Socialisez

FacebookTwitterRSS

Les Exploitants forestiers français misent beaucoup sur la visite de Nicolas Sarkozy au Gabon

Auteur/Source: · Date: 23 Fév 2010
Catégorie(s): Economie

L’entreprise française Rougier – Gabon, acteur majeur sur le marché de grume, de sciage et donc le chiffre d’affaires en 2009 serait en chute de 21% par rapport à 2008 attend beaucoup de la visite du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy, en séjours au Gabon les 24 au 25 février en vue de redynamiser les accords entre Libreville et Paris.

Rougier – Gabon, le spécialiste du bois tropical ayant acquis dès 1952 ses premiers permis d’exploitation forestière au Gabon, fait face aujourd’hui à un déclin de son chiffre d’affaire grippé par la décision gouvernementale visant à interdire, à partir de 2010, l’exportation de grumes non transformés.
La volonté du gouvernement de parvenir à une véritable politique d’industrialisation des matières premières du pays obéit tout d’abord à une décision du président Ali Bongo Ondimba de transformer les grumes sur place avant leur exportation afin de se réapproprier les richesses du pays pour créer des emplois et offrir des revenus supplémentaires aux Gabonais.

Le Code forestier gabonais oblige les exploitants forestiers à procéder à une transformation locale de 75% du bois d’ici à 2012, seulement, seuls  60%  de sa production de grumes sont transformés sur place. Une transformation que les nouvelles autorités gabonaises voudraient voir passer à 100% cette année (2010) conformément à la promesse électorale faite par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, dans son projet de société l’ « Avenir en confiance ».

Seulement, les exploitants forestiers, parmi lesquels Rougier – Gabon, estiment que quoique louable, cette décision qui nécessite d’énorme moyens financiers ne peut s’appliquer sans grincement de dents. C’est donc dans ce sens qu’un forum sur ‘‘ la gestion
forestière’’ au Gabon a été organisé du 15 au 17 février dernier en vue de parvenir à une mise en œuvre concerté entre le gouvernement et les acteurs du secteur bois.

Parmi les recommandations formulées à l’endroit du gouvernement, les participants ont en outre préconisé une transformation progressive de grumes allant de 60, 75 et 80% entre 2010 et 2012.

Nul doute que cette préoccupation va occuper une place de choix dans les débats devant retenir l’attention des chefs d’Etat Gabonais et Français.

Bien implanté au Gabon, c’est à partir de 1966 que Rougier – Gabon a entamé sa première production d’okoumé déroulé. L’usine de production de placage d’Okoumé d’Owendo est la propriété du groupe depuis 1978 alors que le démarrage exclusif de la production du contreplaqué a véritablement pris forme en 1994.

Des sources provenant du groupe Rougier, l’entreprise se situe parmi les premiers intervenants de la filière bois en Afrique centrale. Il y exploite 6 usines de transformation, produit près de 650.000 m³ de grumes par an, 150.000 m³ de sciages et 48.000 m³ de contreplaqué.

elle s’est engagée résolument depuis de nombreuses années dans une démarche forte et novatrice d’aménagement responsable; son expérience dans le domaine de la gestion de la forêt tropicale lui a permis d’acquérir, dans ce domaine, une expertise mondialement reconnue.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : les forestiers planchent sur la transformation
Depuis l'interdiction d'exporter le bois en grumes, en janvier 2010, la filière bois du Gabon s'industrialise et de nouvelles usines voient le jour. Après deux années difficiles, la reprise est amorcée. L'industrialisation de la filière bois gabonaise est enfin en marche. Dernier acte de la stratégie engagée par le gouvernement depuis deux ans en la matière, la prise de participation de la Caisse des dépôts et consignations du Gabon, fin décembre, à hauteur de 35 %, dans le capital de Rougier Afrique International, filiale du français Rougier, pour un montant de 24 millions d'euros. En droite ligne avec l'objectif visé par ...
Lire l'article
Ils le disent tous : le gouvernement les a pris de court. Les exploitants forestiers souhaitent donc des délais, une politique de concertation et des mesures d’accompagnement qui pourraient prendre la forme d’aides fiscales, d’allègements de la taxe sur la valeur ajoutée, de baisse de droits sur l’importation des équipements industriels et des produits, comme le gasoil. « Nous souhaitons également une accélération de la formation des personnels gabonais. La filière a besoin d’hommes et de femmes qualifiés pour fonctionner », explique Marc-Antoine Mallet, directeur exécutif du groupe français Rougier. Les plus demandeurs sont les sociétés qui, à l’instar de Rougier, ...
Lire l'article
Gabon - Mercredi 24 février, Nicolas Sarkozy s'est rendu au Gabon où il a visité une usine du groupe forestier français Rougier. Pour l'association écologiste Greenpeace, en effectuant cette visite, le président a agi comme un représentant de commerce "de l'exploitation des forêts tropicales". "Cette visite trahit la vision qu’a Nicolas Sarkozy des forêts tropicales et la manière dont il entend les protéger, affichant le soutien unilatéral de la France aux industriels du bois. Le président français semble encore considérer les forêts comme une simple matière première" a déploré Grégoire Lejonc, chargé de campagne forêts pour Greenpeace France. En novembre dernier, le ...
Lire l'article
L’actualité nationale est largement dominée ce jeudi, dans les quotidien nationaux, par la visite de travail du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, qui est arrivée mercredi par la ville de Franceville, dans la province du Haut Ogooué (Sud-est) avant de poursuivre à Libreville, la capitale politique du Gabon, située dans la province de l’Estuaire. Les deux principaux quotidiens du pays, notamment l’Union et Gabon Matin ont en effet fait la part belle aux analyses des divers angles de la visite de travail du numéro un français en terre gabonaise. Gabon Matin a d’ailleurs conçu un dossier spécial qui tient ...
Lire l'article
Le président français est arrivé au Gabon pour une visite dominée par la signature d'un nouveau partenariat global avec ce fidèle allié de la France en Afrique. Le président français est arrivé ce mercredi matin à Franceville, troisième ville du Gabon, pour une visite d'une journée destinée à donner un "nouvel élan" à la relation entre les deux pays, six mois après l'élection contestée du fils d'Omar Bongo à la tête du pays. Nicolas Sarkozy a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue Ali Bongo et une foule de plusieurs centaines de personnes rassemblées à l'aéroport de Mvengué, au coeur ...
Lire l'article
A quelques heures l’arrivée, au Gabon du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy, pour une visite de travail, les 24 et 25 février 2010, l’Agence de presse en ligne GABONEWS publie, in extenso, le programme intégral de ce séjour du n°1 français en terre gabonaise. Franceville Journée du mercredi 24 février 2010 : 08h00 (heure locale) Atterrissage de l’Airbus présidentiel à l’Aéroport de Mvengué – Franceville. Accueil de Son Excellence Monsieur le Président de la République Française par Son Excellence EL HADJ ALI BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise. -         Monsieur le Gouverneur de la Province du Haut – Ogooué. -    ...
Lire l'article
Attendu à Libreville le 24 février 2010, pour sa première visite officielle depuis le changement intervenu à la tête de l’Etat, suite à l’élection anticipée du 30 aout 2009, le président français Nicolas Sarkozy va tenter de jouer serré pour obtenir d’Ali Bongo Ondimba des aménagements sur la mesure d’interdiction d’exportation des grumes qui pénalise lourdement nombre de forestiers français. La visite du président français sur le sol gabonais du 24 au 25 février est la première du genre depuis l’accession du président Ali Bongo au pouvoir. Cette visite qui débutera le 24 février par le dépôt de ...
Lire l'article
L'interdiction de l'exportation de grumes brutes du Gabon en 2010 sera discuté entre les présidents gabonais Ali Bongo et français Nicolas Sarkozy, dont le programme serré dans ce pays mercredi comprend une visite chez un groupe phare du secteur du bois. "C'est un symbole: Sarkozy va voir Rougier pour montrer son soutien aux forestiers français qui jouent le jeu", assure un observateur français installé au Gabon. Rougier est un groupe industriel français de transformation et négoce des bois tropicaux et exotiques. Son directeur général adjoint Jean-Louis Santos se garde de toute interprétation: "C'est un honneur pour nous de recevoir le président (Sarkozy). ...
Lire l'article
Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon S.A. en 2009 a avoisiné les 40 milliards de francs CFA alors que celui du Groupe Rougier a été de 124,9 millions d’Euros, soit plus de 82 milliards de F CFA pour la même année .La décision du gouvernement gabonais d’interdire à compter de janvier 2010 l’exportation de grumes pourrait bénéficier à la production des grumes de Rougier au Cameroun et au Congo. En effet, la stratégie de Rougier est de rester un acteur majeur de l’industrie forestière au Gabon. Au-delà de l’interdiction d’exporter du bois en grumes, Rougier considère que la seule mesure permettant de ...
Lire l'article
Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable, Martin Mabala, a accordé ce lundi, aux exploitants forestiers un délai de trois mois pour évacuer les stocks de grumes entassés dans les parcs à bois et ports du Gabon, a constaté GABONEWS. Le gouvernement a pris à titre exceptionnel, les mesures dérogatoires autorisant la sortie des bois présents dans les parcs et ports disposant de bons à embarquer délivrés par les services douaniers. Concernant les stocks actuels de grumes accumulés dans les parcs, le long du chemin de fer et dans les chantiers forestiers, la Société ...
Lire l'article
Gabon : les forestiers planchent sur la transformation
Gabon: Que veulent les exploitants ?
Greenpeace décrit Nicolas Sarkozy comme un “VRP de l’exploitation des forêts”
Revue quotidienne de la presse nationale: Actualité dominée par la visite du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy en visite au Gabon
Programme de la visite officielle de travail en République Gabonaise du président français Nicolas Sarkozy les 24 et 25 février 2010
Gabon : Sarkozy à la rescousse des forestiers français ?
Gabon/interdiction des grumes: les forestiers comptent sur Sarkozy
Gabon : Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon SA a atteint 40 milliards de F CFA en 2009
Le gouvernement somme les exploitants forestiers d’évacuer les stocks de grumes présents dans les ports et parcs à bois du Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Fév 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*