Socialisez

FacebookTwitterRSS

Togo : Faure Gnassingbé réélu, Fabre et Yamgnane blessés

Auteur/Source: · Date: 6 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique

Selon les résultats annoncés par la Ceni pour la présidentielle du 4 mars, le président sortant Faure Gnassingbé est reconduit. Mais des manifestations ont éclaté dans la capitale au cours desquelles Jean-Pierre-Fabre et Kofi Yamgnane ont été blessés.

Le président sortant Faure Essozimna Gnassingbé, candidat du Rassemblement du peuple togolais (RPT), a remporté la présidentielle du 4 mars au Togo, selon les résultats rendus publics samedi soir vers 10h (heure locale) par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) sur la base des rapports des 35 Commissions électorales locales indépendantes (Celi). Il a obtenu 1 243 044 voix sur 2 040 546 suffrages exprimés, soit 60,92 % des voix. Son principal challenger, Jean-Pierre Fabre de l’Union des forces de changement (UFC), soutenu par le Front républicain pour l’alternance et le changement (Frac) est crédité de 692 584 voix, soit 33,94 % des suffrages exprimés. Le taux de participation est faible, ce qui n’est pas une surprise. Il s’élève à 64,68 % pour 2 119 829 votants. Les bulletins nuls comptabilisés jusqu’à présent sont au nombre de 119 283.

Fabre et Yamgnane blessés

Aux alentours de la Place de l’indépendance (centre-ville), des manifestants avec à leur tête Jean-Pierre Fabre ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Le candidat de l’UFC a été blessé au dos tandis que Kofi Yamgnane, qui était avec lui, a été blessé au tibia. Leurs vies ne sont pas en danger mais ils ont dû trouver refuge au siège de l’UFC.

D’autres troubles ont été également signalés à Bè et dans le quartier Dékon de la capitale. Des heurts ont opposés des manifestants aux forces de l’ordre. « Nous avons interdit toute manifestation de joie ou de protestation », explique Yark Daméhane, commandant de la Force sécurité élection présidentielle 2010 (Fosep). Pourtant, des militants se réclamant de la « majorité silencieuse » célèbrent la « victoire » du président Faure Gnassingbé à la Colombe de la Paix (Nord-Est de Lomé), sans être inquiétés.

Tracts appelant à l’insurrection

Par ailleurs, quelques membres du Mouvement citoyen pour l’alternance (MCA) ont été appréhendés et plusieurs autres auraient pris le maquis, selon des sources familiales. Et deux collaborateurs du candidat Agbéyomé Kodjo, de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (Obuts), ont été arrêtés dans la matinée de samedi par la gendarmerie. Selon une source proche de la Fosep, ils étaient en possession de « tracts invitant la population à l’insurrection ». Dans le document incriminé, Kodjo dénoncerait une stratégie de fraude qu’aurait mise en place la Ceni pour avantager « un parti », en l’occurrence le RPT.

« Ce système monté en parallèle à celui de la Ceni aurait été installé par les mêmes techniciens que ceux requis par la Ceni (…) et serait à la solde d’un candidat à cette élection », est-il écrit dans le “tract” présumé d’Agbéyomé Kodjo .

« Ce système informatique frauduleux est censé fabriquer de faux résultats qui, par le biais d’un réseau connecté sur le vrai système informatique de la Ceni, écrasera et remplacera les vrais résultats centralisés par la Ceni pour ne laisser à cette dernière que les faux résultats à proclamer », précise le document qui « lance un appel (…) à tous les patriotes à se tenir prêts et vigilants pour défendre les intérêts supérieurs du peuple togolais ».
 


SUR LE MÊME SUJET
Paul Biya réélu président du Cameroun avec 77,9% des voix
Paul Biya a été réélu président du Cameroun lors de l'élection du 9 octobre avec 77,9% des suffrages, a annoncé vendredi la Cour suprême. Celle-ci avait rejeté jeudi un appel présenté par l'opposition pour faire annuler les résultats du scrutin. Sept candidats de l'opposition estiment que l'élection a été entachée de fraudes et ont demandé la tenue d'un nouveau scrutin. Ils ont menacé d'organiser des manifestations si leur demande était repoussée. Paul Biya, 78 ans, qui dirige le Cameroun depuis près de trente ans, a reconnu qu'il y avait peut-être eu des "imperfections" dans le déroulement du vote mais a nié les ...
Lire l'article
La répression d’une grève des transporteurs contre la hausse des prix des produits pétroliers a mal tourné à Lomé mardi, a constaté un journaliste d’AfriSCOOP. Bilan provisoire : un mort et plusieurs blessés. Ambiance électrique mardi dans la capitale togolaise. Les conducteurs de taxi et de taxi moto ont organisé un mouvement d’humeur contre la hausse des produits pétroliers décidée vendredi par le gouvernement. Dès les premières heures de la journée, des barricades de fortune (pneus enflammés, tables, poubelles...) sont érigées sur toutes les artères de la capitale. La nationale N°1 qui relie Lomé à l’intérieur du pays et au Sahel a ...
Lire l'article
Selon koaci.com, le site panafricain d’informations, « l’atmosphère qui règne actuellement au Togo est de plus en plus inquiétante ; les journalistes eux-mêmes ont d’ailleurs de plus en plus peur face à la vague d’arrestations sommaires constatées depuis la proclamation des résultats sous couverts de sûreté de l’État ». Chasse à l'homme Depuis le scrutin, les forces de sécurité ont lancé une véritable chasse aux leaders de l’opposition. « Les arrêtés ont été déportés de la prison de Lomé dans la nuit de vendredi à samedi à celle de Kara au nord du pays sans justification à cette heure du pouvoir. Initialement, ...
Lire l'article
Faure Gnassingbé réélu président du Togo
Le fils de l'ancien dictateur Gnassingbé Eyadéma aurait reçu 60,9% des voix, selon la commission électorale. Un résultat annoncé dans un climat de tension au Togo, où l'on craint une nouvelle flambée de violence dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. Le Togo va-t-il renouer avec ses vieux démons ? Deux jours après le scrutin pour la présidentielle, la commission électorale a annoncé samedi soir que le chef de l'Etat sortant Faure Gnassingbé avait été réélu président avec 60,9% des voix. Un résultat annoncé alors qu'un peu plus tôt dans la journée, les deux camps revendiquaient chacun la victoire. Selon ...
Lire l'article
Le président sortant du Togo Faure Gnassingbé a remporté l'élection présidentielle du 4 mars avec 60,92% des voix, a annoncé samedi la Commission électorale nationale indépendante (Céni) AFP - Issouf Sanogo Photo-montage de l'opposant togolais Jean-Pierre Fabre (G) et du président sortant Faure Gnassingbé Vendredi soir, M. Fabre, qui s'est présenté comme le candidat du changement, avait crié victoire, assurant avoir battu M. Faure. Le Rassemblement du peuple togolais (RPT), au pouvoir, avait ensuite également revendiqué la victoire pour Faure Gnassingbé. AFP/Archives - Issouf SanogoLe président sortant du Togo Faure Gnassingbé a remporté l'élection présidentielle du 4 mars avec 60,92% des voix, a annoncé ...
Lire l'article
Présidentielle au Togo: les deux camps crient victoire, la tension monte
Le camp présidentiel et le principal parti d'opposition togolais ont chacun revendiqué vendredi la victoire à l'élection présidentielle, provoquant une montée de la tension dans le pays, en l'absence de tout résultat officiel plus de 24 heures après le scrutin. Le principal opposant Jean-Pierre Fabre, candidat du parti UFC (Union des Forces de Changement), a été le premier à crier victoire vendredi après-midi, une attitude qualifiée d'"inacceptable" par le parti au pouvoir RPT (Rassemblement du peuple togolais) du président sortant Faure Gnassingbé, qui a mis en garde contre le risque de "violences". Mais quelques heures plus tard, le porte-parole du gouvernement Pascal ...
Lire l'article
L’opposant togolais Fabre dit avoir gagné la présidentielle
"Sur la base du décompte provenant de diverses préfectures, le candidat de l'UFC a remporté en moyenne de 75 à 80% des suffrages", a déclaré Fabre. "Nous en déduisons que nous avons remporté l'élection présidentielle du 4 mars 2010", a ajouté le candidat de l'Union des Forces pour le changement. Le scrutin de jeudi est considéré comme un test pour la démocratie dans une région où violences et coups d'Etat se sont multipliés ces dernières années. Les précédentes présidentielles au Togo, qui avaient vu Gnassingbé succéder à son père Gnassingbé Eyadéma en 2005, avaient entrainé des violences qui avaient fait un demi-millier de ...
Lire l'article
En raison de retards dus aux contentieux sur les listes électorales, l’élection présidentielle initialement prévue le 28 février est reportée. L’élection présidentielle togolaise ne pourra pas se tenir à la date initialement prévue. Les retards accumulés lors de l’étude des contentieux sur les listes électorales ont forcé les autorités du pays à repousser le scrutin au jeudi 4 mars. Demande de l'opposition D'après le décret, lu à la télévision jeudi 11 février, ce report s'est fait à la demande de l'opposition et "après consultation avec M. Compaoré", le président burkinabè et facilitateur du dialogue intertogolais. L'opposition réclamait que le scrutin soit décalé ...
Lire l'article
Abbo (Ali Ben Bongo Ondimba) et Faure Essozimna Gnassingbé ont succédé à leurs pères respectifs à l’issue d’élections contestées. Quand bien même l’accession du premier à la magistrature suprême a été encadrée d’un semblant de légalité que celle du second. L’heure est maintenant aux projections dans le futur pour Abbo alors que Faure Gnassingbé est pratiquement à la fin de son premier mandat. Le locataire du Palais du bord de mer de Libreville va-t-il mieux réussir pour autant son séjour présidentiel qui a commencé à la mi-octobre que son pair togolais ? Rien n’est moins sûr car tout dépend de ...
Lire l'article
Le président du Togo, Faure Essozimna Gnassingbé, a adressé un message de condoléances au président gabonais, Omar Bongo Ondimba, suite au décès, samedi au Maroc, de son épouse Edith Lucie Bongo Ondimba, rapporte la PANA reçu ce lundi à Libreville, citant à Lomé des sources officielles. « Je mesure à quel point la disparition prématurée de cette femme dynamique, qui a investi des efforts remarquables dans la recherche du bien-être de ses concitoyens, affecte tout le Gabon », a écrit le président Faure Gnassingbé, exprimant « ses condoléances les plus attristées » au chef de l'Etat gabonais. Edith Lucie Bongo ...
Lire l'article
Paul Biya réélu président du Cameroun avec 77,9% des voix
Togo / Soulèvement populaire à Lomé: un mort et plusieurs blessés
Togo : une vague d’arrestations dans les milieux de l’opposition et des médias
Faure Gnassingbé réélu président du Togo
Togo: Faure Gnassingbé remporte la présidentielle avec 60,92% des voix
Présidentielle au Togo: les deux camps crient victoire, la tension monte
L’opposant togolais Fabre dit avoir gagné la présidentielle
Togo: La présidentielle reportée au 4 mars
Gabon/Togo : quand tout rapproche et divise Ali Bongo et Faure Gnassingbé
Gabon: Décès de la Première Dame du Gabon: Faure Gnassingbé adresse son soutien à Omar Bongo Ondimba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*