Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Plus de 5000 fonctionnaires fantômes démasqués

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2010
Catégorie(s): Société

Les résultats de l’opération de recensement des agents de l’Etat menée du 23 novembre au 29 janvier dernier sur l’étendue du territoire national a permis d’identifier 5683 fonctionnaires en situation irrégulière. L’économie de leurs salaires indûment perçus pourrait représenter une manne de plus de 25 milliards de francs CFA par an.

Les premiers résultats du recensement de la Fonction publique sont probants. Le gouvernement a annoncé le 25 février dernier que ce ne sont pas moins de 5683 agents qui se sont révélés en situation irrégulière, percevant indûment leurs salaires.

Close le 29 janvier dernier au terme de plus de deux mois de quadrillage des administrations sur l’étendue du territoire national, l’opération aura permis de recenser 63 212 agents de l’Etat sur les 70 960 déclarés.

«En déduisant de ce chiffre les personnels en stage à l’étranger et ceux en poste dans les missions diplomatiques et consulaires, soit 2000 agents, et 65 autres cas particuliers, à ce jour, 5683 agents sont présumés en situation irrégulière», indique le communiqué du Conseil des ministres.

Pour démasquer les coupables, le gouvernement a ordonné pour ces agents le paiement des salaires de février 2010 par bons de caisse à retirer au ministère du Budget sous réserve de présenter les pièces justifiant de l’exercice effectif de leur fonction. Ainsi, les bons de caisse qui n’auront pas été retirés seront «radiés du fichier de la Fonction publique, mis en débet et traduits en justice conformément à la loi s’il est établi qu’ils ont été jusque là indûment payés», confirme le communiqué final des travaux.

Si tous les agents «fictifs» démasqués étaient effectivement radiés de la Fonction publique, l’économie réalisée dans le budget de fonctionnement de l’Etat serait de l’ordre de 2,1 milliards de francs CFA par mois, soit près de 25,2 milliards de francs CFA par an.

Cette manne pourrait aider le gouvernement à tenir ses échéanciers dans les secteurs de l’éducation, des affaires sociales ou de la santé où d’importants mouvements de grève ont perturbé les activités ces dernières années.


SUR LE MÊME SUJET
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi à Mouila chef-lieu de la province de la Ngounié (sud), l’harmonisation de l’allocation de logement des agents de l’Etat dès janvier 2012. ‘’Les registres spéciaux déjà en vigueur et consacrant des allocations plus élevées des agents publics seront revus à la baisse pour être harmonisés avec l’ensemble des autres fonctionnaires’’, a déclaré le chef de l’Etat lors de la conférence de presse ayant sanctionné les travaux du 8ème conseil des ministres délocalisé. Désormais, a dit Ali Bongo Ondimba, la prime de logement pour les agents de la catégorie A sera plafonnée à ...
Lire l'article
Au terme des Conférence de Planification de recrutement dans la Fonction Publique conduites par le Secrétaire général du ministère du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction publique, Chargé de la Réforme de l’Etat, Yolande Nyonda, les agents de ce département ministériel ont procédé ce vendredi à Libreville, à la mise en solde (recrutement officiel) de 336 diplômés de l’Ecole de Préparation aux Carrières Administratives (EPCA), a constaté GABONEWS. Ce sont les diplômés des promotions 2005-2007 et de 2009 qui ont été mis en solde et qui n’ont pas manqué de remercier le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, ...
Lire l'article
Les fonctionnaires gabonais ayant indûment perçu l'argent de l'Etat alors qu'ils sont absents de leurs postes depuis plusieurs années vont être lourdement sanctionnés, a déclaré le ministre gabonais du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'Etat, M. Blaise Louembe, au cours d'une conférence de presse, mardi soir à Libreville. Au total, 5.683 fonctionnaires en situation irrégulière ont été démasqués au cours du recensement des agents de l’Etat qui s’est déroulé du 23 novembre au 29 janvier dernier sur l’étendue du territoire national, indique-t-on. "Les conclusions de l’audit vont être exploitées et ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais envisage de radier 707 agents des effectifs de la Fonction publique, à l'issue de l'opération de recensement des agents publics qui se déroule depuis décembre 2009. Les 707 agents menacés de radiation ont d’abord été mis sur bon de caisse (mode paiement direct par le Trésor public) en février dernier avant de voir leur solde suspendue en avril dernier, indique le communiqué final du conseil des ministres, présidé lundi par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. La fonction publique gabonaise compte un effectif total de 70.960 agents, contre 50.000 il y a quelques années, selon ...
Lire l'article
Le gouvernement a revu sa copie sur le traitement des agents grévistes de la Fonction publique. Réuni le 14 octobre à Libreville, le Conseil des ministres a décidé de ne plus «jamais payer» la moindre journée de grève aux agents de l’Etat. Le gouvernement aurait-il trouvé le moyen d’asphyxier les mouvements de grève récurrents dans l’administration publique ? Réitérant sa ferme volonté d’assurer la consolidation de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance, le Conseil des ministres du 14 octobre a indiqué «qu’en conformité avec le droit syndicat national et avec les conventions internationales en matière ...
Lire l'article
Lors de son traditionnel conseil des ministres du 25 février 2010 le gouvernement gabonais a rendu public les résultats provisoires de l’audit de la Fonction publique qui laissent apparaître la présence d’environ 5683 agents présumés en situation irrégulière sur un recensement général de 70960 agents publics. La découverte de ces fonctionnaires dits fantômes devrait permettre à l’Etat gabonais de réaliser des économies de l’ordre de 2,1 milliards de francs par mois, soit 25,2milliards pour cette année 2010. Lancé en novembre 2009 par les responsables du ministère gabonais du Budget et de la Fonction publique pour une meilleure lisibilité du fichier ...
Lire l'article
La mise sur bons de caisse des agents du secteur Education d’octobre à janvier dernier à permis au ministère de la Fonction publique de faire le ménage dans ce département qui comptaient plus de 200 postes budgétaires fictifs. Les économies réalisées et les postes budgétaires dégagés devraient permettre aux autorités de satisfaire les revendications pressantes des enseignants dont les mouvements de grève perturbent gravement le système scolaire national depuis la rentrée 2008. Décriée par de nombreux enseignants comme une brimade supplémentaire de la tutelle, la mise sur bons de caisse des agents du secteur Education aura tout ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Education nationale, Michel Menga M'Essone, a déclaré qu'il entendait extirper les enseignants fantômes du secteur public, à l’issue de l’opération de recensement des enseignants initiée par son département ministériel. Pour M. Menga M'Essone, cette opération est d'une grande utilité, dans la mesure où elle devrait permettre de détecter les vrais enseignants, mais aussi les faux, ceux-là qui ne sont nulle part, mais qui perçoivent indûment des salaires chaque fin du mois. D'autres, sans qualification requise, mais qui enseignent dans les établissements du secteur public. En fait, dans l'idée du ministre de l'Education, il s'agit de mettre de l'ordre ...
Lire l'article
Le syndicat des médecins fonctionnaires gabonais (SYMEFOGA) a fait parvenir cet après – midi un communiqué de presse à la Rédaction de GABONEWS, réagissant ainsi à la décision gouvernementale relative au versement conditionnel des salaires aux agents de la Santé publique. Nous publions ci-dessous ce communiqué dans son intégralité. « Les médecins, regroupés au sein du SYMEFOGA (Syndicat des Médecins fonctionnaires Gabonais) se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 18 février 2009 à l’hôtel Méridien Re-Ndama de Libreville à 15heures, afin d’une, de statuer sur la situation de crise qui prévaut dans les structures sanitaires publiques de Libreville et de ...
Lire l'article
La tournée interprovinciale de la Commission nationale de lutte contre l'enrichissement illicite (CNLCEI) a récemment fait escale à Franceville, chef lieu du Haut Ogooué, pour sensibiliser les agents de l'administration publique locale à la bonne gouvernance et la gestion transparente des budgets de l’Etat. Pour sensibiliser les élus et agents de l’Etat aux notions de bonne gouvernance et annoncer la rupture avec l’impunité, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a récemment fait escale dans la capitale altogovénne pour y entretenir les dépositaires de l’autorité de l'Etat sur les nouvelles dispositions en matière de lutte contre la corruption ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba annonce l’harmonisation de la prime de logement pour les fonctionnaires dès 2012
336 diplômés de l’EPCA désormais fonctionnaires
Les fonctionnaires gabonais indélicats menacés de “lourdes sanctions”
Plus de 700 fonctionnaires gabonais menacés de radiation
Gabon : Les fonctionnaires grévistes à la diète
Découverte de 5683 fonctionnaires fantômes au Gabon
Gabon : Louembé débusque les fantômes du secteur Education
Gabon: Nous comptons extirper les enseignants fantômes, selon le ministre de l’Education nationale
Gabon: Santé/ Grève du SYNAPS: les médecins fonctionnaires réagissent
Gabon : Les élus et fonctionnaires de Franceville à l’école de la CNLCEI

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*