Socialisez

FacebookTwitterRSS

La tension perdure au Nigeria

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique

Le Nigeria peine à retrouver la quiétude. Après les violences de ce week-end, les organisations internationales craignent de nouvelles représailles.

Le calme a succédé aux tensions, la peur aux violences. L’Etat du Plateau compte ses morts. Les affrontements de ce week-end auraient fait plus de 500 morts selon un bilan dimanche. La police a revu ce chiffre à la baisse, une centaine, mercredi. Les Nations unies, les Etats-Unis, Human Rights Watch et des hommes politiques d’opposition ont exhorté les autorités nigérianes à traduire en justice les responsables des attaques.

Les craintes restent vives. Les attaques de ce week-end, attribuées à des éleveurs musulmans, semblent être des représailles à quatre jours de violences en janvier dernier. Des centaines de personnes avaient alors été tuées. Une nouvelle vengeance est redoutée dans cette région située entre le nord musulman et le sud chrétien.

“Une meilleure sécurité est bien sûr vitale, mais ce serait une erreur que de décrire ceci comme des violences purement confessionnelles ou ethniques et de traiter ceci uniquement comme une question sécuritaire”, a estimé Navi Pillay, haut commissaire aux droits de l’Homme. “Ce qui est le plus nécessaire, c’est un effort concerté pour traiter les causes sous-jacentes de ces flambées répétées de violences ethniques et religieuses qui ont éclaté au Nigeria ces dernières années, à savoir la discrimination, la pauvreté et les querelles foncières.”

Interim

Des troupes avaient été déployées dans la zone depuis janvier. Mais le couvre-feu, du crépuscule à l’aube, n’a pas empêché l’attaque, dimanche, qui s’est déroulée dans la nuit. L’armée se serait limitée à contrôler les routes principales, selon Human Rights Watch, omettant de surveiller les petites communautés. Le gouverneur du Plateau, Jonah Jang, a reproché aux militaires de n’avoir pas tenu compte de ses mises en garde concernant des mouvements d’hommes armés signalés par des villageois peu avant les attaques.

“Les tueries sont plus politiques que religieuses (…) Le problème incombe au gouvernement. Il a le pouvoir d’arrêter et d’engager des poursuites. Il a la capacité et les ressources pour recueillir des renseignements”, a déclaré le parti d’opposition Action Congress en réclamant des “actes concrets”. La grogne monte dans le pays contre le pouvoir. Mercredi, des centaines de Nigérians ont manifesté à Lagos pour réclamer une apparition en public du président. Umaru Yar’Adua est revenu il y a deux semaines d’une hospitalisation en Arabie saoudite et n’a pas été vu en public depuis. Goodluck Jonathan assure un intérim à risques.


SUR LE MÊME SUJET
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Une grève générale devait se dérouler lundi au Nigeria contre l'augmentation des prix du carburant sur fond d'attentats anti-chrétiens revendiqués par un groupe islamiste musulman. Les syndicats de travailleurs ont menacé d'organiser une grève illimitée à partir de lundi sur tout le territoire national, avec des manifestations de masse, si le gouvernement ne rétablissait pas les subventions sur les prix du carburant, dont la suppression le 1er janvier a entraîné une brusque hausse des prix de l'essence. Le litre d'essence à la pompe est ainsi passé dès lundi de 65 nairas (0,30 euro) à au moins 140 nairas (0,66 euro). Des manifestations ...
Lire l'article
Nigeria: 6 morts dans une nouvelle attaque d’église, crainte d’escalade
Nigeria: 6 morts dans une nouvelle attaque d'église, crainte d'escalade Une nouvelle attaque contre une église a fait six morts jeudi soir au Nigeria pays le plus peuplé d'Afrique où une vague d'attentats visant en particulier des chrétiens fait craindre l'éruption de violences interconfessionnelles. Les fidèles étaient réunis en prière, les yeux fermés, quand des hommes ont ouvert le feu, a expliqué le pasteur de l'église aux abord de Gombe, dans le nord-est. L'attaque est intervenue au lendemain de l'expiration d'un ultimatum fixé par un porte-parole de la secte islamiste Boko Haram aux chrétiens pour qu'ils quittent le nord majoritairement musulman du pays. Le ...
Lire l'article
Nigeria: des explosions secouent le nord à la fin de l’ultimatum de Boko Haram
Trois attaques à la bombe ont secoué mercredi soir des villes du nord-est du Nigeria où l'état d'urgence a été décrété alors que l'ultimatum fixé par la secte islamiste Boko Haram, qui a revendiqué ces explosions, aux chrétiens pour qu'ils quittent le nord musulman a expiré. Les attaques, qui n'auraient pas fait de blessé, ont été revendiquées par Boko Haram. Ce groupe lié à Al-Qaïda s'est vu attribuer des centaines de morts dans des attentats ces derniers mois, sur fond de violences religieuses et ethniques dans le nord. "Nous sommes responsables des attentats à la bombe de ce soir à Damaturu et ...
Lire l'article
Les attentats ont fait 35 morts... Noël sanglant au Nigéria. Une vague d'attentats a fait 35 morts ce dimanche dont un kamikaze, selon le dernier bilan de ces attaques revendiquées par la secte islamiste Boko Haram qui ont visé notamment des églises remplies. «C'est comme si une guerre interne avait été lancée contre le pays. Nous devons vraiment être à la hauteur et faire face», a déclaré le ministre chargé de la police, Caleb Olubolade, qui s'est rendu sur les lieux d'une des explosions. Les attaques, condamnées par le Vatican comme le fruit d'une «haine aveugle et absurde», surviennent après deux jours d'affrontements, ...
Lire l'article
Présidentielle au Liberia: tension entre la présidente Sirleaf et son rival
La tension est montée d'un cran samedi au Liberia entre l'opposant Winston Tubman, qui a appelé à boycotter le second tour de la présidentielle prévu mardi, et la présidente sortante Ellen Johnson Sirleaf, qui l'a accusé "de violer la Constitution". L'appel de M. Tubman à boycotter le scrutin est susceptible de provoquer une reprise des violences dans un pays encore hanté par le spectre de guerres civiles qui, de 1989 à 2003, ont fait quelque 250.000 morts, détruit ses infrastructures et son économie. "Winston Tubman a appelé les Libériens à abandonner leur droit de vote. Il a appelé les gens à violer ...
Lire l'article
CAN Orange 2012 : Le Nigeria ne participera pas à la grand messe du football africain
L'élimination du Nigeria par la Guinée à l'issue du match nul (2-2) qui a sanctionné samedi à Abuja (Nigeria) leur confrontation pour le compte de la dernière journée éliminatoires CAN Orange 2012 constitue la grande sensation du week-end. Habitué des phases finales de coupe d'Afrique des nations, le Nigeria ne sera pas du voyage pour disputer la 28ème CAN au Gabon et en Guinée Equatoriale 2012. Les médaillés de bronze des trois dernières CAN (2006, 2008, 2010) ont concédé le nul (2-2) synonyme d'élimination face à une belle équipe de Guinée qui a résisté dans la chaudière d'Abuja. Avec 14 points au ...
Lire l'article
La tension est montée d'un cran supplémentaire en Côte d'Ivoire. Laurent Gbagbo, l'un des deux présidents proclamés de Côte d'Ivoire, a demandé, samedi, le départ "immédiat" de la mission de l'ONU dans le pays, l'Onuci, et de la force militaire française Licorne, selon un communiqué de son gouvernement lu à la télévision d'État, alors que la communauté internationale le somme de céder le pouvoir au plus vite à son rival Alassane Ouattara. Cette annonce intervient au moment où une reprise de la quasi-guerre civile de 2002-2003 - qui avait conduit à l'envoi de ces forces d'interposition - est de plus ...
Lire l'article
Présidentielle au Togo: les deux camps crient victoire, la tension monte
Le camp présidentiel et le principal parti d'opposition togolais ont chacun revendiqué vendredi la victoire à l'élection présidentielle, provoquant une montée de la tension dans le pays, en l'absence de tout résultat officiel plus de 24 heures après le scrutin. Le principal opposant Jean-Pierre Fabre, candidat du parti UFC (Union des Forces de Changement), a été le premier à crier victoire vendredi après-midi, une attitude qualifiée d'"inacceptable" par le parti au pouvoir RPT (Rassemblement du peuple togolais) du président sortant Faure Gnassingbé, qui a mis en garde contre le risque de "violences". Mais quelques heures plus tard, le porte-parole du gouvernement Pascal ...
Lire l'article
Les autorités de la ville de Jos, au centre du Nigeria, théâtre de violences meurtrières entre musulmans et chrétiens durant plus de trois jours, ont allégé mercredi le couvre-feu, a annoncé un haut responsable gouvernemental. "Le couvre-feu de 24 heures a maintenant été allégé. Il sera en vigueur entre 5 heures de l'après-midi (16H00 GMT) et 10 heures du matin (09H00 GMT)", a déclaré à l'AFP par téléphone Ezekiel Dalyop, le directeur général du ministère de l'Information de l'Etat de Plateau, dont Jos est le chef-lieu. "Le gouvernement a décidé d'alléger le couvre-feu en raison du calme et de la paix ...
Lire l'article
Les chiffres dans l'affaire des « biens mal acquis » (lire encadré) sont impressionnants. Entre 105 et 180 milliards de dollars (75 à 130 milliards d'euros) ont été détournés par une trentaine de dictateurs, selon le rapport du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) publié hier, intitulé « Biens mal acquis, à qui profite le crime ? ». Au « palmarès » des dirigeants ayant détourné le plus d'argent figurent l'Irakien Saddam Hussein (entre 7,2 et 28,8 milliards d'euros), le dernier chah d'Iran, Mohammed Reza Pahlavi (25,2 milliards), le dictateur indonésien Suharto (entre 12,6 et 25,2 milliards), ...
Lire l'article
Nigeria: grève générale sur fond de tensions religieuses
Nigeria: 6 morts dans une nouvelle attaque d’église, crainte d’escalade
Nigeria: des explosions secouent le nord à la fin de l’ultimatum de Boko Haram
Nigéria: 35 morts dans une série d’attentats à la bombe contre des églises
Présidentielle au Liberia: tension entre la présidente Sirleaf et son rival
CAN Orange 2012 : Le Nigeria ne participera pas à la grand messe du football africain
CÔTE D’IVOIRE : La tension monte d’un cran entre les pro-Gbagbo et la communauté internationale
Présidentielle au Togo: les deux camps crient victoire, la tension monte
Nigeria: couvre-feu allégé à Jos, théâtre de violences
Le scandale des « biens mal acquis » perdure

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*