Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Plus de 350 clandestins rapatriés par le DGDI

Auteur/Source: · Date: 27 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique,Société

Au terme de sa vaste campagne de contrôle d’identité à Libreville, 358 ressortissants étrangers en situation irrégulière ont été rapatriés le 23 février par la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI). Selon certaines sources, ces clandestins ont été reconduits dans leurs pays respectifs par bateau ou par route pour les pays limitrophes, et par avion pour les autres.

Dans le cadre de la lutte contre la montée fulgurante de l’immigration clandestine et pour servir d’exemple aux autres, plus de 350 immigrés clandestins ont été rapatriés le 23 février par les services de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) dans leur pays respectifs.

Ce sont au total, 80 maliens, 63 camerounais, 39 sénégalais, 30 burkinabés, 26 guinéens (Conakry), 21 nigérians, 20 nigériens, 17 togolais, 15 béninois, 8 santoméens, 4 congolais (Brazzaville), 6 congolais (RD Congo), 2 tchadiens, 2 équato-guinéens, 1 tunisien, 1 français et 23 ressortissants d’autres pays qui ont été reconduits à la frontière par voies maritimes et terrestre.

Selon une source officielle, La DGDI a profité de la présence d’un navire santoméen pour reconduire près 232 ouest africains sur 271 au total à destination de Calabar, au Nigéria, où ils devraient être acheminés avant de rejoindre leurs pays respectifs.

Depuis quelques années, le Gabon a renforcé sa politique en matière d’immigration. Des milliers de travailleurs immigrés sont attirés par la relative prospérité du pays, de plus en plus en provenance de la région ouest-africaine.

Cette opération qui concernait notamment les détenteurs de titres de séjour de courte durée qui après expiration refusent de quitter le territoire gabonais a également permis de se pencher sur ceux dont les titres de séjour sont arrivés à terme depuis des années et ceux n’ayant aucune carte de séjour.

Ces dernières semaines, l’opération s’est matérialisée par des contrôles musclés, décriés par plusieurs ressortissants étrangers. Dans de nombreux points névralgiques de la capitale, les forces de l’ordre avaient érigé des barricades et contrôlaient les véhicules particuliers et les taxis. A d’autres endroits, certains témoins racontaient que les forces de l’ordre pratiquaient des contrôles massifs s’apparentant à des rafles, avant d’emmener tous ceux qui ont été trouvés sans carte de séjour dans un bus de la DGDI.


SUR LE MÊME SUJET
Près de 700 réfugiés congolais résidant au Gabon depuis une dizaine d'années ont été rapatriés en un peu plus d'un mois dans leur pays après avoir perdu leur statut le 31 juillet dernier, a annoncé jeudi à Brazzaville le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Depuis le 22 juillet, date du début du rapatriement volontaire, quelque "692 réfugiés sont rentrés au Congo (...) par voies terrestres et aériennes", a indiqué à la presse Philippe Bateza, du bureau du HCR à Brazzaville. "Le HCR organise ce rapatriement depuis les formalités d'enregistrement jusqu'au départ", a-t-il expliqué, affirmant que depuis la signature en ...
Lire l'article
Une pirogue avec à son bord vingt clandestins et trois passeurs a été arraisonnée le 24 avril par la marine nationale dans les eaux de l’île Corisco alors qu’elle tentait de regagner le Libreville. La marine nationale a interceptée le 24 avril au large de l’île Corisco, vingt clandestins et trois passeurs à bord d’une pirogue en provenance du Nigeria et qui tentait de regagner la capitale gabonaise. Confiés à la Police de l’air et des frontières (PAF), les clandestins et les trois passeurs ont été conduits aux services de la Direction générale de la documentation et de la l’immigration ...
Lire l'article
Interpellés depuis plusieurs semaines à l’occasion des missions de contrôle d’identité la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI) a reconduit le 23 février 2010 plus environ 350 étrangers en situation irrégulière. Cette opération répond aux soucis des pouvoirs publics de lutter énergiquement contre l’immigration clandestine face à la recrudescence de l’insécurité qui prévaut dans le pays. C’est dans son souci de lutter efficacement contre la montée fulgurante de l’immigration clandestine et pour servir d’exemple aux autres que la Direction générale de la documentation et de l’immigration a reconduit le 23 février 2010 aux frontières de plusieurs immigrés ...
Lire l'article
Les services gabonais de l’immigration ont rapatrié, à destination de Porto-Novo au Bénin (leur port d’origine), dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 200 immigrés clandestins, sur les 288 personnes qui avaient été interceptés à bord du navire clandestin ghanéen, le 18 octobre dernier, par la brigade nautique du Port-Môle et l’Unité spéciale de la gendarmerie, rapporte ce lundi le quotidien L’Union. Le navire a été escorté par la marine nationale jusque dans les eaux internationales, afin de s’assurer de son retour effectif à Porto-Novo. En effet, sur les 288 passagers de ce navire, 24 seulement possédaient une documentation ...
Lire l'article
Gros coup de filet pour la marine gabonaise qui a arraisonné dans la soirée du 17 octobre dernier au Cap Estérias un bateau transportant plus de 200 immigrés clandestins qui tentaient de rallier Libreville nuitamment. En attendant la fin du contrôle des papiers des passagers, le bateau a été immobilisé au large et sera reconduit à la frontière des eaux territoriales gabonaises avec ceux dont la clandestinité aura été avérée. Au large du Cap Estérias, à une quarantaine de kilomètres au Nord de Libreville, la marine gabonaise a intercepté dans la soirée du 17 octobre dernier un bateau en provenance d'Afrique ...
Lire l'article
Quelque trente clandestins (hommes et femmes) en provenance du port de la ville d'Orion, dans le sud du Nigeria, ont été interceptés dans la nuit de samedi à dimanche dernier dans la zone d’Owendo au sud de Libreville par la brigade nautique de la police nationale, a-t-on appris mercredi de source policière. Selon la source, les agents de la brigade nautique, informés de la présence d’une embarcation non loin des côtes, ont tendu une embuscade entre le port d’Owendo et le centre de pêche de ‘’Barracuda’’. Les clandestins ont été cueillis alors qu’ils tentaient de pénétrer dans la zone après avoir été ...
Lire l'article
Les huit corps des militaires français décédés le 17 janvier dans le crash d’un hélicoptère au large de Nyonié (sud) ont été transférés mercredi vers Paris après une cérémonie à l’honneur des disparus, a-t-on constaté. Enveloppés du drapeau tricolore (français) et placés sur 4 véhicules, les huit militaires français disparus ont reçu tôt mercredi matin des honneurs militaires en présence des nombreuses personnalités gabonaises et françaises. Un crash de l’hélicoptère, survenu le 17 janvier vers 20H 00 locales (19H 00 GMT) au large de Nyonié, une localité sud du pays située entre Libreville et Port-Gentil a coûté la vie de huit soldats ...
Lire l'article
97 travailleurs clandestins ont été appréhendés la semaine dernière à Libreville par les agents de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI), dans le cadre d’une opération organisée conjointement avec la Direction des jeux de la police et la Police de l’air et des frontières (PAF). 84 d’entre eux ont été refoulés du territoire gabonais et 13 ont été mis en demeure de régulariser leur situation dans les plus brefs délais. Le ménage continue dans la capitale gabonaise où les forces de police et de l’immigration effectuent depuis plusieurs mois des opérations de contrôle et des vagues ...
Lire l'article
Après la province du Woleu-Ntem, la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration (DGDI) a initié le 12 avril dernier à Libreville, en collaboration avec la Police de l’air et des frontières (PAF), une opération de contrôle des entreprises qui a permis d’appréhender 81 employés clandestins dont 56 ont été rapatriés le même jour. 81 travailleurs étrangers en situations irrégulières ont été épinglés le 12 avril dernier à Libreville par la Direction Générale de la Documentation et de l’Immigration. Avec le soutien de la police de l’air et des frontières (PAF), les agents de la DGDI ont procédé au contrôle ...
Lire l'article
Plus d'une dizaine de clandestins essayant de s'infiltrer au Gabon ont été appréhendés le 6 avril dernier par les éléments de la Direction générale de la documentation et de l'immigration (DGDI) en collaboration avec la police judiciaire. Partis du Cameroun, certains d'entre eux ont déboursé jusqu'à 600.000 FCFA pour franchir la frontière gabonaise. Les éléments de la Direction générale de la documentation et de l'immigration (DGDI) ont mis la main sur un réseau de clandestins le 6 avril dernier. De sources proches de la DGDI, c'est un indicateur qui a appelé la Direction générale de la documentation ...
Lire l'article
Près de 700 réfugiés congolais rapatriés du Gabon
Gabon : 20 clandestins dans les filets de la marine nationale
Au Gabon plus de 350 clandestins reconduits à la frontière
Gabon: Les services de l’Immigration rapatrient plus de 200 immigrés clandestins vers le Bénin
Gabon : 200 clandestins arrêtés sur un bateau au Cap Estérias
Gabon: Immigration : Près d’une trentaine de clandestins interceptés par la brigade nautique de la police au sud de Libreville
Gabon/Crash hélicoptère: les huit corps des soldats français rapatriés vers Paris
Gabon : La DGDI poursuit son grand ménage à Libreville
Gabon : La DGDI fait le ménage dans la capitale
Gabon : 17 clandestins arrêtés par les forces de l’ordre à l’entrée de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Fév 2010
Catégorie(s): Afrique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*