Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le contenu des accords signés par les présidents Bongo et Sarkozy détaillé par le gouvernement gabonais

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2010
Catégorie(s): Coopération,Politique

Le Conseil des ministres réuni, ce jeudi, au Palais présidentiel, autour du chef de l’Etat, a rendu public le contenu « détaillé » des deux « importants instruments juridiques » paraphés, la veille, par les présidents Ali Bongo Ondimba et Nicolas Sarkozy, lors de la visite du numéro un français que les deux hommes ont placé sous le «signe de la refondation de la relation privilégiée entre la France et le Gabon », rapporte le communiqué officiel.

Au cours d’une cérémonie organisée, mercredi, à la Cité de la Démocratie, les dirigeants gabonais, Ali Bongo Ondimba, et français, Nicolas Sarkozy, ont procédé à la signature d’un »Traité instituant un partenariat de défense entre le Gabon et la France d’une part, et le Plan d’Action pour la mise en œuvre d’un partenariat stratégique entre la République Gabonaise et la République française, d’autre part », rappelle le texte rendu public , dans la soirée par le porte-parole du gouvernement, Séraphin Moudounga.

ECHANGE D’INFORMATION RELATIVES AUX RISQUES ET MENACES

Ainsi, « le Traité de partenariat stratégique qui abroge l’Accord de défense conclu au lendemain des indépendances, établit une coopération dans le domaine de la défense, fondée sur les principes de respect mutuel, de la souveraineté de chacun avec en esprit, la recherche d’une paix et d’une sécurité durables »(…) et vise « le renforcement des capacités humaines, techniques et logistiques notamment par, l’échange des informations relatives aux risques et menaces à la sécurité nationale et régionale; l’équipement, l’entraînement et l’organisation des forces de défense; la formation des jeunes gabonais dans les écoles militaires françaises et l’organisation d’exercices ou d’activités conjoints ».

Le Conseil des ministres précise que « dans le cadre de la mise en œuvre de ce partenariat de défense, chacune des parties accordera à l’autre, des facilités pour la réalisation des objectifs assignés ».

La veille, devant la communauté française au Gabon, le président Sarkozy déclarait qu’« au fond, la nouvelle stratégie de défense, c’est que nous garderons, en accord avec nos amis gabonais, une base militaire importante sur la façade atlantique de l’Afrique et une base militaire importante de l’autre côté, à Djibouti. (…) Ce sont des opérations qui n’ont pas à s’éterniser. Voilà ce qui a fait l’objet de ce nouvel accord avec nos amis gabonais ».

Dans son élan, le locataire de l’Elysée a souhaité que « nos accords de défense soient maintenant d’une totale transparence. Il n’y a pas à accepter le secret en la matière. L’accord que nous signons sera déposé sur les bureaux de nos deux parlements et ces accords seront publiés et il n’y aura pas de clause secrète ».

S’agissant du Plan d’Action Stratégique, la partie gabonaise, note qu’il « résulte de la volonté de rénover la relation privilégiée entre la France et le Gabon en l’inscrivant dans une dynamique partenariale, dans le respect mutuel et dans l’intérêt des deux (2) pays et des deux (2) peuples ».

Dans ce contexte, « le Plan d’Action promeut : un dialogue politique actif; une coopération étroite en matière de sécurité, de défense et de gouvernance; l’adaptation des financements publics français pour une nouvelle croissance promotrice d’un Gabon émergent; la préservation de l’environnement et des ressources naturelles gabonaises; la mobilisation du volontariat; l’éducation et la formation professionnelle au service de la croissance ».

Le gouvernement gabonais confirme que l’une des « innovations phare de ce Plan d’Action est la création d’un Conseil franco-gabonais des affaires qui réunira périodiquement les investisseurs français exerçant au Gabon et les membres du Gouvernement, dans le but d’accroître les flux d’investissements français au Gabon ».

Le porte-parole du gouvernement ajoute qu’au-delà de ces instruments juridiques, il a été signé, « au niveau des Ministres des Affaires Etrangères des deux (2) pays, l’Accord bilatéral relatif aux échanges de jeunes professionnels ».

OFFICE NATIONAL DE L’EMPLOI POUR LA MISE EN ŒUVRE AU GABON DE L’ACCORD BILATERAL

Autrement dit, les « parties échangeront des jeunes professionnels âgés de 18 à 35 ans, déjà engagés dans la vie active ou à la recherche d’une première expérience professionnelle. Il s’agira pour ces jeunes de se rendre dans l’un ou l’autre Etat pour une durée n’excédant pas 18 mois, afin d’améliorer leurs perspectives de carrière grâce à une expérience de travail salarié dans une entreprise ».

Les domaines d’activité ciblés par ces échanges de professionnels sont: la santé, le social, l’agriculture, l’artisanat, l’industrie, le commerce, les professions libérales et les services figurent parmi les « domaines ciblés » par ces échanges de professionnels dont la « mise en œuvre, au Gabon sera assurée par les services de l’Office National de l’Emploi ».

En présence des deux chefs d’Etat, quatre (4) conventions de financement par l’Agence Française de Développement (AFD) , à hauteur de 86,5 millions d’euros, soit 56,7 milliards de francs CFA , ont été signées par le ministre français des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner et les ministres gabonais, Paul Toungui, en charge de la diplomatie ainsi que son collègue de l’Economie , Magloire Ngambia.

Les fonds mobilisés notamment au profit des banques installées au Gabon devraient contribuer davantage au financement de l’économie nationale avec un accès des entrepreneurs locaux aux guichets ; une méthode qui a fait se « preuves dans les pays émergents » a souligné le président Sarkozy.

Dans son ensemble, la presse quotidienne gabonaise a perçu, à travers le séjour du chef de l’Etat français, «les jalons d’un partenariat franc (…) pour une coopération fructueuse ».


SUR LE MÊME SUJET
L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) a menacé mardi le gouvernement d’entrer en grève dans les prochains jours sans qu’une date précise n’ait été communiquée. Selon les enseignements du point de presse organisé le week-end écoulé à Libreville, le secrétaire général de l’ONEP, Guy Roger Aurat Reteno, dénoncerait, entre autres, la fraude fiscale dans le secteur pétrolier, la précarité de l’emploi et le manque de contrôle des procédures dans le fonctionnement des sociétés pétrolières. Pour l’ONEP, ses adhérents sont mobilisés pour garantir un franc succès aux actions qu’elle mènerait dans les prochains jours. « Nous constatons que le problème dans notre pays ...
Lire l'article
Immigration : ces accords qui entravent Sarkozy et Guéant
Guéant et Sarkozy veulent « réduire » l’immigration légale notamment de travail. Sauf que, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, ministre puis chef de l’Etat, plusieurs accords bilatéraux ont été signés facilitant la venue de travailleurs immigrés. Un retournement. En affirmant vouloir « réduire » l’immigration légale même professionnelle, Claude Guéant a remis en cause toute une doctrine sarkoziste sur les migrations. En effet, celui qui fut ministre de l’Intérieur puis chef de l’Etat, avec Guéant à ses côtés, comme directeur de cabinet, secrétaire général de l’Elysée et enfin ministre de l’Intérieur a toujours prôné « l’immigration choisie ». Une logique ...
Lire l'article
A l’ occasion de la célébration du 52ème anniversaire du président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, parmi les lettres qui lui sont adressées ce mardi, figure celle du président français, Nicolas Sarkozy dans laquelle il confirme le soutien de son pays au Gabon, ainsi qu’à la mise en œuvre de la politique conduite par le numéro un Gabonais en faveur du développement du pays. « Monsieur le Président, Cher Ali, Je suis heureux, à l’occasion de votre anniversaire, de vous transmettre les vœux très chaleureux que je forme pour vous-même et pour le succès de votre action ...
Lire l'article
De nombreux accords de coopération ont été signés mardi au palais de la présidence de la république entre le gouvernement gabonais et le président du présidium de l’Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord, Kim Yong Nam, arrivé lundi dernier à Libreville pour une visite de travail, rapporte l’AGP. Le gouvernement gabonais et le président du praesidium de l’Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord ont signé hier au palais de la présidence de la République une série d’accords visant à renforcer et à développer la coopération multilatérale dans le ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est attendu le 24 février prochain à Libreville pour sa troisième visite officielle dans ce pays, au cours de laquelle il devra notamment boucler le dossier de la coopération militaire franco gabonaise. Alors que Libreville s’apprête à devenir le dernier pied de l’armée française sur la façade atlantique du continent, il reste au président français à négocier les nouvelles conditions de ces accords de défense censés rompre avec les liens néocoloniaux de ceux établis après les indépendances. Les présidents français et gabonais s’apprêtent à dessiner l’avenir de la coopération militaire entre les ...
Lire l'article
Le Président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba et son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso, sont arrivés à 14 heures 30 à Libreville en provenance de Rabat (Maroc), précédant l’arrivée de la dépouille mortelle de l’épouse du chef de l’Etat gabonais, Edith Lucie Bongo Ondimba, fille aînée du n°1 du Congo Le Corps de la première Dame du Gabon décédée samedi dernier dans la capitale du royaume Chérifien est attendu à 16 heures.
Lire l'article
Interrogé en 2007, lors de son premier voyage au Gabon (photo), sur une enquête préliminaire ouverte en France concernant les biens immobiliers d'Omar Bongo, Nicolas Sarkozy avait déclaré : « Je ne vois pas au nom de quoi cette enquête préliminaire devrait avoir de l'impact sur les relations entre la France et le Gabon ». Le parti au pouvoir au Gabon a appelé à réexaminer en profondeur les accords de coopération avec la France. A Libreville, on invoque une vaste campagne de déstabilisation orchestrée à Paris contre le Gabon et ses plus hautes autorités. Sont en cause la justice et les ...
Lire l'article
Le porte-parole du Gouvernement gabonais, René Ndémézo’o Obiang, a livré ce mercredi à Libreville, devant la presse nationale et internationale, la Déclaration relative à la campagne des médias français portant atteinte à la personne président de la République, Omar Bongo Ondimba. Voici ci-après le texte intégral de la Déclaration: « Le gouvernement gabonais observe depuis quelques semaines le développement persistant d’une campagne des médias français portant atteinte à la personne du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba. Cette campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés, s’illustre dans les médias français tant publics que privés. L’opinion nationale ...
Lire l'article
Même chez les peuples les plus primitifs de l'histoire, il a toujours existé la notion de « signes du temps ». Mais, aussi primitifs soient-ils, les peuples, sociétés et/ou nations qui ont pu évoluer sont ceux qui ont eu la capacité de reconnaître, puis d'apprivoiser, dans le temps et dans les événements, les impératifs de changement, de transformation et de mutation que leur dictaient de manière quasi organique leur système social, culturel et/ou politique, finissant même par dominer ceux qui ont failli à cette noble tâche de transformation.  Comment se fait-il que les Gabonais, pour des raisons inexplicables, n'aient jamais su lire les ...
Lire l'article
L’ONEP met en doute l’application des accords passés avec le gouvernement
Immigration : ces accords qui entravent Sarkozy et Guéant
Politique / « la France se tient à vos côtés et vous apportera son soutien », Nicolas Sarkozy à Ali Bongo à l’occasion de l’anniversaire
Gabon : De nombreux accords de coopération signés entre le Gabon et la Corée du Nord
Gabon : Sarkozy vient peaufiner les nouveaux accords militaires
Bongo Doit Partir
Gabon: Urgent / Arrivée à Libreville, des Présidents gabonais, Omar Bongo Ondimba, et congolais, Denis Sassou Nguesso
Gabon: Le gouvernement gabonais souhaite le réexamen des accords avec la France
Gabon: Campagne des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba: Déclaration du gouvernement gabonais
Les signes du temps: Les Gabonais savent-ils les lire? Message au peuple et aux intellectuels

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Fév 2010
Catégorie(s): Coopération,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*