Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ali Bongo «peut mieux faire» en gestion des finances publiques

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Economie

Le cabinet international de notation de la gestion des finances publiques, Standard & Poor’s Ratings Services (S&P), vient de publier le carnet de note d’Ali Bongo, qui obtient un «B» sur le court terme et un «BB-» avec perspective stable sur le long terme.

Malgré les grandes réformes d’assainissement engagées par le nouveau chef de l’Etat depuis près de cinq mois, les finances publiques semblent toujours stagner au grade «spéculatif» dans le classement du cabinet international de notation Standard&Poor’s Rating Services (S&P).

La dernière publication confirme les notes «B» à court terme et «BB-» à long terme avec la perspective «stable». Ces notes traduisent un cadre «spéculatif», voire «hautement spéculatif» des finances publiques.

Le cabinet indique que le manque de diversification de l’économie gabonaise, fortement dépendante du secteur pétrolier ainsi que les défis qui demeurent en termes de développement économique ont été des facteurs contraignants pour les notes.

S&P relève également que l’économie gabonaise a bien résisté aux nombreux chocs extérieurs et domestiques auxquels elle a été confrontée en 2009 grâce, notamment, à sa position budgétaire solide lorsqu’elle est entrée dans la récession mondiale.

Le rapport salue la transition politique des plus de quarante années de pouvoir du Président Omar Bongo, à son fils Ali Bongo, qui s’est «relativement bien déroulée».

«En dépit de ces chocs, la position budgétaire du pays, bien qu’en baisse, est restée en surplus. Elle est estimée à 2% du PIB cette année, contre une moyenne annuelle d’environ 10% du PIB au cours des trois années précédentes», note S&P.

Le cabinet de notation relève encore que «les efforts de diversification économique [qui] s’articulent autour d’un ambitieux programme d’investissement, visant notamment à améliorer les infrastructures. Le programme d’investissement budgétisé par le gouvernement augmente de manière significative à environ 14% du PIB, soit trois fois plus important que celui de l’année passée».

«Nous estimons cependant que le gouvernement ne sera pas en mesure d’exécuter plus de la moitié de ce programme d’investissement, notamment en raison des contraintes de gestion qu’un tel programme implique. Par conséquent, nous projetons que le gouvernement restera dans une position de surplus budgétaire de 3% du PIB en 2010 et à moyen terme», ajoute le rapport.

Standard & Poor’s s’attend par ailleurs à ce que la dette du Gabon reste faible, «nous la projetons à 20% du PIB d’ici fin 2010. Nous nous attendons également à ce que les intérêts de la dette restent faibles, à moins de 1,5% du PIB cette année et à moyen terme selon nos projections».

«La relative prospérité du Gabon», avec un PIB estimé à 9 000 dollars par habitant en 2009, et «les perspectives de croissance économique encourageantes», ont également été des facteurs positifs pour les notes du Gabon.

La perspective «stable» se base enfin sur les récents progrès du gouvernement en matière de gestion des finances publiques, les ressources naturelles encore abondantes du Gabon, mais aussi l’anticipation que les élections parlementaires de 2011 se dérouleront sans problèmes majeurs.

Cependant, «nous pourrions, cependant, abaisser les notes du Gabon en cas de détérioration des finances publiques, notamment si nous constatons que le programme d’investissement n’est pas exécuté dans le strict respect des procédures de contrôle et de transparence ou si le gouvernement modifiait les paramètres du fonds d’amortissement créé dans le cadre de l’émission de l’emprunt obligataire d’un milliard de dollars en 2007 sur les marchés de capitaux internationaux», conclu le rapport. 


SUR LE MÊME SUJET
Mieux faire connaître le Gabon à travers ses ressources
Il est question de présenter aux visiteurs et potentiels investisseurs qui arrivent le sous-sol gabonais par la diversité des ressources qui y sont exploitées. On y voit des stands qui présentent par exemple, pour ce qui est du bois, l’Okoumé, l’Ozigo, le Bélinga... Pour ce qui est de la de faune, ce sont des images des différentes espèces de primates, de tortues, de crocodiles et bien d’autres. L’aquaculture n’est pas en reste avec les différentes espèces de poissons que regorgent nos rivières. Au plan culturel, des galeries sont ouvertes à l’extérieur du musée national des arts et traditions pour accueillir ceux ...
Lire l'article
Finances publiques: 255,6 milliards de francs CFA, déficit accusé par le gouvernement en 2008
La Chambre du Conseil de la Juridiction Financière qui a siégé dernièrement à Libreville a fustigé la gestion et l’emploi des deniers publics en 2008 et la tenue des écritures comptables du gouvernement, dont le déficit budgétaire de l’exercice 2008 s’élève à 255,6 milliards de francs CFA soit plus de 3 fois le montant déclaré par le gouvernement. Le président de la Cours des Comptes, Gilbert Ngoulakia, a, pour planter le décor, dans ce qui ressemble à un cri d’alarme, attiré l’attention des uns et des autres sur la nature des missions de la Cour des Comptes dans le contexte institutionnel ...
Lire l'article
Dans le cadre de la politique nationale d’assainissement des finances publiques, le chef de l’Etat a annoncé le 4 mars à Port-Gentil une série de mesures concernant la rationalisation des instruments de financement et le renforcement de l’efficacité de la chaîne de la dépense publique. Ces mesures prévoient notamment la fusion de plusieurs fonds publics, ou encore la réorganisation de la direction générale des services du Trésor. « L’émergence » est sur tous les fronts et chaque Conseil des ministres annoncent sa série des réformes pour le pays. Le 4 mars dernier à Port-Gentil, l’assainissement des finances ...
Lire l'article
Plusieurs associations de la commune de Mouila réunies vendredi dernier au service provincial de la Famille ont été sensibilisées sur la gestion et le bien fondé des micros finances, rapporte dimanche le correspondant de l’AGP. Ce séminaire a été animé par Geoffrette Ikamba et Elvis Tchinga Mouélé, tous deux chargés d’études à la direction générale de l’Economie et de la Législation fiscale au ministère gabonais de l’Economie. ’’La part sociale et le fonds de solidarité constituent les bases d’une micro finance’’, a expliqué Geoffrette Ikamba, soulignant que ’’les personnes engagées dans les micros finances doivent faire preuve de sérieux et de rigueur’’. Les ...
Lire l'article
Malgré une campagne peu imposante, l'ancien Premier ministre et ministre d'Etat aux Mines jusqu'au 22 juillet dernier, Casimir Oyé Mba, dissident du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), reste l'un des principaux «présidentiables» au soir du 30 août prochain. Dans une interview accordée à RFI le 26 août, que nous publions in extenso, «Cam la classe» balaie la polémique du vote ethnique, et réfute celui des troubles post électoraux, arguant qu'il faut d'abord s'intéresser à ce qui pourrait entraîner ces troubles, à savoir la fraude électorale. © D.R. - Casimir Oyé Mba, ancien Premier ministre et ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Activités et News de la Coalition
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus. Info Coalition Résolutions et Meetings News et Activités Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Voir Communqué de presse de lancement de la Coalition. Résolutions du Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009 Programme Meeting de Bruxelles Résolutions de la Réunion de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Programme Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 Articles, Vidéos, Audios et Communiqués Pour voir le programme des réunions du 20, 21 et 22 février 2009 à Paris, Cliquez ici Pour voir ...
Lire l'article
La Commission permanente du Conseil économique et social (CES) s'est réunie le 27 août dernier à l'Institut de l'économie et des finances de Libreville (IEF) pour l'examen et l'adoption des amendements portés à l'article de la loi portant règlement général sur la comptabilité publique de l'Etat. Cette réforme tend à améliorer l'efficacité et la responsabilité des administrateurs de crédits. Dans le cadre des réformes budgétaires initiées par le gouvernement gabonais depuis 2003 pour l'assainissement des finances publiques, la commission permanente du Conseil économique et social (CES) a procédé à l'examen le 27 août dernier des amendements apportés à l'article 7 ...
Lire l'article
Le ministre délégué aux Finances a ouvert ce 7 juillet à Libreville un atelier de formation de ses agents aux stratégies de développement adaptées aux économies exportatrices. Cet atelier organisé avec la collaboration de la Banque des Etats d'Afrique centrale (BEAC) et de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) vise à renforcer les connaissances théoriques des agents du ministère sur la gestion de la dette publique et l'instrumentalisation du commerce extérieur comme levier du développement. Entre diversification de l'économie gabonaise et assainissement des finances publiques, le Gabon recherche de nouvelles stratégies financières pour préparer les échéances ...
Lire l'article
Mieux faire connaître le Gabon à travers ses ressources
Finances publiques: 255,6 milliards de francs CFA, déficit accusé par le gouvernement en 2008
Gabon : Ali Bongo met de l’huile dans les finances publiques
Bongo Doit Partir
Des associations de la commune de Mouila sensibilisées sur la gestion des micros finances
Gabon : Oyé Mba, «Ali Bongo ne peut pas se faire élire à la régulière»
Programme Meeting de Paris
Activités et News de la Coalition
Gabon : Le CES planche sur l’assainissement des finances publiques
Gabon : Libreville à la recherche d’une gestion rigoureuse des finances publiques


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*