Socialisez

FacebookTwitterRSS

Agathe Habyarimana arrêtée en France

Auteur/Source: · Date: 2 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique,Monde

La femme du président rwandais assassiné le premier jour du génocide en 1994, Agathe Habyarimana, a été arrêtée en France. Le Rwanda a émis un mandat d’arrêt international contre elle et souhaite son extradition pour la juger pour son implication présumée dans la planification du génocide.

La veuve de Juvénal Habyarimana, l’ancien président rwandais assassiné en avril 1994, vient d’être intepellée mardi 2 février dans l’Essonne. La demande d’arrestation émananait des autorités rwandaises, qui l’accusent d’être impliquée dans la planification du génocide rwandais de 1994. Agathe Kanziga, veuve Habyarimana, a été interpellée dans la matinée, peu avant 8h00. Kigali avait émis un mandat d’arrêt international à son encontre, selon des sources proches du dossier. Kigali réclame son extradition pour qu’elle soit jugée au Rwanda.

Cet événement intervient cinq jours à peine après la visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda. Qualifiée d’historique par les observateurs, puisqu’aucun président français ne s’était rendu sur place depuis le génocide, la rencontre entre Paul Kagame et le chef de l’Etat français a scellé la réconciliation entre les deux pays, après trois ans de brouille diplomatique.

Membre de l’akazu

Evacuée dès les premiers jours du génocide vers la France par des militaires français, puis installée en France à partir de 1998, Agathe Habyarimana est souvent présentée comme membre de l'”akazu”, le premier cercle du pouvoir qui a fomenté le génocide, ce qu’elle a toujours nié. L’attentat contre l’avion transportant son époux le 6 avril 1994 est considéré comme le signal déclencheur du génocide, qui fit environ 800.000 morts, essentiellement des membres de l’ethnie tutsie selon le bilan de l’ONU. Selon un rapport d’enquête rwandais publié en janvier, le président aurait été assassiné par des membres de sa propres ethnie -des Hutus. Cette hypothèse contredit la théorie à laquelle croit fermement le juge français Jean-Louis Bruguière, qui a délivré des mandats d’arrêt contre neuf hauts responsables rwandais soupçonnés d’être impliqués dans cet attentat. Selon lui, les auteurs de l’attentat sont des membres du Front patriotique rwandais (FPR, actuellement au pouvoir).

Si la justice française a autorisé l’extradition de plusieurs Rwandais soupçonnés d’être impliqués dans le génocide vers le Tribunal pénal international (TPIR) d’Arusha, elle s’est en revanche opposé à trois reprises à des extraditions vers Kigali, jugeant que la justice rwandaise n’était pas à même de garantir un “procès équitable” et l’accès à une justice indépendante. La demande d’asile d’Agathe Habyarimana a été définitivement rejetée par le Conseil d’Etat français en octobre dernier. En effet, elle fait également l’objet d’une enquête à Paris à la suite d’une plainte la visant notamment pour complicité de génocide. Pourtant, la veuve de l’ancien président n’a pas encore été entendue à ce stade par les juges d’instruction chargées du dossier. (avec AFP)
 


SUR LE MÊME SUJET
Une figure de la société civile arrêtée au Sénégal
Alioune Tine, figure de la société civile sénégalaise et coordonnateur du Mouvement du 23 juin (M23, opposition et société civile), a été conduit samedi dans les locaux de la police à Dakar pour un motif non communiqué, selon le mouvement, un de ses avocats et son ONG. "Nous venons d'apprendre qu'Alioune Tine est à la DIC", la Division des investigations criminelles (police judiciaire), a déclaré devant la presse Amath Dansokho, chef d'un parti d'opposition et un des responsables du M23. "Nous exigeons sa libération immédiate", a ajouté M. Dansokho, sans préciser comment M. Tine s'était retrouvé à la DIC, s'il était simplement ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba assiste lundi à Kigali, à l’investiture de son homologue rwandais, paul Kagame, réélu le 9 août dernier à la tête de son pays pour un mandat de sept ans. Ce sont au total, 16 présidents et chef de gouvernements africains qui assistent à ce cérémonial au stade de la capitale rwandaise. En marge de l’investiture, il est prévu un entretien entre Ali Bongo Ondimba et Paul Kagame Candidat du Front patriotique rwandais (FPR), Paul Kagame avait obtenu lors de ce scrutin 93,08% des suffrages face à deux autres candidats. La participation à ce scrutin avait ...
Lire l'article
Un médecin rwandais, Jean Chrysostome Ndindabahizi, soupçonné d'avoir participé au génocide commis au Rwanda en 1994, a été arrêté il y a une dizaine de jours au Gabon où il attend son extradition, a appris l'AFP de source sécuritaire gabonaise. Recherché par Interpol et faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international, Jean Chrysostome Ndindabahizi avait "changé d'identité au Gabon" et "travaillait à l'hôpital de Melen", un établissement public en banlieue de Libreville, a précisé cette source sous couvert de l'anonymat. Il n'existe pas d'accord d'extradition entre le Gabon et le Rwanda mais des tractations sont en cours avec Paris, qui dispose d'accords ...
Lire l'article
La visite, aujourd’hui, de Nicolas Sarkozy au Rwanda semble sonner le glas de toute enquête sur la responsabilité de la France dans le massacre de près d’un million de Tutsis par les milices hutues en 1994. D’une pierre deux coups. C’est ainsi que l’on pourrait résumer le voyage africain de Nicolas Sarkozy. De Libreville (Gabon) à Kigali (Rwanda), il conforte la place de la France dans son pré carré (lire ci-dessous), l’Afrique de l’Ouest francophone où il avait pris quelques coups ces derniers temps, et il tente de passer à l’offensive en ouvrant une nouvelle page des relations avec le Rwanda, ...
Lire l'article
Par LEXPRESS.fr avec AFP. La visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda, la première d'un président français depuis le génocide de 1994, intervient trois mois après la reprise officielle des relations diplomatiques entre les deux pays. Le président français Nicolas Sarkozy a reconnu ce jeudi à Kigali de "graves erreurs d'appréciation" et "une forme d'aveuglement" de la part de la France comme de la communauté internationale au moment du génocide de 1994 au Rwanda, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue rwandais Paul Kagame. "Ce qui s'est passsé ici est inacceptable, mais ce qui s'est passé ici oblige la communauté internationale, dont ...
Lire l'article
Jeudi à Kigali, il a mentionné les "erreurs" de "la communauté internationale, dont la France", lors du génocide de 1994 Lors d'une conférence de presse avec son homologue rwandais Paul Kagame, Nicolas Sarkozy a reconnu de "graves erreurs d'appréciation" et "une forme d'aveuglement" de la part de la France comme de la communauté internationale au moment du génocide de 1994 au Rwanda. Il a demandé par ailleurs que tous les génocidaires soient "retrouvés et punis". "Ce qui s'est passé ici est inacceptable, mais ce qui s'est passé ici oblige la communauté internationale, dont la France, à réfléchir à ses erreurs qui l'ont empêchée ...
Lire l'article
Comme annoncé, le chef de l’État français se rendra donc au Gabon et au Rwanda les 24 et 25 février prochains. À Franceville, il ira se recueillir au mausolée de l’ancien président gabonais – une suggestion de son conseiller Robert Bourgi, qui devrait être de l’étape –, avant de s’entretenir avec Ali Bongo Ondimba et de passer la nuit à Libreville. Ce dernier, ravi de la venue – et donc du soutien – de Nicolas Sarkozy, fait préparer minutieusement la visite d’État depuis plusieurs semaines. L’accueil sera beaucoup plus sobre à Kigali, parfaitement étranger à tout ce qui relève du folklore ...
Lire l'article
Nicolas Sarkozy se rendra au Rwanda le 25 février, a indiqué l'Elysée aujourd'hui , pour une visite qui sera la première d'un président français dans ce pays depuis le génocide de 1994. Il se rendra au préalable, le 24 février, au Gabon, a également indiqué l'Elysée. Lors de ses voeux au corps diplomatique, le 22 janvier, Nicolas Sarkozy avait indiqué qu'il se rendrait à Libreville puis à Kigali en février. La France et le Rwanda ont renoué leurs relations diplomatiques fin novembre, après trois ans de brouille. Les relations entre les deux pays avaient été rompues en novembre 2006, après l'émission par la ...
Lire l'article
La militante du parti de l'opposition de l'ancien vice-Premier ministre Paul Mba Abessole, "enlevée", selon ses termes vendredi à Libreville par des inconnus, a été interpellée par des policiers en civil et libérée samedi, a déclaré lundi l'intéressée. "J'ai été arrêtée vendredi et libérée samedi", a affirmé à l'AFP Geneviève Assangolo Olui, responsable des femmes au sein du Rassemblement pour le Gabon (RPG). "C'étaient des hommes de la Brigade de Recherches (BR) mais ils n'avaient aucun papier, aucun document officiel prouvant qu'ils étaient gendarmes. Leur voiture n'était pas une voiture officielle. J'ai refusé de les accompagner", a raconté Mme Assangolo. "Ils m'ont alors ...
Lire l'article
Le président rwandais, Paul Kagame, a menacé de riposter, mercredi 12 novembre, à l'arrestation dimanche en Allemagne de sa directrice du protocole sur un mandat d'arrêt d'un juge français, pour sa participation présumée à l'attentat contre l'avion du président rwandais Habyarimana en avril 1994, élément déclencheur du génocide dans ce pays. "Si le monde continue de croire qu'un juge en France (...) peut lancer un mandat contre un ministre du Rwanda (...), alors j'estime que le contraire est vrai, que nos juges au Rwanda (...) peuvent lancer un mandat contre des personnes en Europe, en France ou dans d'autres pays", ...
Lire l'article
Une figure de la société civile arrêtée au Sénégal
Ali Bongo Ondimba assiste à l’investiture de Paul Kagame
Rwanda: un médecin arrêté au Gabon
Rwanda. Un rapprochement sur le dos des victimes du génocide
Sarkozy reconnaît des “erreurs” de la France au Rwanda
Rwanda: Sarkozy évoque les “erreurs” de la France
France-Afrique : Sarkozy, de Libreville à Kigali
Sarkozy ira au Rwanda et au Gabon
Gabon: libération samedi de la militante de l’opposition arrêtée vendredi
Le Rwanda menace de faire arrêter des Français


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique,Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*