Socialisez

FacebookTwitterRSS

Indépendance du Gabon : Les préparatifs vont s’accélérer à travers des opérations pérennes

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2010
Catégorie(s): Société

La résolution d’accélérer les opérations pérennes dans les préparatifs du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon a été prise mardi à l’issue d’une importante réunion entre le premier ministre Paul Biyoghé Mba et les membres du Comité préparatoire du cinquantenaire de l’Indépendance du Gabon.

Le gouvernement annonçant son engagement franc à soutenir tous les acteurs impliqués dans ce rendez-vous historique afin d’avancer à travers des opérations pérennes, conformément aux instructions du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Le Directeur général de la Société de Valorisation des ordures ménagères du Gabon (SOVOG), Laurent D. Traoré Mantion, se prêtant aux questions de la presse, a réitéré sa disponibilité à répondre aux attentes de l’Etat et du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, suite à la déclaration faite dernièrement à Port-Gentil au cours d’un conseil des ministre à savoir que les sociétés qui interviennent dans le transport des déchets puissent apporter leur plan d’industrialisation de traitement des collectes de déchets.
En plus de cela il fallait commencer à réfléchir sur la propreté de Libreville et des villes de l’intérieur dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon. C’est pourquoi, le Premier ministre a fait appel aux différents ministères concernés et le maire de Libreville, ainsi que la société SOVOG pour mettre en place un plan permettant de trouver une solution définitive au problème de l’insalubrité de Libreville grâce à un travail de façon curative et permanente.
Aussi la Sovog doit-elle mettre ‘’rapidement’’ en place le schéma directeur de collecte des déchets tel qu’il a été conçu dans sa convention et le compléter par le centre de traitement des ordures qui a été également annoncé dans ladite convention. La préoccupation de la Sovog a été que l’Etat règle les problèmes d’accès au site et de la mise à disposition du terrain où seront déversées et traitées les ordures. Le traitement des déchets permettra de produire de l’engrais, de l’énergie électrique.
Le Premier ministre a donné des directives aux ministères concernés afin que ses sites soient disponibles et opérationnels, compte tenu du fait que la décharge de Mindoubé est ‘’totalement saturée’’. M. Mantion a rassuré que la Sovog n’est pas dépassée par les événements mais que Sovog est confronté au problème de discipline des Librevillois qui ne respectent pas les heures de dépôts des ordures.
Dans ce contexte, le Premier ministre a insisté auprès du maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane que désormais une campagne de sensibilisation puisse avoir lieu dès la semaine prochaine afin que l’ensemble de la population puisse être sensibilisé à ne pas verser les ordures à n’importe quelle heure et que Sovog puisse faire correctement son travail, évitant de faire le transfert de pollution. Autrement dit lorsque les déchets sont ramassés, on doit pouvoir les valoriser.
Le maire de Libreville est revenu sur les importantes mesures prises en conseil des ministre à Port-Gentil, surtout celles relevant de la propreté des villes gabonaises, lesquelles ont conduit le Premier ministre Paul Biyoghé Mba à interpeller certaines sociétés pour leur demander de prendre à bras-le-corps ce problème et d’y apporter, dans des délais raisonnables, des solutions appropriées.
Pour participer à cet effort de salubrité auquel la mairie de Libreville est associée, Jean François Ntoutoume Emane a dit compter sur les ministres de l’Environnement (…) et des Travaux publics (…), ainsi que sur ses collaborateurs les plus directement concernés, notamment le Directeur général de l’environnement, Bonaventure Nzigou Manfoumbi et son conseiller, M. Kounga, précédemment directeur général des services techniques et des moyens.
Dans la perspective très proche de la commémoration du cinquantenaire, le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a demandé au maire de Libreville et à sa délégation de redoubler d’effort pour nettoyer la ville, la rendre propre et procéder à la pré collecte parce que les camions de Sovog ne peuvent pas aller dans les quartiers enclavés.
‘’Il va falloir que la mairie s’appuie sur les associations de jeunes pour cette pré collecte qui consiste à amener les déchets vers les bacs à ordures. Mais un autre problème se pose, celui de la discipline des populations, c’est-à-dire de l’éducation civique, compte tenu du fait que les populations ne respectent pas les heures de dépôts de leurs ordures’’, a soutenu M. Ntoutoume Emane, invitant les Librevillois à nettoyer aussi le long de leurs clôtures où, parfois, le regard bute sur des herbes plus hautes que la toiture. Sachant qu’assurer la propreté est une question d’hygiène, le maire a souhaité l’implication de tous et a pris l’engagement de diligenter des émissions de sensibilisation à la radio et la télévision.
M. Biyoghé Mba, en sa qualité de président du Comité d’organisation du cinquantenaire, a dit avoir convoqué cette réunion pour traiter de deux aspects : le problème du ramassage des ordures et l’insalubrité.
‘’Il faut alors prendre le taureau par les cornes et s’organiser pour ramasser les ordures depuis les quartiers les plus difficilement accessibles à ceux qui le sont. Il faut donc tout faire pour que les caniveaux soient curés, que les ordures soient ramassées correctement. Qu’il n’y ait plus d’immondices à tous les coins de rues, que les Gabonais vivent dans une ville agréable où l’air n’est pas dicible comme c’est le cas en ce moment’’, a recommandé le Premier ministre, ajoutant qu’il faut donc ‘’très rapidement s’organiser pour que la situation s’améliore et que les Gabonais le sentent, le vivent et le partagent’’.
Le second aspect de la rencontre de mardi soir reposait sur l’après collecte des ordures jusqu’à la décharge publique. Pour le chef du gouvernement il s’agit là en réalité d’un transfert de pollution : on prend la pollution des quartiers où les ordures sont produites, on les laisse à Mindoubé et ça produit la pollution au niveau extérieur comme intérieur ; cela met en danger la nappe phréatique et les cours d’eau qui se trouvent au bord de Mindoubé et même de la Lowé.
Donc il faut traiter ces ordures et pour les traiter la société SOVOG qui a une convention depuis 2002 avec l’Etat a un projet qui est toujours d’actualité, celui d’industrialisation qui verra la construction d’une usine de 15 milliards de FCFA. Mais à ce niveau l’Etat devait d’abord identifier les préalables : voie d’accès, attribution de terrain, déguerpissement et relogement des populations qui habitent la zone réservée à SOVOG. ‘’Ce sont des problèmes qui vont être traités dès cette semaine’’, a-t-il rassuré, poursuivant que ‘’nous allons prendre des mesures nécessaires pour que d’une part un décret d’utilité publique soit pris très rapidement, conférant officiellement cette zone-là à SOVOG. Et nous allons prendre des dispositions dans le cadre du budget 2010 avec le ministère de l’Habitat pour que les populations qui logent autour de cette zone soient dans les conditions les plus humaines et les plus citoyennes possibles, déplacées et relogées avec les commodités nécessaires (…)’’.
Toutefois toutes ces situations partent des causes. Mais les gens ne respectent pas la règlementation afférente à la protection de l’environnement. ‘’Il y a la loi 16 qui dispose d’un certain nombre d’articles qui doivent être strictement observés. Maintenant nous allons l’appliquer et les contrevenants aux dispositions légales seront naturellement appelés par des voies légales à les respecter. Des dispositions seront prises pour qu’il y ait plus de possibilités matérielles de ramassage et de conservation des ordures, selon le programme proposé par Sovog et la mairie.
C’est pourquoi le Premier ministre a demandé au maire de Libreville de lancer instamment une campagne de sensibilisation, estimant que ce n’est pas normal que Libreville qui n’a que quelque 800 mille habitants soit une ville d’une insalubrité avérée, alors qu’il y a des villes de 17, 18, 19 ou 20 millions d’habitants qui sont propres (…).
 


SUR LE MÊME SUJET
Un camion de la Société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG), en plein service de ramassage des ordures, s’est accidentellement écrasé sur un véhicule de sport stationné sur le bas-côté, au quartier Ozangué (5ème arrondissement de la commune de Libreville), a constaté il y a quelques jours une équipe de notre rédaction de passage sur le lieu de l’incident. L’accident que personne n’a pu expliqué n’a fait aucun blessé mais aura causé des dégâts matériels sur le véhicule stationné, vraisemblablement au mauvais endroit, lors du passage du camion des éboueurs. Un drôle d’accident qui réduit d’un camion le parc ...
Lire l'article
Les préparatifs vont bon train dans la Ngounié (sud) pour recevoir le président Ali Bongo Ondimba, attendu le 25 juin prochain à Mouila, le chef-lieu de province, pour une tournée provinciale dont le clou sera le 6ème conseil des ministres délocalisé que le chef de l’Etat présidera dans cette ville. Coordinateur général du comité d’organisation mis en place pour préparer la visite du chef de l’Etat, le Pr Léon Nzouba, homme politique originaire de la Ngounié, ministre de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Aménagement du Territoire, a présidé, samedi dernier à Mouila, aux côtés du gouverneur Michel ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba fait le point de l’avancement des travaux et de l’organisation des manifestations avec la commission nationale de préparation et le comité d’organisation du cinquantenaire, mercredi à l’immeuble Arambo. Les membres de la Commission nationale centrale et des sous-commissions du Cinquantenaire, ont dressé le bilan des préparatifs marquant les cinquante ans d’indépendance du Gabon. Au cours de la réunion présidée hier par le Premier ministre, Paul Biyoghe Mba, les ministres responsables des sous-commissions organisation, culture, infrastructures et communication ont décliné les travaux déjà effectués, mais également ceux qui restent à faire. Pour le ministre de ...
Lire l'article
Les vacances s’acheminent doucement vers la fin et certains parents prévoyants anticipent déjà les achats des fournitures scolaires. La rentrée administrative 2008-2009 est programmée pour le 15 septembre prochain, tandis que la rentrée des classes est prévue le 29. Pour éviter les bousculades dans les rayons des grands magasins, les parents accompagnés de leurs enfants ont commencé à procéder aux achats, même si la majorité affirme que les coûts sont très élevés. « C’est vrai qu’on voudraient bien éviter les débordements de la dernière minute, mais les prix sont si élevés qu’on doit encore attendre et voir », déclare une mère accompagnée ...
Lire l'article
Les responsables du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) s’activent et ce, depuis plusieurs mois, à préparer le 9ème congrès ordinaire dudit parti. Selon les organes d’informations du Comité d’organisation du congrès, après la réunion du 4 août dernier, essentiellement basée sur les préparatifs du Bureau politique, un chronogramme des manifestations a été arrêté. Ainsi, rapportent les officiels, les conseils provinciaux doivent se tenir durant la période du 8 au 15 août alors que le 9ème congrès du parti, quant à lui, sera organisé du 19 au 21 septembre prochains. Par ailleurs, toutes les personnalités, structures et organes décisionnels devant prendre ...
Lire l'article
Le gouvernement a décidé de réviser la convention qui lie l’Etat gabonais à la Société de Valorisation des Ordures Ménagères au Gabon (SOVOG), nonobstant les conclusions et les recommandations formulées par un audit, rapporte vendredi le communiqué final du Conseil des ministres. SOVOG a fait l’objet jeudi d’une attention particulière au cours du Conseil des ministres dont le communiqué final paru vendredi rapporte que « La Vice-Premier ministre en charge de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la Nature, Georgette Koko, a présenté au conseil « l’Audit sur les capacités opérationnelles de la SOVOG, qui vise à ...
Lire l'article
Le Conseil des ministres, réunit jeudi à Libreville, autour du président de la République, Omar Bongo Ondimba, a « demandé » au vice –Premier ministre en charge de l’Environnement, conformément à la Feuille de route du Gouvernement, de procéder à la révision de la Convention qui lie l'Etat gabonais à la Société de valorisation des ordures du Gabon (SOVOG. Cette révision fait suite à l'Audit mené récemment sur les capacités opérationnelles de la SOVOG, et qui a consisté à vérifier la conformité de la gestion des déchets ménagers à Libreville.
Lire l'article
Les responsables et enseignants du lycée public Richard Nguema Bekale d’Oyem mettent depuis quelques temps, un accent particulier sur les travaux de groupes, pour tous les élèves, candidats à l’examen du baccalauréat, ceci en vue d’une meilleure préparation, à quelques semaines du début effectif des épreuves écrites de cet examen, dans l’optique de faire un pourcentage honorable à l’affiche des résultats. Depuis près d’un mois, les élèves se sont constitués en groupes de 10, voire 15 personnes, selon les séries et procèdent unanimement à une étude au cas par cas de toutes les matières, en s’appuyant un peu plus sur celles ...
Lire l'article
La direction générale de la Société de valorisation des ordures ménagères du Gabon (SOVOG), aurait versé une bagatelle de 324 000 000 francs CFA à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Du coup les salariés ont annoncé mardi à Libreville, la suspension du mouvement de grève engagé depuis le 8 février dernier. En vue d’éviter les amoncellements des ordures dans la ville, le directeur général de cette société exhorte les autorités municipales à être les premiers policiers de la ville. Il a par ailleurs souligné qu’il y avait une campagne de sensibilisation sur les heures de dépôt d’ordures et les ...
Lire l'article
Depuis quelques années, les autorités municipales de Libreville ont confié la mission de collecte et de gestion des ordures ménagères à la Société de valorisation des ordures ménagères (SOVOG). Pour ce qui est des ordures industrielles, il reviendrait aux entreprises elles- mêmes de signer directement des contrats avec les prestataires de la place, spécialisés dans ce domaine, pour aboutir à une gestion efficace de ces déchets qui encombrent certains coins de la capitale. Selon les termes du contrat signé avec l’Hôtel de ville de Libreville, la SOVOG a pour mission exclusive le ramassage des ordures ménagères. C’est dire que les opérateurs ...
Lire l'article
Un camion de la SOVOG s’écrase sur un véhicule stationné
Les préparatifs vont bon train dans le sud Gabon pour recevoir le président Ali Bongo Ondimba
Gabon: Indépendance: Les préparatifs vont bon train
Gabon: Rentrée scolaire 2009: les préparatifs vont bon train
Gabon: 9ème congrès ordinaire du PDG: les préparatifs vont bon train
Vers la révision de la convention qui lie l’Etat à SOVOG
Gabon: Le Conseil des ministres « demande » une « révision de la Convention qui lie l’Etat gabonais à la SOVOG »
Gabon: Préparatifs du baccalauréat 2008: le lycée « Richard Nguema Bekale » d’Oyem renforce les capacités de ses élèves de Terminale à travers des TD
Gabon: Le versement de 324 000 000 francs CFA à la CNSS suspend la grève des agents de la SOVOG
Gabon: Environnement / Gestion des ordures industrielles à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 26 Mar 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*