Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Que veulent les exploitants ?

Auteur/Source: · Date: 12 Mar 2010
Catégorie(s): Société

Ils le disent tous : le gouvernement les a pris de court. Les exploitants forestiers souhaitent donc des délais, une politique de concertation et des mesures d’accompagnement qui pourraient prendre la forme d’aides fiscales, d’allègements de la taxe sur la valeur ajoutée, de baisse de droits sur l’importation des équipements industriels et des produits, comme le gasoil. « Nous souhaitons également une accélération de la formation des personnels gabonais. La filière a besoin d’hommes et de femmes qualifiés pour fonctionner », explique Marc-Antoine Mallet, directeur exécutif du groupe français Rougier.

Les plus demandeurs sont les sociétés qui, à l’instar de Rougier, estiment être les bons élèves de la filière gabonaise, c’est-à-dire ceux qui, d’une part, avaient déjà commencé à anticiper le passage à la transformation locale du bois et, d’autre part, ont investi dans la certification durable. L’opérateur français reste en effet convaincu que la seule mesure permettant de préserver la forêt gabonaise réside dans l’aménagement et la gestion responsable des forêts.


SUR LE MÊME SUJET
Le vice-président de Rougier SA, Francis Rougier, et le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, Alain Ditona Moussavou, ont signé un accord qui autorise le Gabon à acquérir 35% des parts dans le capital social de Rougier International a rapporté ce vendredi le quotidien L’Union sur sa page économie. La prise de participation du Gabon dans Rougier Afrique international permettra au groupe de poursuivre son développement dans le domaine des forêts naturelles. D’autre part, Rougier Afrique International est installée dans trois pays du Bassin du Congo ( Gabon, Cameroun et Congo) sur 2,1 millions d’hectares de forêts gérés et ...
Lire l'article
Invités à prendre part à la cérémonie de présentation de la mascotte de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN Orange 2012), les anciennes gloires du football gabonais des années 90, avec ‘’Azingo national’’, n’ont pas caché leur joie de vivre ces moments à Libreville, tout en souhaitant apporter leur expertise dans l’organisation de cet évènement qui aura lieu au Gabon et en Guinée Equatoriale dès janvier. Réactions des anciennes gloires du football gabonais. « Après quelques incertitudes, après quelques ratés à l’allumage, je pense qu’avec la présentation officielle de cette mascotte, nous pouvons dire définitivement que la Coupe d’Afrique des ...
Lire l'article
Les populations du village Bolokobouet, dans le département du Cap Estérias (nord de Libreville) ont bloqué l’entrée aux carrières de sables samedi aux exploitants illicites, lesquels voulaient s’y introduire de façon illégale, a constaté surplace l’AGP. ‘’Nous avons intercepté plusieurs camions qui cherchaient à s’introduire dans les sites d’exploitation de sable. Ils appartiennent tous aux gens dont l’activité reste entièrement illégale’’, a déclaré un notable, sous couvert de l’anonymat. Il semble selon les villageois que certains camions saisis et identifiés appartiendraient à une certaine dame nommée Madola, qui agiterait les médias pour jeter du discrédit sur M. Ndong ayant lui des ...
Lire l'article
Un conflit oppose, depuis près de deux semaines, la société MCE BTP, spécialisée dans l’exploitation du sable, à ses concurrentes à Malibé, localité à une vingtaine de km au nord de Libreville, a propos de l’exploitation d’une route. Le propriétaire de l’entreprise MCE BTP, M. Vincent Ndong, a érigé des barricades sur la voie pour empêcher les entreprises concurrentes de l’emprunter, sur la base d’une décision de justice lui reconnaissant la propriété de cette route. M. Ndong a affirmé être détenteur d’un permis d’exploitation d’une carrière de sable dans la zone du Cap Estérias, délivré par le ministère des Mines alors ...
Lire l'article
Gabon – France : la fructueuse visite de François Fillon à Libreville
Deux contrats, pour un montant total de 71 millions d’euros, ont été signés entre l’État gabonais et les entreprises françaises ETDE (Bouygues) et Lignafrica (Rougier, Cassagne...) pendant la visite de François Fillon à Libreville ce week-end. La visite du Premier ministre français François Fillon au Gabon, ce week-end, a été fructueuse pour les entreprises françaises. Pendant son séjour à Libreville, deux contrats ont été signés entre l’État gabonais et des entreprises de l'Hexagone pour un montant total de 71 millions d’euros. Le premier, d’un montant de 48 millions d’euros, a été signé avec ETDE, filiale de Bouygues Construction, et prévoit le développement ...
Lire l'article
Rougier vient de confirmer le redressement entamé au second semestre 2009. Le groupe français a enregistré au 1er semestre 2010 un chiffre d’affaires de 67,8 millions d’euros, en progression de 11% par rapport au 1er semestre 2009. Après une année 2009 marquée par une crise économique sans précédent et un fort mouvement de déstockage dans la chaîne de distribution, Rougier enregistre un retour à la rentabilité au premier semestre 2010. Avec un chiffre d'affaires de 67,8 millions d’euros, en progression de 11%, le groupe français enregistre un résultat opérationnel de 1,5 million et un bénéfice net de 0,6 million, contre ...
Lire l'article
L’entreprise française Rougier – Gabon, acteur majeur sur le marché de grume, de sciage et donc le chiffre d’affaires en 2009 serait en chute de 21% par rapport à 2008 attend beaucoup de la visite du chef de l’Etat Français, Nicolas Sarkozy, en séjours au Gabon les 24 au 25 février en vue de redynamiser les accords entre Libreville et Paris. Rougier – Gabon, le spécialiste du bois tropical ayant acquis dès 1952 ses premiers permis d’exploitation forestière au Gabon, fait face aujourd’hui à un déclin de son chiffre d’affaire grippé par la décision gouvernementale visant à interdire, à partir ...
Lire l'article
Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon S.A. en 2009 a avoisiné les 40 milliards de francs CFA alors que celui du Groupe Rougier a été de 124,9 millions d’Euros, soit plus de 82 milliards de F CFA pour la même année .La décision du gouvernement gabonais d’interdire à compter de janvier 2010 l’exportation de grumes pourrait bénéficier à la production des grumes de Rougier au Cameroun et au Congo. En effet, la stratégie de Rougier est de rester un acteur majeur de l’industrie forestière au Gabon. Au-delà de l’interdiction d’exporter du bois en grumes, Rougier considère que la seule mesure permettant de ...
Lire l'article
La mise en circulation, il y a quelques semaines, des nouveau bus réceptionnés par la Société Gabonaise de Transport (SOGATRA), aiguisent la curiosité des Librevillois, qui y ont adhérer massivement et qui en demandent davantage pour couvrir toute la ville, a constaté GABONEWS. SUCCES MANIFESTE Intense activité à la gare routière de Libreville. Comme à l’accoutumée le transport en fait souvent les frais. Les embouteillages incitent les conducteurs au cafouillage. Se muant en chauffards, ils alimentent alors les jurons et autres mouvements d’humeur. Chaleur intense. Il y a des jours comme ça, les taximen sont difficiles. Pour les courtiser, il ...
Lire l'article
Le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement Durable, Martin Mabala, a accordé ce lundi, aux exploitants forestiers un délai de trois mois pour évacuer les stocks de grumes entassés dans les parcs à bois et ports du Gabon, a constaté GABONEWS. Le gouvernement a pris à titre exceptionnel, les mesures dérogatoires autorisant la sortie des bois présents dans les parcs et ports disposant de bons à embarquer délivrés par les services douaniers. Concernant les stocks actuels de grumes accumulés dans les parcs, le long du chemin de fer et dans les chantiers forestiers, la Société ...
Lire l'article
Gabon : Le Gabon acquiert 35% des parts de Rougier Afrique International
Les anciens internationaux veulent apporter leur expertise à la réussite de la CAN 2012
L’accès aux carrières de sables interdit aux exploitants clandestins à Bolokobouet
Conflit au nord de Libreville entre exploitants des carrières de sable
Gabon – France : la fructueuse visite de François Fillon à Libreville
Gabon : Rougier renoue avec la rentabilité
Les Exploitants forestiers français misent beaucoup sur la visite de Nicolas Sarkozy au Gabon
Gabon : Le chiffre d’affaires de Rougier Gabon SA a atteint 40 milliards de F CFA en 2009
Nouveaux bus de la SOGATRA: les Librevillois en veulent davantage (Reportage)
Le gouvernement somme les exploitants forestiers d’évacuer les stocks de grumes présents dans les ports et parcs à bois du Gabon

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*