Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Pierre Mamboundou sort de sa réserve

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Politique

Profitant des travaux du Conseil du secrétariat exécutif de son parti, qu’il a dirigés le week-end dernier, le président de l’UPG s’est prononcé sur la déclaration du gouvernement qui réagissait aux propos, tenus à Paris, par l’opposant André Mba Obame, sur un éventuel coup d’Etat.

La liberté d’expression est un droit légal

Après une longue période d’éclipse sur l’arène politique nationale – survenue au terme de la dernière présidentielle dont il occupa finalement la deuxième marche du podium – le leader de l’Union du Peuple Gabonais, d’allure fringante, est sorti de sa réserve samedi 13 mars 2010 dernier.

A la faveur du Conseil du secrétariat exécutif de son parti, Pierre Mamboundou s’est prononcé sur la déclaration du gouvernement rendue publique dans le communiqué final du Conseil des ministres du jeudi 12 mars 2010 qui réagissait aux propos d’une personnalité de l’opposition, en l’occurrence le secrétaire exécutif de l’Union Nationale (UN), André Mba Obame, de passage en France sur un éventuel « coup d’Etat à la nigérienne au Gabon » pour décrire « la situation sociale délétère » que vivrait actuellement le Gabon.

Selon le leader de l’Union du Peuple Gabonais, en renouant avec le multipartisme intégral dès 1990, le Gabon a admis l’expression plurielle « particulièrement celle de l’opposition dont l’une des vocations est de critiquer les actions qu’elle juge inappropriées pour le pays ». En conséquence, il dénonce à l’avance « toute attitude du gouvernement qui serait de nature à menacer ou à brider la liberté d’expression ». Un tel comportement, Pierre Mamboundou l’assimilerait à une « violation pure et simple » de l’article premier, alinéa 2 de la constitution dont l’une des missions est de « protéger les citoyens gabonais membres de l’opposition ».

Aussi invite t’il le gouvernement « qui a admis le retour au multipartisme – à considérer les grèves, les meetings, les marches et les déclarations dans les médias nationaux et internationaux comme des facteurs démocratiques qui participent de l’expression de cette liberté.

Parallèlement, le conseil du secrétariat exécutif de l’UPG, sur communication du secrétaire politique chargé des questions de mines et de pétrole, a été informé du nouveau lancement du dixième appel d’offres international dans l’offshore profond et très profond. Cette formation politique craint, car sachant, selon elle, que c’est la troisième fois que le Gabon lance ce type d’appel mais « sans succès », que ce nouvel appel à candidatures fait aux opérateurs ne soit également infructueux si des précautions nécessaires ne sont pas prises.

La hiérarchie de ce parti politique propose pour cela, « une communication suffisante sur les places boursières internationales qui comptent ». L’attractivité financière et technique des blocs proposés. De même que « le respect de l’éthique de la profession ».

REVOIR LA CONVENTION.
La deuxième communication, celle du premier secrétaire politique adjoint chargé de l’énergie et des ressources hydrauliques, le Conseil du secrétariat exécutif informé de l’organisation par l’association SOS consommateurs d’une journée de protestation des usagers de la Société d’énergie et d’eau du Gabon a renouvelé sa solidarité envers tous les abonnés de la SEEG lésés par la mauvaise qualité du service et par les pertes de matériels occasionnées par les coupures intempestives d’électricité, notamment à Libreville dans l’ensemble du pays, conséquence du manque d’entretien et du non renouvellement des équipements devenus obsolètes pour la plupart.

Devant le mépris affiché par la SEEG au vu de cette négligence, qui ne s’explique du reste pas. Pierre Mamboundou et les siens « loin d’inciter à la révolte – suggèrent simplement à l’ensemble des clients victimes de détériorations des appareils électriques et électromécaniques d’ester en justice pour obtenir réparation des dommages causés par les délestages intempestifs.

Au gouvernement, l’Union du Peuple Gabonais demande de procéder à la révision du contrat passé en juin 1997 avec Véolia – partenaire de l’Etat gabonais dans la convention de concession – eu égard à la mauvaise qualité de service et tous les manquements observés (en eau et électricité) par cette succursale du groupe français.

Auteur : Christian G. KOUIGA
Source : L’UNION du 18 mars 2010


SUR LE MÊME SUJET
L'opposant gabonais historique Pierre Mamboundou décédé le 15 octobre a été inhumé samedi à Ndendé (sud), ville d'où il était originaire et dont il fut le député pour son parti, l'Union du peuple gabonais (UPG), à constaté un journaliste de l'AFP. Comme dans les précédentes villes du Gabon, où le corps de Pierre Mamboundou a été présenté avant l'inhumation, une foule nombreuse était présente à la cérémonie, ainsi que de nombreux opposants venus lui rendre un dernier hommage. Dansant au rythme du Ikoku, une danse locale utilisée aussi bien dans les cérémonies de réjouissances que dans celles de deuil, la foule vêtue ...
Lire l'article
L’UPG décrète trois mois de deuil après la mort de Pierre Mamboundou
L’Union du peuple gabonais (UPG) a décrété trois mois de deuil pour tous ses partisans après le décès de son leader historique, Pierre Mamboundou survenu le 15 octobre dernier des suites d’une crise cardiaque. Cette décision fait suite à celle de ne pas prendre part aux législatives de décembre prochain pour des raisons déjà évoquées par Pierre Mamboundou de son vivant, notamment les conditions de transparence qui passeraient pour l’UPG, par l’introduction de la biométrie dans le processus électoral. L’UPG soutient que la biométrie est la meilleure garantie pour la tenue d’une élection propre, transparente et équitable. Pour ce parti de l’opposition, ...
Lire l'article
Gabon : nombreuses réactions après la disparition de l’opposant historique Pierre Mamboundou
Par RFI Au Gabon, les réactions sont nombreuses après le décès de l'opposant historique Pierre Mamboundou, leader de l'Union du peuple gabonais (UPG), trois fois candidat à la présidentielle, sans jamais être élu à la tête de l'Etat. Il est mort dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 65 ans des suites d'une crise cardiaque selon sa famille. La disparition de l'opposant historique gabonais Pierre Mamboundou, leader de l'Union du peuple gabonais (UPG), décédé à l’âge de 65 ans dans la nuit du 15 au 16 octobre, suscite des réactions à la fois dans son camp et dans celui ...
Lire l'article
Gabon : Les derniers travaux de Pierre Mamboundou
Bien avant de quitter la terre des hommes, le 15 octobre à 23 heures, Pierre Mamboundou avait présidé la séance de travail hebdomadaire du Conseil du Secrétariat Exécutif de l'UPG. Les derniers travaux politiques de l’opposant historique ont notamment porté sur l’information du corps diplomatique au sujet des risques encourus par le pays avec le processus électoral en cours ; la saisine de la Cour constitutionnelle par l’opposition, aux fins d’interrompre l’activité de la CENAP, vu que l’ordonnance modifiant la loi N°7/96 n’a pas respecté la procédure idoine, et le problème des transports en commun soulevé par les élèves du ...
Lire l'article
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article
Surfant sur une assemblée générale tenu le 27 août dernier de sa formation politique à laquelle assistaient des leaders d’ONG, le président de l’Union du peuple gabonais (UPG), Pierre Mamboundou a invité les acteurs politiques de l’Opposition à une action concertée et à une mobilisation pour aboutir à un scrutin transparent pour les législatives et à des lendemains électoraux apaisés. Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG opposition), Pierre Mamboundou s’est entretenu, au cours d’une assemblée générale le 27 août dernier, avec les militants et sympathisants de son parti sur les grandes questions de la vie politique du Gabon. ...
Lire l'article
Gabon : Pierre Mamboundou, «factotum» ?
La rumeur enfle depuis son retour, le 21 novembre 2010, de France où il avait longuement séjourné pour des raisons de santé : Pierre Mamboundou, le président de l’Union du peuple gabonais (UPG), devrait faire son entrée au poste de Vice-président de la République. Les choses semblent se préciser et la matérialisation de la nomination serait imminente, ainsi qu’en témoignent les derniers développements de l’actualité. Lors du conseil des ministres délocalisé à Makokou, le 30 mars dernier, une rumeur s’est répandue dans la salle polyvalente où l’on attendait que le président Ali Bongo vienne présenter à la presse les ...
Lire l'article
De retour au Gabon en provenance de Paris en France il y a quelques semaines, le leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou, a promis de rendre public dans les prochains jours sa nouvelle approche politique, en disant espérer le soutien du peuple et de ses alliés politiques, citant notamment sa formation politique, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), et la plate forme qui l’a soutenu lors de la présidentielle du 30 août 2009, l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR). La question que d’aucuns se posent est de savoir si Pierre Mamboundou serait tenté par une nouvelle aventure ? Est-il prêt ...
Lire l'article
Profitant des travaux du Conseil du secrétariat exécutif de son parti, qu’il a dirigés le week-end dernier, le président de l’UPG s’est prononcé sur la déclaration du gouvernement qui réagissait aux propos, tenus à Paris, par l’opposant André Mba Obame, sur un éventuel coup d’Etat. La liberté d’expression est un droit légal Après une longue période d’éclipse sur l’arène politique nationale – survenue au terme de la dernière présidentielle dont il occupa finalement la deuxième marche du podium – le leader de l’Union du Peuple Gabonais, d’allure fringante, est sorti de sa réserve samedi 13 mars 2010 dernier. A la faveur ...
Lire l'article
Gabon: Pierre Mamboundou inhumé à Ndendé
L’UPG décrète trois mois de deuil après la mort de Pierre Mamboundou
Gabon : nombreuses réactions après la disparition de l’opposant historique Pierre Mamboundou
Gabon : Les derniers travaux de Pierre Mamboundou
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Gabon : Pierre Mamboundou favorable à un front uni de l’opposition
Gabon : Pierre Mamboundou, «factotum» ?
Gabon / Remaniement gouvernemental : Pierre Mamboundou Mamboundou, l’heure du choix
Gabon: Pierre Mamboundou sort de sa réserve

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Mar 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*