Socialisez

FacebookTwitterRSS

Navigation fluviale : Norbert Nwayombé passe de la simple pirogue artisanale au bateau commercial

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Portraits

De simple piroguier, Norbert Nwayombé, la quarantaine révolue, sans aucune formation spécialisée, est devenu un conducteur de bateau confirmé sur le fleuve Ogooué où il fait ses preuves entre Lambaréné (chef-lieu provincial du Moyen-Ogooué, centre) et la capitale économique du Gabon, Port-Gentil (capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime, ouest) depuis 1980, a découvert GABONEWS.

Très concentré, dans sa cabine nue, sur son volant, Norbert Nwayombé connu sous le petit nom Attougha, a, sur quatre jours dans la semaine, la lourde responsabilité de conduire à bon port 200 personnes et la cargaison voyageant à bord du bateau dont il est le commandant, malgré son accoutrement atypique.

« Je ne suis pas passé par une école pour apprendre à naviguer, d’abord, il n’y en a pas au Gabon pour commencer. On va dire tout de même que ça rejoint ce que nous avons appris un peu à l’école, associé à la routine, ça donne ce résultat », a confié Attougha qui a révélé en outre que son «cas est exceptionnel parce que c’est d’abord une affaire de famille. Dans notre famille la pêche est liée à la conduite des moteurs de bateau depuis le jeune âge, c’est le premier métier dans la famille car moi, je suis née au village».

A la question de savoir s’il existait bien une différence entre la navigation fluviale et maritime, il a expliqué qu’« entre la mer et le fleuve le comportement des eaux n’est pas le même. En mer, il faut forcément une stratégie de conduite en fonction du temps alors qu’à l’Ogooué nous faisons de la navigation à vue, c’est-à-dire que nous voyons les bords et c’est plus facile alors que sur la mer il faut des stratégies, en un mot un outillage approprié ».

Depuis 1980 qu’il navigue, il n’a jamais connu d’accident à l’opposé de certains évènements. « On peut être accosté à un port et en passant, il y a trou, mais je n’ai jamais fait d’accident de navigation », s’est-il félicité.

Par ailleurs, ce métier, reconnait-il, bien que passionnant, ne se fait pas sans difficulté. « S’agissant de la vitesse, on ne peut pas l’estimer car il nous faut un GPS pour le faire, mais toutefois nous parcourons Lambaréné-Port Gentil en six heures de temps avec un équipage composé de 5 personnes pouvant augmenter et parmi lesquelles des nageurs-secouristes», a-t-il expliqué.

Évoquant l’aspect fonctionnement du bateau, il a indiqué que c’est un peu différent des autres du fait que le suivi se fait directement par les mécaniciens placés à l’arrière des moteurs où se trouve la jauge qui remplace les manomètres et sert de signalétique en cas de danger d’où la présence constante des mécaniciens devant les moteurs.

« C’est fatiguant, certes mais il faut adopter un style de vie, nous naviguons toute la journée et quand nous arrivons, la moindre des choses c’est de ne pas tricher, c’est-à-dire se reposer », a-t-il affirmé.

Depuis qu’il a embrassé ce métier, le jeune commandant sans en dire davantage déclare trouver son compte et c’est pourquoi d’après lui, il ne s’en plaint pas.

« Si je ne gagnais pas bien ma vie, je ne serais pas là aujourd’hui », a-t-il signalé.
Dans une semaine, Atthouga et son équipage effectue quatre navettes entre Lambaréné et Port-Gentil.


SUR LE MÊME SUJET
Le Japon est en train de construire à Libreville un centre de pêche artisanale dans le cadre d’un programme de promotion et de soutien au développement de la pêche artisanale, afin de garantir un approvisionnement régulier de la capitale gabonaise en produits de la pêche. D’un coût estimé à 6 milliards de FCFA, le centre, qui sera opérationnel en juin prochain, est en construction à Lalala dans le 5ème arrondissement de Libreville. Il vient renforcer des structures similaires déjà existantes, notamment le Centre communautaire des pêcheurs artisanaux d’Owendo. Situé dans la banlieue sud de Libreville, ce centre a ...
Lire l'article
PORT-GENTIL (AGP) - Un bâtiment hydro-océanographique, le ‘’Borda’’, de l’armée française, est stationné au large de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, dans le cadre d’une mission scientifique portant sur la réactualisation de la cartographie des côtes africaines, a appris l’AGP. Samedi dernier, le commandant du bateau, le lieutenant de vaisseau Céline Tucceli a rendu une visite de courtoisie au maire de Port-Gentil, André Jules Ndjambé. Au cours de l’entrevue, les deux personnalités ont discuté de l’agression climatique dont sont l’objet les côtes gabonaises, notamment la baie de Port-Gentil, victime de l’érosion marine et exposée au phénomène des changements climatiques. Selon le ...
Lire l'article
Quatre personnes sont mortes, noyées, lorsque leur pirogue motorisée a fait naufrage samedi soir au sud de Port-Gentil, capitale économique du Gabon, a appris l'AFP lundi de sources concordantes. La pirogue "Nathalie Express" partie de la localité d'Omboué (sud-ouest) pour Port-Gentil, a chaviré sur la lagune Nkomi, avec à son bord "19 passagers et cinq membres d'équipage", a affirmé à l'AFP la gendarmerie d'Omboué. Le naufrage a été provoqué "par des soucis mécaniques de moteur. (...) Quatre personnes - trois femmes et un homme - ont été repêchées" lors des opérations de secours effectuées "par les riverains pêcheurs et la gendarmerie", a-t-on ...
Lire l'article
La délégation provinciale des affaires maritimes de l’Ogooué maritime (sud-ouest) dispose désormais d’une embarcation pour surveiller la bande côtière et remplir ses missions de police. Cette vedette, devait souligner Claude Abdon Tchibinda, directeur général de la Marine Marchande, lors de la cérémonie de remise qu’il a présidée en présence du préfet du département de Bendjé, aura une mission double: surveiller la bande côtière et remplir ses missions de police en tenant compte de la vocation de la marine marchande, en charge de la coordination des actions de l’Etat en mer. Le délégué provincial des affaires maritimes a promis à sa hiérarchie ...
Lire l'article
L’assassinat de Norbert Zongo, directeur de publication de l’hebdomadaire « L’Indépendant » le 13 décembre 1998 demeure, 10 ans après dans un flou total, l’enquête diligentée par le gouvernement burkinabé sous la pression de la rue ayant accouché d’une souris. Une décennie de louvoiement de l’enquête officielle diligentée par le président Burkinabé Blaise Campaoré n’a pas émoussé la détermination du mécontentement populaire. La mort de Norbert Zongo, le 13 décembre 1998 avec trois compagnons d’infortune (Blaise Iboulou, Ablassé Nikiema et Ernest Zongo) est le marronnier du journalisme d’investigation. C’est après avoir débuté une enquête sur la mort, dans des conditions rocambolesques ...
Lire l'article
La convention pour le financement par le Japon du centre de pêche artisanale de Lalala, à Libreville, a été signée par le ministre gabonais de l’Economie forestière en charge des Pêches, Emile Doumba, et l’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato. La nouvelle structure qui sera mise en place devrait apporter un cadre et des conditions de travail améliorées, réduire les débarquements informels de la production et améliorer la collecte des données statistiques pour l’élaboration des politiques nationales de soutien à ce domaine d’activités.La coopération japonaise pour le développement de la pêche au Gabon s’est encore matérialisée récemment par la ...
Lire l'article
La mairie de Libreville a procédé ce lundi à la destruction de l’espace commercial situé à l’ex gare routière de la capitale gabonaise.Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’opération dénommée« Libérons les trottoirs pour que la circulation soit fluide », lancée depuis le début de ce mois par les agents de la municipalité, visant à débarrasser la ville de tous les marchés anarchiques et autres étals qui encombre les trottoirs et grands carrefours. Selon le maire de la commune de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, cette opération va permettre à la mairie de mieux contrôler l’activité commerciale au marché de ...
Lire l'article
Plus d’une quinzaine de personnes sont portées disparues depuis le 17 septembre suite au naufrage d’un bateau gabonais qui effectuait la liaison entre les îles de Sao Tomé et Principe. Les secours ont annoncé 31 rescapés, dont le capitaine du navire qui a expliqué que le naufrage du bateau aurait été entraîné d’une surcharge de personnes et de marchandises. Le gouvernement a déjà décrété un deuil national en hommage aux disparus, qui étaient tous santoméens. «Quinze à vingt personnes» sont portées disparues dans le naufrage d'un bateau gabonais entre l’île de Sao Tomé et celle de Principe dans la nuit ...
Lire l'article
Un bateau battant pavillon nigérian, accosté vendredi dernier au port d’Owendo (sud de Libreville), a coulé samedi avec toute sa marchandise sous les regards impuissant des riverains et agents du port. Les raisons de cet incident ne sont jusque là pas connues De même, que la nature de la marchandise à bord de ce bateau. En attendant, les responsables et agents du port et de la marine marchande sont à pied d’œuvre pour trouver des solutions susceptibles de permettre dans un premier temps, de récupérer la marchandise.
Lire l'article
Des filets presque vides, les pêcheurs du port Mole de Libreville, un des principaux ports de pêche artisanale du Gabon, assurent trouver de moins en moins de poissons au fil du temps, ce qui les met en difficulté face à la vie qui devient de plus en plus chère et face aux investissements consentis pour cette activité qui n’arrive pratiquement plus à nourrir son homme, ceci du fait des problèmes liés aux grandes questions actuelles en rapport avec le réchauffement de la planète. « Nous sommes en train de passer des moments difficiles », déclare Amgbho, un pécheur togolais, en désignant ...
Lire l'article
Un centre de pêche artisanale opérationnel en juin prochain à Libreville
Un bateau militaire français ‘’mouille’’ au large de Port-Gentil
Gabon: quatre morts dans le naufrage d’une pirogue motorisée
Gabon: Port-Gentil: la délégation provinciale des Affaires Maritimes dotée d’une vedette pour la surveillance côtière et fluviale
BURKINA FASO: Affaire Norbert Zongo : 10 ans de flou persiste
Gabon : Le Japon finance la construction du centre de pêche artisanale de Lalala
Gabon: Lutte contre l’insalubrité: la mairie procède à la destruction de l’espace commercial de l’ex gare routière
Gabon : Naufrage d’un bateau entre Sao Tomé et Principe
Gabon: Un bateau battant pavillon nigérian coule au port d’Owendo
Gabon: La pêche artisanale en baisse au port Mole de Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Portraits
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*