Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’ambassadeur des Etats-Unis reçu par Ali Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2010
Catégorie(s): Diplomatie

Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s’est retrouvé avec le diplomate américain Eunice Sharon Reddick, lundi au cours d’une audience au palais présidentiel, une rencontre qui s’inscrit dans la suite de la récente visite effectuée par le numéro un gabonais à New York et à Washington, rapporte un communiqué de presse de la presse de la présidence.

Le président de la République Ali Bongo Ondimba a reçu hier, peu avant son départ pour le Maroc, l’ambassadeur des Etats-Unis au Gabon, Eunice Sharon Reddick, venue échanger avec lui sur des questions d’intérêt commun, selon la presse présidentielle. La rencontre entre le chef de l’Etat et le diplomate américain a notamment porté sur la récente visite du numéro un gabonais à New York et à Washington aux Etats-Unis.

Ali Bongo Ondimba, on le sait, a eu, au cours de cette visite américaine, des échanges très fructueux et chaleureux avec le secrétaire d’Etat Hillary Clinton, qui l’a reçu au département d’Etat. Les deux personnalités ont évoqué notamment des sujets d’intérêt commun, comme la menace des armes nucléaires de l’Iran, déterminé à poursuivre son programme d’enrichissement de l’uranium, ou encore la nécessité de travailler ensemble dans la recherche des solutions aux conflits qui secouent l’Afrique.

La crise au Darfour, dans la région Nord du Soudan, est, en effet, loin de se terminer. Il en est de même de l’agitation interne que connaît la République démocratique du Congo (RDC), provoquant des déplacements massifs des populations vers des pays limitrophes, etc. Le secrétaire d’Etat américain avait saisi l’opportunité de cette rencontre avec le président gabonais pour apprécier les efforts déployés par le gouvernement de l’émergence en matière de diversification de l’économie, mais aussi pour la consolidation de la stabilité du Gabon.

Notre pays, faut-il le rappeler, assure pour la mois de mars la présidence rotative du conseil de sécurité des Nations. A ce sujet également, Hillary Clinton a manifesté sa disponibilité à accompagner le Gabon dans la mise en œuvre de l’agenda retenu, notamment en ce qui concerne la préservation de la paix non seulement en Afrique mais aussi sur le reste de la planète.

Tous ces sujets ont été donc été remis au goût du jour hier, à l’occasion de l’audience accordée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba au diplomate américain au Gabon. Mais il s’agit aussi de la coopération bilatérale entre le Gabon et les Etats-Unis d’Amérique. Les deux pays, en effet, entretiennent de très bonnes relations matérialisées par de nombreux projets dans divers secteurs économiques.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : les coulisses de la visite d’Ali Bongo Ondimba aux États-Unis
Reçu le 9 juin comme un hôte de marque à la Maison Blanche, Ali Bongo Ondimba n' a pas chômé pendant sa visite aux États-Unis. Entre travaux au Conseil de sécurité de l'ONU et rencontres diplomatiques, ABO s'est penché sur plusieurs sujets d'intérêt majeur pour le Gabon et l'Afrique. Une primeur pas banale pour ABO. Le 9 juin dernier en fin d’après-midi, Ali Bongo Ondimba (ABO), est devenu le premier dirigeant d’Afrique francophone à être reçu au Bureau ovale sous la présidence de Barack Obama. Les deux hommes ont évoqué les questions de sécurité et de gouvernance dans la région du ...
Lire l'article
Suite à l'annonce de la rencontre prévue mercredi 8 juin 2011 à Washington entre Barack Obama et Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la prise de Présidence du Gabon à la tête du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la Communauté Gabonaise des Etats-Unis s'est mobilisée pour condamner cette rencontre. La Lettre ci-dessous, écrite par le Comité de Suivi de la Plateforme Citoyenne, a été dispatchée aujourd'hui 7 juin sur les faxes et emails de la Maison Blanche, du Département d'Etat, du Congrès et de certains médias en vue d'interpeller Barack Obama sur ses promesses quant à l'avenir démocratique du Gabon. PLATEFORME CITOYENNE The ...
Lire l'article
Etats Unis : Activités et programme de la Révolution pour la Chute d’Ali Bongo Ondimba
Un sitting est prévue le Mardi 8 Février 2011 à 9H 30 au Département d’Etat a Washington DC. Tous les gabonais sont invités. La communauté gabonaise—membres des différents partis de l’opposition, sympathisants, membres de la société civile, activistes ou partisans du changement— se réjouit de l’idée de la Révolution, de l’esprit collectif de voir un Gabon nouveau. Le lundi 31 Janvier 2011 a eu lieu aux Etats Unis une réunion sous forme de conférence téléphonique. Les points suivants ont été à l’ordre du jour : - Analyse des évènements de la Révolution au Gabon - Identification de la communauté gabonaise aux USA face ...
Lire l'article
Ali Bongo a reçu un soutien de poids face à la situation politique actuelle marquée par la prestation de serment d’André Mba Obame. Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier la reconnaissance d’Ali Bongo comme président de la République. Les Etats-Unis ont confirmé ce 28 janvier qu'ils reconnaissaient le régime de l'actuel chef de l'Etat gabonais Ali Bongo, selon un communiqué de l'ambassade américaine à Libreville et sans citer nommément l'opposant André Mba Obame qui s'est autoproclamé président le 25 janvier. «Les Etats-Unis reconnaissent Ali Bongo Ondimba comme étant le président du Gabon. Nous incitons tous les partis ...
Lire l'article
Les Etats-Unis ont confirmé vendredi qu'ils reconnaissaient le régime de l'actuel chef de l'Etat gabonais Ali Bongo, selon un communiqué de l'ambassade américaine à Libreville et sans citer nommément l'opposant André Mba Obame qui s'est autoproclamé président le 25 janvier. "Les Etats-Unis reconnaissent Ali Bongo Ondimba comme étant le président du Gabon. Nous incitons tous les partis (politiques) à respecter la loi gabonaise et la Constitution, à faire preuve de retenue, et encourager le dialogue", déclare l'ambassade dans un communiqué de deux paragraphes, sans plus de détails. A la question de savoir si l'ambassade avait été saisie d'une demande de reconnaissance par ...
Lire l'article
Le nouvel Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de Côte d’Ivoire, accrédité au Gabon, Roger Gnohite a été reçu ce lundi, après-midi par le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, dans le cadre d’une visite de courtoisie, a constaté GABONEWS. C’est la première visite officielle du nouveau représentant ivoirien en terre gabonaise depuis la présentation de ses lettres de créances au président Ali Bongo Ondimba, le 6 octobre dernier. « Je rends visite actuellement au gouvernement gabonais et madame le ministre de la Communication m’a fait l’honneur de me recevoir en premier, et c’est l’objet ...
Lire l'article
Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, quitte Libreville , cette nuit pour New-York où il prendra part aux côtés de plus d’une trentaine des Chefs d’Etats à la 65ème Assemblée Générale des Nations-Unies consacrée au climat et à la biodiversité, a-t-on appris ,ce mercredi . Au siège de l’ONU, comme on le sait, sera décliné les propositions africaines sur la biodiversité contenues dans la déclaration de Libreville qui devrait être adoptée, dans les prochaines heures, à l’issue de la première Conférence Panafricaine sur la biodiversité que la capitale gabonaise abritera du ...
Lire l'article
L’ancien président gabonais Omar Bongo a fait des affaires douteuses aux Etats-Unis
Un rapport du Congrès américain a mis en lumière des opérations financières douteuses qui auraient été menées aux Etats-Unis en 2006 par l'ancien président gabonais Omar Bongo, aujourd'hui décédé, et par des membres de sa famille, dont son fils Ali, qui lui a succédé. Le document de 330 pages publié ce jeudi 05 février 2010 indique que l'ancien président et son fils, alors ministre de la Défense, ont déboursé 18 millions de dollars pour s'offrir les services d'un lobbyiste américain Jeffrey Birrell. Leur but: acquérir six véhicules blindés et six avions militaires C-130. Par ailleurs, Omar Bongo aurait "fournit de grandes ...
Lire l'article
La diaspora gabonais aux Etats-Unis a organisé une manifestation pacifique ce 16 octobre à Atlanta, en Géorgie, pour dénoncer le «coup d'Etat constitutionnel» qui a mené à la confirmation de l'élection d'Ali Bongo le 12 octobre dernier. Les manifestants ont tenu un sit-in devant le siège de la chaîne CNN puis devant le Consulat de France pour rappelé au président américain, Barack Obama, ses promesses de défendre la démocratisation en Afrique. Alors que Libreville sonne le clairon pour l'investiture du nouveau président, Ali Bongo, une frange de la diaspora gabonaise aux Etats-Unis s'est réunie ce 16 octobre à Atlanta, dans l'Etat ...
Lire l'article
Gabon : les coulisses de la visite d’Ali Bongo Ondimba aux États-Unis
La Communauté gabonaise des Etats-Unis écrit à Barack Obama, condamne la rencontre avec Ali Bongo Ondimba
Etats Unis : Activités et programme de la Révolution pour la Chute d’Ali Bongo Ondimba
Gabon : Ali Bongo “adoubé” par les Etats-Unis
Gabon: “les Etats-Unis reconnaissent” le président Bongo
Politique – Coopération / Le nouvel Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Gabon reçu par Laure Olga Gondjout
Ali Bongo Ondimba en route pour New-York aux Etats-Unis
Bongo Doit Partir
L’ancien président gabonais Omar Bongo a fait des affaires douteuses aux Etats-Unis
Gabon : Les Gabonais des Etats-Unis demandent à Obama de déjuger Ali Bongo

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Mar 2010
Catégorie(s): Diplomatie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*