Socialisez

FacebookTwitterRSS

Cameroun: Libération des sept Chinois enlevés dans le golfe de Bakassi

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique

Les sept ressortissants chinois enlevés au large de la péninsule de Bakassi (Cameroun), le 13 mars dernier, ont été libérés dans la soirée de mercredi, indique Radio France Internationale (RFI).

C’est par la voix de son porte-parole, que le gouvernement camerounais, peu prolixe, a confirmé à RFI que cette libération était une « une bonne nouvelle ».
Si pour l’heure, les conditions de cette libération n’ont pas été révélées, les thèses imaginées peuvent être multiples: « opération militaire, négociation ou paiement d’une rançon ? », rien n’est moins sûr.

Toutefois, selon RFI, le « principe » de paiement d’une rançon n’avait jamais été admis. Pour les autorités chinoises en revanche, « l’option n’a jamais été publiquement exclue ».

De sources sûres, l’enlèvement qui, à aucun moment, n’a été revendiqué « officiellement », aurait été commandité par un groupe méconnu : l’Africa Marine Commando. Une somme d’argent avait été demandée en échange de la libération des sept Chinois

Les pêcheurs chinois, indique RFI, sont nombreux dans les eaux du golfe de Guinée. La péninsule de Bakassi, « zone côtière et marécageuse de 1000 km2, riche en pétrole et en gaz » est réputée pour abriter des groupes, « souvent armés ».

En 2009, cinq ressortissants chinois avaient été retenus pendant de longues semaines avant d’être finalement libérés, sans que les conditions de ce processus ne soient révélées.

Fin 2008, un petit groupe armé méconnu et « aux motivations floues », les Bakassi Freedom Fighters, s’était fait remarqué en prenant en otages « dix employés du secteur pétrolier dont sept Français ».

La péninsule a été restituée par le Nigéria au Cameroun en août 2008, après un différend frontalier vieux de quinze ans.


SUR LE MÊME SUJET
Protester contre la "mauvaise "organisation du scrutin présidentiel du 9 octobre dernier, c'est la décision prise par sept candidats, regroupés autour d’une coalition qui viennent d’annoncer une série de manifestations publiques à travers le pays. Dans une déclaration rendue publique lundi soir, ils appellent le peuple à venir massivement à ces regroupements pour manifester en faveur de son «droit de participer à des élections libres et transparentes». Pour la coalition, Elections Cameroon (ELECAM), l’organe en charge de la gestion des scrutins et opérations référendaires, «a failli complètement à sa mission d’organiser une élection libre, juste et transparente». Selon Apa, ils rejettent dores ...
Lire l'article
La société Gabon Export Bois (GEB) à capitaux français a été rachetée le 4 août par le groupe chinois Shengyang pour 68 millions d’euros. La nouvelle acquisition du groupe chinois possède 1,47 million hectares de forêts. Après des négociations de six mois et l'autorisation du Ministère chinois du Commerce, le Groupe Shengyang, a élargi ses activités d'outre-mer en achetant pour 68 millions d'euros Gabon Export Bois (GEB), une entreprise à capitaux français. La cérémonie de signature du contrat d’acquisition s’est déroulée le 4 août à Libreville en présence de plusieurs diplomates chinois dont l’ambassadeur de Chine au Gabon, Li Fushun, des représentants ...
Lire l'article
Les dirigeants chinois du groupe CITIC ont récemment été reçus pas le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, pour régler les derniers points du projet de mise en activité des carrières de manganèse de Ndjolé. Grâce à un accord avec la SETRAG pour l'utilisation du chemin de fer et la collaboration de la tutelle, l'activité pourrait être lancée dès le deuxième trimestre de 2010. L'administrateur du groupe chinois CITIC et président du Conseil d'administration de CITIC Dameng Mining Industries, Qui Yi Yong, a été récemment reçu par le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale, pour aplanir les derniers points du ...
Lire l'article
Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a annoncé le 11 novembre la libération des dix marins de la société Bourbon, dont sept ressortissants français, deux Camerounais et un Tunisien, pris en otage le 31 octobre au large de la presqu'île de Bakassi, au Cameroun. Paris a nié le versement d’une rançon aux ravisseurs mais a attribué la libération des otages aux négociations menées par les autorités camerounaises avec les rebelles. Une issue heureuse a pu être trouvée à l’enlèvement des dix marins, dont sept Français, deux Camerounais et un Tunisien, le 31 octobre dans les eaux territoriales camerounaises ...
Lire l'article
Alors que Yaoundé affirmait le 4 novembre que «tout est mis en œuvre» pour préserver la vie des otages, le porte-parole des ravisseurs aurait annoncé la mort d’un des otages lors d’une opération de sauvetage tentée par l’armée camerounaise. Le gouvernement camerounais avait émis des réserves le 2 novembre dernier sur l’identité et les motivations des ravisseurs, dont le leader conditionne toujours la libération des otages à l’ouverture des négociations avec Yaoundé. La pression internationale monte sur Yaoundé, où le brouillard s’épaissit sur la situation des 10 otages, dont six français, aux mains des pirates depuis le 31 octobre. Le ministre ...
Lire l'article
Dix membres d'équipage, dont six français, un tunisien, un sénégalais et deux camerounais d'un navire du groupe français Bourbon, travaillant pour Total et opérant sur un terminal pétrolier dans les eaux territoriales camerounaises au large de Bakassi, ont été pris en otage dans la nuit du 31 octobre. Le groupe rebelle camerounais Bakassi Freedom Fighters a revendiqué l’opération et menacé de tuer les otages si le gouvernement camerounais n’ouvrait pas les négociations sous trois jours. Des miliciens de la péninsule de Bakassi, à la frontière entre le Camerounaise et le Nigéria, ont revendiqué le 31 octobre l'enlèvement de dix employés ...
Lire l'article
Malgré les mesures d’urgence prises par le ministre du Commerce pour retirer et détruire le lait chinois contaminé importé sur le marché gabonais, des stocks ont été retrouvés chez des particuliers dans un quartier de Libreville, qui auraient été acquis par un réseau d’assistance sociale. Le ministre du Commerce a insisté sur la destruction des stocks saisis pour prévenir le déversement des stocks contaminés vers le marché parallèle. Le scandale du lait chinois contaminé est loin de s’estomper, avec la découverte en début de semaine de stocks contenant de la mélamine chez des particuliers d’un quartier de la capitale. Pourtant, ...
Lire l'article
Le Parti communiste chinois, par la voix de l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon, Xue Jinwei a marqué vendredi, son soutien au Parti démocratique gabonais, (PDG, pouvoir) à l’occasion du 9ème Congrès ordinaire de ce parti qu se déroule dans la capitale gabonaise. Le représentant du PCC, le diplomate chinois accrédité au Gabon, Xue Jinwei, a adressé les félicitations de son parti au Parti démocratique pour l'organisation de ce Congrès. « Le parti communiste chinois saisi cette occasion pour féliciter le PDG pour les réalisations enregistré dans la construction du pays », a déclaré Xue Jinwei, affirmant que le ...
Lire l'article
Les Chinois présents à Libreville ont exprimé vendredi, leur fierté et leur satisfaction pour l’organisation des 29ème Jeux olympiques, Beijing 2008, dont l’ouverture dans leurs pays est prévue le vendredi 8 août prochain. « Le peuple chinois attend les Jeux Olympiques avec impatience parce qu'il espère que l'esprit Olympique de tolérance, de compréhension, d'amitié, de paix et de justice va davantage se développer », a déclaré Xia Yang, gérante au restaurant le Pékin. "Pour nous qui sommes au Gabon, nous voulons montrer, à l’occasion de ces Jeux, que le peuple Chinois peut coexister pacifiquement avec les autres nationalités », a –telle ...
Lire l'article
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article
Présidentielle au Cameroun : Sept candidats formés en une coalition protestent contre la “mauvaise” organisation des élections
Gabon Export Bois rachetée par les Chinois
Gabon : Les chinois arrivent dans le manganèse à Ndjolé
Cameroun : Les dix otages de Bakassi libérés
Cameroun : Le brouillard s’épaissit sur les otages de Bakassi
Cameroun : Dix employés de Total pris en otage par des pirates
Gabon : Le lait chinois contaminé toujours présent dans le circuit informel
Gabon: 9e Congrès ordinaire du PDG: le Parti communiste chinois affiche son soutien
Gabon: Jeux Olympiques 2008: ce que pensent les Chinois de Libreville
Le Mamba

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*