Socialisez

FacebookTwitterRSS

Diplomatie: Le Gabon accède à la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, ce 1er mars 2010

Auteur/Source: · Date: 28 Fév 2010
Catégorie(s): Diplomatie

A compter du 1er au 31mars 2010, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, l’organe de décision de l’organisation composé de 15 membres ; ce qui renforce le positionnement de la diplomatie gabonaise, a confié une source à GABONEWS.

RESPONSABILITE ET ENJEUX IMMENSES

Déjà, le Gabon occupe depuis le 1er janvier dernier, pour une période de deux ans, l’un des 10 fauteuils de membres non-permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies aux côtés des cinq (5) autres permanents (Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni) .

Le choix porté sur la République Gabonaise découle d’une élection à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le Conseil de sécurité, rappelle-t-on, a « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale » selon la Charte des Nations Unies et «dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la paix, l’établissement de sanctions internationales et l’intervention militaire».

En outre, le Conseil agit à travers certaines décisions, dénommées « résolutions » qui ont force exécutoire après leur adoption, par vote.
Il est à noter que les «membres de l’organisation des Nations unies conviennent d’accepter et d’appliquer les décisions du Conseil de sécurité ».

D’aucuns pourraient être tentés de croire que, face à l’influence des 5 membres permanents dont les Etats unis, la France, la Fédération de Russie, la Chine, pour ne citer que ceux-là, le choix du Gabon ne s’apparenter qu’à une démarche purement protocolaire ou un acte administratif.

Le statut de membre non-permanent du CS, rehaussée d’une présidence, confère au Gabon, un droit de regard sur la vie internationale où les responsabilités et autres enjeux sont immenses à la lumière des crises et des catastrophes de tout genre.

Le pays d’Ali Bongo Ondimba inaugure sa présidence sur fond de coup d’Etat militaire au Niger.

Aussi, se souvient-on qu’à l’issue du dernier Conseil des ministres, le gouvernement gabonais, a-t-il « exprimé toute la solidarité du peuple gabonais au peuple frère de la République du Niger (…) tout en déplorant l’impasse politique ayant débouché sur la situation du moment » avant de souhaité que « tout soit mis en œuvre pour parvenir à un rétablissement de l’ordre démocratique où la paix sociale sera préservée au profit du peuple frère nigérien ».

POSITIONNEMENT SUR LA SCENE INTERNATIONALE

La position de Libreville se fondait, selon le communiqué final, sur « La quête de paix et son affermissement (…) un idéal constant de l’action politique léguée au peuple gabonais et à ses nouveaux dirigeants par feu le Président Omar BONGO ONDIMBA ».

De même, le Conseil de sécurité, sous la direction du Gabon, sera très attentif à la situation en Côte d’Ivoire ( où réside un Représentant du secrétaire général de l’ONU) dans l’optique de la présidentielle annoncée pour fin avril- début mai, après la relance du processus suite la nouvelle configuration de la Commission Electorale Indépendante(CEI) et la nouvelle équipe gouvernementale suite à la « surchauffe » entre le camp Gbagbo et l’opposition regroupe au sein des « houphouétistes ».

Plus proche de nous, l’élection présidentielle, à un seul tour, au Togo, prévue le 4 mars prochain, retient l’attention après les débordements du scrutin de 2005. Cette fois, la communauté internationale milite en faveur d’un rendez-vous électoral dans un climat « apaisé ».

Le dossier « chaud » de l’uranium iranien ne sera pas de trop sur la table du Conseil de sécurité.

Il est de tradition que le chef d’Etat dont le pays assure la présidence du CS se rende sur place et dirigeât les travaux.

Il n’est pas exclu que le président Ali Bongo Ondimba puisse se livrer à cet exercice, indique-t-on de sources dignes de foi ; ce qui renforcera son positionnement sur la scène diplomatique.

Ainsi que le soulignait, le président français, Nicolas Sarkozy, mercredi dernier à l’occasion de sa visite officielle dans la capitale gabonaise, son homologue gabonais, a « joué un rôle » durant le Sommet de Copenhague » sur le climat et ce fut « votre premier grand sommet international», a-t-il exalté.

« Vous avez joué un rôle puisque vous étiez dans le groupe des 28 qui a travaillé toute la nuit. Et à ce moment-là, il ne s’agissait pas de savoir si le Gabon était plus petit, ou pas, que la France. Il y avait le Gabon, la France et l’ensemble des pays d’Afrique qui se battaient pour que Copenhague ne soit pas un désastre et que l’Afrique ne soit pas sacrifiée, parce que quelques grands émergents avaient voulu ne pas faire l’effort nécessaire pour que l’Afrique bénéficie de la solidarité à laquelle elle avait droit », devait ajouter le numéro un français qui a appuyé son propos par la nécessité d’un « dialogue politique avec ce Gabon, membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies ».

L’UA ET l’ONU S’ASSOCIENT DANS LA RECHERCHE DE LA PAIX

En amont, Nicolas Sarkozy avait pris le soin d’annoncer qu’il était venu proposer aux gabonais un « nouveau contrat basé sur une relation décomplexée » et que « Nous parlons d’égal à égal ».

Fort de ce nouveau partenariat avec l’ex- puissance coloniale et en cette année jubilaire du cinquantenaire de l’indépendance, le chef de l’Etat gabonais devrait effectuer, à travers le Conseil de sécurité, sa deuxième grande sortie internationale.

Sur la scène diplomatique africaine, on ne peut ne pas jeter un coup d’œil sur le rétroviseur qui renvoie à l’Union Africaine où , présentement, le Gabon compte un président de la Commission, Jean Ping, porté à ses hautes fonctions il y a deux ans et un vice-président de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, à la faveur du récent sommet de l’organisation continentale.

La diplomatie gabonaise se situe donc au cœur de l’action à l’UA comme l’ONU qui mènent une mission commune pour la stabilité et s’associent dans la recherche de la paix.


SUR LE MÊME SUJET
Suite à l’incident survenu la semaine dernière entre le Gabon et le Bénin, le Secrétaire général de la présidence de la République du Bénin a donné lecture d’un communiqué officiel mardi dernier à la télévision publique béninoise. GABONEWS vous le propose en intégralité: « Le vendredi 11 novembre 2011, une mission en provenance du Gabon est arrivée par vol spécial conduite par le Directeur de cabinet de Son Excellence Ali BONGO, président de la République sœur du Gabon. Le vol spécial est reparti à Libreville pour revenir le dimanche 13 novembre 2011 chercher le directeur de cabinet et sa suite qui ...
Lire l'article
Le Gabon a officiellement occupé mardi au siège des Nations unies à New York (Etats-Unis) le fauteuil de président du Conseil de sécurité de l’Organisation mondiale, une fonction assumée en fait depuis le 1er juin dernier par son ambassadeur aux Nations unies, M. Noël Nelson Messone. Le diplomate gabonais a d’ailleurs présidé la 28ème session du conseil de sécurité, ouverte mardi en présence notamment du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki Moon et du président gabonais Ali Bongo Ondimba, arrivé dimanche dernier aux Etats-Unis. Au cours de ce mandat rotatif à la présidence du conseil de sécurité de ...
Lire l'article
Le directeur exécutif du Programme commun des Nations unies sur le VIH/SIDA, M. Michel Sidibé, séjourne à Libreville pour solliciter l’appui du Gabon, afin que la lutte contre le SIDA soit inscrite à l’ordre du jour du Conseil de sécurité de l’ONU au mois de juin prochain. M. Sidibé a été reçu en audience vendredi à Libreville par le président Ali Bongo Ondimba qu’il avait déjà rencontré en janvier dernier à Addis Abeba, en Ethiopie, en marge du sommet de l’Union africaine (UA), pour plaider la même cause. Celle-ci est d’autant plus pertinente que, selon le directeur exécutif de l’ONUSIDA, des ...
Lire l'article
Les dirigeants africains ont demandé le 24 septembre à l’ONU de leur accorder un siège au Conseil de sécurité. Ils ont notamment souligné que le nombre de membres de l’ONU est passé de 51 pays en 1945 à 192 aujourd’hui, alors que les membres permanents sont toujours restés cinq. L’ONU va-t-elle exaucer le souhait des dirigeants africains ? A l’occasion de la 65e assemblée générale des Nations Unies sur les Objectifs du millénaires pour le développement (OMD), les Chefs d’Etat africains ont demandé un siège permanent au Conseil de sécurité, qui 65 ans après la création de l'organisation, reste figé ...
Lire l'article
Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, effectue depuis vendredi dernier à 18 heures (23h heures de Libreville) une visite de travail à New York au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU), où il doit lancer la présidence gabonaise du Conseil de sécurité, organe central de l’organisation onusienne. Dans cette ville, le chef de l’Etat gabonais, , Ali Bongo Ondimba rencontre aujourd’hui dans l’après-midi, au siège de l’ONU, le secrétaire général Ban Ki Moon. Notons que le Gabon va occuper pour la troisième fois la présidence en la qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité Ce sera la troisième ...
Lire l'article
Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, vendredi dernier, pour le siège des Nations Unies New à York où il prendra part, aux côtés de ses pairs du monde entier, aux travaux de la réunion du Conseil de sécurité de l’organisation mondiale. C’est la preuve de la consécration diplomatique de notre pays. En effet, le numéro un gabonais recevra le soutien des cinq membres permanents du conseil de sécurité des Nations Unies auxquels il faudra ajouter les dix autres membres non permanents, dont notre pays. A cette occasion, Ali Bongo Ondimba ne manquera pas de dévoiler ...
Lire l'article
Sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le tout premier Conseil des Ministres délocalisé, s’est tenu à Port-Gentil, ce jeudi 04 Mars 2010, à 10 heures 30 mn, dans la salle appropriée du Palais Présidentiel de la capitale économique gabonaise, dans la Province de l’Ogooué-Maritime. Ce, parce que toute ambition d’émergence requiert l’impérieuse nécessité de « faire ce que l’on dit » et de « dire ce que l’on fait », afin que paroles et actes puissent produire ...
Lire l'article
L'ambassadeur du Gabon aux Nations unies, Issoze-Ngondet, va assurer la présidence tournante du Conseil de sécurité pour le mois de mars, remplaçant son homologue français, Gerard Araud. La présidence du conseil de sécurité est occupée tour à tour par les membres de l'organe suivant l'ordre alphabétique anglais. Le Gabon, la Bosnie Herzégovine, le Brésil, le Liban et le Nigeria ont été récemment élus membres du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans.
Lire l'article
A compter de ce 1er mars, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU). Avec cette présidente obtenue à l’occasion de l’assemblée générale de l’organisation tenue le 27 février à New-York, aux Etats-Unis, le Gabon va devoir trancher pendant un mois sur plusieurs questions internationales capitales comme la crise ivoirienne ou encore le nucléaire iranien. Membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies depuis janvier dernier, le Gabon assurera la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU pendant un mois. Décidée à l’issue de l’Assemblée générale dite «Assemblée du millénaire», ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Diplomatie / Communiqué de presse officiel de la Présidence de la République du Bénin du 15 novembre
Le Gabon à la présidence du conseil de sécurité de l’ONU pour le mois de juin 2011
L’ONUSIDA sollicite l’appui du Gabon pour l’inscription de la lutte contre le SIDA à l’ordre du jour du conseil de sécurité
ONU : L’Afrique veut son siège permanent au Conseil de sécurité
Conseil de sécurité de l’ONU : Ali Bongo Ondimba lance la présidence gabonaise
Conseil de Paix et de Sécurité : Le Gabon au pinacle
Communiqué Final du Conseil des Ministres du jeudi 4 mars 2010
Le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU
Gabon : Libreville assure la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU
Plan de Paix

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 28 Fév 2010
Catégorie(s): Diplomatie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*