Socialisez

FacebookTwitterRSS

CEEAC : La CEA table sur 3205 milliards de FCFA pour le bitumage inter-capitales

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique

Le directeur du bureau sous-régional de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), Mamadou Hachim Koumaré, a estimé le 16 mars à N’Djamena, au Tchad, que 3205 milliards de francs CFA sont nécessaires pour compléter le bitumage de l’ensemble des liaisons routières inter-capitales des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Dans le cadre du Plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC), le directeur du bureau sous-régional de la CEA, Mamadou Hachim Koumaré, a indiqué le 16 mars que l’achèvement du bitumage des axes routiers inter-capitales des pays membres de la CEEAC nécessiterait 6,41 milliards de dollars, soit 3.205 milliards de francs CFA.

Décidé en 2004, ce projet a pour objectif de doter cette région africaine d’infrastructures de transport sûres, fiables, efficaces et offrant des services à des coûts abordables, te tout à l’horizon 2010.

Ce plan inclut les besoins collectifs de cet espace géographique et couvre tous les modes de transport : routier, ferroviaire, aérien, maritime et par vois d’eaux intérieures. Mais, à l’instar des autres régions du continent (Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est et Afrique australe), le transport routier est prédominant.

A l’échéance fixée, cet objectif est cependant loin d’être atteint, a souligné monsieur Koumaré le 16 mars dans la capitale tchadienne à l’ouverture d’une réunion ad hoc relative à l’évaluation de ce processus. Citant une étude de la CEA, il déplore «un taux de réalisation de seulement 51% avec deux liaisons inter-capitales sur les 14 identifiées».

«Il s’agit des liaisons Yaoundé-Libreville et Yaoundé-Bata, avec là aussi quelques tronçons dégradés. Une troisième liaison Yaoundé- N’Djamena devrait s’y ajouter à moyen terme, à l’achèvement des travaux en cours», a-t-il poursuivi.

Pourtant, a expliqué le responsable onusien, «les liaisons inter-capitales constituent une étape minimale, indispensable pour la crédibilité du projet d’édification d’un espace économique intégré et performant», recommandant par ailleurs «la création d’un fonds spécial de développement des infrastructures qui serait financé, entre autres, par les surliquidités des banques de la sous-région et une partie des surplus de recettes pétrolières des Etats membres».

En Afrique centrale particulièrement, la performance du transport ferroviaire, aérien et fluvial est jugée faible. Par conséquent, plus de 80% du transport de marchandises et 90% du transport de personnes sont assurés par la route, selon la CEA.

Le PDCT-AC concerne les pays membres de CEEAC : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la RDC, le Gabon, la Guinée équatoriale, Sao Tomé et Principe puis le Tchad. Le réseau consensuel long de 9.470 km n’est bitumé que sur 2021 km soit 21%.

Au total, les 10 pays affichent une longueur de 10243 km de routes bitumées sur les 34.490 km du réseau consensuel. 3447 km sont déclarés en cours de bitumage. Au Gabon, sur les 9107 km du réseau routier national, seulement 1245 km ont été bitumés, soit 14% du réseau routier national.

Publié le 18-03-2010 Source : xinhua Auteur : Gaboneco
 


SUR LE MÊME SUJET
La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG), filiale du groupe français BNP Paribas, compte atteindre la barre de 30 milliards de FCFA de produit net bancaire à la fin de cette année, a annoncé le président du conseil d’administration de cette institution financière, Etienne Mouvagha Thioba. Les perspectives pour l’année 2011 seront meilleures et les résultats seront bénéfiques pour les travailleurs et actionnaires de la banque, a affirmé M. Mouvagha Thioba, dressant le bilan des activités de l’année 2010, qu’il a qualifiée de ‘’difficile’’ en raison d’une concurrence accrue des nouvelles banques commerciales ...
Lire l'article
1,8 milliard de FCFA c’est l’enveloppe allouée par la Banque mondiale aux pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) dans le cadre de l’appui au programme détaillé pour le développement de l’agriculture sur le continent africain. L’accord du don a été signé mercredi à Libreville entre le représentant résident de la Banque mondiale au Gabon, M. Rick Tsouck et le secrétaire général de la CEEAC, Louis Sylvain Goma. Ce don constitue le premier acte de partenariat entre la CEEAC et la Banque Mondiale et couvrira une période de trois ans. Cette enveloppe permettra de renforcer les capacités institutionnelles ...
Lire l'article
La Société sucrière africaine (SUCAF Gabon) compte clôturer l'exercice 2010 sur un chiffre d'affaires de 16 milliards de FCFA, a déclaré vendredi, le directeur général de cette société, Guillaume Sordet. Selon M. Sordet, cette prévision a été faite sur la base des investissements réalisés (3,5 milliards de FCFA) et des conditions climatiques satisfaisantes intervenues lors de la dernière campagne sucrière qui s’est déroulée de juillet à octobre dernier. Cette année, la production sucrière va se situer à 26.850 tonnes, soit en légère augmentation par rapport à celle de l’année dernière qui était de 26.300 tonnes, a indiqué le directeur ...
Lire l'article
La Société d’exploitation du réseau ferroviaire transgabonais (SETRAG) a annoncé lundi l'acquisition en 2011 de nouveaux équipements pour améliorer la sécurité et le confort de ses trains. Selon son directeur général, Jean-Françaois Coutin, la SETRAG va notamment acheter deux trains, 10 voitures, des rails et 60.000 traverses pour un montant de cinq milliards de francs CFA. Cet investissement entre dans le cadre du renforcement du transport pendant la Coupe d’Afrique des Nations de football que le Gabon va co-organiser en 2012 avec la Guinée équatoriale. La SETRAG est une société anonyme, créée à Libreville, en juin 1997, disposant d’un capital de 10 milliards ...
Lire l'article
A l’occasion du Conseil des ministres des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) qui s’est tenu du 26 au 29 mars à N’Djamena, au Tchad, le conseil a tablé sur un budget de fonctionnement de 34 milliards de francs CFA pour l’exercice 2010, soit une augmentation de 74% par rapport à l’année écoulé. Les recettes mobilisées pour le budget 2009 de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) n’a permis de réaliser que 42 % des actions prévues. Pour donner une impulsion plus significative aux efforts de l’intégration régionale, les Etats-membres ont décidé ...
Lire l'article
Les experts de la banque mondiale, du secrétariat du NEPAD, du bureau régional de la FAO et de la CEEAC se sont concertés du 22 au 26 à Libreville sur l’établissement d’un fonds subsidiaire de 2 milliards de francs CFA. Ce fonds financé par la banque mondiale au profit de la CEEAC et de ses Etats membres est destiné à la mise en œuvre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Une importante réunion technique s’est tenue du 22 au 26 février dernier au siège de la CEEAC à Libreville entre les délégués de la banque ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a signé le 16 décembre à Libreville une convention avec l’entreprise chinoise SinoHydro pour le renforcement et la sécurisation du réseau de transport en énergie électrique à Libreville. Ce projet entièrement financé par la Banque chinoise d’import-export à hauteur de 63, 838 milliards de francs CFA, doit permettre renforcer les capacités énergétiques du réseau existant afin de mettre un terme aux délestages récurrents dans la capitale gabonaise. 63,838 milliards de francs CFA ont été débloqués par la Banque chinoise d’import-export pour un projet de sécurisation du réseau de transport d’électricité à Libreville, dont les travaux ont été confiés ...
Lire l'article
La Banque africaine de développement (BAD) a octroyé le 30 avril dernier un don de 23,6 milliards de F.CFA à la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) pour la conservation des écosystèmes des forêts du bassin du Congo. Ces fonds doivent permettre de renforcer la gestion durable de ce bassin forestier, le deuxième plus grand de la planète, qui joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. Face à l'importance de la préservation des forêts du Bassin du Congo au regard des impératifs du réchauffement climatique, la Banque africaine de développement (BAD) a ...
Lire l'article
La Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) et la Banque africaine de développement (BAD) ont procédé jeudi dernier, à Libreville, à la signature d’un accord de financement et d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo. Cette signature a eu lieu présence de Bassary Touré, représentant régional de la BAD et de Louis Sylvain Ngoma, secrétaire général de la CEEAC. Cet accord de 23, 6 milliards de francs CFA qui sera débloqué sur cinq ans sera affecté pour la protection des ressources forestières et l’appui aux institutions spécialisée de la CEEAC, précisément la Commission des forêts d'Afrique Centrale (COMIFAC). Aussi, ...
Lire l'article
Le ministre gabonais des Finances, Paul Toungui, son homologue des Travaux Publics, Flavien Nziengui Nzoundou, l’ambassadeur de France au Gabon, Jean Marc Simon ainsi que le directeur de l’Agence française de développement au Gabon, Eric Bollard, ont signé le 11 juillet dernier à Libreville deux conventions de financement d’un montant global de près de 30 milliards de francs CFA. La première convention concerne la réhabilitation de la route nationale 2 et la seconde constitue un fond d’expertise et de renforcement des capacités. Réunis le 11 juillet dernier au cabinet du ministre des Finances, Paul Toungui, les représentants français ont paraphé ...
Lire l'article
La BICIG table sur 30 milliards de FCFA de produit net bancaire en 2011
Près de 2 milliards de FCFA de la Banque mondiale pour appuyer l’agriculture dans les pays de la CEEAC
SUCAF Gabon table sur un chiffre d’affaires de 16 milliards de FCFA en 2010
Cinq milliards de FCFA d’équipements ferroviaires pour le Transgabonais
CEEAC : 34 milliards de FCFA pour le budget 2010
CEEAC : 2 milliards FCFA pour le développement de l’Agriculture
Gabon : 63 milliards FCFA pour le réseau électrique de Libreville
CEEAC : 23,6 milliards de F.CFA de la BAD pour les forêts du Bassin du Congo
Gabon: Coopération: la BAD signe un accord de 23, 6 milliards FCFA avec la CEEAC
Gabon : 30 milliards de FCFA de la France pour le développement


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*