Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Myboto calme le jeu chez Ndongou

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2010
Catégorie(s): Politique

Le président de l’Union nationale (UN, opposition), Zacharie Myboto, a été reçu le 15 mars par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, pour faire la lumière sur la vive polémique consécutive aux déclarations ambigües du secrétaire exécutif de l’UN, André Mba Obame, à Paris. Ces allégations portant «atteinte à l’ordre public» pour le gouvernement, le ministre de l’Intérieur a rappelé au président Myboto les dispositions légales qui peuvent amener les autorités à refuser ou retarder l’octroi du récépissé définitif à un parti politique.

Les déclarations d’André Mba Obame à Paris pourraient-elles entraver le processus de légalisation de son parti ? Le président de l’Union nationale (UN, opposition) a été reçu le 15 mars par le ministre de l’Intérieur pour faire le point sur la levée de bouclier du gouvernement après les déclarations du secrétaire exécutif du parti en séjour en France.

«Si ça continue comme ça, on va au coup d’Etat avant la fin de l’année. Un coup d’Etat à la nigérienne», avait lancé André Mba Obame dans une interview accordée au journal français l’Express. Des propos qui avaient soulevé l’ire à Libreville, où le gouvernement avait consacré une bonne partie du Conseil des ministres du 12 mars à un réquisitoire salé sur les déclarations «irresponsables» de l’ancien ministre de l’Intérieur.

Mais pour le président de l’UN, «nul n’est inscrit dans cette logique et sur cette voie, du reste anti démocratique, pour imposer l’alternance et/ou prendre le pouvoir».

«Je suis extrêmement gêné par l’extrapolation qui est faite sur ces déclarations», ajoute Zacharie Myboto.

Jean François Ndongou n’a pas manqué à cette occasion d’alimenter le réquisitoire du gouvernement contre le nouveau parti de l’opposition, arguant que «l’Union nationale semble inscrire son action sous le sceau de l’invective, de l’appel à la désobéissance civile, au non respect de l’autorité établie».

Des motifs qui pourraient, selon le ministre de l’Intérieur, venir perturber le processus de légalisation du parti en vertu de l’article 29 de la loi sur les partis politiques, qui prévoit «la dissolution d’une formation politique en cas d’inobservation des dispositions légales et réglementaires en vigueur, a fortiori lorsque celle-ci ne dispose pas encore du sceau de la légalité, comme c’est le cas présentement», a rappelé Jean François Ndongou.

«Le ministre de l’Intérieur peut se réserver le droit de surseoir à la procédure de reconnaissance d’un parti politique, ou de lui refuser lorsque les velléités de troubles à l’ordre public sont avérées», a-t-il conclu.

Le président de l’UN devrait bientôt faire une déclaration à Libreville pour donner les positions du parti sur cette polémique.


SUR LE MÊME SUJET
Précédant le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, le Conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) s’est réuni 6 août à Libreville, où il s’est «indigné de la prolifération des fanions qui arborent le drapeau gabonais incluant les armoiries de la République». Rappelant que «les attributs de la République ne doivent nullement être édulcorés pour quelque raison que ce soit», le parti souhaite que ces «fanions soient retirés de la circulation». Présidant le conseil du Secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), le 6 août à Libreville, Pierre Mamboundou s’est indigné de «la prolifération ...
Lire l'article
Le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou a été reçu en audience par la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo. Les questions liées aux prochaines élections législatives dont la date n’est pas encore fixée ont dominé cette rencontre. Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou a été reçu le 09 février à la Cour constitutionnelle pour une séance de travail sur les préparatifs des futures échéances électorales. L’ordre du jour de cette rencontre portait sur les modalités pratiques et techniques des élections législatives de 2011. Au cours des échanges, la présidente de la Cour constitutionnelle, ...
Lire l'article
L’Union nationale (UN, opposition) rejette en bloc la déclaration de Jean François Ndongou sur sa dissolution et la levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame. Selon le secrétaire exécutif adjoint de l’UN, Gérard Ella Nguéma, Jean François Ndongou désormais «ancien ministre de l’Intérieur», n’est plus en mesure de poser des actes au nom du gouvernement. Le torchon n’a pas fini de brûler entre le gouvernement et l’Union nationale (UN, opposition). Alors que le gouvernement, par l’entremise du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a sanctionné l’UN suite à la prestation de serment d’André Mba Obame, le parti de l’opposition ne l’entend ...
Lire l'article
Le 2 novembre, l’Union nationale (UN, opposition) par la voix de son président, Zacharie Myboto, a fait une déclaration sur l’opération de révision annuelle de la liste électorale qui «n’est pas conforme aux dispositions de l’article 37 alinéas 2 et 5 de la loi 7/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, modifiée». Dans un communiqué publié ce 5 novembre, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, réagit à cette sortie du parti de l’opposition. Voici l’intégralité du communiqué du ministre. Face à la réaction des partis politiques de l’opposition au processus de révision ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (UN, opposition), Zacharie Myboto, s’est entretenu le 27 juillet à Libreville avec le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Zacharie Myboto souhaite notamment le respect de la présomption d’innocence dans l’affaire du maire de Moanda (membre de l’UN), mis en détention préventive le 15 juillet pour malversation financière et faux et usage de faux en écritures comptables. La détention préventive de Jean Rémi Lépémangoye, maire de Moanda et membre de l’Union nationale (UN, opposition) n’a pas laissé les leaders de ce parti insensibles. C’est dans ce contexte qu’une délégation de l’UN conduite ...
Lire l'article
Le Président du nouveau-né des formations politiques gabonaises - l’Union Nationale en l’occurrence – Zacharie Myboto, a mis à profit, samedi matin, au siège de son parti sis au quartier ‘’Ancienne Sobraga’’, la célébration de l’obtention du quitus du ministère de l’intérieur pour répliquer aux déclarations insistantes de Bruno Mbacky Nzagou, réclamant la paternité du parti politique cité supra, a constaté GABONEWS Depuis bientôt des mois, Bruno Mbacky Nzagou multiplie ses sorties médiatiques pour réclamer la paternité de l’union Nationale dont le récépissé de reconnaissance a été délivré, le 20 avril dernier, par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, ...
Lire l'article
Le Secrétaire exécutif adjoint de l’Union nationale, Gérard Ella Nguema, a fermement condamné les propos du ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, sur le processus de légalisation du parti. L’UN affirme notamment qu’aucune loi n’accorde au ministère de l’Intérieur de compétences discrétionnaires sur la légalisation d’une fusion de partis politiques. «Le ministre de l’Intérieur n’a aucun pouvoir d’appréciation» sur la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition), a affirmé le Secrétaire exécutif adjoint, Gérard Ella Nguema, le 9 avril à Libreville. Lors d’une conférence de presse tenue au siège du parti, ce dernier a violemment fustigé «ceux (…) qui usent de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a assuré le 5 avril que son département est prêt pour l’organisation des élections législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochain. Le ministre a également évoqué la légalisation de l’Union nationale (UN, opposition) de Zacharie Myboto ou encore la situation du siège laissé vacant par Ali Bongo dans le Haut-Ogooué. Les législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochains seront bel et bien organisées à la date fixée par la Commission nationale autonome et permanente (CENAP), a assuré le 5 avril le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, lors d’un ...
Lire l'article
Sous le long « règne » du parti unique, Zacharie Myboto, l’inamovible et très autoritaire ministre de l’Information, des Postes et Télécommunications, Porte-parole du gouvernement, avait déjà la réputation d’être un homme « responsable » dont le sérieux, en tous lieux et en toutes circonstances, tranchait singulièrement avec le comportement des fêtards et autres jouisseurs impénitents, qui étaient alors très nombreux au sein de la classe politique gabonaise. Passé, il y a près d’une dizaine d’années, avec fracas, armes et bagages, dans l’opposition à un régime qu’il a longtemps servi, au motif qu’aurait été subrepticement mise en branle, au début des ...
Lire l'article
Ali Bongo, fils aîné du défunt resté 41 ans au pouvoir, le candidat du parti officiel (le Parti démocratique gabonais, PDG), a mis de son côté toutes les chances pour se faire élire : campagne tous azimuts, promesses de rupture d’avec les pratiques de l’ère Bongo père. A l’occasion du scrutin, les frontières terrestres et maritimes du Gabon ont été fermées vendredi soir et le demeureront jusqu’à jeudi, selon un arrêté du ministre de l’Intérieur. Autre mesure gouvernementale, la décision d’interdire aux journalistes l’accès aux bureaux de vote, sauf le temps du vote d’un candidat ou d’une personnalité politique de haut rang. ...
Lire l'article
Gabon : Même combat pour L’UPG et Ndongou
Gabon : Ndongou chez Mborantsuo
Gabon : Jean François Ndongou rappelé à l’ordre
Gabon : Ndongou répond à l’Union nationale
Gabon : L’Union nationale chez Ndongou
Zacharie Myboto répond à Bruno Mbacky Nzagou à propos de la paternité de l’Union Nationale
Gabon : L’UN dénonce les «cales» administratives de Ndongou
Gabon : Ndongou «fin prêt» pour les élections partielles du 6 juin
Gabon – Politique: Une patate chaude pour Myboto
Politique/présidentielle : Les gabonais votent en masse dans le calme à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*