Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ali Bongo Ondimba investi Raïs

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2010
Catégorie(s): Société

La Communauté musulmane du Gabon s’est réunie en congrès samedi dernier à la Cité de la démocratie avec pour principal ordre du jour des assises, le toilettage de la charte régissant le fonctionnement des organes de la Communauté, l’investiture de leur nouveau chef moral et spirituel suite au vide laissé par feu président de la République et chef de cette communauté, El Hadj Omar Bongo Ondimba.

En présence des Imams des neufs provinces du pays, avec à leur tête, l’Imam Osseni, de la mosquée Hassan II de Libreville, les centaines des musulmans qui ont pris d’assaut la salle des conférences de la Cité de la Démocratie ont, comme un seul homme, mis en exergue la solidarité qui doit être le socle de leurs actions. D’ailleurs, le deuxième congrès de la communauté musulmane du Gabon a axé ses assises sur le thème de la ‘’Solidarité’’. Un thème longuement expliqué par le Secrétaire général adjoint du Conseil supérieur des Affaires islamiques du Gabon (CSAIG), l’Imam, Alboury Ndiaye, dans son discours d’ouverture du congrès. ‘’Nous nous devons d’être plus que désormais solidaire les uns envers les autres, solidaire de l’action que devra entreprendre notre frère dans la foi, Raïs Hadj Ali Bongo Ondimba à la tête du pays pour que tous les Gabonais puissent, dans le partage et la communion des cœurs, bénéficier des retombés de sa politique de l’émergence’’, a-t-il indiqué.

Conformément aux nouvelles dispositions de l’article 1er de la Charte amendée de cette communauté religieuse, Ali Bongo Ondimba a été investi non plus comme khalife général, mais comme raïs, nouvelle appellation retenue pour la désignation du chef de la communauté musulmane du Gabon.

Sous la présidence de Ali Akbar Onanga Y’Obegue, le congrès de la communauté musulmane a eu pour deuxième temps fort, l’adoption de la charte amendée. Cette dernière organise le Conseil supérieur des Affaires Islamiques du Gabon, par la mise en place d’une organisation en trois pôles. Le secrétariat national qui devient l’organe directeur et représentatif CSAIG. Il est investi des pouvoirs les plus étendus aux fins d’agir en toute circonstance au nom du Conseil. Il sera dirigé par un secrétaire national nommé par le raïs parmi les ministres du culte de nationalité gabonaise officiant au sein d’une mosquée célébrant la prière hebdomadaire du Jouma (vendredi) et justifiant d’une expérience de cinq ans au moins.

Le deuxième pôle est constitué par le Conseil national des imams. Cet organe est chargé d’assister le secrétariat national par ses avis et décisions dans la réalisation des activités cultuelles au sein de la communauté. Il est dirigé par un premier conseiller national. Le Conseil consultatif qui a double rôle constitue le 3e pôle. Il assiste également le secrétariat national par des avis pertinents par rapport à la conformité de ses actions aux règles du fiqh islamique et réfléchir aux adaptions nécessaires et utile de l’islam à la réalité sociologique du Gabon, conformément au principe de l’universalité de cette religion issue du Coran et de la Sunna du prophète Mohamed. Ce conseil est dirigé par un premier théologien.

Enfin, deux nouveaux organes ont vu le jour au sein du CSAIG. Le Conseil de gestion, sorte de conseil d’administration qui regroupe les trois pôles cités plus haut. Il a pour mission de délibérer collectivement sur la mise en œuvre des objectifs du CSAIG. Et, le Conseil de suivi-évaluation (sorte de conseil de surveillance), dont le rôle est d’exercer une surveillance permanente du fonctionnement du CSAIG par les vérifications de toutes natures opérées à tout moment de l’année. Dans leurs recommandations, les congressistes ont invité le nouveau chef de leur communauté, raïs Hadj Ali Bongo Ondimba à hâter la désignation des nouveaux membres du CSAIG afin de donner un nouveau souffle à la vie de la communauté, tout en proposant l’imam Ismaël Osseni au poste de président du CSAIG.


SUR LE MÊME SUJET
Les récentes déclarations d’Étienne Tshisekedi font craindre le pire alors que Joseph Kabila a été investi président de la République ce mardi 20 décembre à Kinshasa. C’est dans un climat de tension extrême que Joseph Kabila, réélu président de la République démocratique du Congo (RDC) au terme d’un scrutin dont la légalité et la transparence sont mises en doute par les observateurs nationaux et internationaux, a prêté serment ce mardi 20 décembre à Kinshasa « jurant devant Dieu et la nation (... ) de sauvegarder l'unité nationale, de ne (se) laisser guider que par l'intérêt général et le respect des droits ...
Lire l'article
Alors qu'un climat de violence règne sur Abidjan, Laurent Gbagbo a été officiellement investi président de la République ce samedi après-midi un peu après 15 heures. Si le Conseil Contitutionnel avait proclamé vendredi le président sortant vainqueur des élections avec 51 % des voix, la commission électorale indépendante (cei), appuyée par l'ONU a pour sa part donné victoire à son rival Alassane Ouattara avec 54% des voix. Les contestations et les violences ont fait deux morts cette nuit à Abidjan, la capitale du pays.
Lire l'article
L’imam de la mosquée Hassan II, la plus grande du pays, Ismaël Océni a été désigné mercredi par le raïs, Ali Bongo Ondimba, président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), un instance qu’il a longtemps dirigé lui-même, a-t-on appris jeudi de source proche de la présidence. L’annonce de la promotion de l’imam Océni est intervenue lors d’une audience que le raïs, par ailleurs chef de l’Etat a, accordé à une délégation de la communauté musulmane du Gabon. Cette délégation est allée rendre compte au premier responsable de la communauté musulmane du congrès tenu samedi dernier à Libreville, au cours ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, élevé récemment au rang de Raïs (chef suprême), par la communauté musulman réunie samedi dernier en Assemblée générale, a échangé ce mercredi, au palais présidentiel avec ses frères dans la foi pour les remercier du choix et de la confiance portés en sa personne, a constaté GABONEWS. Cette rencontre, la première du genre depuis que le chef de l’Etat a été élevé au rang de Raïs, a également permis au chef suprême de la communauté musulmane au Gabon de lever certaines équivoques et de ramener la sérénité au sein de cette congrégation religieuse ...
Lire l'article
Le Congrès de la communauté musulmane du Gabon tenu le 13 février à Libreville, a donné lieu à un conflit d’intérêt sur la nomination du nouveau président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG). Si la nomination d’Ali Bongo en qualité de nouveau chef religieux des musulmans du pays a fait l’unanimité, le lobbying d’un groupe de notables religieux pour l’accession de l’imam Osseni à la tête du CSAIG a été sévèrement contesté par l’Union des musulmans du Gabon. Investi nouveau chef religieux des musulmans du Gabon lors du Congrès de la communauté musulmane du 13 février dernier, ...
Lire l'article
Conforment à la charte de amendée réorganisant le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon « CSAIG » et au regard de la vacance survenue suite au décès du Khalife général El Hadj Omar Bongo Ondimba, les congressistes musulmans, réunis à la cité de la démocratie, ont désigné le chef de l’état à cette haute fonction honorifique. Deuxième congrès ordinaire de la communauté musulman du Gabon, organisé samedi dernier à Libreville, les congressistes venue des quatre coins du Gabon, pour la solennité de ces travaux placé sous le symbole de « la solidarité », présider par l’Ambassadeur Ali Akbar Onanga Y’Obegue ...
Lire l'article
Port-Gentil, 21 août (GABONEWS) – En tournée de campagne provinciale pour la présidentielle anticipée du 30 août prochain, le candidat du Parti Démocratique Gabonais ( PDG, au pouvoir), a déclaré jeudi, lors du meeting qu’il a animé à Port-Gentil, que tous les anciens collaborateurs de son défunt père, Omar Bongo Ondimba, qui avilissent la mémoire de ce dernier pour assouvir leurs ambitions politiques, après avoir dilapidé les biens de l’Etat, sont des traîtres et des ingrats, ont constaté les envoyés spéciaux de GABONEWS. C’est un Ali Bongo Ondimba, extraordinairement défoulé, consécutivement à la grande mobilisation des Port-gentillais pour l’accueillir, ...
Lire l'article
Le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), tient, dimanche 19 juillet 2009 à la Cité de la Démocratie de Libreville, un congrès extraordinaire dont le point d’orgue sera l’investiture d’Ali Bongo Ondimba comme candidat de cette formation à la présidentielle du 30 août prochain. Les assises du PDG seront marquées notamment par la présentation et l’adoption des modifications des statuts du parti par le Secrétariat général ainsi que l’investiture du candidat au scrutin présidentiel. Le choix de la première force politique s’est porté sur Ali Bongo Ondimba, l’un de ses vice-présidents, ministre de la Défense, fils aîné ...
Lire l'article
Le président gabonais, Omar Bongo Ondimba préside ce jeudi un conseil des ministres au palais présidentiel, indique un communiqué du protocole d’Etat. Ce tour table intervient quatre jours après la mutinerie à la prison centrale de Libreville qui aurait coûté la vie à deux détenus et blessés plusieurs autres. Le conseil des ministres se tient également à la veille du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) que le Gabon abritera vendredi prochain.
Lire l'article
RDC : Kabila investi président, craintes de violences
Laurent Gbagbo investi président de la République
L’imam de la mosquée Hassan II promu président du CSAIG
Le chef de l’Etat remercie la communauté musulmane pour son élévation au rang de Raïs
Gabon : Du rififi chez les El Hadjis
Gabon / Religion : Ali Bongo Ondimba investi Grand Chef « Rai » …
Bongo Doit Partir
Gabon: Présidentielle 2009 / « Ceux qui, après avoir pillé les ressources publiques, jettent à présent l’anathème sur feu Omar Bongo Ondimba sont traîtres et
Gabon: Le PDG investi dimanche Ali Bongo Ondimba pour la présidentielle anticipée
Gabon: Politique : Omar Bongo Ondimba préside un conseil des ministres jeudi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Fév 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*