Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: A qui profitera cette alliance ?

Auteur/Source: · Date: 13 Fév 2010
Catégorie(s): Opinion,Politique

C’est certainement la question que l’on peut se poser après la création, en début de semaine, de l’Union nationale, le nouveau parti de l’Opposition aux allures hybrides, et qui comporte déjà à sa création des germes de sa destruction.

Depuis jeudi, certains leaders de l’opposition, Zacharie Myboto, Paulette Missambo, André Mba Obame, Jean Eyéghé et Casimir Oyé Mba, tous transfuges du parti démocratique gabonais (PDG), avec d’autres partis, ont créé l’Union nationale (UN), ancré dans l’opposition.
Un curieux attelage qui ne nous a pas encore expliqué tous les contours des négociations ayant abouti à la formation de cette formation politique aux allures hybrides. Mais l’on remarque que tous ont occupé par le passé des hautes fonctions dans ce pays. Donc, c’est en quelque sorte du déjà vu. Ils devront batailler fort pour vraiment convaincre les populations de leur alliance.

Pour Myboto, Missambo et Oyé Mba, les élections législatives de 2011 seront sans doute leur dernière bataille politique, vu le poids de l’âge. Par contre, pour Mba Obame, Jean Eyéghé, Pierre Claver Zeng Ebome, Bruno Ben Moubamba, ils auront encore de la poigne jusqu’en 2016, année de la prochaine élection présidentielle.

Si certains comme Mba Obame ont laissé le fauteuil de président de l’UN à Myboto, est-ce par stratégie pour mieux contrôler le parti après la dernière véritable bataille de Zacharie en 2011 ? Sinon, pour avoir discuté sur la création d’un nouveau parti au lieu de fusionner avec le Mouvement africain pour le développement (MAD), le Rassemblement National républicain (RBR) ou avec l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) ?

La raison est bien simple, il aurait été difficile pour Mba Obame ou Ben Moubamba d’utiliser la tribune de l’UGDD, du MAD et du RNR, qu’ils ont contribuée à créer, pour s’imposer comme leader devant les militants de ces partis au cours d’un congrès devant désigner le porte étendard de ce parti en 2016. Or, en mettant en place un autre parti, chacun peut se focaliser sur la disposition de membre fondateur pour s’exprimer devant le congrès qui pourrait éventuellement se réunir en préliminaire pour désigner un candit à la présidentielle de 2016. Toute chose que les membres ombrageux fondateurs de l’UGDD, du MAD et du RNR ne peuvent autoriser à Jean Eyéghé Ndong ou à Mba Obame. Certains n’hésiteraient pas à décrire ces messieurs comme une sorte de généraux désireux de faire une OPA sur le parti dont ils ignorent les fondements. Ceux qui ont eu l’idée de créer un nouveau parti que d’entrer dans ceux qui existaient ont contourné cette difficulté qui devait se poser.
Avec le recul, ces critiques peuvent faire sourire. Myboto s’est bel et bien exprimé devant les militants de l’UGDD pour faire le bilan du parti et annoncer la dissolution de celui-ci, mais il n’a pas osé dire aux militants que les élections législatives de 2011 seront son véritable dernier combat politique qu’il n’est pas sûr de remporter et qu’en 2016 il ne sera pas candidat.
Pour l’instant l’UN ne s’est pas encore transformé en champ de mines parce qu’on n’est pas encore arrivé en 2016. Mais au regard de cet attelage, on a bon espoir de croire que tout y sera dans l’ordre. Les fans de chaque ténor de l’UN s’en donneront à cœur joie pendant les débats qui ne manqueront pas de s’ouvrir pour donner une lisibilité à leur action en désossant certains articles du texte fondamental de l’UN.
Au-delà de la nouvelle arme que Myboto donne à Mba Obame, maître des entourloupes, Zeng Ebome et Jean Eyéghé Ndong en dissolvant l’UGDD, les militants de l’UGDD n’ont pas encore compris qu’ils ne pourront plus dire non, tenir sur leurs positions et infléchir la volonté des ténors qui vont les diriger après 2011.
Ce n’est pas une question juridique, c’est une question d’état d’esprit. Tous, à l’exception de Myboto, Missambo et Oyé Mba qui n’auront plus de ressources physiques nécessaires en 2016 pour participer aux batailles politiques, rêvent de diriger le Gabon. Alors, qui va donc céder ?
C’est là que le bas blesse et nos réserves sont formelles. La plupart de ces nouveaux leaders de l’opposition ont géré et ont un bilan à défendre. La première chose à faire, pour ces leaders, était de défendre leurs bilans avec l’ancien régime que dirigeait feu Omar Bongo Ondimba.
Ils sont comptables de la gabegie qui a prévalu dans ce pays, voilà pourquoi on est un peu sceptique quant à la sincérité de leurs actions. Pour l’instant, ils se cachent en revêtant l’habit de l’opposition.
Il est difficile de croire que Myboto a oublié les intrigues des rénovateurs qui l’ont poussé vers la sortie en disant que tout va pour le mieux désormais entre Mba Obame et lui. Parce que tout leader est fondamentalement rancunier. Si Paul Mba Abessole parle d’une impossible union de l’opposition, il sait mieux que quiconque les complots et les intrigues qui sont légions dans ce milieu.
Disons que le soubassement de l’UN n’a pas de programme de gouvernement, ceux qui sont à l’origine cet attelage croient avoir là un argument pour drainer les foules vers on ne sait quel chemin…

Par PR BIYAMBOU
 


SUR LE MÊME SUJET
Entre l’Union nationale, que dirige Zacharie Myboto, et l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), la coalition constituée autour de l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou, des pourparlers ont lieu. Mais, selon certaines indiscrétions – et contrairement à une rumeur insistante –, il n’a jamais été question d’une éventuelle fusion. Selon un témoin, les discussions portent sur la stratégie commune à adopter en vue des législatives de 2011. Si le candidat de l’un des blocs paraît en position de l’emporter, l’autre s’abstiendra de présenter un candidat. Ce partage du territoire pourrait prendre pour base, dans chaque région, ...
Lire l'article
L'Union Nationale a organisé dimanche 14 février son premier meeting à Libreville. Le nouveau parti gabonais d'opposition s'est constituté, notamment, autour du leader de l'UGDD, Zacharie Myboto, et de André Mba Obame, ex-pilier du PDG (le parti au pouvoir), arrivé troisième à la dernière élection présidentielle. Fondé le 10 février, l'Union nationale (UN) rassemble plusieurs figures de la vie politique gabonaise, qui ont longtemps été des adversaires... et qui, potentiellement, le restent encore. Zacharie Myboto, ancien Premier ministre et leader du parti d'opposition Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) préside le nouveau parti, tandis que André Mba Obame, ...
Lire l'article
Le parti regroupant les candidats déchus de la précédente élection présidentielle vient d’être porté sur les fonts baptismaux au Quartier Général de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD), avec la dénomination « Union Nationale (UN) », et ayant pour président l’ancien leader de l’UGDD, Zacharie Myboto en l’occurrence, a constaté GABONEWS. Le président de « Union Nationale » est assisté de cinq Vice-présidents qui ont pour noms : Casimir Oyé Mba, Jean Eyeghé Ndong, Pierre Claver Nzeng Ebome, Jean Ntoutoume Ngouah et Bruno Ben Moubamba. L’ancien ministre de l’Intérieur et deuxième dauphin du porte-étendard du Parti Démocratique ...
Lire l'article
L’Union nationale (UN) est le nom du parti national de l’opposition crée le 9 février 2010 par les partis et groupements politiques membres de la Colalition des groupes et partis politiques pour l’alternance (CGPPA) au terme du congrès extraordinaire de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD) dirigé par Zacharie Myboto. Soulignons par ailleurs que la naissance de ce parti intervient au lendemain de l’entrée à l’UGDD de trois anciens hiérarques du PDG. Attendu depuis la fin de la dernière présidentielle de 2009 qui a vu l’élection du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG), Ali Bongo Ondimba, les ...
Lire l'article
Depuis bientôt trois heures, militants et sympathisants de l’Union Gabonaise pour le Développement et la Démocratie (UGDD, opposition) de Zacharie Myboto, ont rallié le Quartier Général de cette formation politique, sis à l’Ancienne Sobraga, à Libreville, à l’effet de tenir leur Congrès extraordinaire, a constaté GABONEWS. Des sources concordantes proches de la Direction de l’UGDD rapportent que la tenue de ce congrès, qui intervient quelques jours seulement après l’adhésion de certains ténors de l’opposition gabonaise à l’UGDD, devrait conduire à la fusion de plusieurs partis d’opposition et à la désignation de l’ancien ministre de l’Intérieur et candidat malheureux à l’élection présidentielle ...
Lire l'article
Plusieurs figures importantes de l'opposition gabonaise ont accéléré la formation d'un "grand parti d'opposition" en rejoignant divers partis en vue de leur fusion, a rapporté mardi RFI. "L'adhésion d'André Mba Obame, Casimir Oyé Mba et Paulette Missambo à l'UGDD (l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement) est l'une des étapes pour aboutir à la création du grand parti de l'opposition", a affirmé un cadre de l'UGDD, le parti de Zacharie Myboto. L'UGDD avait été crée en 2004 afin de s'opposer au chef de l'État gabonais, Omar Bongo.
Lire l'article
Mouila, 29 août (GABONEWS) – Après le ralliement de certains candidats à la présidentielle anticipée du 30 août prochain au profit d’André Mba Obame, le président de l’UNPR et membre de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), Louis Gaston Mayila, a déclaré vendredi depuis Mouila que « l’alliance garde ses positions et n’est pas prête à négocier avec qui que ce soit », rapporte le correspondant de GABONEWS. Actualité du :29/08/2009 Monsieur Mayila a donné libre court à ceux qui veulent rallier les autres candidats en estimant que c’est le ...
Lire l'article
Le président de l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, a affiché samedi à Libreville, la volonté et la détermination de son parti à faire échec aux ''manoeuvres sordides de déstabilisation menées honteusement pour l'affaiblir''. ''Parce que l'UGDD est une alternative crédible dans ce pays, parce que l'UGDD sait ce qu'elle veut pour le Gabon, à savoir, son progrès, le pouvoir lui voue une hostilité sans bornes'', a fustigé M. Myboto, à l'occasion de la cérémonie de présentation de voeux de ses militants. Selon M. Myboto, les débauchages, la pêche dans les rangs de ses militants et ...
Lire l'article
Les militants de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition) présenteront samedi prochain à Libreville, les vœux de nouvel an à leur leader Zacharie Myboto, indique un communiqué du parti parvenu à l’AGP vendredi. Cette cérémonie solennelle intervient au moment où deux hiérarques du parti, Paul Boundoukou Latha et Sylvestre Ratanga, ont tourné le dos à leur leader pour intégrer le gouvernement d’ouverture du Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong. Quelques heures après l’entrée de ces deux dissidents au gouvernement, le leader de l’UGDD avait prononcé leur exclusion, précisant qu’ils ne représentaient nullement sa formation dans ce cabinet. La cérémonie des ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
Pas de fusion dans l’opposition
Gabon: Le nouveau parti d’opposition fait ses premiers pas
« Union Nationale (UN) »est la dénomination du « Grand parti », créé ce mercredi, par la coalition des candidats perdants de la présidentielle
L’Union Nationale (UN) est née
L’Union Gabonaise pour le Développement et la Démocratie (UGDD), tient son congrès extraordinaire
Gabon: Vers un “grand parti d’opposition”
Gabon: Présidentielle 2009 / Louis Gaston Mayila: « l’Alliance tient sa position et ne veux pas choisir »
Gabon: Politique : L’UGDD fustige des “manoeuvres sordides pour l’affaiblir”
Gabon: Politique : Les militants de l’UGDD présentent les vœux à leur leader, samedi
Communiqués de Presse


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 13 Fév 2010
Catégorie(s): Opinion,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*