Socialisez

FacebookTwitterRSS

« Le cinéma est directement lié aux innovations technologiques actuelles », Léon Imunga Ivanga, Directeur général du CENACI

Auteur/Source: · Date: 21 Fév 2010
Catégorie(s): Culture

Le directeur du Centre National du Cinéma Gabonais (CENACI), Imunga Ivanga, dont l’Institution a pris part, du 17 au 20 février à Libreville, à la première édition du Salon numérique, interviewé par GABONEWS, a relevé les liens étroits qu’entretiennent le cinéma et le numérique, avant de présenter les innovations prévues par sa structure au plan national dans le courant de l’année 2010.

GABONEWS (GN): – M. le directeur, à l’image des opérateurs nationaux et internationaux, le CENACI a pris part à cette première édition du Salon national de numérique. Quel bénéfice l’Institution que vous dirigez entend- elle tirer?

Imunga Ivanga (II): – Pour ce qui est du bénéfice, nous le situerons au plan de l’information. Nous nous sommes rendus compte qu’en dépit des nombreuses productions du Centre, il demeure mal connu. Nous avons saisi cette opportunité pour mieux communiquer sur nos missions. Pour ce qui est de la présence, je crois que le cinéma est directement lié aux innovations technologiques actuelles, précisément celles qui ont un rapport avec le numérique. Il faut savoir qu’en 1895 lorsque les frères Lumière inventent le cinématographe, la fascination est telle qu’on en oublie la technologie pour célébrer la magie des histoires. Par la suite, le film ne cessera d’évoluer jusqu’à ce que l’on parvienne au numérique. Pour nous cinéastes, le numérique intervient à la fois dans nos modes de productions et de diffusion. En termes de production, la tendance est de tourner davantage en vidéo plutôt qu’en film. Encore que les exigences ne sont pas toujours les mêmes. Mais la vérité est que cela correspond davantage à notre économie. Il y a en plus de cela une forme de dématérialisation, car les consommables sont de moins en moins utilisés. Les caméras possèdent des disques durs, ainsi les images captées sont téléchargées dans les disques durs des bancs de montage. Gain de temps, gain d’espace, économie sur les coûts. Après il y a des productions qui ne peuvent malgré tout se priver de la qualité du 35mm, qui sera bientôt approchée par la vidéo numérique, une fois certains algorithmes résolus.Mais le progrès est indéniable. Si certains d’entre nous utilisent encore des caméras 35mm, nous avons également des caméras haute définition, extrêmement performantes, qui possèdent un disque dur intégré.Nous n’avons plus ce problème de magasin pour le film. Nous n’avons plus besoin de cassettes vidéo, du moins dans certains cas. Cela est valable également pour le son.L’autre intérêt c’est qu’au point de vue technique et artistique l’on peut très rapidement visionner le travail que l’on fait. S’il y a des choses à corriger, on peut le faire assez vite. Cela a un impact sur les coups de production. Évidemment, il faut pouvoir accéder à cela, et nous ne sommes pas tout à fait à ce stade au Gabon. Nous commençons progressivement. Certaines sociétés de production sont assez bien loties. Nous y arrivons donc à petits pas. C’est un confort de travail vers lequel il faut qu’on aille. Les coûts d’acquisition de ce matériel sont encore un peu élevés mais demeurent moins coûteux comparativement à certaines caméras haut de gamme « traditionnelle ». Le numérique intervient également dans la diffusion. De façon « classique » il y a la fabrication des supports numériques tels le DVD. Mais aujourd’hui nous pouvons aller bien au-delà. Nous avons désormais la possibilité de faire en sorte que des personnes intéressées par l’acquisition de nos films puissent les télécharger. C’est ainsi que nous avons intégré cette option dans notre site web qui est actuellement en construction, à côté d’informations générales portant sur nos activités et l’actualité liée à nos productions. Le téléchargement permettra de vulgariser davantage la diffusion des œuvres produites par le CENACI bien au-delà des frontières nationales. Cela nécessite toutefois une organisation entre la Banque du Gabon, qui est la Banque du Trésor, le technicien web master du site, sans oublier les acteurs administratifs. L’aspect technique ne pose, je crois, aucun problème. Une fois que tout cela sera fait, nous présenterons le site avec tout ce qu’il offre comme avantages.

GN: – Une planification a-t-elle t déjà été faite pour fixer l’échéance?

II: – Si tout se passe bien, nous le présenterons au plus tard en mai. On prend le temps de bien le préparer.

GN: – L’actualité du CENACI semble bien chargée pour le mois de mai prochain, puisqu’en effet, à cette période Libreville accueillera la “Semaine du cinéma gabonais”. Pouvez-vous nous en dire un peu?

II: – Cet événement entre dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon. Nous allons démarrer la semaine du cinéma gabonais, mais nous ferons plus que cela. L’idée c’est d’entreprendre une tournée à travers toutes les provinces et de montrer ces films qui sont le résultat de nos territoires culturel et sociologique comme j’aime à la définir. Nous espérons, avec l’appui des collectivités locales, départementales et gouvernementales que le projet sera facilité. Nous avons été interpellé par le public qui souhaite qu’il y ait d’avantage de proximité. C’est ce que nous allons essayer de faire pour répondre à ces attentes.

GABONEWS: – Le salon de l’Économie numérique, nous y revenons, n’a fait que confirmer cet engouement des jeunes gabonais non seulement vers le cinéma, mais également vers les activités du CENACI. Quel Constat ?

II: – C’est déjà bien que le jeune public puisse nous suive. Car, nous avons des productions qui les concernent directement. Je pense notamment à la série des “Années écoles”. Mais bien avant les « Années écoles », il y a eu le long métrage « Dôlè », qui concernait la jeunesse urbaine du Gabon. C’est un phénomène intéressant parce qu’il y a une production artistique aujourd’hui de jeunes gabonais, et pas seulement ceux de Libreville, qui ont une culture urbaine malheureusement méconnue par les adultes, mais qui ne fera que grandir. Ceux qui sont jeunes aujourd’hui le seront moins dans quelques années. Ils porteront et transporteront avec eux cette culture. Il est intéressant de porter dès maintenant un regard intéressé sur ce qu’ils font. Mais cela dit, nous travaillons avec toutes les générations. Parce que l’on pense que les différents films, qu’il s’agisse de la fiction ou du documentaire, sont destinés à un large public.

GABONEWS: – Merci monsieur le Directeur.

II: – C’est moi qui vous remercie.

Mis à jour ( Lundi, 22 Février 2010 18:43 )
 


SUR LE MÊME SUJET
Total Gabon publie un résultat net de 80 millions de dollars pour le deuxième trimestre 2011, en hausse de 72% par rapport au deuxième trimestre 2010 mais en repli de 5% par rapport au premier trimestre 2011. Le chiffre d'affaires de la période s'élève à 346 millions de dollars, en augmentation de 2% par rapport au deuxième trimestre 2010, l'évolution favorable des prix de vente moyens ayant compensé la baisse des productions commercialisées (baisse des productions et volumes vendus inférieurs aux productions) entre les périodes considérées. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2011 accuse une baisse de 9% par rapport au premier ...
Lire l'article
Le Directeur général de la Caisse de stabilisation et de péréquation (CAISTAB), Mathias Otounga Ossibadjouo, à la tête d’une forte délégation, constituée de technocrates, en homme de terrain, a sillonné, du 9 au 12 juillet, malgré parfois l’état quasi impraticable des voies de communication, les provinces du sud du Gabon, notamment la Ngounié en passant par le Moyen Ogooué et la Nyanga, en vue d’évaluer le programme de relance de la filière café-cacao dans cette partie du pays, a constaté GABONEWS. Projet mis en œuvre dès l’année 2008, dans la province de la Ngounié, inscrit au calendrier des fêtes tournantes, ...
Lire l'article
Le Premier Ministre, Paul Biyoghe Mba, dans le cadre de ses missions régaliennes de conduire à bon port le bateau de l’Emergence, selon les instructions du président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu dans son cabinet de travail, une délégation de la société ‘’Africa Rice’’, conduite par son Directeur général, Dr Abdoulaye Seck et introduite par le Ministre gabonais en charge de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima. A cette occasion, le Sénégalais qui se trouve à la tête du ‘’Centre du Riz pour Afrique’’, a loué le rôle de ce centre qui fait partie des 15 centres internationaux de recherche ...
Lire l'article
Unique en Afrique noir et classé parmi les grands centres d’intérêts de la recherche scientifique dans le monde, situé dans la capitale provinciale du Haut – Ogooué (sud-est), où séjourne depuis huit (8) jours, la Caravane de la ‘‘ Provinciale du Cinquantenaire’’, le Centre International de Recherche Médical de Franceville (CIRMF) est « un exemple de développement durable », a souligné, Jean Paul Gonzalez, Directeur Général de cette institution, lors d’une interview dont les propos ont été recueillis par Yorick Kombila Manfoumbi. Ce centre a été créé en 1979 sur initiative du défunt Président de la République, Omar Bongo Ondimba, avec ...
Lire l'article
Pourquoi ? Comment ? Ghassan Bitar, directeur général de la société John Bitar & Co. Ltd. Vous étiez déjà candidat à la reprise de Plysorol l'an passé ? Je suis né dans une famille de bûcherons et j'ai été élevé dans une usine de bois. Le savoir-faire de mon entreprise familiale permettrait de valoriser les 600 000 ha de forêts détenus par Plysorol au Gabon. La qualité des produits est déjà très bonne mais nous devons développer la certification FSC garantissant que le bois est issu d'une forêt gérée en tenant compte de l'environnement et viable économiquement. Votre première offre comportait une suppression de ...
Lire l'article
La justice gabonaise a allégé mercredi en appel la condamnation du directeur de la filiale au Gabon du groupe pétrolier suisse Addax Petroleum, jugé pour diffamation et outrage à magistrat, lui donnant 3 mois de prison "avec sursis", a constaté un journaliste de l'AFP. La Cour d'appel du tribunal de Port-Gentil a jugé Gérard Hautavoine, absent à l'audience, coupable "de diffamation envers son ajoint et d'outrage envers le tribunal" et l'a condamné à 3 mois de prison "avec sursis", allégeant ainsi la peine de trois mois d'emprisonnement ferme décidée en première instance. Le tribunal a par ailleurs confirmé la condamnation du patron ...
Lire l'article
Le directeur général de l'Institut national supérieur d'agronomie et de biotechnologie (INSAB), professeur Benoît Boukila, a dit fonder beaucoup d'espoir sur les travaux de la 1ère conférence sur les perspectives de valorisation des techniques de production agricole en Afrique tenue à Franceville le week-end dernier. '' En organisant cette conférence, nous voulions ouvrir aux étudiants de l'INSAB la pratique quotidienne des domaines agricoles qui ne se font pas au Gabon ou qui ne sont pas valorisées. Ces domaines sont très importants dans le secteur du développement agricole, générateurs d'emplois et de bénéfices, tels que l'apiculture, l'arboriculture ou simplement la pisciculture ", ...
Lire l'article
Pour ses 40 années d’existence, le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), s’étant déroulée du 28 février au 07 mars dernier, a vu la participation de nombreux pays africains parmi lesquels le Gabon dont deux productions sur trois ont été récompensées. «Confession Finale» d’André Côme Ottong et le scénario «Un Amour à Libreville» d’Imunga Ivanga et de l’Américaine Dawn Winkler. La 21e édition du Festival panafricain de télévision et de cinéma de Ouagadougou (Fespaco) ayant démarré comme prévu le 28 février dernier, s'est achevée le samedi 07 mars sur une nouvelle « consécration » du Gabon ...
Lire l'article
Le directeur général de la première chaîne de la radiodiffusion télévision gabonais (RTG1), David Ella Mintsa, au cours d’une rencontre de mise au point, mercredi, avec ses agents, a exigé des résultats dans le travail au quotidien. Cette rencontre de mise au point convoquée par le directeur général de la RTG 1, à la nouvelle maison de l’information, se tient six jours après l’interpellation à l’effort faite par le ministre de la Communication, Jean Boniface Assélé, à l’endroit des responsables deux chaînes publiques. Comme l’a fait le ministre, à son tour, le directeur général la RTG 1 a frappé du poing sur ...
Lire l'article
Le nouveau directeur général de la Radio télévision gabonaise (RTG 2), Florence Mbani a pris officiellement ses fonctions mercredi, a constaté l’AGP. La cérémonie d’installation qui s’est déroulée à l’esplanade du ministère de la Communication a été présidée par le ministre Jean Boniface Assélé. A cette occasion, M. Asselé s'est dit fier d'installer une dame à la tête d'une haute administration. ''C'est une première et j'en suis fier. L'égalité est attribuée aux deux sexes, ils ont les mêmes chances, les femmes travaillent également bien'', a-t-il souligné. Par ailleurs, il a estimé que les diplômes sont une présomption d'intelligence, aussi est-il important de ...
Lire l'article
Total Gabon: nomination d’un nouveau directeur général
Le Directeur général de la CAISTAB, en homme de terrain, évalue le Projet Ngounié 2008
Le Directeur général du ‘’Centre du Riz pour l’Afrique ‘’ Chez Biyoghé Mba
CIRMF : « Un exemple de développement durable », Jean Paul Gonzalez, Directeur Général
Pourquoi ? Comment ? Ghassan Bitar, directeur général de la société John Bitar & Co. Ltd. … – Lisieux
Condamnation du directeur général d’Addax Gabon allégée en appel
Enseignement-supérieur : Le directeur général fonde beaucoup d’espoir sur les travaux de valorisation des techniques de production agricole
Gabon/Cinéma : Le cinéma gabonais récompensé au FESPACO 2009 !
Gabon: Communication: le Directeur général de la RTG 1 exige des résultats à ses agents
Gabon: Médias : Le nouveau directeur général de la RTG 2 a pris ses fonctions mercredi


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 21 Fév 2010
Catégorie(s): Culture
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*