Socialisez

FacebookTwitterRSS

France: Après l’échec des régionales, un gouvernement d’ouverture à droite

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2010
Catégorie(s): Monde

Un remaniement du gouvernement a été annoncé par l’Elysée lundi 22 mars en fin d’après-midi. Nicolas Sarkozy fera une déclaration mercredi à l’issue du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon (le sixième depuis son arrivée à Matignon, en mai 2007), a indiqué l’Elysée.

Principale “victime” : Xavier Darcos. Après sa défaite aux élections régionales dans la région Aquitaine, il quitte le ministère du travail. Selon le communiqué de l’Elysée, M. Darcos sera prochainement appelé à d’autres responsabilités.

M. Darcos est remplacé par Eric Woerth, l’actuel ministre du budget. Ce dernier chapeautera également la fonction publique.

M. Woerth est remplacé au budget par François Baroin, réputé proche de Jacques Chirac.

Le villepiniste Georges Tron entre également au gouvernement. Il s’occupera de la fonction publique, sous la tutelle de M. Woerth. M. Tron a accepté la proposition qui lui a été faite ce matin. Il évoque un “geste symbolique” en direction des proches de Dominique de Villepin. Ce fidèle de Dominique de Villepin avait ardemment défendu l’ancien premier ministre pendant l’affaire Clearstream et avait qualifié sa relaxe de “grande victoire”.

Martin Hirsch, le haut commissaire aux solidarités actives, symbole d’ouverture à gauche, quitte également le gouvernement. Il est remplacé par Marc-Philippe Daubresse, député UMP du Nord et secrétaire général adjoint de l’UMP. M Hirsch sera nommé président de l’Agence du service civique, précise l’Elysée.

En revanche, Eric Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale, reste à son poste. Transfuge du Parti socialiste, il était pourtant très contesté dans la majorité pour l’organisation du débat sur l’identité nationale, certains lui reprochant ainsi d’avoir fait le jeu du Front national.

Arnaud Leparmentier 


SUR LE MÊME SUJET
France: Rama Yade : «J’existerai après l’Unesco»
Par Jim Jarrassé Face aux rumeurs qui la donnent prochainement démise par l'Elysée de ses fonctions d'ambassadrice de la France auprès de l'Unesco, l'ex-secrétaire d'Etat garde la tête haute et prépare son avenir politique. Un petit tour et puis s'en va. Quatre mois seulement après sa nomination, les jours de Rama Yade au poste d'ambassadrice auprès de l'Unesco semblent comptés. Selon le Nouvel Observateur et le Canard Enchaîné, l'Elysée aurait déjà pris la «décision de principe» de limoger l'ex-benjamine du gouvernement. Nicolas Sarkozy n'apprécierait pas de la voir empiéter sur le devoir de réserve inhérent à sa fonction. Elle s'était ...
Lire l'article
Burkina Faso : le président Compaoré dissout le gouvernement après une mutinerie
Le chef de l'Etat burkinabé, Blaise Compaoré, qui résiste depuis février à des mouvements de colère multiples, dont ceux de soldats, a été confronté, jeudi et vendredi, à une nouvelle mutinerie de sa propre garde présidentielle, qui s'est étendue à d'autres militaires. Cette mutinerie a entraîné, vendredi 15 avril, la dissolution du gouvernement dirigé par le premier ministre Tertius Zongo, et le limogeage du chef d'état-major des armées, le général Dominique Djindjéré, remplacé par le colonel-major Honoré Nabéré Traoré. "Les secrétaires généraux des départements ministériels assurent l'expédition des affaires courantes", précise un communiqué diffusé à la radio nationale. Le mouvement de ...
Lire l'article
Des hélicoptères de la force française Licorne basée en Côte d’Ivoire effectuaient des patrouilles samedi après-midi dans le ciel des différents quartiers d’Abidjan après y avoir positionné, selon plusieurs témoins, des soldats français et des combattants rebelles. Cette action, aux dires d’un officier de l’armée ivoirienne joint par téléphone, viserait à empêcher « tout mouvement de convergence des patriotes » ivoiriens vers la résidence du Président à Cocody ou encore vers le Palais présidentiel au Plateau où les forces françaises auraient l’intention d’entrer en action « dans quelques heures » précise l’officier. De nombreux jeunes étaient cependant déjà rassemblés en fin d’après-midi ...
Lire l'article
Les électeurs ont confirmé, dimanche 21 mars, le résultat du premier tour des élections régionales, en accordant la victoire à la gauche dans toutes les régions métropolitaines sauf l'Alsace. Au niveau national, le PS et ses alliés remportent 53,85 % des voix contre 35,53 % pour la majorité présidentielle et 9,26 % pour le Front national, qui n'était présent que dans douze régions. Ce second tour a été marqué par un petit recul de l'abstention par rapport à dimanche dernier. Comme au premier tour, les électeurs n'ont pas voté en masse ce dimanche. Mais contrairement à dimanche dernier, plus de la ...
Lire l'article
Le député de Corrèze François Hollande a jugé lundi que la victoire de la gauche au second tour des élections régionales était "une triple sanction à l'égard de Nicolas Sarkozy". "Il y a une triple sanction à l'égard de Nicolas Sarkozy. Il faut qu'il l'entende. Il y a une sanction à travers le vote en faveur de la gauche. Il y a une sanction dans l'abstention où son électorat s'est sans doute réfugié. Et, hélas, une sanction à travers la poussée de l'extrême droite", a-t-il affirmé sur France Info. L'ancien Premier secrétaire du Parti socialiste appelle le gouvernement à changer de politique. ...
Lire l'article
Les Français devaient désigner leurs conseillers régionaux dimanche au second tour d'un scrutin où la participation en métropole (18,57%) s'affichait à la mi-journée en hausse par rapport aussi bien au second tour de 2004 (+2 points) qu'au premier tour dimanche dernier (+2,5 points). Le taux de participation au second tour des régionales de 2004 s'élevait vers 12H00 en métropole à 16,55%, a rappelé le ministère de l'Intérieur. Il y a six ans, la participation avait baissé, à la mi-journée, entre les deux tours mais avait fini en nette hausse quelques heures plus tard. La semaine dernière, à l'issue du premier tour, l'abstention ...
Lire l'article
Par Thomas Hofnung. Au Gabon, Nicolas Sarkozy a surtout eu la tête au Mali, ou plus exactement en France. Arrivé mercredi matin à Franceville, le fief de la famille régnante Bongo, il a rallié Libreville à la mi-journée, après avoir déposé une gerbe sur la sépulture du «doyen», Omar Bongo (décédé en juin dernier) et après avoir visité au pas de charge un centre médical de recherche spécialisé dans l'étude des maladies virales, type fièvre hémorragique Ebola. Dès le matin, la machine à rumeur s'est mise en marche. Interrogé à la volée, lors de la visite du labo de Franceville, sur la ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Jean Eyeghé Ndong ne devrait finalement démissionner qu'après l'inhumation du président Omar Bongo Ondimba, prévue jeudi, a appris dimanche l'AFP de sources concordantes. La démission du Premier ministre avait dans un premier temps été annoncée comme imminente samedi. "Le Premier ministre s'est entretenu deux fois aujourd'hui (dimanche) avec la présidente" intérimaire Rose Francine Rogombé, a affirmé une source proche des services du chef du gouvernement. "Ils sont tombés d'accord sur une démission qui interviendrait à la fin des obsèques", soit après l'inhumation d'Omar Bongo jeudi, a-t-elle ajouté. Cette source a rappelé que le Premier ministre avait effectivement rédigé une lettre ...
Lire l'article
Après la visite de Ségolène Royal au Sénégal où elle a présenté ses excuses pour le discours de Dakar du chef de l’Etat français qui affirmait que l’africain n’est jamais entré dans l’Histoire, un élu de l’Union pour la majorité présidentielle (UMP) a tenu des propos méprisants sur Ségolène Royal habillée à l'africaine, en déclarant qu’elle lui faisait penser à sa femme de ménage. Depuis le maladroit discours de Dakar du président Sarkozy, jusqu’aux expulsions arbitraires des Africains de France et les conditions précaires de rétentions dont ils sont victimes, la droite française au pouvoir se dessine les traits d’un ...
Lire l'article
Le ministre des Travaux publics, des infrastructures et de la construction, Flavien Nziengui Nzoundou, a récemment remis aux directeurs régionaux et chefs de subdivisions de son département un lot de matériels roulants. Cette dotation, financée par le Fonds d’entretien routier de deuxième génération (FER II), entre dans le cadre du renforcement des capacités d’intervention et d’entretien du réseau routier gabonais, qui doit permettre de fluidifier le déplacement des biens et des personnes sur l’étendue du territoire national. Dans le cadre du programme de renforcement des capacités des antennes provinciales du ministère des Travaux publics sur l’étendue du territoire national, ...
Lire l'article
France: Rama Yade : «J’existerai après l’Unesco»
Burkina Faso : le président Compaoré dissout le gouvernement après une mutinerie
Côte d’Ivoire : la France s’active ouvertement après l’échec de la rébellion à Abidjan
France: La gauche confirme son succès, l’Alsace reste à droite
France: Régionales: “une triple sanction à l’égard de Nicolas Sarkozy”, selon François Hollande
France: Second tour des régionales : la participation en hausse à la mi-journée
France: Quand la campagne des régionales s’invite au Gabon
Gabon: report de la démission du gouvernement après l’inhumation d’Omar Bongo
France-Afrique : Les “bons petits nègres” de la droite française
Gabon : Du matériel roulant pour les divisions régionales des Travaux publics


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*