Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Un régime difficile à digérer

Auteur/Source: · Date: 12 Mar 2010
Catégorie(s): Politique

Depuis le 4 janvier, dans le public comme dans le privé, tout le monde doit s’adapter à la nouvelle organisation du temps de travail.
« J’attends le mois de mars et, si les clients ne reviennent pas, je ferme le restaurant », soupire Agnès. Depuis que le gouvernement a décidé d’instaurer la journée de travail continue, les affaires ne sont pas bonnes. La baisse de la fréquentation de son établissement, pourtant situé en plein cœur de la capitale, non loin du quartier des ministères, menace l’équilibre de la petite entreprise.
Le chef de l’État avait promis, lors de la campagne présidentielle, de remettre les Gabonais au travail. Dès le 29 décembre, un décret du ministère du Travail instaurait la journée continue, imposant de nouveaux horaires sur tout le territoire, pour les fonctionnaires comme pour les salariés du privé, à compter du 1er janvier. Auparavant, la règle voulait que les heures « ouvrées » s’effectuent de 8 heures à 12 heures et de 15 heures à 17 h 30, chacun s’autorisant des arrangements, certains en abusant. Désormais, la journée de travail commence à 7 h 30 pour s’achever à 15 h 30, avec une pause de trente minutes à la mi-journée. Pour veiller au respect du décret, les gouverneurs de chaque province multiplient les contrôles.
Certains critiquent le nouveau dispositif, en particulier son entrée en vigueur avant que les mesures d’accompagnement prévues aient été mises en place : restaurants d’entreprise, amélioration des transports, solutions pour aider les familles à prendre en charge leurs enfants scolarisés (pour le déjeuner, les emmener à l’école et les en ramener).
Principale cause de mécontentement, la durée de la pause, estimée bien trop courte pour permettre aux travailleurs de s’éloigner de leur poste pour déjeuner en ville, comme ils le faisaient auparavant. C’est l’une des raisons qui ont poussé les habitués de la table d’Agnès à déserter son établissement à l’heure du repas du midi. Le problème est que, l’heure du dîner venue, ils ne s’y bousculent pas non plus. Après 15 h 30, les gens rentrent chez eux, ont le temps de faire les courses et de préparer le repas du soir.
Paul travaille pour une institution de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) qui a dû, elle aussi, se conformer aux nouveaux horaires. « Je suis obligé d’interrompre mon travail à 14 heures pour aller chercher mes enfants à la sortie de l’école à 14 h 45, se plaint-il. Pour compenser, je travaille à l’heure du déjeuner. » À l’instar des ministères, les institutions communautaires ne disposent pas de cantine, et, les jours où son épouse prend le relais pour aller chercher les enfants, Paul ne peut pas plus s’échapper au restaurant car, les principaux axes étant congestionnés, les trente minutes de pause ne suffisent pas à faire l’aller-retour.
La course contre la montre
Pour ceux des travailleurs que la crise du logement a relégués à la périphérie de la capitale, les difficultés à s’adapter sont encore plus âpres. Désormais, ils doivent partir beaucoup plus tôt pour être ponctuels. D’autant que les taxis font de la surenchère, n’acceptant que ceux qui proposent de payer plus que les tarifs réglementaires. Une solution pour les Librevillois : la Société gabonaise de transport (Sogatra). Si ce n’est que, quand l’entreprise n’est pas paralysée par des conflits sociaux, c’est son parc de véhicules qui est défaillant. Ce dernier est en cours de renouvellement, mais en attendant le service reste aléatoire. Et les Gabonais râlent.
« Ces horaires sont en vigueur depuis plus d’une décennie dans des pays voisins, dont le Cameroun. L’avantage est qu’on peut passer plus de temps avec sa famille », plaide un député du Parti démocratique gabonais (PDG). Le ministre du Travail, Maxime Ngozo Issoundou, souligne quant à lui « une amélioration de la productivité traduite par un gain de quatre heures », deux heures gagnées grâce à l’économie d’un aller-retour du travail au domicile et une heure trente gagnée sur la pause déjeuner.
 


SUR LE MÊME SUJET
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
De Thomas MORFIN (AFP) – Investi lors d'une cérémonie samedi à Yamoussoukro, Alassane Ouattara est désormais pleinement président de la Côte d'Ivoire, mais il aura fort à faire pour rassembler et réconcilier, priorité pour un pays déchiré par six mois d'une sanglante crise post-électorale. "ADO", comme le surnomment ses partisans, assis sur son majestueux fauteuil présidentiel, et entouré dans la capitale politique d'une vingtaine de chefs d'Etat, dont le président français Nicolas Sarkozy, et du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon: la fête avait tout d'un couronnement. Même s'il est aux commandes depuis plus d'un mois, "il fallait à Ouattara le sacre ...
Lire l'article
Alexandre Vilgrain, le président du Conseil français des investisseurs en Afrique (Cian) et PDG du groupe Somdiaa, évoque avec Jeune Afrique, les mesures économiques introduites par le nouveau président gabonais pour favoriser l'émergence. JEUNE AFRIQUE : Avez-vous été surpris par la rapidité des mesures économiques prises depuis l’arrivée au pouvoir d’Ali Bongo Ondimba et par ce « nationalisme gabonais » ? ALEXANDRE VILGRAIN : Non. Après avoir été élu, un président dispose de cent jours pour engager les réformes. C’est valable partout à travers le monde. Le président gabonais a donc bien fait d’avancer rapidement. Par ailleurs, à partir du moment où le nationalisme consiste ...
Lire l'article
LIBREVILLE - Les Gabonais sont désormais priés de commencer plus tôt la journée de travail et d'oublier la traditionnelle pause de deux heures de la mi-journée. Dans une rue de Libreville. Les Gabonais sont désormais priés de commencer plus tôt la journée de travail et d'oublier la traditionnelle pause de deux heures de la mi-journée. (Reuters/Daniel Magnowski) Dans une rue de Libreville. Les Gabonais sont désormais priés de commencer plus tôt la journée de travail et d'oublier la traditionnelle pause de deux heures de la mi-journée. Une directive gouvernementale, en vigueur depuis lundi et inspirée par la politique réformatrice du nouveau président ...
Lire l'article
De nouveaux horaires de travail seront appliqués à partir de lundi au Gabon avec l'institution de la journée continue qui met fin à un système dans lequel l'activité journalière de huit heures était interrompue entre 12H00 et 14H30 locales. "Les modalités de mise en oeuvre de la journée de travail continue en République gabonaise" seront communiquées lundi par le ministre du Travail et de l'Emploi aux responsables de services publics, d'organisations patronales et syndicales ainsi que des sociétés parapubliques et privées, selon un communiqué diffusé dimanche par la chaîne publique de télévision RTG1. Cette journée continue, en vigueur "dès le 1er janvier ...
Lire l'article
Mouila, 4 septembre (GABONEWS) – Après deux jours de tension orchestrée par les partisans de l’opposant Pierre Mamboundou, liée aux résultats de la présidentielle du 30 août dernier, la vie a repris certes, timidement ce vendredi à Mouila, son cours normal avec les commerces et les administrations qui ont repris leurs activités, tandis que l’on observe une carence en transport urbain, rapporte le correspondant de GABONEWS. Actualité du :04/09/2009 Les agents de l’administration publique ont repris la route du travail, mais le problème de transport urbain, notamment es taxis a fait que ...
Lire l'article
L’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a 20 ans ce 14 juillet. A sa création, en 1989 en France, sous le règne du monopartisme ‘’triomphant’’, le parti a connu des fortunes diverses, notamment la condamnation de son leader Pierre Mamboundou par contumace pour ’’atteinte à la sûreté de l’Etat’’. Expulsé de France en 1990 vers le Sénégal, où il passera trois années d’exil, son parti, considéré clandestin, ne prendra pas part aux premières élections législatives multipartites de 1990. Durant son exil dakarois, des tractations s’engagent entre lui et le régime de feu le président Omar Bongo Ondimba pour son retour au ...
Lire l'article
Le capitaine de l’équipe nationale de football du Gabon « les Panthères », Daniel Cousin, absent depuis plus d’un mois des stades à cause d’une blessure, a renoué difficilement samedi avec le championnat anglais dans un match perdu par son club, Hull – City, devant Liverpool (1 contre 3), rapporte un site sportif Internet. Entrée à la 62ème minute de la seconde mi-temps, l’international gabonais a terminé la rencontre en réussissant deux passes dont une décisive et un tacle. Daniel Cousin a déjà marqué 4 buts cette saison avec Hull City. Hull City qui avait entamé le championnat avec ...
Lire l'article
Le sélectionneur national des Panthères du Gabon, le français Alain Giresse, a récemment déclaré sur le site de la Confédération africaine de football (CAF), faisant allusion aux fortunes diverses récoltées par les équipe de la Poule A de la qualification combinée CAN/Coupe du monde 2010, qu’ « après ces premiers résultats, il est difficile de faire des pronostics, il y aura des surprises ». CAF: Le Gabon a causé la première sensation de la deuxième phase des éliminatoires de la CAN /CM 2010 en allant battre le Maroc chez lui. Vous saviez sincèrement possible une victoire chez un adversaire qui ...
Lire l'article
Les personnes souffrant de la maladie de la lèpre qui étaient internées et avaient bénéficié des soins appropriés dans les locaux du Programme national de lutte contre la lèpre souffrent actuellement de la stigmatisation dans leur famille respective après leur sortie de l’hôpital des grandes endémies de Nkembo (2ème arrondissement). Selon Norbert B, « l’intégration est plus que compliquée pour nous, au sein de nos familles. Nos parents se méfient toujours de nous bien que nous soyons déjà guéris de cette maladie. Pour ceux qui ont été acceptés, le traitement est à la limite du supportable, vous vous retrouvez isolés ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Ouattara aux commandes pour une difficile réconciliation
Gabon: Alexandre Vilgrain : “Passer du sous-développement à l’émergence est difficile mais pas impossible”
Au Gabon, la longue pause de la mi-journée jetée aux orties
Le Gabon applique la journée de travail continue à partir de lundi
Gabon: La vie reprend timidement à Mouila avec un transport urbain difficile
Politique : La difficile marche de l’UPG qui fête ses 20 ans d’existence Par Jean Rovys DABANY
Gabon: Retour difficile de Daniel Cousin et Hull City face à Liverpool
Gabon: « Après ces premiers résultats, il est difficile de faire des pronostics, il y aura des surprises », Alain Giresse (interview intégrale)
Gabon: Difficile réinsertion familiale pour les anciens lépreux de Nkembo
Programme Meeting de Paris


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Mar 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*