Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’Association SOS Consommateurs décrète des journées d’action contre la SEEG

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2010
Catégorie(s): Economie,Société

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS, SOS Consommateurs s’insurge contre la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG) et son partenaire Véolia, pour la dégradation croissante des services de cette entreprise, annonçant du coup, trois journées d’action contre « SEEG-VEOLIA ». Nous vous livrons in extenso la teneur du communiqué précité.

TEXTE INTEGRAL

« COMMUNIQUE DE PRESSE

Trois journées d’action contre la SEEG-VEOLIA
Du mercredi 10 au vendredi 12 mars 2010

En vertu d’une concession passée entre l’Etat gabonais et VEOLIA en 1997, la gestion de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon SEEG a été confiée à cette entreprise française. Et depuis lors, la qualité du service public de l’eau potable et de l’électricité au Gabon ne cesse de se dégrader. C’est pourquoi, en 2007, à la suite de près d’un mois de délestage, SOS Consommateurs a tiré la sonnette d’alarme en dénonçant cette concession et la mauvaise gestion qui a cours au sein de la SEEG depuis cette privatisation.

Cette mauvaise gestion a eu comme conséquences l’érosion de la trésorerie de cette entreprise pour tant en situation de monopole, le non recouvrement d’importantes créances, l’accumulation de dettes, le non renouvellement des équipements et matériels, d’où la mauvaise qualité des produits et services, l’incapacité à satisfaire les milliers de demande de branchements électriques et d’adduction d’eau et d’innombrables dommages causés aux consommateurs et à l’économie nationale.

En dépit de la mauvaise qualité des services offerts aux usagers, du mépris de la SEEG face à leurs nombreuses plaintes, des procédures sinueuses et de l’accueil lamentable qui ne cesse d’allonger les files d’attente devant les agences SEEG, les consommateurs du Gabon sont aujourd’hui contraints de supporter les difficultés de trésorerie artificiellement créées et entretenues par l’incurie et l’affairisme des dirigeants actuels de la SEEG-VEOLIA qui ont développé un réseau de sous-traitance mettant en quasi chômage technique des agents formés et compétents.

Ainsi, des factures erronées sont distribuées chaque mois à des consommateurs qui n’ont d’autre choix que de payer au risque de se voir coupés de toute fourniture d’eau et d’électricité. Depuis plusieurs mois, des augmentations de tarifs sont opérées sans la moindre information aux consommateurs, alors que les coupures intempestives restent leur lot quotidien avec des dommages qui s’étendent à des décès dans les établissements de santé.

Aussi, malgré les mesures salutaires annoncées par le gouvernement et visant à renouveler les équipements en vue de renforcer les capacités de production et distribution de l’eau et de l’électricité dans toutes les localités du Gabon, SOS Consommateurs condamne ferment l’érosion du panier de la ménagère par l’augmentation des tarifs et la surfacturation. C’est pourquoi nous appelons les acteurs sociaux et les populations à se mobiliser pour trois (03) d’action du 10 au 12 mars 2010, devant le siège social de la SEEG-VEOLIA à Libreville.

Ce mouvement sera ponctué par une grève de la faim du Président de SOS Consommateurs et de trois (03) heures de coupure volontaire des citoyens consommateurs, pour appeler des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs, notamment :

1) La réalisation d’un audit indépendant de la SEEG-VEOLIA ;

2) La libéralisation du secteur par la création de deux entités chargées de la gestion de l’eau et de l’électricité ;

3) La suppression de la taxe sur la valeur ajoutée et de la contribution spéciale ;

4) La désignation des représentants des consommateurs au sein de l’agence de régulation de l’eau et de l’électricité ;

5) Le respect du droit à une facturation juste et transparente ;

6) La mise en place d’un dispositif de liquidation des contentieux propre au service public de l’eau et de l’électricité ;

7) La révision du dispositif de règlement des factures ;

8) La satisfaction de toutes les demandes de branchement en énergie électrique et en adduction d’eau par des procédures plus souples ;

9) Le respect de l’égalité d’accès au service public de l’eau et de l’électricité en zone rurale et urbaine.

Par cette action, SOS Consommateurs appelle l’attention des pouvoirs publics quant à la nécessité d’inscrire la protection des consommateurs au cœur des politiques publiques de développement.

Fait à Libreville, le 05 mars 2010

Le Président de l’association SOS Consommateurs

Christian Richard ABIAGHE NGOMO »


SUR LE MÊME SUJET
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) direction sud, couvrant les provinces de la Ngounié et de la Nyanga (sud) dans une note circulaire, intimant les clients de payer leurs factures de consommation d’électricité et d’eau entre le 8 et le 22 du mois, dépassé ce délai, ils se verront suspendre les fournitures en eau et en électricité. Cette ‘’imposition’’ a provoqué l’ire de certains consommateurs qui dénoncent une dérive autoritariste de la SEEG qui ne tient pas compte des dates de paie de plusieurs consommateurs d’électricité et de l’eau dans ces deux provinces. La majorité des fonctionnaires gabonais perçoivent ...
Lire l'article
Electricité de France (EDF) a acquis la moitié des parts (51%) détenue depuis 1997 par Veolia dans sa filiale gabonaise de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), a appris l'AGP EDF a racheté 25% des parts de Veolia pour un montant de 975 milliards de FCFA, a indiqué une source proche de la SEEG. La Commission de l’Union européenne (UE) a notifié en début de semaine la transaction autorisant l’acquisition en commun, par Electricité de France (Edf) et Veolia, de 51% du capital de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Au directoire de la SEEG, on ...
Lire l'article
L’Union européenne n’a rien eu à redire sur le rachat de la moitié des 51% des parts de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), détenus par Veolia Environnement SA. La Commission européenne a validé ce 25 janvier le contrôle conjoint de la SEEG par les deux groupes. La Commission européenne a autorisé ce 25 janvier la prise de contrôle commune de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG) par Veolia Eau et Electricité de France (EDF), via l'acquisition en commun de la société Veolia Water India Africa, actuellement exclusivement contrôlée par Veolia Eau. ...
Lire l'article
Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) fédérés au sein du Syndicat des personnels du secteur eau et électricité (SYPEG) ont déposé auprès de leur hiérarchie un préavis de grève générale qui prendra effet le 8 novembre prochains. Une situation délicate pour la filiale du groupe Véolia, qui accuse déjà d’énormes carences dans la production et la distribution d’eau et d’électricité. Les interruptions prolongées et répétées de la distribution d'électricité et d’eau qui marquent la capitale gabonaise ces dernières semaines pourraient s’intensifier dans les prochains jours. Réunis autour du Syndicat des personnels du secteur ...
Lire l'article
Invité à Paris pour prendre part aux festivités de la fête nationale française ce 14 juillet, le président gabonais, Ali Bongo, s’est entretenu la veille avec une délégation du Groupe Electricité de France (EDF). Il s’agissait d’étudier des pistes de coopération entre Véolia et EDF pour le renforcement des capacités de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Présent dans la capitale française pour assister au défilé du 14 Juillet dans le cadre de la fête nationale de la France, le président gabonais en a profité pour s’entretenir le 13 juillet avec le PDG du Groupe Electricité de ...
Lire l'article
Des responsables d'une association de consommateurs ont entamé mercredi à Libreville une grève de la faim, en indiquant protester contre la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a constaté une journaliste de l'AFP. "Nous sommes une demi-douzaine" de SOS Consommateurs à observer la diète, qui entre "dans le cadre de trois journées d'actions contre la SEEG-Veolia", a affirmé Christian Abiaghe Ngomo, président de l'association. L'objectif est de réclamer "des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs", subissant depuis plusieurs mois des coupures d'eau et d'électricité longues et répétées. M. Abiaghe s'est installé ...
Lire l'article
L’association SOS Consommateurs a initié ce mercredi ses trois journées d’actions contre la Société d’Eau et d’Energie du Gabon (SEEG) du groupe VEOLIA, pointée du doigt pour la « mauvaise qualité » des services offerts aux Gabonais, a constaté GABONEWS. C’est bien en vue, à quelques mètres seulement du siège de la SEEG, situé dans le centre ville de la capitale gabonaise, que la Comité de protestataires de SOS Consommateurs a pris ses quartiers affichant une banderole sur laquelle on peut lire les mots suivants: « SEEG VEOLIA sans confiance ». Une banderole assortie d’une pancarte explicative dressée aux alentours, au grand étonnement des passants, ...
Lire l'article
Lors d’une conférence de presse qu’il a animée samedi soir à son siège d’Awendjé (4ème arrondissement de Libreville), le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG/ opposition), Pierre Mamboundou a demandé au gouvernement de « recapitaliser la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG, filiale du groupe français VEOLIA) qui est un bras séculier de la politique sociale », a constaté GABONEWS. Relevant les difficultés auxquelles la SEEG reste confrontées (approvisionnement, production) d’une part et ceux des consommateurs (taxation du prix du KWh), Pierre Mamboundou s’est interrogé sur les termes de la convention de privatisation de la société, 12 ans après ...
Lire l'article
Les membres du Réseau gabonais pour la protection des consommateurs (RGPC) a fait un sit-in, ce vendredi devant l’immeuble abritant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), pour protester contre le mauvais fonctionnement de cette société et les délestages récurrents auxquels font face les consommateurs. Avant le sit-in, les adhérents du RGPC ont fait une marche de protestation qui a commencé au quartier Akebé, dans le 4ème arrondissement, sillonnant quelques artères de la capitale gabonaise, avant de s’arrêter devant les locaux de la seule entreprise ayant le monopole de la distribution de l’eau et de l’énergie ...
Lire l'article
Les associations de protections des droits des consommateurs sont montées au créneau suite aux nouvelles perturbations du réseau de la Société d'eau et d'électricité du Gabon survenues les 14 et 15 février derniers à Libreville. Le Réseau gabonais pour la protection des consommateurs (RGPC) organiseront une marche pacifique à cet effet le 20 février prochain pour protester contre la hausse constante des prix de l'électricité ainsi que les délestages intempestifs qu'ils attribuent à un abus de monopole de la société de fourniture d’électricité. Malgré les explications fournies par la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG) sur les incidents qui ...
Lire l'article
La SEEG Somme sa clientèle de s’acquitter des factures entre le 8 et le 22 du mois dans le sud du Gabon
EDF dans le capital de la SEEG
Gabon : L’UE dit oui au contrôle de la SEEG par Véolia et EDF
Gabon : La SEEG dans le noir
Gabon : Ali Bongo au chevet de la SEEG ?
Eau, électricité: des grévistes de la faim contre le groupe Veolia au Gabon
SOS Consommateurs engage trois jours d’actions contre la SEEG
Gabon: Pierre Mamboundou demande au gouvernement de « recapitaliser la SEEG »
Gabon: Les consommateurs font un sit-in devant la SEEG
Gabon : La société civile entre en guerre contre la SEEG

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Mar 2010
Catégorie(s): Economie,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*