Socialisez

FacebookTwitterRSS

Sécurité alimentaire : Construction d’un hangar de stockage par le Japon

Auteur/Source: · Date: 9 Mar 2010
Catégorie(s): Société

La coopération japonaise a signé un contrat d’un montant de 45.369.616 FCFA pour la construire d’un hangar de stockage, de traitement et de conservation du riz Nerica à Kougouleu à une cinquantaine de kilomètres de Libreville.

C’est le Directeur de l’office national du développement rural (ONADER), Daniel Obame Ondo qui a représenté la partie gabonaise, tandis que le Japon était représenté par son ambassadeur, Motoi Kato. Ce montant, octroyé par le gouvernement japonais, entre dans le cadre de son programme ‘’d’Aide sous forme de don aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL)’’.

Rappelons que ce programme d’aide a été introduit suite a une visite au Japon en 1997 du défunt président de la République, Hadj Omar Bongo Ondimba. Et, à ce jour, ce sont 37 projets y compris celui-ci, qui ont bénéficié de cette ligne de crédit dont les interventions s’élèvent à la somme de plus d’un milliard de nos francs.
Le Gabon, soucieux de réduire sa dépense en importation alimentaire s’évaluant à près de 150 milliards de FCFA, s’est lancé dans le domaine de la riziculture en élaborant une nouvelle variété de riz dénommée Nerica. Cette catégorie de riz est issue d’un croisement du riz pluvial qui est une espèce facilement cultivable comme le maïs et le riz bas-fond.

Une espèce de riz plus rentable, en terme de production, mais exigeant un environnement à forte capacité pour retenir l’eau pour se développer et obtenir les résultats escomptés. Selon l’étude d’un expert, le riz Nerica serait la variété la plus adaptée au climat tropicale humide qui sévit dans notre sous région. Ce riz aurait, toujours de l’avis de notre expert, l’avantage de produire trois fois dans l’année.

Ainsi, pour faire démarrer le projet, la coopération Japonaise a octroyé 50 kilogrammes de cette semence, contribuant ainsi à la réduction des dépenses en importation alimentaire. Les 50 Kg de semence traités reçus par le centre du riz collastique et l’ONADER ont permis de produire 1 tonne de riz, dont une partie a été décortiquée pour la séance de dégustation effectuée par l’ensemble des participants. Soulignons que l’expérience dans cette première partie concerne uniquement les provinces de l’Estuaire (Kougouleu et Bikélé), le Haut Ogooué, l’Ogooué-lolo et le Moyen Ogooué.

La construction d’un hangar est, selon les participants au projet, un pas pour le renforcement des capacités de production en vue d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, c’est aussi un moyen de vulgarisation de la riziculture dans tout notre pays. Une initiative qui va dans le sens du Gabon Vert, développé par le chef de l’Etat dans son projet de société, qui vise à faire du Gabon un pays émergent. 


SUR LE MÊME SUJET
Une trentaine de producteurs de Produits forestiers non ligneux (PFNL) du Woleu-Ntem (nord du Gabon) et de Douala, la capitale économique camerounaise, ont pris part, du 19 au 21 septembre, à Oyem, chef-lieu de la province septetrionale du Gabon, à un atelier de formation organisé dans le cadre du renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des PFNL. L’atelier portait sur les grandes lignes de l’approche, analyse et développement des marchés (ADM) des produits forestiers non ligneux (PFNL). ‘’Les produits forestiers non ligneux, qui sont des produits d’origine biologique autres que le bois, peuvent être ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a décidé de créer six fermes agropastorales pour garantir la sécurité alimentaire et réduire la dépendance alimentaire du Gabon vis-à-vis de l’extérieur, a annoncé le communiqué final ayant sanctionné le 4ème conseil des ministres délocalisé tenu mercredi à Makokou, chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo (nord-est). Ce projet à caractère péri-urbain permettra une plus grande disponibilité des produits sur le marché, une baisse substantielle des prix des produits alimentaires, une vulgarisation des techniques modernes d’élevage et d’agriculture par une formation et un encadrement adapté, ainsi que la construction des villages modernes y compris des ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’agriculture, Raymond Ndong Sima, a entamé une tournée dans les neuf provinces du pays pour procéder au lancement le Programme agricole de sécurité alimentaire de croissance (PASAC). M. Ndong Sima et sa délégation sont en route pour Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), après avoir séjourné lundi à Mouila, dans la province de la Ngounié (sud), et samedi dernier à Lambaréné, chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (centre), première étape de la tournée de lancement du PASAC. Ce programme se trouve au centre du ‘’Gabon vert’’, un des trois piliers de ...
Lire l'article
L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a décidé d'aider le Gabon à réaliser son programme de sécurité alimentaire, a annoncé vendredi à Libreville le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. Il a précisé que cette assurance a été donnée par le directeur général de la FAO, Jacques Diouf, au cours de son audience, jeudi à Libreville, avec le président gabonais, Ali Bongo Ondimba. "M. Diouf est venu exprimer au chef de l'Etat la disponibilité de la FAO à aider le Gabon à réaliser son programme de sécurité alimentaire et à devenir, pourquoi pas ?, un grand pôle agricole dans ...
Lire l'article
La FAO veut aider le Gabon "à réaliser son programme de sécurité alimentaire", qui doit permettre à ce pays pétrolier d'Afrique centrale de réduire ses importations alimentaires en développant l'agriculture, a indiqué vendredi la présidence gabonaise à la presse. L'assurance en a été donnée par le directeur général de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf, qui a été reçu jeudi à Libreville par le président gabonais Ali Bongo, selon le porte-parole de la présidence, Guy-Bertrand Mapangou. "M. Diouf est venu exprimer au chef de l'Etat la disponibilité de la FAO à aider le Gabon à réaliser son programme ...
Lire l'article
Le Réseau d’épidémiosurveillance des maladies animales au Gabon (REMAGA) a achevé le 26 février au Cap Estérias sa campagne nationale d’appui au déparasitage et à la vaccination de la volaille rurale contre la maladie de Newcastle. Les premiers résultats montrent que l’amélioration de la santé et de la résistance des volailles pourrait permettre d’économiser près de 30 milliards de francs CFA et de réduire de plus de 75% la dépendance alimentaire en produits carnés. La campagne nationale d’appui au déparasitage et à la vaccination de la volaille rurale contre la maladie de Newcastle pourrait s’avérer un instrument ...
Lire l'article
Le ministre de l’Agriculture, Raymond Ndong Sima, a récemment organisé à Libreville un atelier pour valider les axes de son Programme national de sécurité alimentaire (PNSA) qui doit permettre au pays d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. Parmi les principaux leviers de ce projet, le développement de la culture du riz à grande échelle doit permettre au Gabon de baisser le taux d’importation de denrées alimentaires évalué à plus de 85%. La promotion d’une culture du riz à grande échelle sur le territoire national devrait figurer en bonne place du Programme national de sécurité alimentaire (PNSA) récemment proposé aux partenaires et ...
Lire l'article
La convention pour le financement par le Japon du centre de pêche artisanale de Lalala, à Libreville, a été signée par le ministre gabonais de l’Economie forestière en charge des Pêches, Emile Doumba, et l’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato. La nouvelle structure qui sera mise en place devrait apporter un cadre et des conditions de travail améliorées, réduire les débarquements informels de la production et améliorer la collecte des données statistiques pour l’élaboration des politiques nationales de soutien à ce domaine d’activités.La coopération japonaise pour le développement de la pêche au Gabon s’est encore matérialisée récemment par la ...
Lire l'article
Une équipe de consultations multidisciplinaires en matière de sécurité alimentaire conduite par le Coordonnateur national adjoint du Programme spécial pour la sécurité alimentaire au Gabon (PNSA-PSSA), M Voga Moudoubou a tenu des séances de travail samedi et lundi avec les représentants des élus locaux, ainsi que ceux des associations à vocation agricole, pour constituer un document qui reflète des informations sur les nouvelles zones productives et activités à intégrer dans le PNSA. L’Etat gabonais par le truchement de son ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, s’est associé aux partenaires du développement, à savoir l’Organisation des Nations unies ...
Lire l'article
L’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, s’est entretenu le 16 juin dernier avec le ministre délégué auprès du ministère de l’Economie forestière en charge de la Pêche, Hugues Alexandre Barro Chambrier, pour définir les conditions de l’installation prochaine d’un centre communautaire pour l’appui à la pêche artisanale dans la capitale gabonaise. Une mission d’experts de l’agence de coopération internationale japonaise procède depuis quelques jours aux études de faisabilité de cette structure qui pourrait être construite au quartier Lalala. Après les centres communautaires d’Owendo, Omboué, Port-Gentil et Lambaréné, la coopération japonaise entend étendre la promotion de la pêche artisanale à ...
Lire l'article
Renforcer la sécurité alimentaire en Afrique centrale à travers la gestion durable des produits forestiers non ligneux
Six fermes agropastorales pour garantir la sécurité alimentaire au Gabon
Le ministre de l’agriculture à l’intérieur du pays pour lancer le programme agricole de sécurité alimentaire de croissance
La FAO va aider le Gabon à assurer sa sécurité alimentaire
La FAO disposée à aider le Gabon pour sa sécurité alimentaire
Gabon : Surveiller les maladies animales pour améliorer la sécurité alimentaire
Gabon : Le riz au front de la lutte pour la sécurité alimentaire
Gabon : Le Japon finance la construction du centre de pêche artisanale de Lalala
Gabon: Agriculture :Consultation pour la formulation à Mouila du Programme national pour la sécurité alimentaire
Gabon : Le Japon planifie la construction d’un centre d’appui à la pêche artisanale à Lalala


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*