Socialisez

FacebookTwitterRSS

Au Gabon, Paris encourage Ali Bongo

Auteur/Source: · Date: 23 Fév 2010
Catégorie(s): Diplomatie,Françafrique

Bien qu’il ne soit qu’au 9e rang des investissements français en Afrique subsaharienne, le Gabon continue d’être choyé par Nicolas Sarkozy, qui s’y rend pour la troisième fois depuis son élection.

Huit mois après la mort du « doyen » Omar Bongo, l’Élysée présente son fils et successeur, Ali Bongo, comme un homme « jeune, moderne, dynamique et animé d’une véritable volonté de réforme ».

Pour l’encourager, un accord inédit instituant un « partenariat stratégique » sera signé avec ce petit pays de 1,5 million d’habitants. Il sera notamment assorti d’un prêt de 75 millions d’euros et d’un nouvel accord de défense, qui prévoit le maintien de la base militaire française de Libreville, préférée à Dakar.  


SUR LE MÊME SUJET
L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique (USA) accrédité au Gabon, Eric D. Benjaminson s’est entretenu jeudi avec la presse nationale et internationale en vue de mieux expliquer la visite du président gabonais Ali Bongo Ondimba à la Maison Blanche (Présidence américaine) mais également, il a passé en revue la marche du Gabon vers le développement, en appréciant, encourageant, félicitant les nombreuses réformes et initiatives entreprises, tout en dénonçant les maux qui pourraient saper ces efforts si rien n’est fait. Cette deuxième conférence de presse, huit mois après la première, a permis au diplomate américain d’aborder les questions de coopération et d’intérêt entre le ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo, et le Premier ministre français, François Fillon, qui effectuait sa première visite au Gabon, ont supervisé le 16 juillet à Libreville, la signature de deux accords dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement. Estimés à 71 millions d’euros, ces conventions portent sur la construction d'un réseau interconnecté d'électricité dans la province du Woleu Ntem (Nord) et l’attribution du périmètre de reboisement de la Mvoung, pour la revalorisation des plantations d'Okoumé existantes et le renouvellement de nouvelles plantations de bois d'œuvre. L’axe Libreville-Paris a pris nouveau tournant à l’issue de l’entretien, le 16 juillet ...
Lire l'article
Placée sous le thème « le monde a besoin du sang neuf », la 7ème édition de la Journée mondiale du don de sang a permis à l’organisation mondiale de la santé, notamment sa représentation dans la région africaine de relever la nécessité pour les pays à atteindre la cible de 100% de dons bénévoles, tout en encourageant les dons de jeunes. A l’occasion de cette Journée, les donneurs bénévoles de sang ont honorés ce lundi à travers la reconnaissance du rôle crucial qu’ils ont dans l’appui aux efforts déployés par les gouvernements pour garantir la disponibilité de sang sécurisé pour ...
Lire l'article
L'Etat gabonais vient de faire l'acquisition d'un somptueux hôtel particulier de le rue de l'Université (Paris 7e). Transaction annoncée officiellement, en vertu de l'impératif de "transparence" et de "bonne gouvernance". Cette fois, la confirmation sera venue de Libreville, par le biais d'un communiqué solennel diffusé le 19 mai. Le président Ali Bongo Ondimba, y lit-on, "vient de faire procéder en toute transparence à l'acquisition d'un bien immobilier à Paris, rue de l'Université, dans le 7e arrondissement, pour le compte de l'Etat". Reste que la transparence a ses limites: si l'investissement, consenti "au profit de l'ambassade du Gabon", a vocation à "réduire notablement ...
Lire l'article
En signant avec le Gabon, mercredi 24 février, un nouvel accord de défense, la France avance dans la redéfinition de sa coopération militaire avec l'Afrique, telle que l'avait définie Nicolas Sarkozy, en février 2008, au Cap, en Afrique du Sud. Deux accords ont déjà été renouvelés : avec le Togo (le 12 mars 2009) et le Cameroun (le 21 mai). Les discussions ont été finalisées le 19 février 2010 avec le Sénégal. Restent les Comores, la République centrafricaine, Djibouti et la Côte d'Ivoire. Le président français a promis mercredi "une totale transparence" : "Comme tous les accords conclus par la France ...
Lire l'article
L’ambassadeur de France au Gabon, Jean Didier Roisin, a été reçu le 30 octobre dernier par le chef de l'Etat, Ali Bongo, pour une séance de travail sur le projet de partenariat de défense militaire entre les deux pays. Le chef de la diplomatie française au Gabon, Jean Didier Roisin, a été reçu le 30 octobre dernier, par le président de la République, Ali Bongo, pour discuter du projet de renforcement du partenariat militaire entre les deux pays. Cet accord de partenariat proposé par le président français, Nicolas Sarkozy, doit permettre de dynamiser les manœuvres défensives militaires du Gabon, mais aussi de ...
Lire l'article
Comment un obscur postier de Brazzaville réussit-il à devenir une importante figure politique africaine et à rester au pouvoir pendant 42 ans ? Les laudateurs d’Omar Bongo Ondimba de son ultime nom se plaisent à souligner sa finesse de jugement et son pragmatisme. Élégante façon de dire que, chez lui, la fin justifiait toujours les moyens. S’il a fini par donner l’impression d’avoir vécu plusieurs vies en une seule, c’est qu’il savait mieux que ses collègues, fantasques présidents africains rester en phase avec le locataire de l’Élysée et s’adapter sans états âme aux nécessités du temps. Il lui à semblé normal ...
Lire l'article
Le chef d’Etat gabonais rend des services à l’Elysée depuis son installation au pouvoir, en 1967.C’était il y a deux ans. Le 6 mai 2007, juste avant la fermeture des bureaux de vote, Nicolas Sarkozy appelle un chef d’Etat étranger : Omar Bongo Ondimba, l’inamovible président du Gabon. «Nicolas Sarkozy m’a dit simplement : "Merci pour tes avis et tes conseils"», racontera, par la suite, celui qu’on appelle le «doyen». Au pouvoir sans discontinuer depuis 1967, Omar Bongo connaît de fait une exceptionnelle longévité, qui ne doit rien à la transparence des urnes. Paré de ce titre, qui fait de lui ...
Lire l'article
Le Syndicat des agences de voyages du Gabon (SAVOGA) a rejeté l’accord conclu le 16 mars dernier entre la compagnie Air France et la Fédération inter-états des syndicats des agences de voyages et de tourisme de l’Afrique de l’ouest et du centre (FISAVET/AOC) pour l’entrée en vigueur du Nouveau modèle économique (NME). Eu égard aux spécificités du marché gabonais dans ce secteur, le SAVOGA a demandé à la compagnie aérienne française de suspendre l’application de cette décision avec les voyagistes gabonais et d’attendre la conclusion des rounds de négociations entamés avec les autorités gabonaises de tutelle. Un petit nuage noir ...
Lire l'article
Politique – Coopération / E. D. Benjaminson apprécie, encourage et félicite le Gabon, mais dénonce les pesanteurs
Gabon : 71 millions d’euros de plus pour l’axe Libreville-Paris
Journée mondiale du don de sang : l’OMS encourage les pays de la région à atteindre la cible de 100% de dons bénévoles
Ali Bongo investit dans la pierre à Paris
Gabon: Paris promet la transparence des accords de défense
Bongo Doit Partir
Gabon : Paris et Libreville renforcent leur coopération militaire
Eveille-toi Gabon, l’aurore qui se lève encourage l’ardeur…
Bongo, le plus vieil ami de Paris
Gabon : Le SAVOGA rejette l’accord de Paris


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Fév 2010
Catégorie(s): Diplomatie,Françafrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*