Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Shell met en exploitation son nouveau puits

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Développement

Une délégation de la société pétrolière anglo-néerlandaise Shell a annoncé au chef de l’Etat le 16 février dernier à Libreville la mise en exploitation d’un nouveau puits de pétrole. Avec une production estimée entre 15 et 25 000 barils/jour, ce puits devrait permettre à Shell Gabon de booster sa production en chute depuis 2007.
Le deuxième producteur de pétrole du pays, Shell Gabon, a annoncé le 16 février dernier au Chef de l’Etat, Ali Bongo, la mise en exploitation d’un nouveau puits de pétrole.

Ce nouveau puits devrait rehausser les chiffres de la compagnie anglo-néerlandaise, dont la production pétrolière a chuté de 220 000 à 50 000 barils/jour en 2007, sur les sites de Rabi et Toucan.

Après 50 ans d’existence, la compagnie peut à nouveau souffler grâce notamment aux deux contrats d’exploration et de partage de production en eau profonde. Ces contrats signés en 2007, prévoient 85% des parts pour Shell contre 15% à l’Etat gabonais.

Pour le premier, le forage est prévu autour de 2013 en raison des coûts estimés à environ 83 milliards de francs CFA. Mais, ce sont surtout les champs de Koula et Damier découverts en fin 2004 et 2005 qui donnent du sourire à l’entreprise. Le champ Koula entre en effet en phase de production cette année avec une capacité estimée de 15 à 25 000 barils par jour pour un des investissements à hauteur de 250 millions de dollars.

Shell Gabon voudrait par ailleurs pousser son avantage sur le nouveau secteur gazier pour coller à la mesure du gouvernement interdisant le torchage du gaz. L’objectif étant de ramener le niveau de torchage à zéro pour permettre de collecter le gaz, de le traiter dans des usines moyennes de liquéfaction puis le commercialiser aussi bien sur le marché de la consommation locale qu’à l’exportation. Le coût des investissements avaient été estimés à 2,5 millions de dollars en 2008.

Les réserves prouvées de gaz naturel au Gabon étaient de 32,59 milliards de mètres cubes en 2008. La promotion de son exploitation devrait permettre d’en faire un des leviers importants de l’économie, notamment dans le cadre des mécanismes de développement propres pour lutter contre le changement climatique.

Le regain d’optimisme de Shell Gabon intervient dans un contexte où il s’est totalement désengagé des autres portefeuilles pour ne plus garder que le secteur local rentable de l’exploration-exploitation.

Au siège social du géant pétrolier Shell, les dirigeants ont été contraints à serrer la ceinture autour de leurs salaires. C’est ainsi que le directeur général du groupe, Peter Voser, et le directeur financier, Simon Henry ont vu leurs rémunérations amputés de 20% par rapport à leurs prédécesseurs. Et la mesure va s’étendre à l’ensemble des dirigeants du groupe dont les bonus seront dorénavant tributaires des performances. Ces restrictions ont été imposées par les actionnaires, réunis en assemblée générale en 2008.
 


SUR LE MÊME SUJET
Shell Gabon a annoncé le 3 février à Libreville une production 70 000 barils de pétrole par jour, soit 30% de la production nationale. Une performance qui place la compagnie pétrolière en tête des producteurs du pays. Après avoir joué les seconds rôles pendant une décennie, Shell Gabon a repris le flambeau de la production pétrolière au Gabon. Le PDG de la compagnie anglo-néerlandaise, Andrew Drewett, a annoncé le 3 février à la télévision nationale une production de 70 000 barils par jour, soit 30% de la production nationale. Shell Gabon redevient ainsi l’opérateur numéro un et le premier ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a inauguré vendredi le champ pétrolier de Koula exploité par la compagnie anglo-néerlandaise Shell Gabon, près de Mandji (sud-Ouest). Les réserves sont estimées à 60 millions de barils de pétrole. Selon la direction de Shell Gabon, le gisement doit produire 22 000 barils par jour dès qu’il atteindra son pic de production. le champs de Coula situé dans la région de la Ngounié, a été découvert en 2004 et a commencé à produire le 4 avril 2010. La production actuelle de Shell Gabon est comprise entre 60 000 et 65 000 barils. La nouvelle découverte ...
Lire l'article
La compagnie pétrolière Maurel & Prom a confirmé vendredi à Libreville dans un communiqué de presse, une nouvelle découverte de puits pétrolier sur son champ d'Onal situé au centre-ouest du Gabon, dans la région de Lambaréné. Le débit de ce puits est de 1600 barils/jour, selon le communiqué Le premier puits découvert sur ce même champ avait produit également 1600 barils/jour lors des tests effectués. Le communiqué Maurel & Prom précise que "ces puits pourraient être reliés au centre de production de la firme au cours du mois de décembre pour assurer une production complémentaire de 2500 barils/j en moyenne". Le Gabon a débuté ...
Lire l'article
Le groupe pétrolier Maurel & Prom a annoncé lundi dans un communiqué reçu à Libreville "le succès" au Gabon sur le champ d'Onal (centre-ouest) d'un puits dont le débit est de 1.600 barils/jour. "La société Maurel & Prom annonce le succès du puits de délinéation OMOC-N-302, implanté" à Onal, affirme le communiqué selon lequel lors des tests effectués, "un débit de 1.600 b/j d'huile a été observé". "Ce puits est le deuxième foré depuis cette plateforme. Le premier (1.600 b/j en test) avait démontré la présence d'un nouveau compartiment au Grès de base, prouvant une extension au sud-est du champ d'Onal", ...
Lire l'article
Le groupe pétrolier Maurel & Prom a annoncé lundi dans un communiqué reçu à Libreville "le succès" au Gabon sur le champ d'Onal (centre-ouest) d'un puits dont le débit est de 1.600 barils/jour. "La société Maurel & Prom annonce le succès du puits de délinéation OMOC-N-302, implanté" à Onal, affirme le communiqué selon lequel lors des tests effectués, "un débit de 1.600 b/j d'huile a été observé". "Ce puits est le deuxième foré depuis cette plateforme. Le premier (1.600 b/j en test) avait démontré la présence d'un nouveau compartiment au Grès de base, prouvant une extension au sud-est du champ d'Onal", ...
Lire l'article
Les leaders du pétrole au Gabon, Total et Shell, ont ajouté le 15 octobre à Libreville vingt ans de plus à leurs contrats d'exploitation et de partage de production (CEPP) sur les sites Coucal et Avocette-Dianongo, près de Gamba dans l’Ogooué-Maritime. Le ministre des Mines, Julien Nkoghé Békalé, et les directeurs généraux de Total Gabon et Shell Gabon, respectivement Jean Philippe Magnan et Adrian Drewett, ont signé le 15 octobre des contrats de vingt ans pour l’exploitation pétrolière et partage de production (CEPP) dans les champs de Coucal et Avocette-Dianongo. Ces champs découverts dans les années 1980 sont situés au ...
Lire l'article
La junior française du pétrole, Maurel & Prom, a publié le 3 août un chiffre d’affaires de 131,3 millions d'euros au 1er semestre 2010, soit une hausse de 68% par rapport à l’année dernière à la même période. Une hausse consécutive à la mise en exploitation des champs Omgw et Ombg au Gabon. C’est un premier semestre 2010 en beauté pour le Groupe pétrolier Maurel & Prom, qui a annoncé le 3 août un chiffre d’affaires de 131,3 millions d'euros. C’est une augmentation de 68% par rapport à la même période l’année dernière. Une belle performance nourrie par la montée ...
Lire l'article
Shell Gabon va lancer un projet de fabrication de gaz naturel liquéfié, a annoncé le PDG de la société, Adrian Drewett, à l'occasion de la célébration des 50 ans de présence de cette filiale du Groupe Royal Dutch Shell Plc dans ce pays. Shell Gabon travaillera avec le gouvernement gabonais sur ce projet de développement de gaz naturel liquéfié à partir du gaz qui brûle à l'air libre sur les champs existantS. "C'est un projet qui va contribuer à créer une nouvelle branche d'activités dans l'industrie des hydrocarbures au Gabon, tout en réduisant l'impact sur l'environnement par l'arrêt du brûlage du gaz ...
Lire l'article
Le désengagement partiel de Shell du continent africain ne concerne pas le Gabon, affirme mardi la direction générale du Groupe anglo-néerlandais. La compagnie pétrolière va quitter une vingtaine de pays africain en vendant ses activités de raffinage, de stockage, de ses produits dont le gaz et les lubrifiants. Shell est le deuxième opérateur pétrolier au Gabon avec une production estimée à 50.000 barils par jour. Crée en 1960 avec un capital de 15 milliards de francs CFA, la société Shell Gabon appartient au Groupe Royal Dutch Shell, qui détient 75 pour cent des actions, et à l'Etat gabonais, propriétaire de 25 pour cent ...
Lire l'article
La direction de Shell-Gabon, dont la production est arrêtée par une grève depuis sept jours, travaille "très dur à la résolution" du conflit, a affirmé mercredi le Pdg de l'entreprise Hans Bakker. "Nous travaillons très dur à la résolution" du conflit, a déclaré M. Bakker. "C'est clairement un débat de branche d'industrie", a-t-il estimé, reconnaissant que le mouvement avait pris le groupe "par surprise" alors qu'il négociait une convention collective. M. Bakker a indiqué que la production de 60.000 barils/jours par Shell étaient réduite à zéro et souligné que la sortie de 30.000 barils/jours d'autres compagnies utilisant un site de Shell était également ...
Lire l'article
Gabon : Shell Gabon premier producteur national
Gabon : Le président Ali Bongo Ondimba inaugure un champ pétrolier en production au Gabon
Découverte d’un nouveau puits de pétrole au Gabon
Gabon: Maurel & Prom annonce le succès d’un nouveau puits
Gabon: Maurel & Prom annonce le succès d’un nouveau puits
Gabon: Total et Shell rempilent à Gamba
Gabon : Les puits gabonais boostent Maurel & Prom
Shell Gabon va lancer un projet de fabrication de gaz naturel liquéfié
Le Groupe Shell poursuivra ses activités au Gabon
Dure grève à Shell-Gabon


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Fév 2010
Catégorie(s): Développement
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*