Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : L’AGP confirme la dissidence de Jacques Adiahénot

Auteur/Source: · Date: 24 Mar 2010
Catégorie(s): Politique

Sur la base des dépêches d’agences, nous avons relayé hier l’information faisant état de la démission du député du 4e arrondissement de Libreville, Jacques Adiahénot, du Parti démocratique gabonais (PDG). Si le concerné a démenti ces affirmations dans la presse nationale, la direction de l’AGP persiste cependant en soutenant que «l’information est fondée».
De nombreux médias en ligne ont relayé le 23 mars dernier l’annonce relayée par l’Agence gabonaise de presse (AGP) de la démission de Jacques Adiahénot du Parti démocratique gabonais (PDG). Dans la matinée de ce 24 mars, le quotidien “L’union” a pourtant publié un démenti de l’ancien ministre, ancien secrétaire général du PDG et actuel député du 4ème arrondissement de Libreville.

Dans ses propos relayés par l’Union, l’intéressé infirme sa sortie du PDG et dit ne pas comprendre l’acharnement dont il est victime. Il parle de «provocation» de la part «des gens qui étaient hier des rats du parti» et qui «veulent [sa] place.» Le député du 4è arrondissement de Libreville assure n’avoir adressé aucune lettre de démission au secrétariat général du PDG. Il laisse entendre qu’il n’a pas rejoint l’Union nationale (UN), la nouvelle formation politique dirigée par Zacharie Myboto, et que toutes ces rumeurs sont «infondées et relèvent d’une manipulation ourdie par [ses] détracteurs».

Mais Jacques Adiahénot n’aurait néanmoins pas voulu faire de déclaration «directe» aux journalistes de “L’union”. Les propos publiés seraient des vitupérations face à l’insistance des journalistes qui s’étaient rendus à son domicile.

Joint au téléphone, la direction de l’AGP a assuré qu’«on ne peut pas écrire un tel article si on n’a pas d’information fiable. La réaction de Jacques Adiahénot est symptomatique du gêne. Il ne dément pas et ne peut venir dire le contraire». L’AGP soutient que tout était conclu et qu’il ne manquait plus que la déclaration publique. «On ne peut pas inventer une telle information. Mais, pourquoi donc n’est-ce pas le PDG qui dément ?», questionne-t-il également.

Ce parti politique s’est en effet montré très prompt à communiquer ces derniers temps, surtout lorsque l’UN se trouve dans son champ de mire. Son silence pourrait donner lieu à une multitude d’interprétations, aussi bien au bénéfice d’Adiahénot que contre lui.

Pour la suite des événements, la direction de l’AGP pense que «Jacques Adiahénot est dans une posture difficile. Sa présence au congrès du PDG a surpris les gens. A partir de l’article que nous avons publié, ca se complique davantage. Il est bloqué. Il comprend que quelqu’un a vendu la mèche. Ne sachant d’où cela vient, il attaque ses camarades du PDG… L’affaire est fondée».

L’AGP a mis le feu aux poudres en titrant «Jacques Adiahénot quitte le PDG» sur son site Internet et à la Une de son quotidien “Gabon Matin”. Si les intrigues évoquées par Adiahénot sont réelles, si l’AGP n’a nullement affabulé, le PDG devrait dans les prochains jours faire une sortie médiatisée pour soutenir et lever tout équivoque sur celui qui fut son secrétaire général durant la période la plus tumultueuse du multipartisme gabonais mais aussi et surtout quelqu’un qui était visiblement aimé et soutenu par Omar Bongo, le défunt président fondateur de cette formation politique. Ou alors, l’ancien ministre d’Etat devrait lui-même monter officiellement au créneau.
 


SUR LE MÊME SUJET
« Cette révision était une nécessité, parce que la Convention datait de 36ans », Jacques Courbin, Président du Conseil d’Administration de l’ASECNA Situant les avantages que va apporter la nouvelle feuille de route de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), scellée ce mercredi dans la capitale gabonaise par tous les 18 Etats membres de l’Agence, Jacques Courbin, Président du Conseil d’Administration de cette institution a appuyé que «cette révision était une nécessité parce que la Convention datait de 36ans ». « Nous avons créé un statut international afin que l’Agence devienne une organisation ...
Lire l'article
Le député du parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, qui est resté longtemps en retrait de la vie politique, a réaffirmé vendredi dernier son appartenance à ce parti politique, au cours de la célébration en différé du 42ème anniversaire de cette formation politique dans le 4ème arrondissement de Libreville. Jacques Adiahénot est sorti de son silence. Vendredi dernier, au cours de la célébration en différé du 42ème anniversaire du parti démocratique gabonais (PDG), le député du 4ème arrondissement de Libreville est apparu à la fois offensif et un peu amer. Devant une foule enthousiaste, l’homme a réaffirmé son appartenance au ...
Lire l'article
4 jours après l’annonce de sa prétendue démission du Parti démocratique gabonais (PDG), Jacques Adiahénot, a réitéré sa fidélité au parti au pouvoir, à l’occasion de la célébration en différé du 42e anniversaire du parti le 27 mars au 4e arrondissement de Libreville. Si cette sortie a rassuré les partisans du hiérarque du PDG, elle ne lui assure pas pour autant un avenir politique doré au sein de cette formation bien décidée à faire peau neuve. Le suspense n’aura duré que 4 jours, Jacques Adiahénot a levé l’équivoque sur son destin politique. Annoncé démissionnaire le 23 mars, l’ancien secrétaire général ...
Lire l'article
Le député du 4e arrondissement de Libreville, Jacques Adiahénot, vient de démissionner du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), quelques jours seulement après le dernier congrès du parti. Si ce dernier ne s’est pas encore prononcé sur son avenir politique, certains estiment déjà que l’ancien hiérarque du parti au pouvoir pourrait bien rejoindre les rangs l’opposition. Nouvelle défection, et pas des moindres au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Jacques Adiahénot, l’un des barons du parti, vient de prendre sa liberté quelques jours seulement après le 10e Congrès extraordinaire. Proche des barons du PDG qui ont démissionné du parti ...
Lire l'article
A l’issue d’une longue période de cogitation, à la fois ancien ministre de la Marine Marchande et Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) – sous Omar Bongo Ondimba – Jacques Adiahénot a finalement ‘’pris le large’’, lundi, à Libreville, laissant planer sur lui des soupçons qui annoncent sa future adhésion au nouveau-né des formations politiques gabonaises, l’Union Nationale en l’occurrence, rapporte le quotidien étatique « Gabon Matin », dans sa livraison de ce mardi. Ce départ sans trop grande surprise constituerait, à en croire notre confrère, un ouf de soulagement pour les anciens camarades militants du Parti ...
Lire l'article
L’ancien ministre et secrétaire général du Parti démocratique gabonais, actuel député du 4ème arrondissement de Libreville, qui a longtemps nourri l’envie de quitter ses anciens camarades du parti démocratique gabonais (PDG, parti au pouvoir) pour aller grossir les rangs de l’Union nationale (UN) : le « Club des anciens », a finalement vidé le plancher. A la grande satisfaction des ‘’pédégistes’’ et cadres de l’Estuaire qui se sentent du coup libérés Jacques Adiahénot, ancien ministre et secrétaire général du PDG et actuel député du 4ème arrondissement de Libreville, a finalement décidé le tourner le dos au PDG, pour l’Union nationale (UN), ...
Lire l'article
Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, s’est récemment rendu dans la capitale économique, Port-Gentil, pour relever les difficultés auxquelles sont confrontés les acteurs de ce secteur. Cette visite a permis aux cadres de la Marine marchande de cette ville de dénoncer les abus dans l’aménagement et la gestion des installations portuaires qui handicapent le développement de ce secteur de l’économie nationale. La capitale économique gabonaise a récemment reçu la visite du ministre de la Marine marchande, de la Navigation intérieure et des Equipements portuaires, Jacques Adiahénot, venu constaté sur le terrain les problèmes de fonctionnement de ce ...
Lire l'article
Le ministre de la Marine marchande, Jacques Adiahénot, a récemment remis au secrétaire général du département, Christian Fernandes Bignoumba, une importante dotation de matériel informatique et bureautique qui doit permettre d’améliorer les capacités et les conditions de travail des agents. Le ministre a également procédé à l’inauguration d’un bâtiment annexe qui abrite le Centre médical des gens de mer. Les agents du ministère de la Marine marchande devraient voir leurs tâches facilitées par l’important don de matériel bureautique et informatique remis récemment par le chef de ce département ministériel, Jacques Adiahénot, au secrétaire général du ministère, Christian Fernandes Bignoumba. ...
Lire l'article
Deux jours seulement après le passage de Pierre Mamboundou (leader de l’UPG), à Port – Gentil, l’un des démissionnaires de ce parti politique de l’opposition, en l’occurrence Jean Jacques Mbourou Colombo, qui a choisi de se présenter en indépendant aux élections locales du 27 avril prochain, a rompu, vendredi dernier, le silence pour apporter des éclaircissements sur les raisons de son départ. S’estimant avoir été accusé, à tort, par un groupe « mal intentionné » en manque de popularité afin de nuire à sa personne auprès du président du parti qui l’avait « pressenti comme futur maire central de la commune ...
Lire l'article
Jacques Attali, économiste et écrivain français, ancien conseiller de François Mitterrand, de passage au Gabon, tient une conférence de presse vendredi prochain au Centre Culturel Français, au cours de laquelle il présentera son œuvre intitulée « Une brève histoire de l'avenir », dans laquelle il donne sa vision de la science et de l'histoire du monde durant les cinquante prochaines années. Dans cette oeuvre, Jacques Attali met en relief l'évolution des rapports entre les nations, et de quelle manière les bouleversements démographiques, les mouvements des populations, les mutations du travail, les nouvelles formes du marché, le terrorisme, la violence, les changements ...
Lire l'article
ASECNA: « Cette révision était une nécessité, parce que la Convention datait de 36ans », Jacques Courbin
Gabon: Jacques Adiahénot annonce son retour sur la scène politique
Gabon : Jacques Adiahénot reste au PDG mais pour combien de temps ?
Gabon : Jacques Adiahénot quitte le PDG
Jacques Adiahénot démissionne du Parti Démocratique Gabonais
Après plusieurs mois d’hésitations Jacques Adiahénot tourne le dos au PDG
Gabon : Adiahénot au chevet du secteur maritime à Port-Gentil
Gabon : Adiahénot équipe la Marine marchande
Gabon: Locales 2008 : Jean Jacques Colombo, transfuge de l’UPG, s’explique sur sa volonté de voguer en indépendant à Port-gentil
Gabon: Jacques Attali dévoile vendredi prochain au CCF « Une brève histoire de l’avenir »


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 24 Mar 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*