Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Rapatriement musclé des étrangers à Libreville ?

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Société

Une vaste opération de contrôle d’identité des ressortissants étrangers a été lancée à Libreville depuis plusieurs jours, mais de nombreux émigrés dénoncent déjà des rafles organisées qui sont suivis par de rapatriements. Dans la soirée du 17 février, une centaine de Camerounais en attente d’expulsion sont entrés en grève de la faim dans les geôles de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) pour dénoncer les conditions de leur arrestation et rétention.

Simples contrôles ou rafles organisées ? Les avis divergent face aux allures que prend l’opération de contrôle d’identité des étrangers à Libreville, censée contraindre les ressortissants étrangers à régulariser leur situation.

Dans de nombreux points névralgiques de la capitale gabonaise, les forces de l’ordre ont érigé des barricades et contrôlent véhicules particuliers et taxis. A d’autres endroits, certains témoins racontent que les forces de l’ordre pratiquent des contrôles massifs, avant d’emmener tous ceux qui ont été trouvés sans carte de séjour dans un bus blanc que les badauds et amis des personnes arrêtées attribuent à la (Direction générale de la documentation et de l’immigration) DGDI.

«Nous étions habitués aux contrôles de jour comme de nuit. Mais depuis quelques jours, la ville de Libreville vit au rythme des contrôles inopinés menés par les forces de maintien de l’ordre. Ces contrôles ont tout l’air d’une petite opération visant à arrêter tous les étrangers en situation irrégulière dans ce pays. Ils sont en cellule. Il y en a qui parviennent à monnayer au prix fort pour être relaxés. Parmi ces personnes, il y a nos compatriotes camerounais mais, je ne peux pas vous dire avec précision combien ils sont. Toujours est-il qu’ils sont nombreux», a affirmé un Camerounais vivant à Libreville le 18 février dernier.

La veille, ce sont une centaine de Camerounais qui auraient entamé une grève de la faim pour dénoncer les conditions d’arrestation et de détention dont ils sont victimes.

Pour la DGDI, ce sont simplement «des sans papiers» qui sont de temps en temps aux prises avec les forces de sécurité gabonaises qui, tous les jours, mettent aux arrêts des étrangers en situation irrégulière. Il ne s’agirait véritablement pas d’une opération spéciale. La police a ce rôle de veiller sur la sécurité des Gabonais et de savoir qui est au Gabon et qui fait quoi. On ne les arrête pas pour rien», explique un agent.

«Vous savez qu’ils sont très nombreux qui arrivent et vivent au Gabon sans être en règle. Ce qui n’est pas normal. Vous ne pouvez pas partir de votre pays et décider de vous installer n’importe comment», a-t-il ajouté.

Selon certains témoins, les forces de l’ordre embarqueraient des étrangers par dizaines chaque jour, qui seraient gardés à la DGDI en attendant d’être reconduits dans leurs pays respectifs, par bateau pour les pays limitrophes, et par avion pour les autres.


SUR LE MÊME SUJET
Par RFI Ils sont plus de 600 réfugiés congolais au Gabon à être rentrés chez eux depuis un mois. C'est ce que déclare le HCR, le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies. Cent autres réfugiés vont également prendre le chemin du retour la semaine prochaine. Tous sont des réfugiés de la guerre civile qui avait touché les régions sud et sud-ouest du Congo-Brazzaville entre 1998 et 2003. Près de 20 000 personnes avaient alors été déplacées. Depuis le 31 juillet dernier, leur statut de réfugié a expiré. Le gouvernement gabonais et le HCR tentent donc de trouver des solutions, notamment en ...
Lire l'article
Le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont initié, du 22 au 23 juillet dernier, la première phase de rapatriement volontaire, vers leur pays d’origine, des réfugiés congolais vivant au Gabon. 51 réfugiés ont pris part à cette opération. Du 22 au 23 juillet dernier, le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), en partenariat avec les gouvernements gabonais et congolais, ont organisé la première phase de rapatriement volontaire des réfugiés congolais du Gabon, au départ de Franceville vers la ville de Dolisie, au Congo. Pour cette première opération, 51 réfugiés figuraient sur la liste des départs volontaires. Ceux-ci ...
Lire l'article
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) au Gabon a déploré jeudi le retard dans le processus de rapatriement des travailleurs étrangers en situation irrégulière dans le secteur pétrolier au Gabon. Quelque 1600 travailleurs étrangers sont concernés par la mesure prise, lundi 4 avril, par le gouvernement gabonais, à l’issue des négiociations avec l’ONEP, destinées à mettre fin à la grève de quatre jours, observée par le syndicat, du jeudi 31 mars au dimanche 3 avril 2011. Le gouvernement, avait décidé, entre autres, que les travailleurs étrangers en situation irrégulière soient rapatriés sous huitaine, répondant ainsi à l’une ...
Lire l'article
La marine nationale gabonaise a arraisonné mardi dernier deux chalutiers étrangers ‘’CHAN-GIN’’ et ‘’DAE-SUN 2’’au large de Mayumba dans la province de la Nyanga (sud), a appris vendredi l’AGP de source proche de l’antenne des affaires maritimes de Gamba, à une soixantaine de km au nord de Mayumba. La saisie de ces deux chalutiers clandestins a été opérée grâce à la vigilance du chef de la station des affaires maritimes de Gamba, Serge Mouloungui Mombo qui, depuis le terminal pétrolier de l’entreprise Shell Gabon à Gamba observe des pêcheurs dans une cinquantaine d’embarcations au large de cette ...
Lire l'article
Cher(e) « Critique SUBJECTIVE »,, ho ! pardon! Critique Objective (soi-disant). Je pense, et il n’y a aucun doute dessus, que vous n’avez pas véritablement compris le fond de l’intervention de Mr Ndjimba José ; ce qui n’est pas étonnant du reste, vous êtes assurément étranger(e) vous-même. Sans vouloir revenir sur ce qui a été clairement exprimé par NJ, je vous renvoie à une relecture plus intelligente de son post, si tant est que vous en ayez la capacité. La question de la déviance ou de la dégradation des mœurs dénoncée n’est pas propre au Gabon. Nul ne prétend non plus qu’elle n’engage ...
Lire l'article
Leurs déclarations contredisent celles du chef de la junte au pouvoir, le capitaine Moussa Dadis Camara, qui a imputé la mort de dizaines de manifestants à des éléments incontrôlables de l'armée guinéenne. "Parmi ceux qui ont tiré sur les gens, il y avait des individus qui ne portaient pas l'uniforme de l'armée régulière. Ils parlaient une langue que je ne comprends pas", a déclaré Mouctar Diallo, un dirigeant de l'opposition qui a été battu au cours du rassemblement. Un responsable guinéen de l'Onu qui a souhaité garder l'anonymat a dit avoir été battu par des hommes armés parlant anglais avec l'accent libérien. ...
Lire l'article
Le nouveau directeur provincial du commerce de l’Ogooué-Ivindo, Michel Magloire Eyéghé, a rencontré les chefs des communautés étrangères, opérateurs économiques, exerçant dans la sphère dans la commune de Makokou et ses environs, rapporte jeudi le correspondant local de l’AGP. Il a profité de cette occasion pour prodiguer des conseils à ses derniers et les édifier sur le rôle dévolu au ministère du commerce et de la promotion de l’industrie, chargé du NEPAD, et surtout, les missions de la direction provinciale qu’il dirige. M. Eyéghé s’est appesanti sur ce que doivent être les rapports entre les opérateurs économiques et son service et, nécessairement, ...
Lire l'article
La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE), a dénoncé le 30 octobre à Paris la circulaire du 20 décembre 2007 du ministère français de l'immigration conditionnant l’embauche des ressortissants étrangers aux conditions du marché du secteur concerné et au pays d’origine du demandeur. La HALDE estime que cette circulaire ouvre «la voie à la sélection des travailleurs sur des bases ethniques» et demande au ministère de tutelle d’apporter des précisions sur les modalités d’application de cette circulaire pour prévenir les abus.Une circulaire du ministère français de l'immigration datée du 20 décembre 2007 réglementant l’embauche des ...
Lire l'article
Une délégation d'opérateurs économiques étrangers intéressés par l'environnement des affaires gabonaises a été reçue le 29 août dernier par le président Bongo Ondimba en présence du ministre de l'Economie et des Finances, Paul Toungui. Les investisseurs ont exposé au chef de l'Etat leur projet de mettre sur pied un groupe, sous la forme d'un consortium de chinois de Shanghai, d'espagnols et de nationaux oeuvrant dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Le chef de l'Etat gabonais a initié une série de rencontres avec les investisseurs étrangers le 29 août dernier au Palais présidentiel de Libreville. Dans un premier ...
Lire l'article
La Direction générale de la Documentation et de l’Immigration, a réagi vendredi à travers un communiqué à la suite des dénonciations portées à sa connaissance au sujet de la perception par certains éléments des forces de l’ordre du droit d’enregistrement et autres taxes sur les cartes de séjour et les autorisations d’entrée détenues par des étrangers. « Le directeur général de la Documentation et de l’Immigration rappelle à l’opinion qu’en vertu des dispositions des décrets n0999/PR du 31 juillet 1986 réglementant les modalités de délivrance de la carte de séjour de résident étranger, n° 1000/PR du 30 juillet 1986 portant ...
Lire l'article
Accélération du rapatriement des réfugiés congolais du Gabon
Gabon : Rapatriement volontaire des réfugiés congolais
L’ONEP dénonce le retard dans le processus de rapatriement des travailleurs étrangers du secteur pétrolier
Deux chalutiers étrangers arraisonnés au large des côtes gabonaises
Le Gabon aux mains des étrangers par Ali7
Des étrangers auraient participé à la tuerie de lundi en Guinée
Gabon: Le nouveau directeur provincial du commerce rencontre les opérateurs économiques étrangers de Makokou
France : Des conditions sectorielles et ethniques à l’embauche des étrangers
Gabon : Les investisseurs étrangers chez Bongo Ondimba
Dysfonctionnement des modalités de délivrance de cartes de séjours et de sortie du territoire gabonais pour les étrangers

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*