Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Des accords de défense pas si transparents

Auteur/Source: · Date: 25 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Françafrique,Monde

Erigés en exemple de transparence et d’émancipation, les accords de défense révisés signés hier à Libreville entre la France et le Gabon pourraient finalement encore révéler de vastes zones d’ombre. Cette cure de jouvence ne concernerait pas en effet les accords militaires «techniques», qui eux ne devraient pas sortir des coulisses du pouvoir, ni des carcans postcoloniaux de 1960.

Que cachent les lucarnes restées opaques des accords de défense liant la France et le Gabon, dont une partie vient de faire l’objet d’une révision afin de les rendre plus transparents et moins paternalistes ?

Promettant «une totale transparence», le président français, Nicolas Sarkozy, a assuré le 24 février à Libreville que «comme tous les accords conclus par la France dans ce domaine, celui-ci sera publié. Ils seront déposés sur les bureaux de nos Parlements. Il n’y aura pas de clauses secrètes».

Position moins radicale au Sénat français, où le président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense, Josselin de Rohan (UMP), affirme que «tous les accords nous seront communiqués, il y a un engagement ferme», mais que «des clauses secrètes, il y en aura peut-être», même si «elles ne sont plus à la mode».

D’ailleurs la loi ne prévoit qu’une «information du Parlement sur la conclusion et les orientations», précise la commission, alors qu’on apprend du député socialiste Bernard Cazeneuve que ce fut une négociation «extrêmement difficile, le gouvernement n’a jamais voulu aller plus loin».

Le nouvel accord de défense signé le 24 février à Libreville par les présidents français et gabonais ne prévoit plus d’intervention automatique de Paris en cas de menace extérieure comme intérieure, un point brandi comme le gage d’une émancipation politique consommée du Gabon par rapport à l’ancien colon.

Mais de l’avis de Raphaël Granvaud de l’association Survie, de nombreux accords militaires dits «techniques» ne sont pas concernés par cette nouvelle transparence et «ils suffisent pour légitimer toute une gamme de moyens militaires permettant de faire pencher la balance du côté souhaité, sans forcément engager des troupes françaises de manière directe et frontale sur le champ de bataille : fourniture de matériels de guerre, de renseignements militaire, de conseillers qui planifient les opérations, interposition entre belligérants et sanctuarisation de sites stratégiques au profit d’un camp ou d’un autre, sous couvert d’évacuation de ressortissants ou d’opération humanitaire, etc.».

Malgré la renégociation des accords de défense, Paris, qui a repris de la main gauche ce qu’il donné de la droite, conserve ainsi toute sa suprématie pour garantir la « stabilité de la son pré carré africain » pour ses propres intérêts stratégiques.


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre de la Défense doit présenter cet après-midi les évolutions du dispositif militaire français en Afrique aux députés de la commission des affaires étrangères. Au terme des évolutions en cours, liées à la rénégociation des accords de défense, on devrait compter moins de 5000 militaires sur le continent, contre 30.000 au moment des indépendances, dont on fête cette année le cinquantenaire. Concernant les forces de présence, trois pays sont concernés : Djibouti, Gabon et Sénégal. Au Sénégal, les forces françaises, en très forte diminution (de 1200 à 300) pourraient voir leur statut évoluer, avec la disparition programmée du 23ème ...
Lire l'article
En signant avec le Gabon, mercredi 24 février, un nouvel accord de défense, la France avance dans la redéfinition de sa coopération militaire avec l'Afrique, telle que l'avait définie Nicolas Sarkozy, en février 2008, au Cap, en Afrique du Sud. Deux accords ont déjà été renouvelés : avec le Togo (le 12 mars 2009) et le Cameroun (le 21 mai). Les discussions ont été finalisées le 19 février 2010 avec le Sénégal. Restent les Comores, la République centrafricaine, Djibouti et la Côte d'Ivoire. Le président français a promis mercredi "une totale transparence" : "Comme tous les accords conclus par la France ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est attendu le 24 février prochain à Libreville pour sa troisième visite officielle dans ce pays, au cours de laquelle il devra notamment boucler le dossier de la coopération militaire franco gabonaise. Alors que Libreville s’apprête à devenir le dernier pied de l’armée française sur la façade atlantique du continent, il reste au président français à négocier les nouvelles conditions de ces accords de défense censés rompre avec les liens néocoloniaux de ceux établis après les indépendances. Les présidents français et gabonais s’apprêtent à dessiner l’avenir de la coopération militaire entre les ...
Lire l'article
La France s’apprête à fermer sa base militaire au Sénégal, base qui constituait une de ses trois installations permanentes en Afrique avec 1.200 militaires français (terre, air, mer). « Les bases militaires françaises vont quitter Dakar pour être remplacées par une «plate-forme régionale de coopération» aux effectifs très réduits en vertu d’un accord qui sera signé avant le 4 avril (date de l’indépendance du Sénégal) par les deux parties» a déclaré le porte-parole du président sénégalais Abdoulaye Wade. Paris va se défaire de sa base militaire de Dakar, cette annonce surprise de la part des autorités sénégalaises ...
Lire l'article
Un nouvel accord de défense France-Gabon signé mercredi
Nicolas Sarkozy signera mercredi à Libreville un nouvel accord de défense qui, à l'inverse des traités historiques liant la France à ses anciennes colonies africaines, ne prévoit plus d'intervention automatique de Paris pour défendre des gouvernements menacés. Après le Cameroun et le Togo, le Gabon sera le troisième pays africain à réviser ainsi des accords militaires qui, pour certains, remontaient à leur indépendance en 1960. A l'inverse des précédents, le président français a décidé que chaque nouvel accord devrait être ratifié par le Parlement et que ses termes seraient rendus publics. "On sort de la logique initiale qui était celle de 1960", explique-t-on ...
Lire l'article
Sur présentation du ministre de tutelle, le gouvernement réuni, jeudi dernier, en Conseil des ministres au tour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a entériné la période du 11 au 13 février prochain pour la célébration de la 9ème édition de la ‘‘Journée de la Défense Nationale’’. Le programme élaboré à cet effet se présente comme suit : Jeudi, 11 février : Cérémonie œcuménique à la Base aérienne 01. Vendredi, 12 février : Défilé militaire des Forces de Défense. Samedi, 13 février : Journées portes ouvertes à la Base aériennes 01. En s’ouvrant au public, les ...
Lire l'article
La ministre gabonaise de la Défense nationale, Angélique Ngoma, a soutenu jeudi à Libreville, que l'environnement géostratégique du Gabon exige un système de défense hautement intensif, dans son adresse à l'occasion de la cérémonie de présentation des vœux au chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. ''Cette situation impose une impérieuse nécessité opérationnelle, à la fois pour la défense de l'intégrité du territoire et pour tenir nos engagements dans le cadre des mécanismes de sécurité commune dans la sous-région et en Afrique'', a-t-elle précisé. Aussi, a-t-elle poursuivi, que de se limiter sur un seul point, ces précautions devraient-elles également s'étendre sur l'environnement ...
Lire l'article
Une commission quadripartite chargée d'examiner les revendications posées par les militaires retraités sera mise en place dans les tout prochains jours, ont convenu vendredi à Libreville, le ministre gabonais de l'Economie et des finances (...), Blaise Louembé, et le syndicat national des agents retraités des forces de défense et de sécurité. Cette commission quadripartite comprendra les ministères de la Défense nationale, de l'Economie et des finances (...), de la Fonction publique et du Syndicat des agents retraités des forces de défense et de sécurité. ''A l'issue de la réunion avec les responsables du syndicat des militaires retraités, on retient qu'il ...
Lire l'article
Pour la 8e Journée nationale de la Défense nationale, les différents corps des forces armées gabonaises ont organisé le 25 avril dernier à la base aérienne 01 de Libreville des démonstrations d’exercices militaires sur le thème retenu cette année des manœuvres médico militaires. Des stands d’information sur les métiers de la Défense nationale étaient également ouverts au public pour sensibiliser les jeunes générations aux carrières militaires et informer les populations sur les rôles et les missions des forces armées du pays. «Les manœuvres médico militaires, véritable soutien à la politique sanitaire du gouvernement», c’est le thème retenu cette année pour célébrer ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais demande le réexamen en profondeur des accords de coopération du Gabon avec la France. Le PDG dénonce une vaste campagne de déstabilisation menée dans l'hexagone contre le Gabon. Fin février, la presse hexagonale faisait état de la saisie des comptes bancaires en France d’Omar Bongo. « Acharnement médiatique et judiciaire », s’exclame le parti au pouvoir. Les deux pays sont liés par différents accords tant économiques que militaires. En matière financière et économique, la France et le Gabon sont liés par un accord de coopération signé en avril 1983, avec reconduction tacite. Le ...
Lire l'article
Secret Défense: Il y aura bientôt moins de 5000 militaires français en Afrique
Gabon: Paris promet la transparence des accords de défense
Gabon : Sarkozy vient peaufiner les nouveaux accords militaires
Afrique : La nouvelle stratégie de défense française s’organise
Un nouvel accord de défense France-Gabon signé mercredi
Défense Nationale : Célébration du 11 au 13 février prochain de la 9ème édition de la ‘‘ Journée de la Défense Nationale’’
L’environnement géostratégique du Gabon exige un système de défense hautement intensifs, selon la ministre de la Défense nationale
Défense-social: Vers la création imminente d’une commission chargée d’examiner les revendications des militaires retraités
Gabon : La Défense nationale s’exhibe à Libreville
Retour sur les accords de coopération

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique,Coopération,Françafrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*