Socialisez

FacebookTwitterRSS

Pétrole : Comment valoriser un potentiel de 100 milliards de barils en Afrique ?

Auteur/Source: · Date: 25 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique

Réunis à Kinshasa, en RDC, à l’occasion du 4e Congrès africain du pétrole exposition (CAPE IV), les 16 pays producteurs africains planchent depuis le 24 mars sur la meilleure manière de valoriser les réserves pétrolières du continent, estimées à plus de 100 milliards de barils, face aux grandes firmes internationales.

Le potentiel africain en pétrole est énorme, plus de 100 milliards de barils en réserve ! Les 16 pays africains producteurs du pétrole sont actuellement en congrès dans la capitale congolaise pour élaborer des politiques qui permettraient de valoriser ces ressources en arrimant l’industrie africaine du pétrole aux normes internationales.

Le thème retenu résume assez bien l’enjeu : «plus de 100 milliards de barils de réserve approuvés, opportunités, défi et développement». Le congrès invite les sociétés pétrolières des pays membres de l’Associations des pays africains producteurs du pétrole (APPA) à profiter des opportunités qui se présentent pour développer des possibilités d’affaires en Afrique dans ce secteur. L’Angola, le Nigeria et l’Algérie qui tiennent la tête du peloton sont déterminés à proposer ces réserves aux grandes firmes industrielles mondiales.

«La République démocratique du Congo présente tant d’opportunités pour explorer les produits du pétrole en grande quantité avec ses énormes réserves prouvées et supposées dans la cuvette centrale, dans la mer ainsi que dans le Graben. En outre, la RD Congo contient dans le lac Kivu d’énormes quantités de gaz évaluées à des dizaines de milliards de m3», a déclaré le ministre congolais des Hydrocarbures.

Plus d’une cinquantaine de thèmes seront également développés pendant les travaux du CAPE IV qui doivent s’achever le 27 mars. Les matières à débattre partiront de l’exploration, de l’exploitation au raffinage et à la commercialisation des produits pétroliers.

Le 24 mars déjà, les participants ont épluché les thèmes relatifs aux «investissements dans l’industrie pétrolière de l’Afrique» et «la promotion du pétrole et du gaz en Afrique et la dépendance énergétique».

Le CAPE est la plus grande et la plus influente manifestation commerciale de pétrole et de gaz en Afrique. Les CAPE I, II, III ont été organisés respectivement en 2003 à Tripoli, (Libye), en 2005 à Alger (Algérie) et en 2007 à Cotonou (Bénin)

L’APPA regroupe l’Angola, l’Algérie, le Bénin, le Congo, la RDC, le Cameroun, la Guinée Equatoriale, l’Égypte, le Gabon, la Côte d’Ivoire, la Libye, le Tchad, le Soudan, l’Afrique du Sud, la Mauritanie et le Nigeria.
 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : Total Gabon produira au moins 2 600 barils de pétrole par jour sur le champ Hylia
Total Gabon, le premier opérateur pétrolier du Gabon, a annoncé vendredi à travers un communiqué de presse publié dans la quotidien l’Union qu’elle produira au moins 2 600 barils de pétrole par jour dès la fin des travaux de modernisation prévus courant 2012. Selon le communiqué, le Contrat d’exploitation et de partage de production (CEPP) du champ Hylia signé par Total Gabon avec l’Etat gabonais le 28 décembre 2010 pour une durée initiale de 10 ans sera renouvelable deux fois pour 5 années, à compter du 1er janvier 2012. Le siège de Total Gabon est basé à Port-Gentil, la capitale pétrolière du ...
Lire l'article
Le déversement accidentel de pétrole brut mercredi sur un pipeline à Coucal (sud-ouest du Gabon) a pollué une zone de 1500m2 par environ 80 barils de pétrole, a annoncé vendredi le ministre des Mines et des Hydrocarbures Alexandre Barro Chambrier, qui a parlé de dommages circonscrits. La superficie impactée (par le pétrole) est de 1500m2 (...). Il y a des dommages mais ces dommages sont circonscrits. Heureusement aucun cours d'eau n'a été touché. La pollution est de 80 barils environ, a affirmé le ministre lors d'une conférence de presse, après avoir conduit une mission sur les lieux. Il s'agit d'un accident ...
Lire l'article
Les réserves prouvées de pétrole, celles qui sont déterminées avec un grand degré d’exactitude, sont estimées au Gabon à 3,7 milliards de barils, selon la dernière édition de la revue statistique British Petroleum. Selon la revue, au rythme de la production actuelle, le Gabon a encore du pétrole pour 44 ans, en dépit du déclin de la production pétrolière du pays qui oscille entre 11 millions et 12 millions de barils par an (très largement en dessous du pic atteint en 1998 avec 18 millions de barils grâce à la mise en exploitation du puits de Rabi Kounga. Le déclin de ...
Lire l'article
La British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010 a élaboré le top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique, où le Gabon arrive en 7e position avec 3,7 milliards de baril. La durée de vie de ces réserves est estimée à 40 ans selon le rythme actuel de production qui oscille entre 11 et 12 millions de barils par an. Le Gabon est 7e au top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique avec 3,7 milliards de baril, selon le rapport de la British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010. Selon la revue spécialisée, l’industrie pétrolière ...
Lire l'article
La British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010 a élaboré le top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique, où le Gabon arrive en 7e position avec 3,7 milliards de baril. La durée de vie de ces réserves est estimée à 40 ans selon le rythme actuel de production qui oscille entre 11 et 12 millions de barils par an. Le Gabon est 7e au top 10 des réserves prouvées de pétrole en Afrique avec 3,7 milliards de baril, selon le rapport de la British Petroleum Statiscal Review of World Energy 2010. Selon la revue spécialisée, ...
Lire l'article
Les recettes hors pétrole du Gabon ont atteint 486 milliards de francs CFA (environ 1 milliard de dollars), soit une hausse de 8% par rapport aux prévisions budgétaires, a annoncé ce week-end le directeur général des Impôts, Joël Ogouma. Selon le directeur général des Impôts, en 2010 les recettes des impôts du secteur hors pétrole se sont élevées à 486 milliards de francs CFA. Les prévisions de la loi des finances tablaient sur 448 milliards de francs CFA (922 millions de dollars). Ces bons résultats sont cependant en recule par rapport à 2009, année où les impôts ont collecté 553 milliards de ...
Lire l'article
Le Gabon a enregistré quelque 486 milliards de FCFA de recettes fiscales hors pétrole, soit un dépassement de 8% par rapport aux prévisions de la loi de finances rectificative 2010 qui tablait sur 448 milliards de FCFA, a annoncé la direction générale des impôts (DGI). Selon le directeur des études et de la prospective à la DGI, M. Martin Essangui Obame, les taxes indirectes ont rapporté plus de 151 milliards de FCFA contre 150 milliards attendus alors que les impôts directs, payées par les sociétés hors pétrole, l’impôt sur le Revenu des personnes physiques (IRPP), la retenue ...
Lire l'article
La directrice du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), Antoinette M. Sayeh a appelé jeudi dans une vidéo conférence depuis Washington le Gabon et tous le pays africains producteurs de pétrole, confrontés au problème de la baisse du prix du pétrole à s’ajuster à cette nouvelle réalité et apporter plus de transparence dans la gestion de leurs ressources. Le FMI a octroyé près de 102 millions de dollars au titre d'accord de confirmation au Gabon afin de soutenir son programme économique, sur une période de 14 mois, gage de la signature d'un accord final de 3 ans. Un premier décaissement ...
Lire l'article
Les opérateurs économiques du secteur du tourisme étaient réunis le 13 août autour des responsables de l'agence Gabon Tour pour aborder les voies et les moyens d'une meilleure exploitation du potentiel touristique gabonais sur la scène internationale. Cette réunion a notamment vu la participation de la compagnie Gabon Airlines, permettant aux acteurs du secteur de planifier des stratégies de mise en valeur du potentiel local et du renforcement de l'accessibilité des sites. Considéré comme l'une des destinations privilégiées de la sous région d'Afrique centrale, le Gabon n'exploiterait pas de manière optimale son potentiel touristique. Les acteurs de ce ...
Lire l'article
Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, Bassary Touré, a estimé, en marge du séminaire régional sur la gestion des contrats pétroliers et gaziers, que l'actuel prix élevé du pétrole doit aider les pays africains producteurs à "transformer la malédiction du pétrole en bénédiction". Selon Bassary Touré c'est jouable, tout est question de la volonté politique. Avec un prix du baril à 120 dollars, les pays producteurs bénéficient d'une manne inespérée? R: Les prix sont hauts, c'est vrai. Il y a une manne pétrolière pour les pays africains avec la nuance qu'il faut prendre en compte, ...
Lire l'article
Gabon : Total Gabon produira au moins 2 600 barils de pétrole par jour sur le champ Hylia
Gabon/déversement de pétrole: pollution de 80 barils, dommages circonscrits
Gabon : Des réserves pétrolières pour 44 ans (3,7 milliards de barils)
Gabon : Encore du pétrole pour 40 ans
Gabon : Encore du pétrole pour 40 ans
Gabon : 486 milliards de francs CFA de recettes hors pétrole en 2010
Le Gabon engrange près de 500 milliards de FCFA de recettes hors pétrole en 2010
Afrique: La directrice Afrique du FMI appelle les pays africains producteurs de pétrole à apporter plus de transparence dans la gestion des ressources
Gabon : Les acteurs du tourisme cherchent à valoriser le potentiel local
Gabon : Comment transformer la malédiction du pétrole en bénédiction’


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 25 Mar 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*