Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Libreville «recense» ses commerçants

Auteur/Source: · Date: 1 Mar 2010
Catégorie(s): Société

La direction générale des marchés procède depuis le 24 février à l’identification des commerçants des différents marchés de la capitale gabonaise. Cette opération doit notamment permettre de dégager la valeur budgétaire que pourraient générer ces marchés en termes de fiscalité.
Pour une meilleure lisibilité du potentiel fiscal des marchés de Libreville, la direction générale des marchés procède depuis le 24 février à vaste campagne d’identification des commerçants de la capitale.

«Cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également dans les marchés anarchiques afin de ressortir l’impact de l’économie souterraine. La deuxième phase de cette opération va consister à faire établir un badge d’identification des commerçants», a déclaré le directeur général des marchés, monsieur Boumah.

«Ces badges feront office de carte professionnelle évitant un temps soit peu, le problème d’occupation anarchique des marchés qui se pose avec acuité au point de créer un véritable bras de fer entre non seulement les commerçants entre eux, mais également la municipalité de Libreville dans son exercice», a-t-il poursuivi.

Selon le chef de la direction générale des marchés, «les badges qui leur seront distribués porteront le lieu d’habitation des commerçants et leur nationalité, ce qui permettra aux Ambassades de répondre à leur besoin en cas de nécessité, élucidant ainsi le cas d’une dame décédée en plein marché».

Le non paiement des taxes municipales par plusieurs commerçants à la «sauvette» constitue un gros manque à gagner pour la mairie de Libreville. Si cette opération tombe à pic, elle pourrait cependant être mise à mal par la non coopération des vendeurs à la «sauvette».
 


SUR LE MÊME SUJET
Le syndicat national des commerçants indépendants (SNCI), conduit par son président, André Boukosso, dénonce les contrôles intempestifs dont les opérateurs économiques exerçant au marché Mont-bouët de Libreville et ses environs sont l’objet auprès des différentes administrations concernées. C’est ainsi qu’André Boukosso reçu par Fidèle Ewangou, délégué provincial du commerce de l’Estuaire, a vivement exprimé son mécontentement face aux multiples contrôles que subissent au quotidien les opérateurs économiques sur les marchés. Lors de cette rencontre, M. Boukosso a dénoncé le mauvais comportement des contrôleurs ainsi que le chevauchement des contrôles des différentes administrations. Notamment : la Mairie ...
Lire l'article
La direction générale des marchés a entamé depuis mercredi dernier, plusieurs opérations parmi lesquelles on note l’identification des commerçants exerçant dans les différents marchés de la capitale gabonaise. Cette initiative de la direction générale des marchés qui rentre dans ses prérogatives selon l’arrêté 00042/PE/CL/SG/SPCM, portant réorganisation, à titre transitoire, des services municipaux de Libreville, vise à identifier les commerçants qui exercent dans les différents marchés, dont l’objectif est de déterminer la valeur budgétaire que pourraient générer ses marchés en terme de fiscalité. Selon le directeur général de ladite structure, Germain Boumah, ‘’cette première opération qui concerne les marchés publics, s’étendra également ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le retour des commerçants Nigérians sur le site abritant l'ancienne Gare routière de Libreville a provoqué mercredi un tollé chez leurs collègues Gabonais, rapporte l'AGP. L'organisation du commerce sur ce site, situé près de Mont-Bouët, principal marché de la capitale gabonaise, avait été interdite, selon une décision municipale mardi. Plusieurs commerçants (Nigérians, Gabonais, Ghanéens) ont été appelés à quitter les lieux pour s'installer à l'intérieur du marché. Cette mesure qui concernait tous les commerçants n'a pas été respectée par les vendeurs Nigérians, lesquels ont réinvesti le site, provoquant un tollé chez les commerçants gabonais, selon des journalistes de l'AGP. ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, est descendu ce jeudi à l'ancienne gare routière de la ville pour relancer l'opération de déguerpissement des commerçants qui occupent anarchiquement l'espace, a constaté l'AGP. Il y a environ six mois une opération similaire avait été lancée pour déguerpir les commerçants qui vendaient à même le sol, obstruant l'entrée du marché de Mont-Bouët, en bordure des chaussées, avec tous les risques que représente le passage des véhicules. ''L'ancienne gare routière est réservée pour des travaux d'aménagement, ce grand espace n'est pas pour les commerçants'', a répété M. Ntoutoume Emane aux ...
Lire l'article
Le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane a trouvé vendredi à Libreville, des places provisoires aux nombreux commerçants déguerpis récemment dans les différentes artères de la capitale gabonaise en vue de reprendre aisément leurs activités commerciales. Au cours d'une visite d'inspection de ces différents sites, près de 500 commerçants exerçant leurs activités sur l'ancienne Gare routière (3ème arrondissement de Libreville) non loin du marché de ''Mont-Bouet'' (le plus grand marché de la capitale) ont aménagé des espaces à l'intérieur dudit marché. Par contre, ceux du Pk 5 et de Rio dans le 3e arrondissement, l'édile de Libreville ...
Lire l'article
Réunis au sein du Syndicat national des commerçants (SYNACOM), des commerçants ont marché ce lundi à Libreville, de l'ancienne gare routière au palais de la Présidence de la République, en signe de protestation contre la destruction jugée « abusive » des marchés spontanés. « Nous ne sommes pas contre la destruction des marchés, mais nous voulons des sites pour vendre », a scandé Mme Jeanne Lemandou, la présidente du SYNACOM, qui a déploré la soudaineté de l’action. « Nous n'avons pas été avertis », a-t-elle affirmé. Les commerçants ont demandé l'ouverture de négociations avec le Maire de Libreville qui, selon une ...
Lire l'article
Depuis plus d'une semaine, la mairie de Libreville a entrepris la destruction des marchés spontanés et anarchiques installés sur les grands axes de la commune, mais cette action a été mal perçue par les commerçants qui ont sollicité l'intervention de la présidente de leur association, Joséphine Nkama Dabany pour engager le bras de fer avec l'autorité municipale. Sitôt saisie par ses adhérentes, Mme Nkama Dabany a entamé des négociations avec le nouvel édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane, indique t-on dans les milieux des commerçantes exerçant dans les marchés détruits, sans préciser si ces négociations ont abouti à ...
Lire l'article
Le ministre gabonais du Commerce, chargé du NEPAD, Paul Biyoghé Mba, a remis jeudi aux commerçants exerçant dans l'industrie à Libreville, des plaques en vue de leur identification. Selon les sources du ministère, il s'agit de nouvelles normes en vigueur à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour l'harmonisation du droit des affaires dont le Gabon est signataire. Ces plaques d'immatriculation qui ont une validité de 5 ans, établie au prix de 20 000 francs CFA, l’unité permettent la localisation des commerçants et la lutte contre la corruption. Aussi, elles permettent à l'administration d'établir un fichier entre les fiches circuits théoriques et l'implantation ...
Lire l'article
Les commerçants du Marché central Mont Bouet de Libreville, réuni au sein du syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l'Association des commerçants du Gabon, ont exprimé, au cours d'un point de presse lundi à Libreville, leur soulagement après l'annonce de la suspension des contrôles des taxes au sein des marchés de la capitale gabonaise. Cette mesure a été prise par les responsables de la Délégation spéciale de la ville de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus locaux. A cette occasion, les défenseurs des intérêts des consommateurs et des commerçants, ...
Lire l'article
Le Collectif des commerçants du marché Mont Bouët, l’un des plus grands du Gabon, réuni au sein du Syndicat national des commerçants du Gabon (SYNACOGA) et l’Association des consommateurs du Gabon, ont donné un point de presse conjoint, samedi dans les jardins de la Peyrie à Libreville, en vue d’exprimer leur soulagement après l’annonce de la mesure de suspension jusqu’à nouvel ordre, des contrôles au sein des marchés de la capitale gabonaise. Mesure prise par les responsables de la Délégation spéciale de la Commune de Libreville, arrivés à la tête de la mairie après la fin du mandat des élus ...
Lire l'article
Mécontentement des commerçants du marché de Mont-bouët pour contrôles intempestifs : le syndicat s’insurge auprès des administrations concernées
Gabon: Les commerçants exerçant dans les marchés de Libreville bientôt identifiés
Société : Tollé chez des commerçants de la gare routière de Libreville
Gabon-mairie: des commerçants de l’ancienne gare routière déguerpis à nouveau
Gabon: Société : Le maire de Libreville trouve des espaces aux commerçants déguerpis
Gabon: Les commerçants marchent pour protester contre les actions de la Mairie de Libreville
Gabon: Société : bras de fer entre commerçants et mairie de Libreville
Gabon: Des plaques d’identification remis aux commerçants industriels à Libreville
Les commerçants de Libreville soulagés par la suspension des contrôles des taxes
Gabon: Les commerçants de Libreville expriment leur soulagement après la suspension des contrôles dans les marchés


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*