- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

France: La défaite ouvre une ère de doutes au sein de l’UMP

Au premier tour, l’UMP avait refusé de parler de défaite. Dimanche 21 mars, il a pourtant bien fallu la reconnaître. En ne conservant qu’une seule région en métropole, l’Alsace, et malgré la prise de La Réunion et sans doute de la Guyane, l’UMP a connu un lourd revers lors de ces élections régionales. En moyenne, les listes du parti présidentiel se situent à 36,1 %, celles de gauche à 54,3%, selon nos estimations TNS-Sofres/Logica.

Quelques victoires symboliques en disent long : les départements de l’Ouest parisien, bastions de la droite, ont majoritairement voté à gauche, y compris les Hauts-de-Seine, fief de Nicolas Sarkozy. De même, dans la très droitière ville de Nice, les listes de gauche battent la droite de trois points. En Poitou-Charentes, Ségolène Royal est réélue avec 63 % face au secrétaire d’Etat aux transports, Dominique Bussereau. En Midi-Pyrénées, le président de région PS sortant, Martin Malvy, décroche 67 % des voix ! Selon un calcul de l’AFP, l’UMP ne serait en tête que dans 6 départements sur 96.

La défaite est donc là, et il faut l’assumer. Ce qu’a fait François Fillon, en expliquant peu après 20 heures : “Nous n’avons pas su convaincre. Le rapport de force issu des régionales de 2004 reste globalement inchangé et cela constitue une déception pour la majorité. (…) La crise mondiale ne nous a pas facilité la tâche.” Plus question d’arguer, comme le faisait la majorité après le premier tour, qu’à “élections locales, conséquences locales”. L’heure est à la modestie. Et à la réaction. Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée, a expliqué qu’il y aurait bien un “petit remaniement technique”. Mardi, les députés de l’UMP se réuniront à huis clos pour évoquer cette défaite et dire leur malaise.

MALAISE À L’UMP

“Il faut revenir aux fondamentaux”, a expliqué Jean-François Copé dimanche soir. Mais lesquels ? Le virage à droite amorcé entre les deux tours, lorsque Nicolas Sarkozy et François Fillon ont enfourché le vieux cheval de l’insécurité, n’a pas atténué la défaite de l’UMP. Et dans les rangs du parti présidentiel, les critiques dénoncent notamment la mauvaise idée du débat sur l’identité nationale, qui n’a, selon eux, fait que renforcer le FN.

Parmi les parlementaires de droite, trois critiques se font jour : la première tient à la personnalité même de Nicolas Sarkozy, à son caractère parfois pas assez “présidentiel”, à des affaires, comme celle de la nomination de son fils à l’EPAD, qui ont laissé des traces durables dans l’électorat. La seconde vise l’ouverture à gauche, que l’électorat UMP comprend de moins en moins. La troisième tient à la pertinence d’un parti unique à droite. Les électeurs déçus par le gouvernement et désireux de l’exprimer dans les urnes sans voter PS n’avaient en effet que deux choix : s’abstenir ou donner leur vote au FN, qui en a profité largement en revenant dans le jeu politique national.

Toute la semaine, la mouvance centriste, d’Hervé de Charette à Hervé Morin, mais aussi d’autres tendances de la majorité, comme Christine Boutin ou Alain Juppé, ont fait part de leurs critiques à l’égard de cette stratégie. “Ce scrutin nous impose de poursuivre le rassemblement de la famille centriste”, explique ainsi le ministre de la défense. Jeudi, l’ancien premier ministre Dominique de Villepin annoncera la création d’un “mouvement au service des Français”, dont on peut supposer qu’il visera à ressusciter le gaullisme, parent pauvre de l’UMP sarkozyste. Les discussions s’annoncent houleuses au sein de l’UMP sur la stratégie à adopter par la suite.

REMANIEMENT “TECHNIQUE”

La politique du gouvernement elle-même pourrait être impactée. Si Claude Guéant persiste à voir dans ce scrutin un “grand appel à une action forte et efficace”, il y a fort à parier que cette défaite tempérera l’ardeur réformatrice. Avant le premier tour, Nicolas Sarkozy avait annoncé dans Le Figaro magazine une pause dans les réformes fin 2011. D’ici-là, il reste quelques énormes chantiers, dont celui des retraites. Mais des figures de la droite, comme Alain Juppé, osent maintenant le dire : “Une réflexion s’impose désormais sur le rythme des réformes, la méthode selon laquelle elles sont lancées et préparées, la concertation qui les accompagne, la façon dont elles peuvent être mieux comprises et acceptées par une opinion que la crise déboussole.”

Reste, enfin, la question d’un remaniement. Claude Guéant a anticipé la question, dimanche soir, en annonçant quelques changements d’ordre “technique”. Lundi matin, François Fillon sera reçu à l’Elysée pour “”faire le point sur le message des Français”. L’idée, un moment évoquée, qu’il présente sa démission pour que le chef de l’Etat la refuse a semble-t-il été abandonnée. De même que celle, agitée par beaucoup à l’UMP, d’un grand remaniement pour éjecter les ministres d’ouverture au profit d’un gouvernement resserré sur la droite. Selon les informations du Monde, le villepiniste Georges Tron pourrait rentrer au gouvernement. Et Fadela Amara, secrétaire d’Etat à la politique de la ville et figure de l’ouverture, en sortir.

Samuel Laurent 


SUR LE MÊME SUJET
Affaire Bourgi : les doutes de Claude Guéant
Par Charles Jaigu Selon le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy a bien évoqué avec l'avocat la question du financement d'hommes politiques par des fonds africains. Interrogé lors du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», Claude Guéant a confirmé dimanche que l'avocat Robert Bourgi avait évoqué avec Nicolas Sarkozy, «en termes très généraux», la question du financement d'hommes politiques français par des fonds africains. «Je crois que Robert Bourgi a effectivement évoqué en termes très généraux des financements. Je ne pense pas qu'il soit jamais descendu dans ce luxe de détails qu'il a fournis aujourd'hui», a déclaré Claude Guéant en réaction à l'interview accordée par ...
Lire l'article [1]
Gabon : Les doutes de l’UPG sur les législatives 2011
Tenu le 11 juin à Libreville, le conseil du secrétariat exécutif de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) s’est penché sur législatives 2011, en émettant de «très fortes réserves sur la capacité du gouvernement à organiser des élections transparentes avec la liste électorale actuelle». Dans le communiqué final de cette réunion, publié in extenso, le parti évoque également l’illégalité dans laquelle s’inscrivent les agences rattachées à la présidence de la République. COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DU SECRETARIAT EXECUTIF Sous la présidence de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ...
Lire l'article [2]
Il arrive que des élections prennent une importance toute particulière dans l'histoire d'un pays. En Côte d'Ivoire, l'élection présidentielle dont le second tour a eu lieu dimanche 28 novembre en fait partie. Depuis plus de dix ans, le pays est enfermé dans une longue crise. La Côte d'Ivoire a vécu successivement un coup d'Etat, une rébellion, la partition de son territoire national et un climat de grande animosité politique. Pour rompre avec ce cycle mortifère et destructeur, les Ivoiriens ont voté en masse (plus de 80 % de participation) et attendu avec la même ferveur teintée d'inquiétude le résultat de ce ...
Lire l'article [3]
Les Panthères du Gabon (U-17) se sont inclinés jeudi en demi finale face aux Aigles de Carthage de Tunisie (14-33) dans le cadre de la coupe d’Afrique des nations (CAN) de handball de la catégorie que Libreville abrite. Les gabonais qui ont entamé la compétition avec une série de deux victoires se sont finalement pliés face à une équipe maghrébine ayant un cran supérieur. Cette victoire qualifie, la Tunisie pour la finale qui l’opposera vendredi après-midi à une autre équipe de l’Afrique du nord, l’Egypte. En dépit de son élimination, le Gabon pays organisateur, compte aborder le match de classement également ce vendredi ...
Lire l'article [4]
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) organise ce 30 décembre une journée nationale à l'intention de ses cadres et militants. Placée sous le signe de la méditation en hommage au fondateur de ce parti, Omar Bongo Ondimba, disparu le 8 juin dernier, cette journée qui intervient 74 jours après l'investiture d'Ali Bongo, est davantage perçue comme de grandes retrouvailles post-électorales pour dissiper la «crise» née de la dernière présidentielle. Désarçonné par les querelles intestines latentes mais qui ont pris une ampleur démesurée avec la bataille à l'investiture du candidat du PDG pour l'élection du 30 août dernier et qui s'est ...
Lire l'article [5]
LIBREVILLE, (AGP) - Victoire Lasséni Duboze, 56 ans et candidat indépendante à la présidentielle de dimanche, a reconnu lundi avoir perdu cette élection, alors que trois candidats criaient déjà victoire avant la proclamation officielle des résultats. ''(...) Au regard des tendances générales et dans l'attente des résultats définitifs, je dois reconnaître que j'ai perdu cette élection, en dépit des efforts déployés et du temps consacré à l'exposé de mon projet de société'', a déclaré Mme Duboze dans un communiqué dont l'AGP a obtenu copie. ''J'en sors galvanisée par une réelle volonté de m'engager dans un autre combat. Celui de créer à partir ...
Lire l'article [6]
Les responsables du programme de formation technique et professionnelle des étudiants gabonais en France ont présenté ce 28 mars à Libreville les avancées de ce programme qui doit permettre cette année à 200 bacheliers gabonais de suivre un cursus dans un Institut universitaire de technologie (IUT) en France. Cette soirée a été l'occasion pour les instigateurs du programme de sensibiliser les entreprises gabonaises en vue de renforcer les partenariats visant à l'embauche de ces diplômés au terme de leurs cursus. Dans le cadre du renforcement de l'embauche de la main d'œuvre locale, le programme de formation technique et professionnelle des ...
Lire l'article [7]
Un président noir à la Maison Blanche ? Nombre de personnalités noires françaises ont exprimé leur sympathie à l'égard du candidat démocrate américain, Barack Obama. Rama Yade, la secrétaire d'Etat chargée des affaires étrangères et des droits de l'homme, s'est réjouie d'une telle possibilité, soulignant au micro de Radio communauté juive que "l'Amérique a souvent été en avance"."J'ai envie de croire que c'est possible aussi en France, parce que le peuple Français est un peuple révolutionnaire par nature, par identité, et je crois qu'avec ce peuple-là tout est possible", a-t-elle relevé, rappelant qu'une femme noire, Christiane Taubira, a déjà été candidate ...
Lire l'article [8]
C'est fini. Elle ne sera pas la candidate du Parti démocrate à l'élection présidentielle américaine du 4 novembre. Elle ne l'a pas encore explicitement admis, mais elle le sait, et ses partisans le savent aussi. Qui l'eut cru, à l'automne 2007 ? De tous les démocrates, elle avait été la première à se porter candidate. Elle savait la partie loin d'être gagnée. Une femme ? Une Clinton, en plus ? Personne n'avait été aussi méchamment attaqué qu'elle dans l'histoire récente américaine. Pas sur ses mœurs, comme son ex-président de mari, mais sur sa personne : sa rigidité, sa manie du ...
Lire l'article [9]
La défaite des Lions indomptables du Cameroun face aux Pharaons d’Egypte, mardi dernier, lors de la première journée du groupe C de la 26ème Coupe d’Afrique des Nations, a entraînée une bagarre générale au quartier Akébé frontière, dans le 3ème arrondissement de Libreville, entre les supporters nigérians et camerounais. En effet, les Nigérians ayant perdu leur premier match contre la Côte d’Ivoire sur un score de 1-0, ont été la risée des supporters camerounais qui confiants, pensaient réussir leur première sortie contre l’Egypte. En dépit des pronostiques et paris en faveur des Lions, le résultat final du choc entre les deux nations ...
Lire l'article [10]
Affaire Bourgi : les doutes de Claude Guéant
Gabon : Les doutes de l’UPG sur les législatives 2011
Laurent Gbagbo doit admettre sa défaite
Le Gabon éliminé après sa défaite contre la Tunisie (14-33)
Gabon : Le PDG entre doutes et espoirs
Gabon-présidentielle : Un présidentiable reconnait sa défaite avant la proclamation officielle des résultats
Gabon : La France ouvre ses IUT aux étudiants gabonais
La victoire d’Obama suscite de vifs espoirs au sein des “minorités visibles” en France
Hillary Clinton, une victoire annoncée qui s’achève en défaite
Gabon: Fait divers / La défaite Camerounaise entraîne une bagarre sanglante à Libreville