Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gamba/Station des affaires maritimes : Renforcer les effectifs de l’antenne

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2010
Catégorie(s): Société

‘’La station des affaires maritimes de Gamba a besoin d’un renfort d’effectifs pour mieux accomplir ses missions sur le terrain’’ s’est confié à la presse M. Serge Mouloungui Mombo, le chef d’antenne de cette structure dans le chef-lieu du département de Ndougou.
A l’instar des autres villes du pays qui connaissent une intense activité maritime, fluvio-glaciaire et lagunaire, le département de Ndougou a été doté en 2000 d’une station des affaires maritimes. Basée à Gamba, chef-lieu du département. Cette antenne de la direction générale de la marine n’est opérationnelle que depuis le 27 septembre 2007. En plus de M. Mouloungui Mombo, en poste depuis décembre 2008, l’antenne de Gamba compte deux agents contrôleurs des affaires maritimes, une secrétaire et une technicienne de surface, employés comme personnel de la main d’œuvre non permanente.
Les missions de l’antenne sont si vastes qu’elle a besoin de plus d’effectifs pour être efficace sur le terrain, a indiqué M. Serge Mouloungui Mombo, diplômé de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA), spécialité maritime et fluviale, Officier de police judiciaire des affaires maritimes.
Selon le chef d’antenne, une station des affaires maritimes remplit une double mission administrative et technique. Au plan administratif, elle doit s’assurer que les embarcations sont en règle et disposent des documents exigés par la loi en matière de navigation maritime, notamment le certificat d’immatriculation, le permis de navigation et de navigabilité, le certificat de sécurité pour les grands navires, les pétroliers, les remorqueurs, etc.
Au plan technique, la station doit réguler la fluidité du trafic maritime des usagers en faisant respecter la réglementation et aussi assurer la sécurité maritime, a expliqué M. Mouloungui Mombo, soulignant que la sécurité maritime impose des visites de terrain. Il a déploré l’insuffisance des agents contrôleurs qualifiés pour effectuer les contrôles de routine et la sensibilisation des populations sur le terrain. Selon lui, il faut au minimum cinq agents contrôleurs à l’antenne de Gamba pour accomplir ces différentes missions.
Pour résoudre le problème des effectifs, M. Mouloungui Mombo a préconisé que la Direction générale de la marine marchande s’organise pour recruter un personnel local qui sera également formé sur place. ‘’Cela aura pour avantages d’impliquer les populations du terroir dans les objectifs visés, d’intéresser les jeunes du département aux métiers de la marine marchande et, surtout, d’éviter de déplacer les agents, afin qu’ils ne soient pas confrontés au sempiternel problème du logement, du transport et de l’enclavement du département.
Outre l’insuffisance des effectifs, M. Mouloungui Mombo a également déploré l’absence d’embarcation pour entreprendre les missions de contrôle de sécurité de la côte et d’un véhicule de liaison pour couvrir les secteurs de la Nyanga, à une trentaine de km dans le secteur de Mayonami et la zone de Sette-Cama.
Il a également regretté l’absence d’équipements informatiques, indispensables de nos jours pour la saisie rapide des données et des documents, notamment les comptes-rendus trimestriels des activités de l’antenne qui doivent être adressés à la Délégation provinciale des affaires maritimes de l’Ogooué-Maritime (DPAMOM) et à la direction générale de la marine marchande à Libreville.
En dépit de ces manquements, le chef d’Antenne s’est toutefois dit satisfait des résultats obtenus jusqu’à présent en matière de sensibilisation. Grâce aux spots de sensibilisation diffusés par la radio privée locale, les populations commencent à prendre conscience de l’importance des équipements de sécurité et de la nécessité de se conformer à la loi.
Le chef d’antenne de la station des affaires maritimes a rappelé que les engins utilisés en milieu marin doivent avoir à leur bord, les équipements réglementaires de sauvetage à savoir: les gilets, la trousse de secours, la torche étanche, un miroir de signalisation, l’ancre de mouillage, les pagaies et les écopes pour vider l’eau pour le cas des petites embarcations telles que les pirogues.
En plus de cet équipement, les bateaux de plaisance ou d’une plus grande capacité doivent disposer de fusées et de fumigènes en cours de validité, etc. Il a rappelé aux usagers que la navigation de nuit est interdite par la loi.


SUR LE MÊME SUJET
En raison de l’organisation des élections législatives, les frontières terrestres et maritimes seront temporairement fermées du vendredi 16 décembre à 00h00 au samedi 17 décembre 2011 à 24h00. Durant cette période, aucune autorisation d’entrée ou de sortie du territoire national ne sera délivrée. La gendarmerie et la police ont été chargées de veiller à l’application de cette décision.
Lire l'article
Les employés de Bourbon Offshore, une société de services maritimes à l’offshore, ont déclenche une grève générale illimitée, vendredi dernier à Port-Gentil pour dénoncer notamment de l’utilisation abusive de la main d’œuvre étrangère et réclamer l’élaboration d'une grille salariale claire. Les grévistes réclament aussi l’application immédiate de la loi N° 20/2007 du 15 janvier 2008 portant ratification de l’ordonnance N° 20/2007 du 21 août 2007 portant réglementation de l’activité de mise à disposition du personnel au Gabon, la revalorisation de l’aide au logement à 80 000 FCFA par mois et celle du salaire de base individuel à 120 000 FCFA ...
Lire l'article
La marine nationale gabonaise a arraisonné mardi dernier deux chalutiers étrangers ‘’CHAN-GIN’’ et ‘’DAE-SUN 2’’au large de Mayumba dans la province de la Nyanga (sud), a appris vendredi l’AGP de source proche de l’antenne des affaires maritimes de Gamba, à une soixantaine de km au nord de Mayumba. La saisie de ces deux chalutiers clandestins a été opérée grâce à la vigilance du chef de la station des affaires maritimes de Gamba, Serge Mouloungui Mombo qui, depuis le terminal pétrolier de l’entreprise Shell Gabon à Gamba observe des pêcheurs dans une cinquantaine d’embarcations au large de cette ...
Lire l'article
La station provinciale de la première chaîne de radiotélévision gabonaise (RTG1) dans le Woleu Ntem (nord), "Radio 9", a demandé le soutien du Fonds international pour le développement agricole (FIDA), pour bénéficier d'un équipement pouvant lui permettre d'arroser toute la province, a appris l'AGP. "Avec la CAN en vue, nous avons beaucoup à faire et c'est pourquoi nous avons sollicité l'aide du PDAR-FIDA", a déclaré, lundi à Oyem, le directeur de la station, Louis Ndounga Motoualombe, à l'occasion de la visite d'une délégation conjointe du FIDA et du Programme de développement agricole et rural (PDAR) dans les locaux de Radio 9. ...
Lire l'article
Le Gabon va se doter d'une station d'images satellite "pour assurer un meilleur suivi" du couvert forestier d'ici à décembre 2011, a-t-on appris en marge du lancement mardi par le président gabonais Ali Bongo du premier Conseil Climat dans le pays. Réalisé en coopération avec la France et le Brésil, le centre d'un coût de 12 millions d'euros sera la "réplique" du centre de Belém (nord-est du Brésil), utilisé par les Brésiliens pour surveiller l'Amazonie, a affirmé Etienne Massard, conseiller de la présidence, spécialiste du climat. En plus de la station, qui sera installée à Owendo, le port de Libreville (sud ...
Lire l'article
La commune de Mbigou dans le département de la Boumi-Louétsi (province de la Ngounié, sud) est dépourvue de station services, a constaté mardi le correspondant de l’AGP. La ville est approvisionnée en produits pétroliers (essence, gasoil, pétrole lampant) par deux ressortissants ouest africains dont un certain Diakité. Les usagers qui se rendent dans cette localité en provenance de Lébamba (département de la Louétsi-Wano , sud) s’assurent d’abord du contenu de leurs réservoirs avant de s’y aventurer. Voitures et ménages se ravitaillent chez les deux fournisseurs qui n’ont d’ailleurs pas de concurrents véritables. Ils sont certes à deux, mais Diakité reste le seul ...
Lire l'article
La station de pompage et de traitement d’eau de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) de la ville de Mbigou, chef-lieu du département de la Boumi-Louétsi (sud) connaît une saturation depuis le début du mois de décembre dernier et n’arrive plus à satisfaire véritablement la population, selon des témoignages recueillis surplace par l’AGP dimanche. ’’Je ne comprends plus sur ce qui se passe ici avec notre eau. L’eau ne coule plus convenablement ou presque pas dans les robinets. Parfois elle est coupée toute la journée et revient lentement vers 4h du matin (3h GMT), cela va occasionner des retards ...
Lire l'article
La délégation provinciale des affaires maritimes de l’Ogooué maritime (sud-ouest) dispose désormais d’une embarcation pour surveiller la bande côtière et remplir ses missions de police. Cette vedette, devait souligner Claude Abdon Tchibinda, directeur général de la Marine Marchande, lors de la cérémonie de remise qu’il a présidée en présence du préfet du département de Bendjé, aura une mission double: surveiller la bande côtière et remplir ses missions de police en tenant compte de la vocation de la marine marchande, en charge de la coordination des actions de l’Etat en mer. Le délégué provincial des affaires maritimes a promis à sa hiérarchie ...
Lire l'article
La société Pétro Gabon a inauguré vendredi à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, sa 10ème station-service, au cours d'une cérémonie solennelle, a constaté le correspondant local de l'AGP. Pour le ministre délégué aux Mines et pétrole (...), Sylvain Momoadjambo, qui est arrivé spécialement à Port-Gentil, la réussite de Pétro Gabon dans le domaine de la distribution des produits pétroliers est un motif de fierté pour l'entreprenariat gabonais. ''Cette réussite rassure ceux des Gabonais qui avaient encore des doutes sur les capacités de leurs compatriotes à créer et à bien gérer, dans la durée, une entreprise dans un domaine aussi concurrentiel ...
Lire l'article
La société Gabon Autosur, spécialisée dans le contrôle technique de véhicules, vient d’inaugurer une nouvelle station de contrôle mobile à Libreville, montée grâce à un partenariat technique avec le concessionnaire Axxia. Cette nouvelle station mobile de contrôle technique se dessine comme une réponse adaptée aux besoins locaux en permettant l’expertise technique d’une large gamme de gabarits d'automobiles sur l’étendue du territoire national. La société Gabon Autosur vient de renforcer ses capacités d'intervention en matière de contrôle technique de véhicules, avec l'acquisition d'une station mobile de contrôle technique. Destinée à la station contrôle technique des poids lourd et voitures, cette station est ...
Lire l'article
Gabon : Les frontières terrestres et maritimes fermées le 17 décembre 2011
Grève dans une société des services maritimes à Port-Gentil
Deux chalutiers étrangers arraisonnés au large des côtes gabonaises
Demande de soutien de la station provinciale de la RTG1 à Oyem au FIDA
le Gabon va se doter d’une station d’images satellite
Ngounié : Mbigou dépourvue de station services
La station d’épuration des eaux de Mbigou saturée
Gabon: Port-Gentil: la délégation provinciale des Affaires Maritimes dotée d’une vedette pour la surveillance côtière et fluviale
Economie : Pétro Gabon inaugure sa 10ème station-service à Port-Gentil
Gabon : Gabon Autosur s’offre une station de contrôle technique mobile

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*