Socialisez

FacebookTwitterRSS

France: La gauche confirme son succès, l’Alsace reste à droite

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2010
Catégorie(s): Monde

Les électeurs ont confirmé, dimanche 21 mars, le résultat du premier tour des élections régionales, en accordant la victoire à la gauche dans toutes les régions métropolitaines sauf l’Alsace. Au niveau national, le PS et ses alliés remportent 53,85 % des voix contre 35,53 % pour la majorité présidentielle et 9,26 % pour le Front national, qui n’était présent que dans douze régions. Ce second tour a été marqué par un petit recul de l’abstention par rapport à dimanche dernier.

Comme au premier tour, les électeurs n’ont pas voté en masse ce dimanche. Mais contrairement à dimanche dernier, plus de la moitié des inscrits se sont déplacés à l’occasion de ce second tour, l’abstention s’établissant à 48,81 %, alors qu’elle avait atteint 53,6 % au premier tour, un record pour des élections régionales. Elle reste bien supérieure à l’abstention enregistrée au second tour des élections régionales de 2004 (34,32 %).

La gauche largement majoritaire au niveau national

Le second tour confirme la défaite de la droite esquissée dès le premier tour. La gauche obtiendrait 59 % des suffrages dans six régions métropolitaines où elle affrontait la droite en duel, selon l’institut TNS-Sofres/Logica. Dans douze régions théâtres d’une triangulaire avec le Front national, le PS et ses alliés obtiendraient 49 %, contre 33,5 % à la droite et 17,5 % au Front national.

La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a salué “une victoire sans précédent” des “listes de la gauche rassemblée” et félicité tous les présidents de région, mais aussi “tous [ses] partenaires de la gauche et de l’écologie”. Elle a appelé le président de la République et le gouvernement à “changer profondément de politique”, objet d’un “rejet”.

L’union de la gauche remporte la quasi-totalité des régions
La gauche réitère sa performance de 2004 en remportant les 20 régions métropolitaines qu’elle détenait déjà, et devrait pouvoir faire basculer la Corse. Elle échoue en revanche à conquérir l’Alsace.

Autre motif de satisfaction pour l’UMP : la victoire à La Réunion, où Didier Robert l’a emporté (45,46 %), dans une triangulaire qui le mettait aux prises avec le président sortant du conseil régional, le divers gauche Paul Vergès, et le candidat du PS.

Mais ces deux victoires ne sauraient occulter la très sévère défaite de la majorité présidentielle, aucun des ministres en course n’ayant gagné le pari de remporter une région.

Le premier ministre, François Fillon, a dit reconnaître “le succès des listes de gauche aux élections régionales et assumer sa part de responsabilité”. Il sera reçu lundi matin par Nicolas Sarkozy, pour “faire le point sur le message des Français”, a annoncé l’Elysée.

Mais si la communication change, le gouvernement n’entend pas changer de cap, comme l’explique Arnaud Leparmentier, journaliste au service politique du Monde :

“Il faut revenir à nos fondamentaux, c’est-à-dire ce qui a permis l’élection de Nicolas Sarkozy comme président de la République et de la majorité en 2007”, a déclaré le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, Jean-François Copé, qui a reconnu une “réelle défaite”. A la question de savoir si cet échec était un échec personnel pour le chef de l’Etat, il a considéré que “dans des périodes comme celle-là, difficile pour une famille politique, on doit faire preuve de beaucoup de lucidité, donc crever les abcès (…), et de beaucoup d’esprit de responsabilité”.

Le Front national confirme son retour

En se maintenant dans douze régions au soir du premier tour, le Front national avait déjà réussi son pari. Il confirme ce succès lors du second tour, avec un score moyen de 17 % dans ces régions, rappelant ainsi sa capacité de nuisance au niveau local.

Les conséquences possibles

A peine les résultats annoncés, des voix discordantes se sont fait entendre à droite. Au sein même de la majorité, des critiques ont été émises, concernant notamment la personnalité du chef de l’Etat, l’ouverture à gauche, ou encore la stratégie de l’union des droites dès le premier tour.

Le Nouveau Centre (NC), principal allié de l’UMP, a ainsi demandé une réorganisation au sein de la majorité. Et ce afin que “la famille centriste soit plus entendue”, a déclaré Hervé Morin, président du NC et ministre de la défense.

De son côté, Dominique de Villepin a annoncé son intention de fonder un “mouvement au service des Français”. François Fillon pourrait faire entrer le député villepiniste Georges Tron au gouvernement. Plusieurs ministres seraient sur le départ : Fadela Amara, la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville, ainsi que Valérie Letard, la secrétaire d’Etat chargée des économies vertes, lourdement battue en Nord-Pas-de-Calais.

A gauche, au-delà de la victoire, c’est la prochaine présidentielle qui va désormais occuper les esprits. Plusieurs questions restent sans réponse : l’alliance entre les socialistes, les écologistes et le Front de gauche va-t-elle se concrétiser en 2012 ? Le PS surmontera-t-il ses divisions internes ?


SUR LE MÊME SUJET
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
Afghanistan, Iran, Françafrique... Ce qui sépare François Hollande de Nicolas Sarkozy est ténu. Sauf peut-être sur le dossier européen. En France, comme ailleurs, on ne gagne pas les élections avec la politique étrangère. Mais en cas de crise internationale, on peut très bien les perdre. Valéry Giscard d’Estaing en sait quelque chose. François Mitterrand, le dernier – et le seul – candidat socialiste qui ait gagné l’élection présidentielle, avait porté un coup décisif au président sortant en le traitant en 1980 de «petit télégraphiste» du numéro un soviétique, Léonide Brejnev. C’était à propos de l’Afghanistan. Le président français avait pris pour argent ...
Lire l'article
Espagne : victoire historique de la droite
Le Parti Populaire place 187 députés au Congrès, contre seulement 109 côté socialistes. Un déséquilibre jamais vu en Espagne depuis les années 70. Le Parti populaire, de droite, a remporté une victoire historique aux élections législatives de dimanche en Espagne, tandis que les socialistes essuyaient une débâcle elle aussi sans précédent, selon des résultats partiels portant sur environ 70% des bulletins de vote. Le PP obtient 187 députés au Congrès, la chambre basse du Parlement, contre 109 au Parti socialiste, qui dirige le pays depuis 2004. Pour la droite il s'agit du meilleur résultat depuis le retour à la démocratie au milieu ...
Lire l'article
Un remaniement du gouvernement a été annoncé par l'Elysée lundi 22 mars en fin d'après-midi. Nicolas Sarkozy fera une déclaration mercredi à l'issue du premier conseil des ministres du nouveau gouvernement de François Fillon (le sixième depuis son arrivée à Matignon, en mai 2007), a indiqué l'Elysée. Principale "victime" : Xavier Darcos. Après sa défaite aux élections régionales dans la région Aquitaine, il quitte le ministère du travail. Selon le communiqué de l'Elysée, M. Darcos sera prochainement appelé à d'autres responsabilités. M. Darcos est remplacé par Eric Woerth, l'actuel ministre du budget. Ce dernier chapeautera également la fonction publique. M. Woerth est remplacé ...
Lire l'article
Le député de Corrèze François Hollande a jugé lundi que la victoire de la gauche au second tour des élections régionales était "une triple sanction à l'égard de Nicolas Sarkozy". "Il y a une triple sanction à l'égard de Nicolas Sarkozy. Il faut qu'il l'entende. Il y a une sanction à travers le vote en faveur de la gauche. Il y a une sanction dans l'abstention où son électorat s'est sans doute réfugié. Et, hélas, une sanction à travers la poussée de l'extrême droite", a-t-il affirmé sur France Info. L'ancien Premier secrétaire du Parti socialiste appelle le gouvernement à changer de politique. ...
Lire l'article
Les Français devaient désigner leurs conseillers régionaux dimanche au second tour d'un scrutin où la participation en métropole (18,57%) s'affichait à la mi-journée en hausse par rapport aussi bien au second tour de 2004 (+2 points) qu'au premier tour dimanche dernier (+2,5 points). Le taux de participation au second tour des régionales de 2004 s'élevait vers 12H00 en métropole à 16,55%, a rappelé le ministère de l'Intérieur. Il y a six ans, la participation avait baissé, à la mi-journée, entre les deux tours mais avait fini en nette hausse quelques heures plus tard. La semaine dernière, à l'issue du premier tour, l'abstention ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - ''Le succès du président élu le 30 août sera le succès de tous les gabonais'', a déclaré mardi à Libreville, le président de l'Assemblée nationale gabonaise, Guy Ndzouba Ndama, à l'ouverture de la 2e session ordinaire de l’Assemblée nationale. M. Ndzouba Ndama a, par la même occasion, invité ses compatriotes au sortir du scrutin de dimanche dernier, à la cohésion, à l'unité et à la paix, quel que soit le président élu, ingrédients essentiels pour bâtir un pays prospère et émergent en Afrique. ''Nous avons élu le dimanche 30 août le président de tous les Gabonais. Son succès sera ...
Lire l'article
Le député PS André Vallini a estimé, mardi 9 juin, que le président gabonais Omar Bongo, décédé la veille, avait financé en France des campagnes électorales pour le compte de la droite comme "peut-être" de la gauche."Nous savons tous précisément qu'Omar Bongo a financé de nombreuses campagnes électorales à droite mais aussi à gauche, parfois, peut-être. On l'a entendu dire. Je crains hélas que cela soit un peu vrai, y compris concernant la gauche", a-t-il déclaré dans les couloirs de l'Assemblée nationale. M. Vallini était interrogé sur les propos de l'ex-président Valéry Giscard d'Estaing, selon qui Omar Bongo a financé la ...
Lire l'article
Après la visite de Ségolène Royal au Sénégal où elle a présenté ses excuses pour le discours de Dakar du chef de l’Etat français qui affirmait que l’africain n’est jamais entré dans l’Histoire, un élu de l’Union pour la majorité présidentielle (UMP) a tenu des propos méprisants sur Ségolène Royal habillée à l'africaine, en déclarant qu’elle lui faisait penser à sa femme de ménage. Depuis le maladroit discours de Dakar du président Sarkozy, jusqu’aux expulsions arbitraires des Africains de France et les conditions précaires de rétentions dont ils sont victimes, la droite française au pouvoir se dessine les traits d’un ...
Lire l'article
Contrairement au Tour de France… Grand succès pour le Tour de Françafric 2007
Une marche des militants de la Cellule FrançAfrique pour dénoncer le soutien de la France, pays des droits de l'homme, aux dictateurs africains et au pillage du Gabon par bongo omar (le voleur de la république?). Marche organisée devant une des maisons de bongo à Paris. (Note BDP) Contrairement au Tour de France... Grand succès pour le Tour de Françafric 2007 Alors que les télés allemandes et les sponsors désertent la grande boucle, les médias sont venus en nombre pour couvrir un Tour de Françafric 2007 au palmarès incontesté. Total en jaune, Bolloré en vert et Dassault en maillot blanc à ...
Lire l'article
Pour lire le rapport de la tournée: Cliquez ici. Paris, le 2 juin 2004 (BDP-Presse) - La tournée du patriote du BDP-Gabon Nouveau s'est terminée comme prévu le 1 juin 2005. La tournée a été un vif succès, infligeant ainsi au régime Bongo le camouflet le plus humiliant de son histoire. La Tournée du Patriote du Agrandir Image Posters, Tournée du Patriote BDP-Gabon Nouveau en France du 27 mai au 1 juin 2005 s'est bel et bien tenue, malgré les multiples tentatives de sabotage orchestrées par le régime dans le but de freiner la marche inexorable du BDP vers la vigoureuse revendication des droits ...
Lire l'article
France Présidentielle 2012: une diplomatie de gauche existe-t-elle?
Espagne : victoire historique de la droite
France: Après l’échec des régionales, un gouvernement d’ouverture à droite
France: Régionales: “une triple sanction à l’égard de Nicolas Sarkozy”, selon François Hollande
France: Second tour des régionales : la participation en hausse à la mi-journée
Politique : Le succès du président élu sera le succès de tous les Gabonais (PDT de l’Assemblée nationale)
Bongo a financé des campagnes à droite et “peut-être” à gauche
France-Afrique : Les “bons petits nègres” de la droite française
Contrairement au Tour de France… Grand succès pour le Tour de Françafric 2007
Camouflet au régime Bongo: vif succès de la Tournée du Patriote du BDP en France.

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Mar 2010
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*