Socialisez

FacebookTwitterRSS

SOS Consommateurs engage trois jours d’actions contre la SEEG

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Société

L’association SOS Consommateurs a initié ce mercredi ses trois journées d’actions contre la Société d’Eau et d’Energie du Gabon (SEEG) du groupe VEOLIA, pointée du doigt pour la « mauvaise qualité » des services offerts aux Gabonais, a constaté GABONEWS.

C’est bien en vue, à quelques mètres seulement du siège de la SEEG, situé dans le centre ville de la capitale gabonaise, que la Comité de protestataires de SOS Consommateurs a pris ses quartiers affichant une banderole sur laquelle on peut lire les mots suivants: « SEEG VEOLIA sans confiance ».
Une banderole assortie d’une pancarte explicative dressée aux alentours, au grand étonnement des passants, souvent médusés.

Selon le président de SOS Consommateurs, Christian Richard Abiaghe, ce sont « trois jours d’alerte » contre l’entreprise et qui seront accompagnés d’une grève de la faim tout au long de l’opération.

« Nous sommes là, jour et nuit, en permanence à partir d’aujourd’hui, jusqu’à vendredi. Sans boire ni manger, nous allons tenir le coup. J’espère !», a-t-il déclaré.

Pour ce mouvement, les consommateurs des services de cette entreprises sont invités ce mercredi et jusqu’à  vendredi à se priver volontairement d’eau et d’électricité durant « trois heures de temps au moins ».

Au bout des trois jours, l’association entend « évaluer » la portée de l’initiative qui, en l’absence d’avancées, pourrait être prorogée.

« Ce mouvement est une  réaction contre toutes les violations faites aux droits des consommateurs au Gabon par la SEEG », a rappelé M. Abiaghe qui a poursuivi en soulignant que « Nous avons remarqué depuis un moment qu’il est difficile d’avoir de façon continue l’eau et l’électricité dans certaines zones du Gabon. Je vous citerais le quartier de Kinguélé, et il y en a d’autres comme cela à Libreville où il est difficile d’avoir un litre d’eau dans la journée. Nous vivons également une période de délestage ».   

S’insurgeant contre des situations qui placent le consommateur dans « une Insécurité physique, matériel et financière, le président de SOS Consommateurs attend des pouvoirs publics et de la SEEG, une réaction pour cette action.

Pour Gaël, l’un des partisans de cette opération, l’initiative est louable. « Je suis parti de mon lieu de travail et j’ai répondu présent ce matin. J’habite un quartier où  depuis quatre ans, l’eau n’est disponible qu’entre une heure et cinq heures du matin. Et nous avons les  mêmes factures comme si nous avions l’eau en continue. Tout ceci sans parler des coupures intempestives d’électricité. C’est intenable », a-t-il déploré

Même son de cloche chez Sandrine, une jeune librevilloise qui remet en cause la tarification « non justifiée » de certaines factures de la SEEG.

Dans un communiqué publié le 4 mars par GABONEWS, SOS consommateurs annonçait la tenue de cette opération de contestation qui vise neuf mesures urgentes pour le consommateur dont la réalisation d’un audit indépendant de la SEEG-VEOLIA, la libéralisation du secteur par la création de deux entités chargées de la gestion de l’eau et de l’électricité et la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée et de la contribution spéciale.


SUR LE MÊME SUJET
A la faveur d’un point presse tenu ce 23 novembre 2011 à Libreville, la Direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a réagi par rapport à l’incident ayant provoqué la coupure d’électricité survenue le 10 novembre dernier au stade de l’Amitié. Suite aux critiques et à la maltraitance médiatique dont elle a été l’objet à la suite de la panne d’électricité qui a retardé le début de la rencontre amicale internationale Gabon-Brésil, le 10 novembre dernier, la Direction générale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a tenu à faire de la lumière ...
Lire l'article
La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) direction sud, couvrant les provinces de la Ngounié et de la Nyanga (sud) dans une note circulaire, intimant les clients de payer leurs factures de consommation d’électricité et d’eau entre le 8 et le 22 du mois, dépassé ce délai, ils se verront suspendre les fournitures en eau et en électricité. Cette ‘’imposition’’ a provoqué l’ire de certains consommateurs qui dénoncent une dérive autoritariste de la SEEG qui ne tient pas compte des dates de paie de plusieurs consommateurs d’électricité et de l’eau dans ces deux provinces. La majorité des fonctionnaires gabonais perçoivent ...
Lire l'article
Le Président de l’Organisation Gabonaise des Consommateurs (OGC), Ibrahim Tsendjiet Mboulou qui fut l’invité, vendredi de la rédaction de GABONEWS, pour faire la restitution des activités menées récemment par la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), bénéficiaire de deux centrales électriques pour l’amélioration de ses services, a estimé que «la SEEG a tout à gagner en respectant les clients ». « On ne peut pas dire qu’il n’ y aura plus des délestages avec l’arrivée des centrales, mais, il faut simplement dire qu’aussi bien l’Etat que la SEEG, chacun doit remplir ses obligations », a exigé le ...
Lire l'article
Des responsables d'une association de consommateurs ont entamé mercredi à Libreville une grève de la faim, en indiquant protester contre la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a constaté une journaliste de l'AFP. "Nous sommes une demi-douzaine" de SOS Consommateurs à observer la diète, qui entre "dans le cadre de trois journées d'actions contre la SEEG-Veolia", a affirmé Christian Abiaghe Ngomo, président de l'association. L'objectif est de réclamer "des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs", subissant depuis plusieurs mois des coupures d'eau et d'électricité longues et répétées. M. Abiaghe s'est installé ...
Lire l'article
Dans un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS, SOS Consommateurs s’insurge contre la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG) et son partenaire Véolia, pour la dégradation croissante des services de cette entreprise, annonçant du coup, trois journées d’action contre « SEEG-VEOLIA ». Nous vous livrons in extenso la teneur du communiqué précité. TEXTE INTEGRAL « COMMUNIQUE DE PRESSE Trois journées d’action contre la SEEG-VEOLIA Du mercredi 10 au vendredi 12 mars 2010 En vertu d’une concession passée entre l’Etat gabonais et VEOLIA en 1997, la gestion de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon SEEG a été confiée à cette entreprise ...
Lire l'article
Lors d’une conférence de presse qu’il a animée samedi soir à son siège d’Awendjé (4ème arrondissement de Libreville), le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG/ opposition), Pierre Mamboundou a demandé au gouvernement de « recapitaliser la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG, filiale du groupe français VEOLIA) qui est un bras séculier de la politique sociale », a constaté GABONEWS. Relevant les difficultés auxquelles la SEEG reste confrontées (approvisionnement, production) d’une part et ceux des consommateurs (taxation du prix du KWh), Pierre Mamboundou s’est interrogé sur les termes de la convention de privatisation de la société, 12 ans après ...
Lire l'article
Le Conseil d'administration de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) vient de dévoiler le coup du programme d’investissement pour le renforcement de sa capacité de production électrique au Gabon. La modernisation des installations a été évaluée à 600 milliards de francs CFA et planifiée sur trois ans, durant lesquels les coupures continueront à perturber le réseau. La SEEG a d’ores et déjà appelé les populations à rationaliser leur consommation d’électricité pour limiter la saturation de la demande. Trois années et 600 milliards de F.CFA seront nécessaires à la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG) pour ...
Lire l'article
Les membres du Réseau gabonais pour la protection des consommateurs (RGPC) a fait un sit-in, ce vendredi devant l’immeuble abritant le siège de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), pour protester contre le mauvais fonctionnement de cette société et les délestages récurrents auxquels font face les consommateurs. Avant le sit-in, les adhérents du RGPC ont fait une marche de protestation qui a commencé au quartier Akebé, dans le 4ème arrondissement, sillonnant quelques artères de la capitale gabonaise, avant de s’arrêter devant les locaux de la seule entreprise ayant le monopole de la distribution de l’eau et de l’énergie ...
Lire l'article
Les associations de protections des droits des consommateurs sont montées au créneau suite aux nouvelles perturbations du réseau de la Société d'eau et d'électricité du Gabon survenues les 14 et 15 février derniers à Libreville. Le Réseau gabonais pour la protection des consommateurs (RGPC) organiseront une marche pacifique à cet effet le 20 février prochain pour protester contre la hausse constante des prix de l'électricité ainsi que les délestages intempestifs qu'ils attribuent à un abus de monopole de la société de fourniture d’électricité. Malgré les explications fournies par la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG) sur les incidents qui ...
Lire l'article
Plusieurs quartiers de Libreville, la capitale gabonaise subissent des délestages d’électricité depuis trois jours, sans aucune explication de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), entreprise ayant le monopole de la distribution du courant et de l’eau au Gabon, a-t-on constaté. Depuis vendredi, le courant est interrompu pendant plusieurs heures, notamment dans les 6 arrondissements de la capitale. Dans une bonne partie de Nzeng-Ayong, le plus grand quartier de Libreville, l’électricité a été coupé dans la nuit de vendredi à samedi à partir de 2h (1h GMT) du matin pour être rétabli le samedi vers 20h (19h GMT). Ce rétablissement n’aura été ...
Lire l'article
Gabon : La SEEG fait la lumière sur la coupure du match contre le Brésil
La SEEG Somme sa clientèle de s’acquitter des factures entre le 8 et le 22 du mois dans le sud du Gabon
« La SEEG a tout à gagner en respectant les clients », Ibrahim Tsendjiet Mboulou, Président de l’OGC
Eau, électricité: des grévistes de la faim contre le groupe Veolia au Gabon
L’Association SOS Consommateurs décrète des journées d’action contre la SEEG
Gabon: Pierre Mamboundou demande au gouvernement de « recapitaliser la SEEG »
Gabon : 600 milliards de F.CFA pour moderniser la SEEG
Gabon: Les consommateurs font un sit-in devant la SEEG
Gabon : La société civile entre en guerre contre la SEEG
Gabon: Plusieurs quartiers de Libreville rationnés d’électricité depuis trois jours

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*