Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les commerçants exerçant dans les marchés de Libreville bientôt identifiés

Auteur/Source: · Date: 27 Fév 2010
Catégorie(s): Economie,Société

La direction générale des marchés a entamé depuis mercredi dernier, plusieurs opérations parmi lesquelles on note l’identification des commerçants exerçant dans les différents marchés de la capitale gabonaise.

Cette initiative de la direction générale des marchés qui rentre dans ses prérogatives selon l’arrêté 00042/PE/CL/SG/SPCM, portant réorganisation, à titre transitoire, des services municipaux de Libreville, vise à identifier les commerçants qui exercent dans les différents marchés, dont l’objectif est de déterminer la valeur budgétaire que pourraient générer ses marchés en terme de fiscalité.
Selon le directeur général de ladite structure, Germain Boumah, ‘’cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine’’.
‘’La deuxième phase de cette opération va consister à faire établir un badge d’identification des commerçants’’, a indiqué M. Boumah
Ces badges, a révélé M. Boumah, ‘’feront office de carte professionnelle évitant un temps soit peu, le problème d’occupation anarchique des marchés qui se pose avec acuité au point de créer un véritable bras de fer entre non seulement les commerçants entre eux, mais également la municipalité de Libreville dans son exercice’’.
Les badges qui leur seront distribués, a-t-il poursuivi, porteront par ailleurs, ‘’le lieu d’habitation des commerçants et leur nationalité, ce qui permettra aux Ambassades de répondre à leur besoin en cas de nécessité, élucidant ainsi le cas d’une dame décédée en plein marché’’.
La municipalité de Libreville a initié plusieurs démarches qui vont dans l’amélioration des conditions de vie des populations de cette commune depuis l’arrivée du nouvel édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane.

C’est dans ce cadre que ce dernier a mené plusieurs actions qui vont dans le sens du désengorgement des voies de circulation, à l’embellissement de la ville, le ramassage en temps réel des ordures ménagères jusqu’à la construction de nouveaux marchés.


SUR LE MÊME SUJET
La saison des pluies est très défavorable à l’activité des commerçants installés dans certains marchés à ciel ouvert de Libreville du fait du déficit en structures adéquates leur permettant d’écouler leurs marchandises dans les meilleures conditions. Les vendeuses du ‘marché bananes’ du PK8 qui installent leurs marchandises (banane plantain) à même le sol, parce que n’ayant pas un marché digne de ce nom, font partie de ces commerçants confrontés à d’énormes difficultés à cette période de l’année. Il y a également celles nouvellement installées au marché de Nzeng-Ayong, ainsi que ceux exerçant dans le prolongement du marché de Mont-bouët ( le plus ...
Lire l'article
La direction générale des marchés procède depuis le 24 février à l’identification des commerçants des différents marchés de la capitale gabonaise. Cette opération doit notamment permettre de dégager la valeur budgétaire que pourraient générer ces marchés en termes de fiscalité. Pour une meilleure lisibilité du potentiel fiscal des marchés de Libreville, la direction générale des marchés procède depuis le 24 février à vaste campagne d’identification des commerçants de la capitale. «Cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine. La deuxième phase de cette opération va consister à faire ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le retour des commerçants Nigérians sur le site abritant l'ancienne Gare routière de Libreville a provoqué mercredi un tollé chez leurs collègues Gabonais, rapporte l'AGP. L'organisation du commerce sur ce site, situé près de Mont-Bouët, principal marché de la capitale gabonaise, avait été interdite, selon une décision municipale mardi. Plusieurs commerçants (Nigérians, Gabonais, Ghanéens) ont été appelés à quitter les lieux pour s'installer à l'intérieur du marché. Cette mesure qui concernait tous les commerçants n'a pas été respectée par les vendeurs Nigérians, lesquels ont réinvesti le site, provoquant un tollé chez les commerçants gabonais, selon des journalistes de l'AGP. ...
Lire l'article
Le Maire de Libreville, Jean-François Ntoutoume Emane, a visité samedi les marchés provisoires de la capitale gabonaise, Libreville, où ont été installé de nombreux commerçants déguerpis après l’opération de destruction des marchés spontanés, initiée en octobre 2008. « Je voulais avoir une idée de ces marchés provisoires », a dit le Maire de Libreville qui a assuré les commerçantes de la construction de nouveaux marchés, dont les travaux seraient en cours d’exécution. « Nous voulons absolument construire des marchés municipaux à Libreville », a déclaré le Maire déterminé. Cinq nouveaux marchés et des centres commerciaux verront le jour, dont celui de la ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article
Les commerçants déguerpis de l'ancienne gare routière et des autres quartiers de Libreville ont à nouveau réintégré ces lieux, a constaté jeudi un journaliste de GABONEWS. L'ancienne gare, les carrefours Rio, Awendjé, IAI et le feu tricolore de Nzeng Ayong à Libreville sont à nouveau envahis par les commerçants, ce malgré l'opération de destruction des marchés spontanés de la capitale du pays, initiée en octobre dernier par la Mairie de Libreville. Avec l’absence de surveillance policière, le commerce a repris dans ces espaces fortement fréquentés du fait des coûts moins élevés des produits. L’opération de destruction de ces marchés ...
Lire l'article
Les commerçants de Libreville, qui ont organisé lundi dans la capitale gabonaise une marche de protestation contre la destruction des « marchés spontanés » par la Mairie, ont exigé des pouvoirs publics un dédommagement de leurs marchandises détruites lors des opérations. Les commerçants affirment avoir perdu toutes leurs marchandises au cours de ces actions de destruction, et ajoutent qu’ils ont également enregistré des blessés graves dans leur camp. « Nous avons tout perdu, nous n'avons plus rien à vendre, qu'allons nous devenir ?», s'est interrogée la présidente du Syndicat des commerçants (SYNACOM), Jeanne Lemandou. « Nous voulons tout simplement être dédommagés par ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
Les commerçants du Marché central Mont Bouet de Libreville, réuni au sein du syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l'Association des commerçants du Gabon, ont exprimé, au cours d'un point de presse lundi à Libreville, leur soulagement après l'annonce de la suspension des contrôles des taxes au sein des marchés de la capitale gabonaise. Cette mesure a été prise par les responsables de la Délégation spéciale de la ville de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus locaux. A cette occasion, les défenseurs des intérêts des consommateurs et des commerçants, ...
Lire l'article
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article
L’arrivée des grandes pluies, un frein pour les commerçants des marchés à ciel ouvert de Libreville
Gabon : Libreville «recense» ses commerçants
Société : Tollé chez des commerçants de la gare routière de Libreville
Gabon: Le Maire de Libreville visite les marchés provisoires et promet de nouveaux marchés
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: Les marchés spontanés refont surface à Libreville
Gabon: Les commerçants déguerpis des marchés spontanés exigent leur dédommagement
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Les commerçants de Libreville soulagés par la suspension des contrôles des taxes
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Fév 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*