Socialisez

FacebookTwitterRSS

BEAC : Abaga Nchama joue «patte blanche»

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique

Les enquêtes sur les malversations financières à l’agence parisienne de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vont se poursuivre, a annoncé le 18 février à Brazzaville, au Congo, le gouverneur de cette institution, Lucas Abaga Nchama. La poursuite de ces enquêtes s’inscrit dans le cadre de la restauration de la crédibilité de la banque engagée dès la prise de fonction du nouveau gouverneur.

Pour redorer l’image de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le nouveau gouverneur de cette institution, l’Equato-guinéen Lucas Abaga Nchama, a annoncé le 18 février dernier la poursuite des enquêtes relatives aux malversations à l’agence de Paris, en France.

«Je crois que les Chefs d’Etat ont montré la voie de savoir qu’il faut poursuivre les enquêtes, restaurer la crédibilité à la banque centrale. Pour cela, il n’y a pas d’inquiétudes, je viens d’avoir le soutien du Chef de l’Etat et Président en exercice de notre communauté», a déclaré Lucas Abaga Nchama.

«Nous allons faire toute la lumière dans toutes ces affaires, restaurer la crédibilité au sein de la banque centrale», a-t-il poursuivi.

L’enquête ouverte par le Parquet de Paris a révélé ces premiers résultats le 9 février, dénonçant des faits litigieux à la justice gabonaise selon la source judiciaire.

Les personnes résidant en France, interrogées dans le cadre de cette enquête, ont pu «justifier de la licéité de leurs décaissements», avait indiqué une source judiciaire. Les autres éléments ayant émergé de l’enquête «concernent des personnes résidant en Afrique» et ont donc été transmis à la justice des pays concernés, notamment à la justice gabonaise via une «dénonciation officielle» des faits, avait précisé la même source.

Révélés en septembre dernier, les détournements de fond au bureau parisien de la BEAC par des employés de la banque ont atteint 25 millions d’euros entre 2004 et 2009, selon un rapport d’enquête interne de la Banque publié fin octobre 2009.

Ces sommes, nécessaires au fonctionnement du Bureau extérieur de la banque à Paris (BEP) et au règlement de factures de la BEAC, ont été détournées par des employés du BEP «au moyen de chèques, virements, retraits en espèces et titres de transport» frauduleux, selon ce rapport.

Sur le plan judiciaire, Armand Brice Ndzamba, comptable du bureau de la banque à Paris de 1992 à 2009, son épouse et Maurice Moutsinga, ancien directeur de la comptabilité au siège de la banque à Yaoundé, au Cameroun, ont été inculpés à Libreville, selon la BEAC.

L’ancien gouverneur de la BEAC, Philibert Andzembé, a été démis de ses fonctions le 17 janvier à l’occasion du 10 e sommet des Chefs d’ Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) et remplacé par l’Equato-guinéen Lucas Abaga Tchama, qui était justement selon certaines sources, venu évoquer le 29 janvier à Libreville, le cas des fonctionnaires gabonais avec le président Ali Bongo. Pour l’instant, le sort de Philibert Andzembe et ceux de plusieurs fonctionnaires gabonais impliqués dans ce scandale ne sont pas encore connus.

Désigné superviseur des audits de l’ensemble des institutions de la CEMAC, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, avait déclaré le 24 janvier dernier qu’il va «saisir la Cour de justice de la CEMAC, qui va juger les fonctionnaires impliqués dans les détournements à la BEAC».


SUR LE MÊME SUJET
On s’achemine vers le procès des fonctionnaires gabonais impliqués dans le scandale financier qui a éclaboussé la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) en octobre 2009. Selon le quotidien "Gabon Matin", le premier cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Libreville a tranché et les «les éléments du dossier communiqués aux prévenus sont sans appel», pour deux fonctionnaires notamment. Le premier cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Libreville a rendu ses conclussions. Plusieurs fonctionnaires gabonais impliqués dans le scandale financier de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) seront présentés à la justice, a ...
Lire l'article
Les réformes de modernisation de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), annoncées par le gouverneur Lucas Abaga Nchama lors de sa prise de fonctions le 5 février laissent la Banque de France sceptique. L’institution française exhorte notamment à la suppression de trois postes de directeurs généraux qu’elle juge budgétivores. Alors que la vague de réformes initiées par le nouveau gouverneur équato-guinéen devait signer le renouveau de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), la Banque de France a estimé que ces mesures restaient insuffisantes. Selon certaine sources, la Banque de France souhaiterait notamment que ...
Lire l'article
L'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama, nommé mi-janvier gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC), était vendredi en visite au Gabon, dont des ressortissants ont occupé ce poste pendant 36 ans, a annoncé la présidence à Libreville. Après s'être rendu en début de semaine dans son pays d'origine, M. Abaga Nchama "a choisi le Gabon pour sa première sortie officielle", a affirmé lors d'un point de presse le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. Selon M. Mapangou, le nouveau gouverneur a été reçu par le président Ali Bongo Ondimba auquel il a "exprimé toute sa reconnaissance". Les deux hommes se sont dits ...
Lire l'article
Suite au scandale financier qui ébranlé la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), le nouveau gouverneur de cette institution, Lucas Abaga Nchama, a promis le 26 janvier de placer son mandat sous le signe de la transparence. Une déclaration faite après un entretien avec le président Teodoro Obiang Nguema, qui a promis de traquer tous les fonctionnaires impliqués dans ce scandale. Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, a déclaré à la presse le 26 janvier dernier qu’il s’engageait à «travailler dans la discipline, la transparence et la bonne ...
Lire l'article
Le nouveau gouverneur de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC), récemment secouée par des scandales financiers, l'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama, s'est engagé à travailler "dans la transparence", a rapporté hier la radio nationale. Lucas Abaga Nchama s'est engagé à "travailler dans la discipline, la transparence et la bonne gestion", a rapporté la radio nationale, citant des propos tenus lundi à la presse présidentielle par le gouverneur de la BEAC après un entretien à Malabo avec le président Teodoro Obiang Nguema. Le nouveau gouverneur s'exprimait pour la première fois depuis sa nomination. Selon une source proche de la présidence, Teodoro Obiang Nguema ...
Lire l'article
C’est Lucas Abaga Nchama, de la Guinée Equatoriale, qui a été nommé gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) lors du 10e sommet de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC), qui s’est tenu du 16 au 17 janvier à Bangui, en République centrafricaine (RCA). Ce poste qui a toujours été occupé par un ressortissant Gabonais depuis 1973, conformément aux accords de Fort Lamy sera désormais rotatif. Alors que tout le monde s’attendait à voir un autre Gabonais succéder à Philibert Andzembé, c’est finalement l’Equato-guinéen Lucas Abaga Nchama qui ...
Lire l'article
Le 10e sommet de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (Cémac) a nommé l'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama gouverneur de la banque régionale BEAC, poste qui devient désormais rotatif. Gestion contestée de Philibert Andzembé Le sommet, tenu samedi et dimanche à Bangui, "a décidé de nommer au poste de gouverneur de la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique centrale) Lucas Abaga Nchama", selon son communiqué final lu devant les chefs d'Etat et la presse par le président de la Commission de la Cémac, Antoine Ntsimi. M. Abaga Nchama succède au Gabonais Philibert Andzembé, qui était en poste depuis juillet 2007 ...
Lire l'article
Le 10e sommet de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique centrale (Cémac) a nommé dimanche l'Equato-Guinéen Lucas Abaga Nchama gouverneur de la banque régionale BEAC, poste qui devient désormais rotatif. Le sommet, tenu samedi et dimanche à Bangui, "a décidé de nommer au poste de gouverneur de la BEAC (Banque des Etats de l'Afrique centrale) Lucas Abaga Nchama", selon son communiqué final lu par le président de la Commission de la Cémac, Antoine Ntsimi. M. Abaga Nchama succède au Gabonais Philibert Andzembé, qui était en poste depuis juillet 2007 et que le sommet a décidé de "relever de (ses) ...
Lire l'article
Après les dénonciations de détournements de fonds dont la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) fait l'objet, le gouverneur de cette institution, Philibert Andzembé, a confirmé la disparition de 15 milliards de FCFA dans les caisses du bureau parisien de la banque. Lors d'un entretien accordé au quotidien camerounais Cameroon Tribune, le patron de la BEAC dit avoir pris des mesures pour gérer cette nouvelle crise. Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), Philibert Andzembé, vient de confirmer «un écart de trésorerie» de l’ordre de 15 milliards FCFA environ, découvert au 31 décembre 2007 entre les ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Gabon : Procès en vue pour deux anciens fonctionnaires de la BEAC
BEAC : La Banque de France sceptique sur les réformes d’Abaga Nchama
Le nouveau gouverneur de la BEAC en visite au Gabon
BEAC : Nchama s’engage dans la transparence
BEAC: Nchama promet la transparence
BEAC : Un Equato-guinéen nommé gouverneur
BEAC : Philibert Andzembé “relevé de ses fonctions”
Cémac: un Equato-Guinéen nommé chef de la BEAC, poste désormais rotatif
CEMAC : Le gouverneur de la BEAC confirme «un écart de trésorerie» de 15 milliards de FCFA
Meetings de la Coalition

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*