûr de gagner, craint des “violences” post-électorales
Côte d’Ivoire: Rassemblement à Abidjan de plusieurs milliers de “patriotes” pro-Gbagbo
Côte d’Ivoire: formation d’un nouveau gouvernement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*